Littérature générale

  • Avec ce quatrième et dernier volume de La Maison cinéma et le monde s'achève la publication des écrits de Serge Daney jusqu'ici dispersés dans divers journaux ou revues, catalogues ou programmes souvent introuvables aujourd'hui. Après le temps des Cahiers et les années Libé, voici venu, trop bref mais si intense, le moment Trafic, du nom de la revue qu'il fonde avec quelques amis (Raymond Bellour, Jean-Claude Biette, Sylvie Pierre et Patrice Rollet) en décembre 1991, alors qu'il se sait déjà condamné par la maladie (le sida). Il ne pourra en concevoir que les trois premiers numéros avant sa mort annoncée, le 12 juin 1992.

    C'est le moment où, pressé par le compte à rebours de sa propre vie, Serge Daney porte à incandescence son rapport au cinéma et rédige certains de ses plus beaux textes, avec une ambition affichée d'écrivain et dans le cadre d'une revue dont il a voulu le moindre détail, de l'absence revendiquée d'éditorial à la méfiance envers les rubriques habituelles de la critique, en passant par le refus
    de l'illustration pour l'illustration. L'écriture seule a charge d'y décrire le mouvement des films et de nous apprendre comment vivre avec les images.

    Mais c'est aussi le moment ultime où, en toute conscience, Serge Daney fait le point sur son existence de ciné-fils et de passeur dans les entretiens approfondis qu'il accorde alors à Art press, à Esprit, aux Inrockuptibles, au Monde ou à 24 Images, et qui constituent les compléments indispensables à ceux de Persévérance ou d'Itinéraire d'un ciné-fils.

  • 8 juillet 1982, Séville. Coupe du monde de football, demi-finale France - R.F.A.
    L'ambition contre l'expérience. L'espoir porté par Mitterrand contre le fatalisme du mur de Berlin. Et pour les deux équipes, une même obsession : gagner sa place en finale.
    Face aux puissants Allemands, Platini, Rocheteau, Giresse... une équipe de France redoutable. Mais le pire s'invite : les coups pleuvent, le sport devient guerre, et la mort arbitre.
    Pour la première fois, le match mythique vécu en direct, sur le terrain. Une expérience radicale, entre exaltation et violence.

  • Franklin Altman est parvenu à quitter l'Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale et a refait sa vie aux États-Unis. Après avoir changé de nom, il a su gagner une place honorable parmi les intellectuels new-yorkais.
    11 novembre 1968, cinquante ans après la signature de l'Armistice. Franklin prononce un discours à l'occasion de cette commémoration lorsqu'un ancien camarade de jeunesse se fait connaître à l'assistance, faisant ressurgir chez lui un pan entier de son passé.
    Il est évident que les deux hommes ont quelque chose en commun. Un secret peut-être... La lumière viendra-t-elle de ce manuscrit, laissé par cet ancien ami, dont le contenu aurait pu changer le cours de l'Histoire ?

  • Les guerres civiles qui ont embrasé l'Europe ont poussé Jonar Snefang et son fils Erlan à se réfugier dans un petit village reculé de Norvège. Dans son laboratoire, l'homme mène des recherches en botanique, tandis que le garçon pêche leur subsistance dans le lac tout proche. Ils sont ravitaillés de loin en loin par le pilote de l'hydravion chargé de surveiller la forêt, un certain Mino... Tout aurait pu continuer indéfiniment, mais une série d'événements inhabituels et apparemment sans rapport entre eux - un rêve impossible, un mystérieux coffret, une forêt devenue folle - marquera pour Jonar et Erlan le début d'une fabuleuse épopée.

empty