Langue française

  • C'est le premier livre par lequel Marcel Proust trouvera sa fascination pour le roman. Mais c'est sa mère qui le lui lit, et la campagne à Illiers-Combray n'est pas si différente que celle de Nohant, dans le Berry de George Sand, cinquante plus tôt.
    Alors, un bon siècle plus tard, quand plus rien ne survit de cette vie rurale, qu'un arbre sur fond de ciel parfois, le parfum d'un chemin creux, qu'est-ce qui nous attire encore et encore dans ces vieux contes, sinon cet obscur savoir que c'est le monde dont nous provenoins. Que ces voix et ces visages sont celles et ceux des nôtres, qui n'ont pas laissé témoignage.
    On entre chez les humbles, on entre dans notre propre histoire, et l'obscur savoir qu'elle n'est pas si lointaine.
    Alors l'enchantement lève à nouveau : on se laisse porter par les mots anciens (Sand se fait écho de ces "parlages" encore bien plus vieux), mais c'est une histoire, c'est un roman - ce qu'on lit, c'est de la vie.
    Parce que, justement, c'est George Sand qui la dit ?

    FB

  • Alix va devoir se separer de Guillaume pendant quelques mois pour poursuivre sa formation de "protectrice".elle est loin de s'imaginer que son destin s'accomplira dans un autre monde. Un homme mystérieux entrera dans sa vie et la guidera dans cet univers inconnu. Son coeur et sa raison seront mis à rude épreuve.La découverte des ses "origines" va bouleverser toutes ces certitudes de la jeune fille et la phrase "amor vincit omnia" l'amour conquiert tout, prendra tout son sens.Catherine Beaugrand, auteure bourbonnaise signe ici la partie 2 du Prince maudit et la fin de cette aventure epique dans le Bourbonnais pour nos héros : Alix et Guillaume.Vous retrouverez les paysages et lieux situés dans le Bourbonnais : Audes, Estivareilles, la forêt de Tronçais, Montluçon, Quinssaines... à partir de 15 ans et +

    ADAPTATION AU CINEMA AVEC LE SOUTIEN DE LA REGION RHONE ALPES AUVERGNE.

  • Pendant que Gilbert étudie la médecine à Kingsport, Anne est proviseure au lycée de Summerside, sur l'île du Prince Édouard. Durant les trois années qui les séparent de leur futur mariage, Anne vit au domaine des peupliers, chez les veuves Chatty et Kate, et tente de trouver sa place dans la communauté de Summerside, qui ne voit pas son arrivée d'un très bon oeil.
    Dans ce quatrième volet des aventures d'Anne Shirley, nous retrouvons la jeune femme dans le tourbillon d'une petite ville et d'une galerie de personnages tous plus farfelus et originaux les uns que les autres. Anne, qui a désormais plus d'assurance et de liberté, joue l'entremetteuse et la sauveuse des opprimés, pour notre plus grand bonheur.

  • Le meunier découvre un matin plusieurs sacs de blé ouverts et grignotés. Mais qui donc s'est installé chez lui, dévorant nuit après nuit les céréales? Il lance son chat Alphonse à la poursuite du mystérieux voleur.

  • Contes fantastiques et merveilleux racontent l'histoire d'une terre, où la beauté sauvage du causse, voisine avec la vallée de la Dordogne entaillée par les eaux de la rivière. Cette terre, c'est celle des paysans du Quercy qui l'habitent, qui la font prospérer en travaillant son maigre sol et en élevant des animaux. C'est celle mystérieuse, du Drac, des feux follets et autres malins.
    Dans ces contes originaux évoluent animaux de ferme doués d'intelligence, dragon, lutins et génies maléfiques.
    Peinture des paysages, poésie d'un quotidien improbable, noirceur des âmes et atmosphère mystérieuse, ces contes offrent une « surprise à chaque pas » pour tous les publics des plus jeunes jusqu'aux anciens.

    Catherine Lamic est née en 1959 à Martel dans le Lot, au sein d'une nombreuse fratrie. Après des études en agriculture, puis en tourisme et en patrimoine, avec en point d'orgue une Licence d'écrivain public à Paris la Sorbonne, c'est tout naturellement qu'elle explore, avec ce livre, le « merveilleux » de sa terre à la manière d'un conteur.

  • Que signifie l'investissement actuel pour une campagne chargée de réassurer nos identités ? Étant de plus en plus nombreux à être citadins, ne s'agit-il donc là pour nous que d'une nostalgie ? Les ethnologues, géographes et sociologues dont les travaux sont rassemblés dans ce volume montrent la complexité du phénomène. S'il est vrai que la patrimonialisation de la campagne peut parfois prendre çà et là des accents passéistes, il ne s'agit que d'un effet trompeur. Dans ces reconquêtes, il ne s'agit pas seulement pour les ruraux de témoigner des valeurs qui les ont fait tenir ; il s'agit aussi, pour une société toute entière (anciens et nouveaux habitants), de se réapproprier un bien commun à partir de projets tournés vers l'avenir. Une multitude d'acteurs - associations, élus, techniciens, agriculteurs, entreprises agroalimentaires, professionnels du tourisme ou de la culture - débattent, à travers la « mise en patrimoine » d'un territoire, d'un foie gras, d'une race domestique, d'un champagne ou d'un savoir-faire..., d'autres types de rapport au monde (à l'espace, au temps, à l'habiter, au corps...) qu'il convient d'instituer. Et, patrimoine ne rimant ni avec « folklore » ni avec fermeture sur soi, ces articles démontrent que, pour y réussir, ce sont les avis de ces acteurs qu'il convient, avant tout, de prendre en compte. Cet ouvrage est issu d'un programme de recherche collectif financé par la mission du Patrimoine ethnologique du ministère de la Culture en 1994 et 1995 et intitulé « Nouveaux usages de la campagne et patrimoine ». Il est le résultat d'une animation scientifique qui, outre les responsables de la présente publication, a mobilisé sous l'autorité de la mission du Patrimoine ethnologique de nombreuses personnalités de la recherche et de la valorisation des territoires ruraux. Citons ceux qui nous ont accompagné dans la rédaction des textes de l'appel d'offres et dans les séminaires organisés aux Moussières et à Die : Noël Barbe, Jean Davallon, Françoise Dubost, Thierry Geffray, Philippe Goergen, Pierre-Antoine Landel, François Portet, Yvon Lamy, Bernadette Lizet, André Pitte. Qu'ils soient tous ici chaleureusement remerciés.

  • La brillante civilisation urbaine byzantine tire ses moyens d'existence des campagnes ; alors que les villes, face aux invasions, se replient derrière leurs murailles, le village devient un élément décisif de la société byzantine. Michel Kaplan a tenté de reconstituer la vie rurale de cette époque (vie-xie siècle) où Byzance surmonte le choc des invasions pour redevenir une grande puissance. Pour cette période mal dotée en documents d'archives, il a exploité systématiquement l'hagiographie, mais aussi les résultats de l'archéologie dans les Balkans, en Asie Mineure et en Syrie, la sigillographie et les enluminures des manuscrits. Il propose ainsi d'abord une description des constantes de la vie rurale byzantine (productions, pratiques agraires, habitat et terroir) ; puis il montre l'émergence de la société villageoise byzantine et de ses institutions, notamment la communauté villageoise, au-delà de son simple aspect fiscal ; ensuite, il reconstitue l'ascension des puissants qui aboutit à la crise de la petite paysannerie, que tente de résoudre la politique de la dynastie macédonienne ; enfin, recherchant les mécanismes de l'économie rurale byzantine, il étudie l'impact des facteurs conjoncturels, tente de définir le fonctionnement de l'exploitation paysanne, cellule de base de la production agricole, pour rechercher une explication au « blocage » de la société byzantine qui caractérise le xie siècle.

  • Anne dans sa maison de rêve Nouv.

    Anne et Gilbert sont maintenant mariés, et ce dernier reprend le cabinet de médecin de son oncle à Glen Ste Marie. Là, ils habitent un petite maison près de la plage, celle dont Anne rêvait adolescente, et profitent de bons moments avec leurs nouveaux voisins : le Capitaine Jim, gardien du phare, Leslie Moore, sublime jeune femme blessée par la vie, et Mlle Cornelia, célibataire endurcie qui en veut aux hommes.
    La cinquième aventure d'Anne Shirley, désormais Blythe, nous transporte sur le rivage d'un nouveau village, auprès de personnages inédits et surprenants, et nous montre que telle la mer, tantôt calme et tantôt houleuse, la vie réserve décidément bien des surprises.

  • Abby est une petite abeille de la ruche, qui grandit et occupe toutes les tâches nécessaires à la vie de sa colonie. Mais bientôt, , elle va pouvoir devenir butineuse, et ainsi sortir et découvrir le monde!
    3° livre de Cécile Gréau, et illustré tout en douceur par Charlène Mangin, Abby est le personnage idéal pour les enfants (et les parents) souhaitant s'initier à l'écologie et à l'importance des abeilles. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains.

  • En traversant le temps pour cette époque inconnue, hostile et mystérieuse, Mathilde avait perdu un amour des temps modernes avec sa routine bien ancrée et ses désillusions.
    Elle ne se doutait pas que son avenir serait dans le passé avec cet homme marqué par la vie, ce vassal aux valeurs chevaleresques qu'elle va détester au premier regard.
    Ces deux âmes vont pourtant se connecter l'une à l'autre sans limite d'espace et de temps.

    Catherine Beaugrand présente ici un roman d'aventures et de science-fiction dont l'intrigue se déroule pour l'essentiel au moyen âge aux châteaux du Max et de Fontariol. Un mélange savoureux de vie quotidienne, de complots et d'érotisme avec des personnages historiques du Bourbonnais. Le style de l'auteure a encore évolué, plus incisif avec de belles descriptions de la vie quotidienne au Moyen Âge, des scènes érotiques travaillées où elle insiste sur les sens, les ressentis et la psychologie des personnages.
    Après le Prince maudit en cours d'adaptation au cinéma, avec le soutien de la région Rhone Alpes Auvergne et le département de l'Allier, histoires fantastiques et Sous le charme de l'ange le secret du Marquis, Catherine Beaugrand propose un 5ème roman prometteur!
    à partir de 15 ans

  • This carefully crafted ebook: "The Complete Story Girl Series: The Story Girl + The Golden Road" contains 2 books in one volume and is formatted for your eReader with a functional and detailed table of contents.
    The Story Girl is a 1911 novel by L. M. Montgomery. It narrates the adventures of a group of young cousins and their friends who live in a rural community on Prince Edward Island, Canada. The book is narrated by Beverley, who together with his brother Felix, has come to live with his Aunt Janet and Uncle Alec King on their farm while their father travels for business.
    The sequel to the book is The Golden Road, written in 1913. When Sara Stanley, the Story Girl, returns to Carlisle to spend the winter with the King family, she comes up with a great idea. To help them through the dreary months ahead, she, Felicity, Cecily and Dan will publish a magazine.
    Lucy Maud Montgomery (1874 - 1942), was a Canadian author best known for a series of novels beginning with Anne of Green Gables. Montgomery went on to publish 20 novels as well as 530 short stories, 500 poems, and 30 essays.

  • Samantha hérite d'une vieille maison à la campagne. Face à l'ampleur des travaux, sa meilleure amie la persuade de contacter tous ses ex pour les rénovations. Et si derrière ce projet farfelu se trouvait enfin l'amour qui lui avait échappé ?
    "Un roman drôle et émouvant qui nous fait sentir vivant."
    Agnès Ruiz est l'autrice de best-sellers vendus à plus de 370 000 exemplaires. Elle a remporté un immense succès dès son premier roman "Ma vie assassinée" Elle écrit aussi bien pour les adultes que pour la jeunesse. (Oublie la nuit, L'ombre d'une autre vie, Mon affreux maillot beige, Pom-pom girls, Elias Sparte). Ses nouvelles sur les enquêtes de la détective Rachel Toury connaissent également un vif succès autant en Europe qu'Outre-Atlantique. Elle est traduite en plusieurs langues.


  • En 1909, la remise des prix avait lieu le 03 août !
    L
    a saison touristique
    ne
    commandait
    pas l'année scolaire
    , mais
    la saison d
    es récoltes. Jean Revel se souvint
    alors
    de sa propre enfance,
    il
    transmet à ses jeunes auditeurs son amour pour la ruralité et sa terre natale, à laquelle il les invite
    tous
    à rester attachés :

    Ne soyez pas des expatriés. Et comme il est triste, ce mot « hors patrie ! » Comme une menace, une phrase annonçant du mal, des malédictions

    .



    En phrases simples, en images faciles à saisir, le conteur et pédagogue devient poète.

  • Mémorables tirades du petit Gibus dans ce cultissime roman de Louis Pergaud.
    On sent les blouses, les bérets, les encriers, les doigts tachés, l'enchainement des bêtises et « gros mots » de ces enfants des années 1900. Toute une époque !
    Lire cet ouvrage, c'est s'immerger dans l'innocence et retrouver un peu la nôtre ; celle des cours d'école de notre enfance (pour ceux qui ont eu la chance de la vivre à la campagne).
    Nouv. éd. entièrement revue et corrigée.
    Format professionnel © Ink Book édition.

  • Au pays des animains, les habitants ont des oreilles vertes. C'est chez eux un signe de santé, d'honnêteté et de bonne humeur. Aussi, lorsque Jojo vient au monde avec de longues oreilles noires sa maman est déçue. Les infirmières prédisent qu'avec ces oreilles noires le petit brigand n'écoutera jamais rien. Sa maman le prend tout de même dans ses bras, puisqu'il est son petit, et qu'il vaut mieux avoir des oreilles noires que pas d'oreilles du tout...
    Claude Duneton, est un écrivain français né en Corrèze, romancier et traducteur, historien du langage, chroniqueur et comédien. Il milita en faveur des langues régionales, notamment l'occitan et d'une langue française puisant sa source dans le peuple.

  • Quels rituels scandent la vie familiale et villageoise à Minot-en-Châtillonnais ? Avec qui se marie-t-on ? Comment se transmettent les biens ? Comment utilise-t-on l'espace communal selon que l'on est bûcheron, agriculteur ou artisan ? Tels sont quelques-uns des thèmes abordés dans les articles rassemblés ici, étapes d'un véritable « chantier » ethnographique de près de dix années. L'application à un terrain français des méthodes de l'ethnologie classique, la minutie et la qualité de l'observation, font de « Minot » une entreprise qui désormais fait référence. Dans ce village, semblable à bien d'autres, voisin en quelque sorte, les auteurs ont réussi à restituer la figure vivante d'une petite société rurale et son ordre profond.

  • L'architecture et l'espace rural, façonnés par l'homme, constituent une part essentielle du patrimoine culturel français. Ceci se traduit dans l'abondance des recherches consacrées par les ethnologues, mais aussi par les géographes, à leurs formes et fonctions. Ces journées centrées sur l'habitat et son espace dans le monde rural ont, de manière enrichissante, regroupé chercheurs et praticiens en ce domaine. Ainsi les communications rassemblées ici traitent non seulement de la genèse de la notion d'espace rural et des fonctions symboliques de la maison, mais aussi des techniques de construction et des moyens de protection et de mise en valeur du patrimoine bâti et paysages. La confrontation de démarches complémentaires a permis de mieux saisir les liens étroits qui unissent l'architecture à un espace, une culture, une société.

  • Née entre les deux guerres mondiales dans la basse vallée du Lot, Simone, dite « Meno », Gastebosc livre ici, à travers ses souvenirs d'enfance et de première jeunesse, un témoignage réaliste et émouvant sur la vie rurale de cette époque. Le travail des champs, les rêveries d'une petite fille, l'activité des villages, le départ des hommes pour l'armée se mêlent aux traces laissées par les invasions wisigothes, par la guerre de Cent Ans, par les conflits religieux, par Henri IV. Avec, en fond de décor, l'agonie de la IIIe République, l'Occupation et la Résistance aussi bien que les exploits des coureurs du Tour de France et la vie extraordinaire de personnages aujourd'hui oubliés. Riches en images, émaillés de jugements parfois sévères comme ponctués d'anecdotes liées à la culture occitane, ces mémoires, qui retracent les vingt premières années de son auteur, nous font revivre des temps parfois difficiles mais exhalant aussi les derniers parfums d'une certaine douceur de vivre, à raisonnable distance du jardin des délices. Tout un terroir et un art de vivre ressuscitent ainsi sous une plume alerte, dépourvue de nostalgie mais non de poésie.

empty