• Edition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie).Le nez de Cyrano s'est mis en travers de son coeur. La belle Roxane aime ailleurs, en l'espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette. La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d'homme, et s'achève sur une évidence en forme d'espérance : sous les traits de Christian, ce n'était pas moins que l'âme de Cyrano qu'aimait Roxane. Avec ce drame en cinq actes, au travers des reprises ou des adaptations cinématographiques, Rostand a connu et connaît un succès ininterrompu et planétaire. Pourquoi ? A cause des qualités d'écriture, des vertus dramatiques ou de la réussite du personnage principal de la pièce ? Sans doute, pour une part. Mais la raison profonde tient à son art de caresser l'un de nos plus anciens mythes : il n'est pas de justice ici-bas, ni d'amour heureux. Presque pas. Et tout est dans cette manière de nous camper sur cette frontière, entre rêve et réalité, entre lune et terre.

  • « Chaque Parisien sentit sur sa joue la main du vainqueur. C'était le stigmate, le soufflet donné par l'abominable traité de paix. - Ah ! ce trente et un janvier 1871, je me souviens : anémiée par les privations, minée par le chagrin, torturée d'inquiétude pour les miens, je me dirigeais avec Mme Guérard et, deux amis vers le parc Monceau. Tout à coup, un de mes amis, M. de Plancy, devint pâle comme un mort. Je suivis son regard : un soldat passait. Il était sans armes. Puis deux autres. Ils étaient sans armes. Et ils étaient si pâles, ces pauvres soldats désarmés, ces humbles héros ; il y avait une telle douleur dans le découragement de leur démarche, il y avait dans leur regard adressé aux femmes, un « Ce n'est pas notre faute... » si pitoyable, si attendrissant, que j'éclatai en sanglots, et voulus de suite rentrer chez moi. Je ne voulais plus rencontrer les soldats français désarmés. Je résolus de partir le plus vite possible à la recherche de ma famille. »

  • J'ai vécu en un temps où ce qu'on pouvait appeler la justice a été déchiqueté, ce qui veut dire que notre être humain, aussi, a été déchiqueté. (...) Et donc cette question de la justice nous est présentée, à nous. (...) L'art dramatique n'est aucunement un luxe, c'est le fondement même de la civilisation. Le théâtre tel que nous le connaissons fut créé par les Grecs et, sans doute, encore aujourd'hui, c'est le théâtre qui a le plus à nous dire. Les Grecs ont eu besoin de créer le théâtre parce qu'ils créaient la démocratie, la première vraie démocratie urbaine. Ils disposaient pour cela de trois institutions principales : l'Assemblée (...), le Tribunal. (...) Ces deux institutions avaient trait à la loi. La troisième était le Théâtre qui, lui, n'avait rien à voir avec la loi : le Théâtre avait à voir avec la justice, (...) la culture grecque est née de là.

  • Un recueil de 14 pièces publiées par les éditions Porta Piccola à destination des ateliers de théâtre pour enfants et adolescents.
    Les sujets vont d'Arlequin à la comédie policière en passant par les questions existentielles des adolescents, la poésie, le désamour maternel, le conte philosophique, la survie en milieu hostile, le mensonge, le féminisme et bien d'autres choses encore. Ils ont un point commun : ils ne prennent jamais les enfants ou les adolescents pour des irresponsables, d'adorables idiots ni des désespérés chroniques.
    Beaucoup de pièces ont des effectifs modulables et adaptables à des groupes de configuration différentes et certaines permettent même une collaboration ados/adultes.
    Toutes ont été présentées à la grande satisfaction du public.
    Cette compilation d'oeuvres écrites « sur mesure » pour des ateliers de théâtre facilite le travail de recherche des professeurs de théâtre et animateurs d'ateliers toujours en quête de nouvelles pièces pour leurs élèves.

  • Édition revue en 2015 lors de sa sortie en papier.
    Deux soeurs et un contrôle fiscal, comédie contemporaine en quatre actes, existe en deux versions.
    L'originale, avec deux femmes et deux hommes. Où l'on découvre les deux soeurs, Aurélie, la trentaine, artiste peintre, bénéficiaire du rmi, la compagne de Stéphane... au début de cette pièce et Nathalie, sa soeur cadette, 25 ans, artiste peintre, poète, actrice, plus ou moins secrètement amoureuse de ce Stéphane.

    Il s'agit de Stéphane... Ternoise ?... Eh oui !... alors la trentaine et travailleur indépendant, auteur-éditeur rmiste. Naturellement un jeu de l'auteur.

    Le contrôle fiscal est réalisé par Christian Dupneu, la cinquantaine, inspecteur des impôts.

    Des demandes de troupes formées par trois femmes et un homme m'ont laissé croire que l'inspecteur pouvait être une inspectrice des impôts... ce sera Claude Dupneu, la cinquantaine, sa tenue, son attitude très strictes. Demande d'autorisation pour représentations sur http://www.controlefiscal.net

  • Autobiographie de Norah Shariff qui risque de créer des remous, le livre Les Secrets de Norah nous amène dans un monde dur, rempli d'obstacles s'interposant entre sa famille immédiate et la liberté. En effet, elle a grandi dans un enfer créé à la fois par les comportements abusifs et violents d'un père dégénéré, les stricts préceptes de ses grands-parents, et dans un système religieux opprimant. Elle-même victime des conjonctures, Norah cherche malgré tout à constamment épauler, voire surprotéger sa mère, qui subit quotidiennement un véritable calvaire où la violence tant physique que psychologique est de mise. Avec le temps, Norah se rend bien compte qu'elle est en train d'y laisser sa vie en entier. Cependant, sa force de tempérament et son audace seront ses deux clés maîtresse pour se libérer de ses horribles entraves.

empty