• Apeirogon

    Colum Mccann

    • Belfond
    • 27 Août 2020

    Rentrée littéraire 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.

  • Une expédition clandestine à la recherche du Temple de Salomon révèle un énigmatique cube de pierre, vieux de trois mille ans.
    À l'intérieur : un secret qui pourrait remettre en cause la véracité de la Bible et déstabiliser des milliards de croyants.
    Une seule solution pour éviter le chaos : mener l'enquête dans le passé. Sur ordre du pape Jean-Paul II, le père Pellegrino Ernetti remonte le chronoviseur, cette extraordinaire machine capable de voir dans le temps, qui aurait été conçue en 1964 et demeure le secret le mieux gardé du Vatican.
    Ce qu'elle va dévoiler emmènera le père Ernetti plus loin encore qu'à l'époque du roi Salomon, jusque dans l'Égypte ancienne, sous le règne de l'éblouissante Néfertiti, qui pourrait bien détenir la clé de l'énigme.

  • La torah

     

    La Torah est le texte fondateur de la religion juive et, d'une certaine manière, de la foi chrétienne. Elle est lue, méditée et commentée depuis plus de 2 000 ans, aussi bien dans les milieux les plus piétistes que dans les universités contemporaines. Elle a inspiré l'art et la littérature mais elle est souvent connue par ouï-dire. Cet ouvrage de référence propose une lecture guidée de la Torah : il présente la genèse, les grands récits et les concepts de ce texte fondateur. Pédagogique et vivant, il repose sur de nombreuses citations, évoquant tant la vie des grandes figures bibliques que la position de la Torah sur les principales questions de société. Une approche nouvelle, qui introduit avec précision à la connaissance et à la compréhension de nos références culturelles communes.

     

    Un auteur spécialiste Un angle original Une présentation agréable

     

    PHILIPPE HADDAD est diplômé du Séminaire israélite de France. Il est rabbin de la synagogue de la rue Copernic de l'Union libérale israélite de France (ULIF). Il est enseignant au Beth Halimoud du Centre communautaire de Paris et au MJLF et collabore à des programmes éducatifs aux Éclaireurs israélites. Il est l'un des principaux contributeurs d'Akadem. Il est aussi l'auteur des Citations talmudiques expliquées, dans la collection « Eyrolles Pratique ».

     

  • Les Kabbalistes le pensaient, Benoît Gandillot le démontre dans cette étude révolutionnaire : oui, il y a bien un système numérologique derrière le texte biblique. Une merveilleuse manière exégétique de réviser les mirages de l'ésotérisme, tout en découvrant un véritable univers inconnu.
    Voici le livre choc, à la fois révolutionnaire et rationnel, qui dévoile le sens caché de la Bible. C'est en exégète, non pas en ésotériste, que l'auteur décrypte ici, pour la première fois, les nombres sacrés qui structurent le saint alphabet hébreu et en donnent la clef.
    Que signifie l'alliance des nombres et des lettres qui parcourt en filigrane les Écritures, qui conditionne tant de mystérieuses relations symboliques, qui détermine tant de curieuses anomalies graphiques ou grammaticales, qui anime tant de précisions pourtant énigmatiques scrupuleusement reproduites de siècle en siècle ?
    Comment interpréter les âges auxquels sont morts les Patriarches Abraham, Isaac et Jacob (175, 180 et 147 ans) ? Comment le pentagramme du Nom divin, Y H Sh W H, relie-t-il l'Ancien au Nouveau Testament ? Comment ce code connu des Pères de l'Église, puis perdu et retrouvé pour partie à la Renaissance, nous permet-il, grâce à cet ouvrage refondateur, de réviser notre lecture ?
    Un événement appelé à provoquer la passion, la réflexion et à approfondir le savoir.

  • Une invitation à dépasser un regard uniquement négatif sur la mort et à accueillir son ultime appel.

    L'aide médicale à mourir est désormais une pratique admise dans les législations canadienne et québécoise. Pour plusieurs, le geste demeure suspect aux plans éthique et religieux. D'où l'importance d'en approfondir les grands enjeux, en réfléchissant positivement sur la souffrance et la mort humaines : elles sont toujours une expérience tout à fait personnelle, singulière, unique. Elles nous invitent à examiner avec ouverture d'esprit le défi que pose la misère incontrôlable de personnes en attente de compassion.

    L'auteur souligne le lien étroit entre le mystère de la mort et le mystère de la liberté, qui nous renvoient à celui de Dieu lui-même. Comment s'articulent le devoir de vivre, la souffrance, le rôle de la conscience, le sens de la dignité, le temps de la mort, et la pensée biblique sur la mort ? Lorsque la souffrance devient absurde, la mort n'est-elle pas un don du Dieu libérateur, et l'aide médicale à mourir comme la manifestation d'une compassion fondamentale à l'égard des souffrants ?


    « Je trouve ce texte remarquable. Il est clair et précis tout en étant nuancé. Il s'agit d'une synthèse très complète qui prend vraiment en compte l'essentiel des grands enjeux. Au-delà de "l'aide médicale à bien mourir", l'auteur propose, autour de la souffrance et de la mort, une qualité de réflexion qui devrait rejoindre et animer bien des débats d'actualité. »
    - Gabriel Ringlet

    Jean Desclos est prêtre du diocèse de Sherbrooke, au Québec. Après son doctorat en théologie morale à Rome, à l'Alfonsiana, il a été professeur titulaire et doyen de la faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke. Vice-recteur de la même université de 2001 à 2008, il a ensuite pris charge d'une paroisse de la ville de Sherbrooke (Saint-Charles-Garnier). Il est l'auteur de nombreuses publications, monographies et articles dans diverses revues.

  • La Bible est souvent un livre fort mal connu. Saisir l'importance de la Bible et connaître l'essentiel de son message, c'est toucher du doigt le sens profond de l'humanité et, en cela, il n'y a pas de scrupule à être " Nul " et à vouloir améliorer ses

  • La bible pour les nullissimes

    Eric Denimal

    • First
    • 18 Octobre 2018

    Un beau-livre richement illustré et très pédagogique pour une approche ludique des grands personnages et des histoires de la Bible !
    La Bible fait son entrée dans la collection pour les Nullissimes, avec au programme portraits des personnages phares de la Bible, récits de paraboles, explications de concepts... le le tout illustré de tableaux, iconographie variée...

  • Le Livre de Job, l'un des plus célèbres de l'Ancien Testament, aborde le mystère de la souffrance avec une profondeur et une finesse sans pareilles. La foi en Dieu permet-elle d'expliquer la souffrance ? Celle-ci serait-elle une punition destinée à la personne éprouvée ? À cette hypothèse souvent révoltante, s'oppose la figure du juste qu'incarne Job. Mais alors, comment continuer à croire en un Dieu à la fois bon et tout-puissant ? C'est pourtant ce que fait Job, réclamant d'être entendu, questionnant Dieu avec vigueur sans pour autant le maudire, se tenant debout devant lui. Cette hardiesse lui vaudra finalement, contre toute attente, la faveur de Dieu. Job aura aussi droit à une réponse singulière. La souffrance demeurera pour lui mystère, mais deviendra en même temps espace de relation et lieu de passage.

    Chef-d'oeuvre de sagesse, le Livre de Job garde toute son actualité. Jérôme Martineau le relit à l'aune de la sensibilité contemporaine, ouvrant ainsi de lumineuses brèches de sens en temps d'épreuve.

    « Le livre de Job, d'un bout à l'autre, est une pure merveille de vérité et d'authenticité. Au sujet du malheur, tout ce qui s'écarte de ce modèle est plus ou moins souillé de mensonge. »
    - Simone Weil

    Diplômé en communications et en théologie, Jérôme Martineau a enseigné à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il a dirigé la revue Notre-Dame-du-Cap durant près de 30 ans. Il a reçu en 2012 le prix Marie-Guyart en reconnaissance de son travail dans le domaine médiatique.

  • Jonas

    Jerome Lindon

    • Minuit
    • 18 Novembre 2020

    Le livre de Jonas tient une place exceptionnelle dans la liturgie juive. Il est en effet lu publiquement à la fin de Yom Kippour, ce jour du Grand Pardon qui est la principale des solennités du calendrier. Et pourtant, rien ne semblait désigner à un tel honneur ce court texte consacré à l'un des douze « petits prophètes ».
    Le livre de Jonas comprend quatre chapitres. Le premier et le troisième rapportent l'histoire, sans doute très ancienne, mais bien peu édifiante, d'un prophète récalcitrant. Sommé par Dieu d'aller prêcher Ninive, il s'empresse de s'embarquer sur un navire qui va dans la direction opposée. Mais, à la suite d'une soudaine tempête, les matelots rejettent Jonas à la mer ; il est alors avalé par un grand poisson (la fameuse « baleine » de Jonas), qui le dépose sur un rivage d'où il gagne Ninive et accomplit finalement la mission dont il était chargé.
    Le deuxième chapitre - la prière de Jonas dans le ventre du poisson - est un psaume, également très ancien, que nous connaissons surtout dans sa traduction latine : le De Profundis.
    Quant au quatrième chapitre, dont la rédaction est beaucoup plus récente (probablement du IIe siècle avant l'ère chrétienne), il raconte une mystérieuse histoire de « ricin » dont personne à vrai dire n'a l'air aujourd'hui de comprendre la véritable signification.
    Or il paraît clair que c'est ce quatrième chapitre, justement, qui vaut à Jonas sa place éminente dans l'office de Kippour. Greffé par les Docteurs de la loi sur les deux sources légendaire et poétique précédentes, il pourrait bien illustrer pour la première fois la situation des juifs après la destruction du Temple de Jérusalem. Une situation qui n'a pas changé fondamentalement depuis vingt-six siècles.
    Dernier livre de l'Ancien Testament, à la jonction du sacré et du profane. Jonas serait tout simplement le Livre de la judaïté moderne.

  • Le livre illustré le plus complet sur les huiles essentielles ! Tout en couleur ! Qu'est-ce que les huiles essentielles ? Comment sont-elles produites ? Comment les utiliser ? Ce livre tout en couleur et doté de belles planches d'illustrations d'aromathérapie vous présente les huiles essentielles les plus efficaces, à avoir absolument dans son armoire à pharmacie, et vous en explique les différents usages. Découvrez ainsi comment soigner une piqûre d'insecte, comment retrouver la sérénité chez soi, comment soulager les migraines... Au programme : ce qu'il faut savoir avant d'utiliser l'aromathérapie, les huiles essentielles au quotidien (au travail, à la maison, en voyage, selon les différents bénéfices que l'on en attend), les précautions d'usage et les contre-indications absolues.

  • Découvrir les Évangiles et Jésus lui-même à travers les portraits de ceux qui l'ont rencontré, apôtres, disciples, hommes et femmes ordinaires, tel est l'objet de ce livre. Chaque chapitre s'ouvre sur le portrait d'une figure majeure du Nouveau Testament (Pierre, Satan, Jean le Baptiste, Marie, le paralytique, Marie Madeleine, Marthe et Marie, la femme adultère, etc.). L'auteur mêle éléments exégétiques, historiques et théologiques, mais surtout invite à réfléchir sur le sens, le destin, la vérité profonde de ces personnages. Le livre peut se lire comme une histoire insolite, peuplée de personnages aux paroles et aux actes surprenants. C'est aussi une invitation à renouveler son regard sur des épisodes à la fois trop connus et mal connus, pour entrer dans les Évangiles ou les redécouvrir.

  • Complet, cet ouvrage propose un panorama d'introduction et de référence destiné à tous ceux qui désirent se former à la théologie. Il présente l'ensemble de la discipline en 12 chapitres. Chacun d'entre eux est écrit par un professeur de niveau international, reconnu tant pour son expertise que pour sa pédagogie.

    Des annexes vous permettent d'aller plus loin dans la découverte de la discipline. Vous pouvez y accéder sur le site de l'éditeur ou directement sur votre smartphone en téléchargeant une application dédiée.

  • « Si les récits de mes analysants m'ont appris à créer ce silence en moi qui me permet d'écouter et d'interpréter, ce sont les tableaux de David Malkin qui m'ont poussé à penser et à écrire. Des images ont inspiré ce livre, m'invitant à traverser, d'une façon nouvelle, certains territoires de la psychanalyse. Les formes et les couleurs ouvrent, par un étrange effet de lumière, sur d'autres dimensions qui amènent l'observateur au-delà des apparences vers une expérience visuelle et en même temps spirituelle. »

    En dix chapitres qui sont autant de passages où se croisent l'art, la philosophie et la politique, l'auteur propose un voyage littéraire et une réflexion herméneutique et poétique. D'un discours à l'autre, l'auteur « passe » entre les disciplines et, en revenant à la racine des mots, approche certains concepts psychanalytiques.  Il nous fait rencontrer la dialectique souple de l'inconscient, ses passages qui deviennent forces de subversion analytique du sujet, de la cité (polis) et aussi de la pensée, puisqu'ils opèrent des retournements constants du discours. 

  • Accessible, précis et complet, ce livre propose 150 citations extraites de la Bible. Du premier au dernier livre, elles vous permettront de savourer la sagesse d'un texte qui aborde tous les sujets de la vie quotidienne. Pour chacune, vous tro

  • De son long voyage en Orient lointain au milieu du XIVe siècle, Marignolli n'a voulu en rapporter que l'essentiel, ce qui à ses yeux demeure une expérience à nulle autre pareille : son passage, à Ceylan, dans le voisinage immédiat du Paradis terrestre. Sa description de ce Jardin d'Éden est comme un reportage sensationnel, le récit des premiers pas de l'homme au Paradis.
    De retour d'une ambassade en Chine au milieu du XIVe siècle, le franciscain Jean de Marignolli s'arrête à Ceylan. Il y découvre le paradis terrestre. Bible en main, tel un entomologiste, il observe la faune, la flore et l'humanité de ce monde des origines.
    Revenu en Europe, il se lance, dans une Chronique universelle que lui commande l'empereur germanique, dans une relecture de la Genèse dont il a pu expérimenter la véracité. Le présent livre est extrait de cette chronique : la « vigne » de la Bible serait plutôt, selon lui, le bananier, les moeurs des hommes vivant encore aux abords de la première demeure d'Adam lui paraissent toujours aussi douces qu'il y a des millénaires, et l'histoire du peuplement de la terre par les tribus originelles fait l'objet de considérations archéologiques d'un nouveau style.
    Dans le Jardin d'Éden, Marignolli a posé le pied dans le monde des merveilles vivantes, goûté les fruits du paradis. Tel un Darwin aux Galapagos, sa conception du monde en fut transformée.

  • Unique en son genre, documenté et pédagogique, cet ouvrage expose en quoi la Bible est porteuse d'un modèle économique de développement, qui repose sur la solidarité. On parle de "solidarisme", modèle se démarquant du socialisme ou du capitalisme.

    Symbolisée par le bleuet, cette théorie macroéconomique repose sur cinq piliers : l'éducation, le groupe, le contrôle de la croissance, la régulation de la concurrence, un nouvel ordre social.

  • « Les premiers chrétiens étaient contemporains de Jésus », « Paul est le fondateur du christianisme », « La langue des premiers chrétiens est le latin », « Les premiers chrétiens méprisaient le corps et la sexualité », « Les premiers chrétiens étaient pauvres », « Le christianisme a causé la chute de l'Empire romain » ... Les auteurs nous convient ici à un voyage aux origines de la chrétienté et analysent les nombreux clichés qui ont fait florès au cours des siècles.

  • 1 000 recettes, variantes, et techniques pour se régaler en famille ou pour épater ses amis : la pâtisserie fait maison est à l'honneur ! 1 000 recettes, variantes, et techniques pour se régaler en famille ou pour épater ses amis : la pâtisserie fait maison est à l'honneur ! Gros et beaux gâteaux, petits biscuits, cookies et muffins, tartes et crumbles, glaces et sorbets... toutes les recettes incontournables de pâtisserie réunies dans une véritable "bible" à offrir et à s'offrir. Près de 1 000 recettes faciles testées, goûtées et appréciées ! A vos fourneaux...

  • Le passage à l'ère du Verseau ne se fera pas sans heurts. C'est ce que semble vouloir nous dire le Tarot. Ce livre propose une méthode d'investigation intuitive permettant d'entrevoir ce que pourrait nous réserver le XXIe siècle. Pour essayer de comprendre l'enchaînement de certains événements au sein de la trame du temps, et d'y percevoir peut-être un cap ou un quelconque dessein. Tout en faisant apparaître quelques dates critiques : 2040 et 2080. L'Apocalypse est-elle la révélation de la fin ou de l'éveil du monde ?
    Mais le Tarot, s'il se fait prophétique, semble aussi vouloir retracer le processus d'affirmation du droit à l'individu d'exister par lui-même ! Et nous assistons à la transmutation alchimique de l'humain. Où le féminin joue pleinement son rôle... Vers le soleil de l'humanité ?
    Nous comprendrons mieux la naissance de l'Amérique, l'action de Napoléon, la révolution russe et les deux guerres mondiales. Ou cet étonnant chassé-croisé entre le 11 septembre 2001 (11/09) et la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 (09/11).
    Gog et Magog, la bête 666 et son faux prophète n'ont qu'un seul but : nous faire oublier la promesse d'Ezéchiel et saint Jean d'une nouvelle Jérusalem.
    Entre messianisme et quête du soi, on pressent que « quelque chose » est en gestation et va bientôt naître : nous sommes invités à y participer pleinement, avec notre libre-arbitre.
    Encore chenille, que l'humanité se révèle papillon !

  • Antikhristos

    Gilbert Laporte

    Jérusalem, XIIe siècle : des chevaliers du Temple et de l'Hôpital se battent pour de mystérieux manuscrits découverts dans une grotte près de la mer Morte, juste avant la désastreuse bataille de Hattin contre Saladin.

    Marseille, de nos jours : d'inquiétants signes ésotériques trouvés sur des scènes de crimes font penser qu'un illuminé veut déclencher la fin des temps. Les policiers vont alors pister un richissime et influent vieillard qui possède un très ancien document apocalyptique ramené de croisade. Faute de preuves, ils vont solliciter l'aide d'un historien biblique pour imprudemment provoquer l'individu sur son sujet de prédilection : le diable.

    Mais, plusieurs siècles plus tard, le manuscrit qui avait mené des croisés à s'entretuer risque fort d'entraîner les enquêteurs à leur perte...

  • L'hébreu de la Torah et l'arabe du Coran sont des langues sacrées, aux fondements du judaïsme et de l'islam. Les Cinq Livres qui constituent la Torah, révélée à Moïse au mont Sinaï il y a trente-trois siècles, et les 114 sourates du Coran, révélé à Muammad dans une caverne du Hijâz, au premier tiers du VIIe siècle, établissent le monothéisme « abrahamique » comme norme des relations de l'homme à son Seigneur : le Dieu-Un et unique d'Adam, de l'humanité anté-diluvienne et des prophètes de l'Alliance. L'interprétation, l'assimilation et la réalisation de ces Écritures, descendues du Ciel principiel et fixées nevariatur dans notre ici-bas, sont sous la responsabilité des croyants sincères, des coeurs fidèles mus par le goût du Bien et du Vrai.
    La structure sémantique de l'hébreu et de l'arabe relève du même groupe sémitique. Il est donc instructif de les rapprocher, pour en sonder la profondeur au regard des grands thèmes de la spiritualité ; à commencer par le rapport notionnel oumétalogique de la Vie et de la Mort. À cette fin, nous sollicitons et commentons ici, en un ensemble de 54 articles, quelques 1 500 mots et références scripturaires. Cette approche comparative de la Lettre, porteuse de la plénitude de son sens intérieur, symbolique et spirituel, concerne aussi les chrétiens ouverts à l'affirmation de l'unité intrinsèque des Religions.

  • La Bible et le Coran comportent une partie descriptive et une partie prescriptive. Si leur partie descriptive est assez bien connue : la création du monde, le paradis terrestre, le Déluge, Abraham et sa descendance, Moïse et l'engloutissement dans la mer de la cavalerie de Pharaon, le veau d'or, les tables de la Loi, etc... en revanche leur partie prescriptive, est assez peu connue dans le détail. Or celle-ci présente un côté parfois surprenant et problématique, appelé ici son côté obscur.   Ce livre présente et compare cette partie prescriptive dans la Bible et dans le Coran en citant largement les textes correspondants, tout en les situant dans leur contexte historique et littéraire.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "Important both historically and theologically. Readers will not be able to see the New Testament in the same way again."--Marcus Borg, author of The Heart of Christianity /> /> “A New New Testament does what some of us never dreamed possible: it opens the treasure chest of early Christian writings, restoring a carefully select few of them to their rightful place in the broad conversation about who Jesus was, what he did and taught, and what all of that has to do with us now.” -- Barbara Brown Taylor, author of Leaving Church and An Altar in the World /> /> There are twenty-seven books in the traditional New Testament, but the earliest Christian communities were far more vibrant than that small number might lead you to think. In fact, many more scriptures were written and were just as important as the New Testament in shaping early-Christian communities and beliefs. Over the past century, many of those texts that were lost have been found and translated, yet are still not known to much of the public; they are discussed mainly by scholars or within a context of the now outdated notion of gnostic gospels. In A New New Testament Hal Taussig is changing that. With the help of nineteen important spiritual leaders, he has added ten of the recently discovered texts to the traditional New Testament, leading many churches and spiritual seekers to use this new New Testament for their spiritual and intellectual growth. /> /> “Remarkable . . . Not meant to replace the traditional New Testament, this fascinating work will be, Taussig hopes, the first of several new New Testaments.” -- Booklist

empty