• Mamma maria

    Serena Giuliano

    • Lizzie
    • 11 Mars 2021

    " Un roman savoureux comme un bon plat de pasta ! " MaxiSous le coup d'une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d'Adriano Celentano... Ce caffè, c'est le coeur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s'est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s'est pas présenté pour son éternelle partie de scopa... La fin de la dolce vita ?
    PRIX BABELIO LITTERATURE FRANCAISE 2020

  • En octobre 1974, Georges Perec s'est installé pendant trois jours consécutifs place Saint-Sulpice à Paris.
    À différents moments de la journée, il a noté ce qu'il voyait : les événements ordinaires de la rue, les gens, véhicules, animaux, nuages et le passage du temps. Des listes. Les faits insignifiants du quotidien. Rien, ou presque rien.
    Les mille petits détails inaperçus qui font la vie d'une grande cité - d'un quartier dans une grande cité. Les innombrables variations imperceptibles du temps, de la lumière, du décor, du vivant. Autobus, chiens, passants, touristes.
    Ce texte magistral dans l'oeuvre de Perec figure à présent au rang des classiques.

  • - 50%

    "Ce livre est magique !" Sandrine Dantard, Fnac Grenoble
    "Une lecture qui fait du bien !" Frédérique Garcia, Librairie Coiffard
    Monica a abandonné sa carrière d'avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road. Le jour où un de ses clients oublie son carnet sur une table, elle ne peut s'empêcher de le lire. Les premières pages lui révèlent la confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, âgé de soixante-dix-neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme.
    Touchée par cette idée de révéler des sentiments intimes à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet avant de le déposer dans un bar à vin.
    Au risque de voir son destin bouleversé de manière inattendue...

  • Vivant, pratique et futé, ce petit guide du café vous dévoilera toutes les facettes de ce breuvage essentiel. Comment bien choisir son café, chez le torréfacteur comme en grande surface ? Quelle cafetière adopter et comment l'utiliser ? Faut-il moudre son café ? Où pousse le caféier et comment passe-t-on de l'arbre à la tasse ? Mêlant culture, histoire et informations concrètes et utiles, mais aussi d'étonnantes recettes à base de café, ce guide vous permettra de réinventer votre quotidien couleur café et de mieux comprendre les subtilités de cet univers enivrant.

  • Roman «espère, avec ce prénom, avoir du succès et atteindre le bonheur». Le spectacle du quotidien, les allées et venues de ses voisins, la vie des animaux sur son chemin - canards, araignée, chien -, le graissage d'un Beretta : tout devient aventure. Roman vit paisiblement avec sa bien-aimée, mais sa vieille mère et son ami de toujours lui demandent de mettre fin à leurs jours. Lui-même sent l'étau de la précarité se resserrer autour de lui. Après avoir envisagé un hold-up burlesque, Roman se décide à demander au Persan d'accepter le rôle principal dans une pièce qu'il voudrait monter pour se refaire. Mais le Persan meurt. La pièce, qui aurait dû être jouée, sera simplement donnée dans le roman. Très tchékhovienne, cette pièce est surtout un condensé de la mythologie de l'auteur.

    Matthias Zschokke vit à Berlin depuis 1980. Il a passé son enfance et sa jeunesse près de Bienne. D'abord comédien, puis dramaturge, cinéaste, écrivain, il a reçu le prix Robert Walser pour son premier roman, Max, en 1981, le prix Femina étranger pour Maurice à la poule en 2009 et le Grand Prix de littérature du Canton de Berne en 2014.

  • À Paris, dans le café où elle a l'habitude d'aller, la narratrice entend une chanson qui la plonge dans le souvenir d'une histoire, le souvenir de sentiments auxquels elle croyait avoir renoncé. Photographe, elle est aussi dans un moment de perte d'inspiration. Une rencontre imprévue la replonge dans les affres de l'amour, en même temps qu'elle lui ouvre de nouvelles pistes de réflexions artistiques. La création et la vie se mêlent, l'une servant l'autre. Mais l'équilibre ne risque-t-il pas de s'inverser en cours de route ? « Quand la réalité devient trop cruelle, trop dure, je choisis un morceau que j'aime et je plonge dans un océan familier, les guitares électriques, la batterie soulignent le rythme de ma nage, rien d'autre n'existe, ni ceux qui m'ont blessée ni ceux qui pourraient adoucir le sort, rien que la voix de quelqu'un qui me raconte sa vie, une histoire qu'il ou elle a vécue, ou qu'un ami, une amie lui a racontée, une scène à laquelle il ou elle a assisté. »

  • Le café, le thé et le cacao ont d'incroyables vertus que vous pouvez mettre à profit :

    - Pour votre santé : pour leur propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, pour prévenir certaines maladies (cancers, diabète, maladies neurodégénératives et cardiovasculaires...), pour leurs vertus digestives et toniques, en cas de refroidissements, pour bien vieillir...

    - Pour votre beauté : pour entretenir votre silhouette, embellir votre chevelure, purifier votre peau, redonner de l'éclat à votre teint, prendre soin de vos mains, de vos pieds et de votre visage...

    - Dans votre maison : prendre soin de votre linge, dégraisser, désodoriser, faire briller, chasser les insectes...

    - Dans votre jardin : les utiliser comme fertilisant et engrais, éloigner les parasites, réaliser un paillis naturel...

    Cet ouvrage combine astuces, conseils, recettes et modes d'emploi testés et validés.

  • On entend souvent dire avec cynisme que «l'argent mène le monde». Mais l'argent n'est pas le seul pouvoir économique et le présent livre porte sur un pouvoir qui est à la portée de tous: celui de contribuer par ses choix de consommation au développement d'une économie responsable.Désireuse de partager les résultats de plusieurs années de recherches et de travail sur le terrain, Laure Waridel décortique dans cet ouvrage les rouages commerciaux qui contribuent à accroître les inégalités entre producteurs des pays du Sud et consommateurs des pays du Nord.Laure Waridel analyse en particulier le cas du café, retraçant sa route, de la plantation à la tasse. Elle en présente les principaux intermédiaires et explique les impacts sociaux et environnementaux des choix de consommation que l'on fait.Puis, elle rapporte l'expérience de la coopérative de café UCIRI, située dans le sud du Mexique, qui fut l'une des premières organisations paysannes à exporter du café équitable et biologique en Europe. À travers son émouvant témoignage, l'auteure raconte l'histoire de cette petite communauté autochtone fière, tenace et courageuse, dont elle a partagé le quotidien, les espoirs et les difficultés. Une histoire édifiante qui décrit l'importance mais aussi les limites du commerce équitable et montre la nécessité d'instaurer un système économique mondial au service des populations plutôt que des multinationales. Ce livre est un appel à l'action!

  • L'abbé Raynal écrit dans cette belle langue du XVIIIe siècle l'origine exotique, humaine et mouvementée de nos produits familiers - de la porcelaine à la vanille. Récits teintés de la morale des lumières sur la cupidité des vainqueurs, histoire de marchands, de denrées et de compagnie, géographie des trésors, anecdotes. Moment privilégié de l'histoire où l'homme a l'impression de saisir la nature, un monde intelligible, chaque étape d'un trajet bien visible : le séchage du papier, l'apparition d'une couleur...

  • Face à la souffrance de tout un peuple, n'est-il pas temps, désormais, de prendre les armes et de renverser toutes ces institutions barbares ?
    Haïti 2009 - Dans un pays meurtri, marqué par le mépris, ravagé par la misère et la corruption, sous perfusion onusienne permanente, cette « fiction humanitaire » retrace l'odyssée d'une belle journaliste aux yeux pers, d'un activiste basque en rupture, d'un humanitaire en « cherchance », d'un baroudeur québécois et d'une bande d'haïtiens « habités » en quête de liberté et de changement. Sur fond d'atmosphère vaudou, de douceur créole et de violence sauvage, ils vont s'aimer, rêver, s'engager et fomenter une révolution.
    De l'humour à l'érotisme en passant par le suspense, Gilles Petitdemange nous offre un roman-reportage qui met en lumière les problèmes sociétaux, politiques et économiques d'Haïti.

  • 5 f. - 6 h. - Durée : 1h50
    En 1939, la vie n'est déjà pas simple pour Raoul, humble cafetier de Normandie, car il doit faire face à des difficultés financières soigneusement orchestrées par son ennemi d'enfance, le terrible Ernest Ratin, tout en résistant à la nymphomanie exacerbée de Clémence, épouse de ce dernier. Il doit aussi composer avec les caractères complètement opposés de ses deux filles, Odile et Jeanine, les joutes verbales qui opposent le curé, l'institutrice et la postière du village, et le bégaiement insupportable de Firmin, amoureux transi et maladroit d'Odile. Mais alors, à partir de juin 40, les choses s'aggravent sur un rythme exponentiel. Jugez plutôt : Ratin devient le chef de la Gestapo locale alors que l'institutrice prend le maquis, Clémence se déchaîne et Firmin est fou de jalousie car les filles cachent un parachutiste britannique en mission auprès d'un mystérieux colonel Betty que personne ne connaît.

  • 8 f. - 9 h. - Décor : une terrasse de café - Durée : 70 min
    Prenez une fille naïve et d'autres beaucoup moins, un faux séducteur et de vrais beaufs, un serveur mal embouché (mais légèrement exhib) et une vieille fille tout émoustillée. Mélangez avec une végétarienne obsédée par les Chinois et sa copine larguée par un mal élevé (et mal lavé). Ajoutez un travesti qui se fringue à l'arrache, une Clio rouge volée, un flic trompé et une enquêtrice déboussolée. Mixez avec un chameau mal garé et un hamster surprotégé. Garnissez avec une feuille de salade. Secouez bien et vous obtenez un cocktail pour exploser... de rire.

  • Café crème allongé

    Alexandra Apikian

    24 cafés, tous sur le trajet du bus emprunté au quotidien. 24 pauses sur le chemin du travail pour retrouver la liberté et le plaisir d'écrire. À partir de faits réels à peine romancés et de rêveries de comptoir, l'auteur nous plonge avec un regard amusé dans la vie parallèle des cafés parisiens le matin. De la chronique de café au blog girly, en passant par le guide du bistrot parisien, récit d'une école buissonnière moderne. Salvateur !

  • Un homme sur trois trompe sa femme. Cet homme, ce pourrait être Vincent, le conjoint de Marianne Portelance, car même les dentistes peuvent être infidèles. Du moins, c'est ce dont elle se persuade peu à peu, en accumulant des indices aussi ténus les uns que les autres. À quoi ressemble la femme qui devait le rejoindre au café et qui est restée silencieuse au bout du fil ? Se comporte-t-il de manière différente au lit avec elle ? Bientôt, il n'y a plus même l'ombre d'un doute dans l'esprit de Marianne : si Vincent ne l'a pas encore trompée, il le fera prochainement. C'est écrit dans le ciel. Même la voyante l'a vu dans ses cartes. Dans les rues de Montréal, sur la banquette arrière d'un taxi conduit par un ex-agronome haïtien, elle suit donc Vincent à la trace, en songeant que, parfois, on finit par provoquer ce que l'on craint.

  • Linda rêvait d'ouvrir son restaurant, le Café des Délices, elle l'a fait il y a trois ans. Au fil du temps, cela devient un lieu magique au coeur de Paris, dans lequel les clients, qui deviennent rapidement des habitués, apprennent à se connaître, créent des liens et y trouvent des réponses. Un endroit où tout le monde se réfugie, confie ses joies et ses peines, partage sa vie. Un cocon où l'on trouve écoute, compréhension et amour.
    Tania et Matéo, ses deux enfants de quatorze et six ans, lassés d'un monde dans lequel ils ont du mal à trouver leur place, vont passer l'été avec elle au restaurant. Ils vont découvrir ce qui fait la vie, et qu'il existe des gens qui valent la peine d'être connus.
    De nombreux personnages vont se succéder, pour vous entraîner dans leurs histoires. Ils n'ont tous que le Café des Délices en commun, mais ils partageront bien plus.

  • De plus en plus de cafés indépendants ouvrent leurs portes dans les petites et les grandes villes de la province. Partout, le bon grain de café n'a jamais autant eu la cote, et c'est principalement grâce aux baristas, torréfacteurs, producteurs et influenceurs de la troisième vague qui ont à coeur le développement de leur communauté !
    Sarah-Émilie Nault part à la recherche des cafés les plus intéressants avec un but avoué : explorer les villes, prendre le pouls des quartiers et rencontrer les gens qui peuplent ces lieux de travail et de vie incroyables.
    Mais ce n'est pas tout. À ce répertoire de bonnes adresses s'ajoute un volet documentaire qui démystifie la fabrication du café, de l'arbre à la tasse. Entrevues, portraits, effets du café sur la santé, impacts environnementaux, ateliers de dégustation et récits inspirants : Caféine est la bible du café pour tous ceux qui s'intéressent à ce monde en plein éveil.
    Dans ce livre à la fois beau et pratique, les magnifiques photographies de Zach Baranowski viennent apporter chaleur et humanité à cet univers riche en saveurs et en couleurs !

  • Maria l'aveugle vit un deuil profond. Comme un abandon. Un terrible accident, son frère et son père son morts. Sa mère aussi... Ou presque. Pendant une intervention chirurgicale, couchée sur la table, Maria vivra une expérience de lumière qui chamboulera sa vie. Depuis, Maria a pour désennuie la fréquentation quasi quotidienne du McDo d'en face où elle tente de noyer sa solitude, quand soudainement l'amour d'un certain Félix frappe à sa porte.

    Un roman percutant. Un livre d'une grande simplicité qui étonne, émerveille, nourrit et parle au coeur. Une fin pleine d'espoir, de lumière et de couleurs.

empty