• Les croisades étaient-elles une entreprise impérialiste à l'encontre de l'Orient musulman ? L'Inquisition a-t-elle brûlé des milliers d'hérétiques ? La chrétienté médiévale était-elle antisémite ? L'Église s'est-elle vraiment interrogée pour savoir si les femmes avaient une âme ? Les papes de la Renaissance ressemblaient-ils tous aux Borgia ? Pendant les guerres de Religion, les catholiques ont-ils fait preuve d'intolérance alors que les protestants incarnaient la liberté d'esprit ? Galilée a-t-il été condamné parce que les papes s'opposaient aux découvertes scientifiques ? L'Église du xixe siècle était-elle par principe hostile à la modernité ? Dans les années 1930, le Vatican s'est-il aveuglé par anticommunisme sur les dangers du fascisme et du nazisme ?

    Autant de questions explosives en forme de réquisitoire dans un procès couramment fait à l'Église catholique. Les réponses données ici par quinze historiens visent d'abord à remettre en contexte chaque question dans son époque, avec le souci d'éviter tout anachronisme. Sans jamais remplacer la légende noire par une légende dorée, cette fresque alerte et passionnante redonne sa place à une investigation historique sans préjugés ni oeillères.

  • La décennie révolutionnaire fut le théâtre d'un conflit politico-religieux passionné dont l'histoire ne retint souvent que les outrances, celles de prêtres pourchassés, d'églises vandalisées et d'un catholicisme malmené et banni. S'il n'a pas lieu de le nier, la question religieuse pendant la Révolution est néanmoins trop ambiguë pour amalgamer antireligion et anticléricalisme. Un gouffre opposa en réalité le fanatisme de quelques-uns de ceux qui dénonçaient les conséquences néfastes de l'intrusion du clergé aussi bien dans le domaine public que privé. Reste qu'en s'attaquant de front à l'Église catholique de France pour la mettre au pas, les révolutionnaires ont froissé une partie de la société en ne prenant pas le poids de l'attachement populaire à l'institution et à ses hommes. Leur volonté de contrer l'influence et la puissance cléricales déboucha sur une crise d'une ampleur rare dont Christine Le Bozec livre, en historienne, les tenants et les aboutissants.  

  • Plus d' un milliard d'hommes sont façonnés par une foi universelle, encadrés spirituellement par une hiérarchie sacerdotale, professant le même Credo, guidés par un pasteur unique, l 'évêque de Rome. Cela leur confère d' évidentes particularités culturelles : ils ne répugnent pas à se laisser conduire et se mé fient des excès du libre arbitre. Au sein même du christianisme, on n'entretient pas les mêmes relations entre hommes, femmes et enfants nés ou à naître, on ne dort pas tout à fait de la même façon, on ne regarde pas l 'argent du même oeil, on n' apprécie pas les mêmes vins, on ne bâtit pas les mêmes villes, on n' installe pas les mêmes cimetières, on n' a pas la même a ttitude face à la nature, selon que l 'on est catholique ou protestant, etc.

    L 'ancrage de l 'Occident méridional dans la foi et la culture catholiques a joué un rôle crucial dans l organisation de l espace, dans les paysages et l architecture, dans les pratiques sociales, par exemple dans la conception de la sexualité ou de l alimentation. Partout, les catholiques sont à la fois divers et semblables. Certains vivent en terre de vieille chrétienté, dans des régions évangélisées à l époque moderne (Amérique latine, Philippines...) et d 'autres encore appartiennent à des contrées qui étaient, il y a peu, des pays de mission (Afrique, Océanie...). Aujourd 'hui, le catholicisme a beau reculer dans les coeurs et les intelligences des Européens, il marque toujours leurs mentalités et leurs habitudes.

    Le grand spécialiste de géographie culturelle qu' est Jean-Robert Pi nous montre et explique les manières dont se croisent, sur le terrain, ce tte foi universelle et les coutumes propres à tous les groupes humains. Il illustre son propos par une quarantaine de cartes et une vingtaine de reproductions d' oeuvres d art qui éclairent une démarche tout à fait nouvelle.

  • Dans la crypte de la cathédrale de Chartres, une jeune femme s'apprête à percer un mystère dont la révélation fera entrer l'humanité dans un âge nouveau... L'auteur de La Petite Fille du phare (60 000 ex vendus) livre un nouveau thriller nimbé d'ésotérisme, haletant et érudit." Il n'y a de Dieu qu'Allah l'Unique. " Par quel mystère la profession de foi de l'islam figure-t-elle sur un vitrail de la cathédrale de Chartres retraçant la vie du Christ ? Lors de fouilles dans la crypte de cette cathédrale, Mary, jeune et brillante étudiante, est sur le point de mettre au jour une découverte archéologique majeure. Mais cette révélation risque de bouleverser l'équilibre du monde. Un rempart de haine et de sang se dresse alors pour empêcher la jeune femme d'accéder à cette vérité qui dérange. Quelle est l'étrange congrégation prête à supprimer tous ceux qui s'approchent trop près du secret ? Quel est ce secret ? Une prophétie vieille de plusieurs siècles est-elle en train de s'accomplir ?

  • L'encyclique du pape François sur l'écologie. Encyclique que l'on peut succinctement présenter grâce à sa table des matières :



    Les grands chapitres : Ce qui se passe dans notre maison - L´évangile de la création - La racine humaine de la crise écologique Une écologie intégrale - Quelques lignes d´orientation et d´action - Education et spiritualité écologiques Parmi les thèmes abordés, on trouve : Pollution et changement climatique - La question de l´eau - La perte de biodiversité - Détérioration de la qualité de la vie humaine et dégradation sociale La lumière qu´offre la foi - La sagesse des récits bibliques - Le mystère de l´univers - Le message de chaque créature dans l´harmonie de toute la création La destination commune des biens - Le regard de Jésus - L´écologie de la vie quotidienne - Le principe du bien commun Le dialogue sur l´environnement dans la politique internationale - Le dialogue en vue de nouvelles politiques nationales et locales - Joie et paix - La Trinité et la relation entre les créatures La Reine de toute la création

  • La Bible est souvent un livre fort mal connu. Saisir l'importance de la Bible et connaître l'essentiel de son message, c'est toucher du doigt le sens profond de l'humanité et, en cela, il n'y a pas de scrupule à être " Nul " et à vouloir améliorer ses

  • En 2002, une vague de scandales déferle sur l'Église catholique de Boston. Un à un, des prêtres respectés du diocèse sont accusés du pire des crimes, celui d'avoir abusé d'enfants qui leur étaient confiés. Éloignée depuis longtemps de sa famille par trop étouffante, Sheila McGann est restée néanmoins proche de son frère aîné, Art, curé dévoué et populaire d'une grande paroisse de banlieue. Lorsque Art se retrouve soupçonné à son tour de proximite? coupable avec un jeune garc?on, Sheila rentre à Boston afin de le soutenir. Leur autre frère Mike, ancien policier, est lui aussi bien déterminé à découvrir la vérité. Leurs enquêtes croisées révéleront les doutes et faiblesses de chacun, venus de leur passé, ancrés dans leur présent.

  • De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes sont déportés dans le camp de concentration de Dachau, près de Munich. Regroupés dans des « blocks » spécifiques - qui conserveront pour l'histoire le nom de « baraques des prêtres », 1 034 d'entre eux y laisseront la vie. Polonais, Belges, Allemands, Français, Italiens, Tchèques, Yougoslaves : derrière les barbelés de Dachau, l' « universalité de l'Église » est palpable. Ces hommes qui, dans une Europe encore christianisée, jouissaient d'un statut respectable, parfois éminent, se retrouvent projetés dans une détresse absolue. La faim, le froid, les maladies, le travail harassant, les coups des SS et des kapos, les expériences médicales ou les transports d'invalides ont raison de ces hommes de tous les âges. Quelques-uns sombreront dans le désespoir et s'effondreront, d'autres - la grande majorité d'entre eux - ne fléchiront pas, peut-être soutenus par leur foi. Partageant le sort commun des déportés, les prêtres de Dachau s'efforcent de maintenir intacte leur vie spirituelle et sacerdotale. Une chapelle, la seule autorisée dans tout le système concentrationnaire, leur apporte un secours considérable. Cette expérience unique dans l'histoire de l'Église éclaire d'un jour nouveau les rapports entre le nazisme et le christianisme. Près de 70 ans après sa libération, le camp de concentration de Dachau demeure le plus grand cimetière de prêtres catholiques du monde.

  • Le pontifi cat de Jean XXIII (1958-1963) a bouleversé l'histoire de l'Église catholique. L'image du « pape de la paix » s'est perpétuée jusqu'à nos jours - avec sa béatifi cation en 2000, puis sa canonisation en 2014 - mais il fut surtout celui qui a ouvert en 1962 le concile Vatican II, l'événement ecclésial le plus important du XXe siècle. Angelo Giuseppe Roncalli fut successivement séminariste, prêtre, aumônier militaire pendant la Première Guerre mondiale, professeur de séminaire, visiteur apostolique en Bulgarie, délégué apostolique en Turquie pendant la Seconde Guerre mondiale, nonce à Paris dans les heures diffi ciles de la Libération et de l'épuration, patriarche de Venise, pape enfin, sous le nom de Jean XXIII. Son court pontificat - moins de cinq ans - a néanmoins été marqué par un événement majeur et inattendu. Ouvert le 11 octobre 1962 et clôturé le 8 décembre 1965, le concile Vatican II a profondément transformé l'Église catholique, dans son rapport au monde comme dans la compréhension qu'elle a d'elle-même. Si sa mort, le 3 juin 1963, fut suivie d'un concert unanime d'éloges, des voix discordantes se sont fait entendre : la « bonté » de Jean XXIII dans ses rapports avec l'Union soviétique fut perçue comme une naïveté dangereuse, les rapports cordiaux établis avec les anglicans, les protestants et les orthodoxes furent jugés comme un renoncement de l'Église catholique à être l'unique Église, le concile Vatican II a été suivi d'une « tempête » selon Paul VI, son successeur... De sa naissance à Sotte il Monte, village de Lombardie, jusqu'à sa mort à Rome, Yves Chiron retrace l'itinéraire du « pape au sourire ». Grâce aux Carnets - inédits en français - que Jean XXIII a tenus tout au long de sa vie et à partir de l'enquête menée au cours de ses procès de béatification et de canonisation, il renouvelle notre vision de celui qui fut un grand spirituel en même temps qu'un homme d'Église ouvert au monde.

  • La Compagnie de Jésus, fondée par Ignace de Loyola, est approuvée en 1540 par le pape Paul III. Au début du XXIe siècle, elle constitue l'ordre religieux masculin le plus important numériquement au sein de l'Église catholique et le pape François, élu en mars 2013, en est issu. La mission des Jésuites, précisée dès le début de leur existence, porte sur l'évangélisation, la justice sociale et l'éducation.

    Synthèse d'introduction et de référence, ce guide conçu par un spécialiste présente à part égale l'histoire, la pensée et l'actualité des jésuites, en insistant sur leur rôle, leurs réalisations et leur influence dans la spiritualité moderne.


    Origines Fondements Pratiques

  • Catholique débutant

    Julien Leclercq

    « Comme Julien, j'ai connu une conversion, une rencontre silencieuse et douce avec Dieu qui a bouleversé ma vie.
    Comme pour lui, cette rencontre n'a pas été spectaculaire ; comme lui, je ne l'ai pas désirée, je l'ai même fuie autant que j'ai pu...
    Moi aussi, comme lui, j'ai longtemps cru que la foi était une affaire de culture, une chose intellectuelle, réservée à une élite, qui nécessitait du travail, des études. Ou bien alors une affaire de morale.
    Et, comme lui, j'ai découvert que la foi était donnée à tous, à portée de chacun d'entre nous, puisque c'était une simple histoire d'amour, comme toutes les histoires d'amour que nous connaissons.
    Quelle découverte !
    Croire, c'est accepter d'aimer et de se laisser aimer.
    Qu'est-ce qui change dans la vie de celui qui croit ?
    Rien.
    Tout.
    Lisez ce livre, et peut-être aurez-vous la joie de tout comprendre.
    À défaut, vous serez étonnés et émus. »
    Thierry Bizot

  • À 22 ans, Xavier est abordé par un jeune prêtre. Ce religieux fait partie de la Légion du Christ, une communauté créée en 1941 au Mexique par un prêtre devenu une icône : Marcial Maciel. Séduit autant quintrigué, Xavier sengage.
    Il découvre un système bien loin de ce quil imaginait, fait dinterdits et dhumiliations. Au terme de sept années de doutes et de souffrance, il parvient à prendre une fuite salvatrice.
    Peu de temps après, le scandale éclate : Xavier apprend, consterné, que le fondateur de la Légion, lhomme quil avait appris à vénérer, a abusé de plusieurs dizaines denfants et dadolescents.

    Aujourdhui, Xavier Léger décide de prendre la parole et de dénoncer tout ce quil a vu et enduré. Il ne veut plus cautionner par un silence complice un système pervers, protégé envers et contre tout par le Vatican depuis plus de soixante-dix ans.

  • Où va la France déchristianisée ? Quels nouveaux cultes nous envahissent ? Pourquoi cette victoire du paganisme ? Hyppolite Simon reprend ici son grand classique et le met à jour avec l'aide du célèbre écrivain François Taillandier.
    Si le christianisme venait à disparaître de la société française, que deviendraient les valeurs fondamentales d'après lesquelles nous vivons depuis des siècles ? Que resterait-il de la laïcité ? De quelles autres croyances délétères verrions-nous l'avènement ? Et avec quelles conséquences pour notre vision de l'humanité ?
    Cette question, Mgr Hippolyte Simon se l'était posée il y a plus de vingt ans dans un livre devenu un classique. Parce que la situation s'est aggravée, il reprend ici son enquête. Décryptant les crises multiples à l'oeuvre dans notre pays, il discerne les symptômes d'un nouveau paganisme : peur de l'avenir, croyances irrationnelles, soumission à la fatalité au sens du fatum antique, exaltation identitaire...
    Mais son livre est surtout un appel au réveil des chrétiens, dans le respect de la liberté des consciences, afin de retrouver la puissance de la parole évangélique qui a façonné l'histoire et la culture de l'Europe.

  • Miséricorde

    Pape François

    Le Pape François, depuis le début de son pontificat, a bousculé l'Eglise, réformé la Curie romaine, entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques : pauvreté, charité, miséricorde. Le thème de la miséricorde, thème spécialement choisi par le pape pour une Année jubilaire en 2016, est en passe de devenir la clé de la mission et du pontificat de ce pape étonnant, populaire et proche des plus pauvres. Voici dans un livre exceptionnel l'essentiel des textes, discours, homélies, du pape sur ce thème. Pour lui, et selon ses mots, il s'agit avant tout chose « d'être un pasteur et non un homme de loi ». Accompagner, servir, aimer plutôt que défendre une doctrine, un code moral. Ces textes souvent inédits sont les seuls qui pourront permettre de comprendre l'enjeu profond que met le pape dans ce thème. La miséricorde devrait être le maître mot de sa réforme de l'Eglise. Comme le déclarait récemment Enzo Bianchi (Prieur de la communauté de Bose) dans le quotidien La Repubblica : « La miséricorde du Pape François fait scandale dans l'Eglise ».

  • « L'Amour sans visage est un récit autobiographique dont la structure est un peu comme celle d'un manège où tout tourbillonne. L'impulsion initiale est donnée par un événement dramatique et ineffaçable : à la sortie de l'école, un jour d'octobre 1942, c'est une autre main que celles de ses parents (« partis en voyage », lui dira-t-on) qui se saisit de celle d'une petite fille, et pour elle aussitôt, elle le comprend, tout bascule.
    Sauvée elle passera la guerre dans un village de l'ouest, où ceux qui l'ont recueillie tiennent un café. Cette plongée dans la campagne de la France occupée, et ce qui lui fera suite, dans la prime jeunesse comme à l'âge adulte, tout repose sur un puits de silence ? celui où ses parents ont disparu : le mouvement de ce livre est justement d'aller puiser à cette eau, de remonter de l'oubli vers la mémoire. » Jean-Christophe Bailly


  • Ce livre retrace l'histoire du " Jour du Seigneur ", la plus ancienne émission télévisée de France, depuis la nuit de Noël 1948, de ses créateurs, de ses animateurs et des structures qui la portent. Une aventure humaine riche en personnalités fortes et contrastées.

    Ce livre retrace l'histoire du " Jour du Seigneur ", la plus ancienne émission télévisée de France, depuis la nuit de Noël 1948, de ses créateurs, de ses animateurs, des structures qui la portent. Depuis soixante-dix ans, " Le Jour du Seigneur " est une émission originale à tous points de vue ; c'est la seule émission associative de France, mais aussi une émission religieuse du service public dans la république laïque ; c'est l'exploit d'un direct chaque semaine depuis un lieu différent ; c'est une aventure humaine riche en personnalités fortes et contrastées.
    Le livre a un parcours chronologique, depuis les débuts de la télévision en France jusqu'à aujourd'hui.
    Les sources sont d'une part les ouvrages et articles publiés depuis l'origine sur le sujet, d'autre part les archives inédites, correspondance, Mémoires, des personnages concernés.
    Le livre étant destiné à un large public, le ton est volontairement léger ; on trouvera de nombreuses anecdotes illustratives ; les paragraphes de réflexion sont présentés de façon pédagogique, soit pour éclairer le contexte (religieux, politique, médiatique), soit pour exposer la problématique propre à une époque.

  • Conclave

    Robert Harris

    • Plon
    • 8 Juin 2017

    Un suspense haletant qui nous ouvre les portes de l'élection la plus secrète du monde.
    Le pape est mort.
    Derrière les portes closes de la chapelle Sixtine, cent dix-huit cardinaux venus des quatre continents vont participer à l'élection la plus secrète qui soit.
    Ce sont tous des hommes de foi. Mais ils ont des ambitions. Et ils ont des rivaux.
    En secret, les alliances se préparent.
    Ce n'est plus qu'une question d'heures... L'un de ces cardinaux va devenir la figure spirituelle la plus puissante au monde. Sur la place Saint-Pierre, deux cent cinquante mille chrétiens attendent de voir la fumée blanche apparaître...

  • « Les premiers chrétiens étaient contemporains de Jésus », « Paul est le fondateur du christianisme », « La langue des premiers chrétiens est le latin », « Les premiers chrétiens méprisaient le corps et la sexualité », « Les premiers chrétiens étaient pauvres », « Le christianisme a causé la chute de l'Empire romain » ... Les auteurs nous convient ici à un voyage aux origines de la chrétienté et analysent les nombreux clichés qui ont fait florès au cours des siècles.

  • Les jésuites ont toujours suscité l'intérêt d'un large public et la récente élection du pape François l'a encore montré. Ils ont leurs amis, qui ne voient pas toujours leurs défauts, et leurs ennemis, qui ne voient que leurs défauts. Dans un cas comme dans l'autre, c'est un terreau fertile pour les idées reçues : « L'ordre des jésuites a été créé par Ignace de Loyola », « Le supérieur général est appelé le "pape noir" », « Les Exercices spirituels sont la "bible" des jésuites », « Les jésuites sont critiques vis-à-vis de l'Église », « Ils sont hypocrites et opportunistes », « L'éducation jésuite est un enseignement d'excellence », etc.
    Au travers d'une approche historique mais aussi spirituelle, Mark Rotsaert interroge la Compagnie de Jésus, ses fondements, ses événements marquants et ses hommes d'hier et d'aujourd'hui.

  • « La Bible, c'est la parole de Dieu », « La Bible des chrétiens, c'est l'Évangile », « La Bible est un ensemble de livres disparates », « À Quoumrân, on a retrouvé les manuscrits originaux de la Bible », « La Bible a été censurée par l'Église », « La Bible dit tout et son contraire », « Lire la Bible, volontiers ! mais par où commencer ? » ... Premier livre imprimé, premier livre vendu dans le monde, cadeau par excellence à tous les premiers communiants, la Bible est Le Livre. Mêlant l'érudition et une approche très accessible, Roland Meynet s'attache ici à nous faire découvrir ce livre auquel il est si fréquemment fait référence et dont nous ne connaissons bien souvent que peu de choses.

  • Partir en Pèlerinage aux Sources ; faire un voyage en 15 étapes en compagnie de Soeur Marie-Marthe. Voilà ce que te propose l'auteur de ce petit recueil.
    De quelles Sources s'agit-il ? Notre humble guide veut te conduire aux Sources de la Vie en abondance.
     Comment puiser à ces Sources ? En portant tes regards vers Jésus en son enfance, et en sa Passion, essentiellement.
     Par quel chemin ? Dans les cinq premiers chapitres, avec un coeur de pauvre, notre humble guide te conduira  sur les chemins de la douceur, de l'humilité qu'elle a appris de son Maître. Tu apprendras avec elle à devenir disciple de Jésus, à accueillir ce qu'Il veut te donner.
    Dans les cinq chapitres suivants, tu découvriras le Trésor des Saintes Plaies de Jésus, les grâces innombrables qu'elles renferment pour tous les hommes, et pour toi en particulier.
    Les cinq derniers chapitres sont un envoi en mission. Ce Trésor que tu reçois de Jésus est destiné à être partagé avec tous ceux et celles qui l'accueilleront à leur tour. Il sera une Source de Vie pour toi ! Ayant bénéficié toi-même de la prière que d'autres ont fait pour toi, tu pourras offrir ta prière, ton acte de Foi en Jésus Sauveur, en invoquant ses Saintes Plaies, pour l'Église et pour le monde entier.
    À chaque étape, tu découvriras que tu n'es pas seul sur ce chemin et si tu hésites encore, commence par lire le dernier chapitre: le Pape François nous parle aujourd'hui encore des grâces infinies que renferment les Saintes Plaies de Jésus. Oseras-tu y croire?

  • Dossier : De quoi Fillon est-il le nom ? -> François Fillon, l'homme des trois droites par Franz-Olivier Giesbert Franz-Olivier Giesbert retrace le parcours politique de François Fillon, homme à la fois libéral et conservateur. Il synthétise pour lui les trois droites : légitimiste, orléaniste et bonapartiste. -> De Fillon et des catholiques. Les aphorismes de ma grand-mère valent bien les éditoriaux de Laurent Joffrin par Marin de Viry Les catholiques ont largement plébiscité François Fillon lors de la primaire à droite. Marin de Viry analyse cet électorat qui retrouve dans la candidature de Fillon, l'occasion de réaffirmer ses valeurs. -> La droite sans le peuple par Sébastien Lapaque La droite comme la gauche ne sait plus parler au peuple, affirme Sébastien Lapaque. Cette France périphérique, qui représente vingt millions d'électeurs, risque de voter massivement Marine Le Pen. Dossier : L'origine des guerres de religion en France ->Tuer et mourir au nom de Dieu au temps des guerres de religion par Nicolas le Roux À la fin du XVIe siècle, massacres et assassinats politiques « au nom de Dieu » se multiplient. Nicolas Le Roux décrit ces grands cycles de vengeance et de crimes. -> Entre outrance et tempérance : les écrivains face aux guerres de religion par Loris Petris Partisans ou contempteurs de la Réforme, les écrivains du XVIe siècle se font entendre. Loris Petris propose un tour d'horizon de cette littérature engagée. -> Entretien avec Rémi Brague. « Nos sociétés ne prennent pas la religion au sérieux » Rémi Brague note les profondes différences entre les guerres de religion du XVIe siècle et le jihad. Pour le philosophe, l'idée d'un affrontement au nom du religieux est inaudible par les sociétés occidentales, ce qu'il déplore. -> Les guerres de religion entre fin des temps et théâtre de cruauté par Denis Crouzet D'après Denis Crouzet, les guerriers de Dieu au XVIe siècle et ceux de Daesh au XXIe siècle utilisent le même discours sur la fin des temps et le même exhibitionnisme de la mort. -> Ceci n'est pas religieux par Jean-Marie Le Gall Jean-Marie Le Gall critique les analystes qui refusent de voir dans le religieux, les explications du comportement de certains exaltés. Littérature -> Inédit. Catherine Cusset : « un trop grand désir d'être aimée » La romancière raconte comment, à la recherche d'une colocataire dans une ville américaine, elle fait connaissance de « l'ange Meredith » qui la rend meilleure. Études, reportages, réflexions -> Pour une économie du bien commun. Discours à la jeunesse par Jean Tirole Le prix Nobel d'économie explique ce qu'est l'économie du bien commun et pourquoi il faut aller dans cette direction.

  • Jésus caché

    Fernando Klein

    Un texte religieux apocryphe est un document qui n'est pas reconnu par le Canon défini au troisième siècle par Irenée de Lyon.
    Ce sont donc des textes créés par des disciples de Jésus qui ont servi à le faire connaitre au plus grand nombre juste après sa disparition. Et s'ils n'ont pas été retenus, c'est parce qu'ils ne servaient pas l'image que les dirigeants de la nouvelle religion souhaitaient donner de leur Messie.
    Ils sont tous regroupés et présentés ici par l'auteur qui a choisi pour chacun les extraits les plus significatifs.

  • Ce livre est une histoire inspirée, celle de Noah, un jeune homme camerounais dont le chemin de vie était gouverné de plaisirs  jusqu'au jour où il tomba sur Martha. Ce livre vous plongera également dans l'atmosphère du Cameroun et vous contera brièvement son histoire et ses déboires. S'inspirant des faits réels de sa vie et de ceux qu'auraient vécu Noah le personnage central de cette oeuvre, Franck l'auteur choisit de partager certains détails intimes, brisant le silence, affirmant sa foi et la volonté de Noah. Il prit soin d'écrire ce livre comme l'on compose une musique ou comme l'on l'entend. Chaque titre, en corrélation avec le contenu ou son dénouement rappellera une oeuvre qu'il conviendrait d'écouter pour accompagner sa lecture, comme un savoure un vin (cuit ou un whisky) à certains moments. Pour ceux qui liront entre les lignes, découvriront-ils des rimes d'une grande puissance, des poèmes inspirés ou entièrement composés par lui-même, et surtout toute une playlist qui agrémenterait la lecture.

empty