• Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : nom d'une pipe Nouv.

    La nouvelle pépite du cosy mystery dénichée par La Bête noire : Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette !Une série d'enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette.
    C'était au temps où Bruxelles bruxellait... À l'arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d'amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe. " J'ai beaucoup d'admiration pour l'ensemble de l'oeuvre de Nadine Monfils. Elle est complètement déjantée et j'aime les gens qui ont un grain de folie. " Michel Bussi

  • Composées entre 1924 et 1927, ces Complaintes gitanes, sont l'oeuvre la plus populaire de García Lorca (1899-1936). Elles sont le recueil de vieilles légendes, de récits fabuleux ou épiques, de chansons puisées dans la tradition orale, qui plongent au coeur de la tradition des coplas andalouses. Chaque complainte figure un petit drame, tantôt gracieux, tantôt érotique, tantôt sanglant. Mélange de veine populaire et d'écriture savante, ces brefs poèmes, véritables précipités de l'âme espagnole constituent un miracle d'équilibre et sont à juste titre tenus pour un des chefs-d'oeuvre de la poésie du xxe siècle.

  • Un tour du monde en chansons et en six langues ! Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    C'est à un tour du monde en chansons que nous invite cet ouvrage joliment illustré. Au fil des pages, on voyage en Italie (
    Giro tondo), en Chine (
    Nan Ni Wan), en Russie (
    Kalinka), au Maroc (
    Nini ya momo) ou encore en Amérique du Sud (
    La cucaracha) et aux États-Unis (Old Mac Donald). Une première approche ludique des langues pour les petits.

  • Serge Lama

    Lomig Guillo

    La biographie incontournable du stentor le plus populaire de France !
    On le connaît sous le nom de Serge Lama, mais avant d'être l'artiste accompli et multiple, la personnalité exubérante, l'immense interprète et l'auteur de talent qu'on connaît, Serge Chauvier est surtout un homme entier et complexe à la vie fascinante, faite de tragédies et de victoires arrachées de haute lutte, qui a côtoyé les plus grands jusqu'à en devenir un lui-même.
    Barbara, George Brassens, Enrico Macias, Michel Drucker, Juliette Greco, tous ont fait partie de sa vie et ont assisté à la montée en puissance de celui qui dès son plus jeune âge, prêta serment de fidélité à la scène. Cela aurait pu s'arrêter en 1965, alors que le jeune Serge frôle la mort dans un accident de voiture dans lequel décède sa compagne de l'époque. Inarrêtable, après un an de lutte, il reprend son ascension sans jamais rien laisser au hasard. Disque d'or en 1973 avec son tube Je suis malade, celui qui avait déjà connu le succès avec ses chansons Superman, C'est toujours comme ça la première fois ou encore la compilation Les Ballons rouges, se lance quelques années plus tard dans l'oeuvre de sa vie, la comédie musicale Napoléon, et tout cela sans jamais tourner le dos à la scène.
    Sur la base d'une enquête fouillée et d'une série d'entretiens avec son entourage, Lomig Guillo retrace avec brio la vie et la carrière de cet homme-artiste indispensable à la chanson française. On connaît Serge Lama chanteur, auteur, comédien... découvrez l'homme derrière l'artiste.

  • La biographie incontournable de l'électron libre de la chanson française !
    À 15 ans, passionné par le chant, il quitte ses parents pour Paris, et se fraye, seul, un chemin dans la jungle artistique. Il s'essaie d'abord au cinéma. Mais sa célèbre voix finit par le rattraper et c'est dans la chanson qu'il connaît son premier succès, N'importe quoi en 1987. Avec son Perfecto et ses anneaux aux oreilles, il tape dans l'oeil du public... et de Vanessa Paradis, avec qui il vit une idylle de plusieurs années.
    Après un gros passage à vide, ce flambeur casse-cou transforme ses galères en succès et renaît au côté d'Azucena, la femme de sa vie, celle qui l'a sauvé de ses démons. Car l'histoire de Florent Pagny, c'est aussi celle d'une success story assez incroyable, faite de hauts et de bas. Celle d'un homme toujours libre dans sa tête, provocateur mais tendre, râleur mais généreux, artiste mais aussi entrepreneur. Un homme dont les choix de vie ont conquis pour de bon le coeur des Français.
    Entre enquête et portrait intime, l'auteur livre une biographie captivante nourrie de témoignages inédits. Il retrace le parcours d'un artiste des plus étonnants, à la fois sédentaire et nomade, toujours en quête de nouveaux voyages musicaux. À bientôt 60 ans - il les fêtera en 2021 - l'enfant de Saône et Loire aurait-il enfin - enfin ! - accédé aux rives de la sagesse ?

  • Les accords et dissonances d'une vie portée par la musique.
    Cass Wheeler, chanteuse et auteur-compositeur, a connu un immense succès au début des années 1970 grâce à ses ballades à la guitare, avant de disparaître mystérieusement de la scène
    artistique.
    Des années plus tard, Cass décide de retourner dans le studio de musique accolé à sa maison. En une journée, à la fois terriblement ordinaire et complètement extraordinaire, elle va choisir seize chansons parmi les centaines écrites au cours de sa carrière, et créer un album de ses plus beaux titres. Chacune des mélodies, liée à une époque et un instant, va plonger Cass dans les souvenirs et l'amener à retracer, au fil des décennies, les joies et les épreuves qui ont jalonné son existence.
    Peu à peu, se dessine le portrait bouleversant d'une femme libre, tout à la fois fille, mère, amante et artiste.
    " Une histoire formidable - émouvante, tendre et chargée d'espoir. "
    Sunday Mirror

  • Mon premier livre de comptines et chansons de Noël à écouter grâce à ses puces sonores ! Avec ses puces sonores qui chantent, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la chanson mise en musique.
    Une illustration évoquant l'atmosphère magique de l'hiver et de Noël accompagne chaque chanson. En écoutant ou en chantant, le petit peut observer les détails de l'image. Il retrouvera au fil des pages :
    L'as-tu vu, l'as-tu vu ? ;
    Le petit renne au nez rouge ;
    Petit garçon ;
    Noël blanc ;
    Un, deux, trois petits lutins et une chanson en anglais,
    Let it snow!

  • Ce livre analyse en détail tous les titres des Beatles dans l'ordre chronologique de leur enregistrement, de «Love Me Do» en 1963 à «I Me Mine» en 1970 en prêtant attention aux thèmes développés dans chacune des chansons ainsi que leur élaboration technique, les interactions entre les musiciens tout en replaçant chaque chanson dans leurs contextes sociologique et musical. Les morceaux considérés musicalement comme les plus aventureux ou les plus complexes dans leur construction, tels que «Eleanor Rigby», «Tomorrow Never Know», «Strawberry Fields For Ever», «A Day in The Life» etc., font l'objet d'un décryptage des plus poussés. Le livre analyse également l'impact des chansons des Beatles à la lumière des changements sociaux et culturels des années soixante et de leurs répercussions.

    De son vrai nom, Ian MacCormick, Ian McDonald (1948-2003) était un critique musical anglais. Il a travaillé pour les magazines New Musical Express, dont il fut le rédacteur en chef au milieu des années soixante-dix, Classic CD, Mojo et Uncut. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la musique contemporaine, dont notamment The New Shostakovitch.

  • L'ouvrage se propose de lire le corpus des chansons de Leonard Cohen sous l'angle des thématiques religieuses, qui représentent à n'en pas douter l'une des grandes préoccupations de cet auteur.
    Il se compose de huit chapitres, qui s'intéressent successivement aux religions, sagesses et initiations ; au monde des récits bibliques ; à l'influence des écrits de sagesse ; à Jésus ; à différentes figures de la sainteté chrétienne ; à la liturgie juive ; à la mystique juive.
    Éclairé par des fragments de chansons présentés dans la traduction française de l'auteur, ce parcours laisse pressentir la cohérence et la profondeur de la dimension religieuse, qui apparaît dès lors comme une clé essentielle de l'oeuvre de l'auteur-compositeur canadien.

    « Fan » de Leonard Cohen depuis le premier album de celui-ci (contenant la fameuse chanson « Suzanne »), Dominique Cerbelaud a beaucoup échangé, par écrit ou lors de diverses rencontres, avec le chanteur. Sa compétence théologique (il est lui-même religieux dominicain) l'a rendu attentif aux thèmes religieux omniprésents dans l'oeuvre.

  • Ishindenshin, de mon âme à ton âme rassemble à la fois poèmes, textes de chansons, une pièce de théâtre Sur la barrière, un court essai Pourquoi je suis poète! (La tentation d'être). Ce livre montre le côté multiple de Felwine Sarr, qui touche à tous les champs de savoir.
    Professeur à l'université Gaston-Berger de Saint-Louis du Sénégal, l'économiste et écrivain Felwine Sarr aime tordre le cou à la pensée établie: l'Afrique n'a personne à rattraper. Explorer les mondes de Felwine Sarr, c'est faire une incursion dans de multiples domaines - l'économie, l'édition, la musique, la poésie, le théâtre -, c'est réfléchir à contre-courant, c'est toujours penser en avant. Libraire, éditeur et musicien aussi, il est l'une des plus brillantes voix que comptent les intellectuels africains aujourd'hui.

  • À Paris, dans le café où elle a l'habitude d'aller, la narratrice entend une chanson qui la plonge dans le souvenir d'une histoire, le souvenir de sentiments auxquels elle croyait avoir renoncé. Photographe, elle est aussi dans un moment de perte d'inspiration. Une rencontre imprévue la replonge dans les affres de l'amour, en même temps qu'elle lui ouvre de nouvelles pistes de réflexions artistiques. La création et la vie se mêlent, l'une servant l'autre. Mais l'équilibre ne risque-t-il pas de s'inverser en cours de route ? « Quand la réalité devient trop cruelle, trop dure, je choisis un morceau que j'aime et je plonge dans un océan familier, les guitares électriques, la batterie soulignent le rythme de ma nage, rien d'autre n'existe, ni ceux qui m'ont blessée ni ceux qui pourraient adoucir le sort, rien que la voix de quelqu'un qui me raconte sa vie, une histoire qu'il ou elle a vécue, ou qu'un ami, une amie lui a racontée, une scène à laquelle il ou elle a assisté. »

  • Premier recueil, premières amours : ces cent Chansons d'Henri Gougaud dressent le portrait d'un homme, d'une époque (1960-1975) et des combats qui l'ont accompagnée. Quinze années à composer pour les plus grands, de Jean Ferrat à Juliette Gréco en passant par Serge Reggiani.
    L'ouvrage se compose de cinq sections organisées autour des thématiques chères à Henri Gougaud :
    L'amour et l'humanisme, les chants des troubadours, l'anarchie, la révolte et l'espoir, la convivialité et la fraternité. Ces textes, parmi lesquels « Paris ma rose », « La matinée » ou « Je vous suivrai toujours » racontent comme autant d'instantanés la ferveur du chansonnier pour le récit et l'oralité.

  • Harkness

    Antonio Pereira

    • Bookelis
    • 11 Décembre 2018

    Ce 11 juillet 2016, John Harkness n'imagine pas où il a mis les pieds. De passage à Paris, cet Écossais pense avoir pris place dans une salle de cinéma. Quand une vague de chansons déferle sur lui, le ramenant quarante ans en arrière... de Glasgow aux Highlands.

    Un « rock-movie » effréné qui nous embarque dans une course-poursuite avec son passé, jusqu'à la collision frontale avec ses convictions et la vérité. Comment a-t-il pu oublier cette nuit-là ?

  • Dans ce roman, Rick Bass rompt quelque peu avec une série d'ouvrages plus apparentés au genre du " nature writing " et retrace en fiction le parcours des Brown, un groupe de musique country qui a connu son heure de gloire dans les années 1960 aux États-Unis, croisant même le chemin d'Elvis Presley.
    Au début des années 1930, dans le sud de l'Arkansas, à Poplar Creek près de la frontière du Mississipi, Floyd Brown dirige une scierie. En plus des difficultés économiques qui touchent l'ensemble des États-Unis, les Brown sont confrontés à des problèmes domestiques : Floyd boit avec excès, travaille avec imprudence, et son fils cadet meurt accidentellement. Ses autres enfants, Maxine, Jim Ed et Bonnie, témoignent d'un talent musical exceptionnel. Plutôt que de jouer dans les bois, ils ont pris l'habitude de se produire dans les petits concerts et les " talent shows " du sud des États-Unis. Le frère et les deux soeurs se font bientôt connaître sous le nom de The Browns. Un impresario escroc, Fabor Robinson, leur fait signer un contrat auquel ils vont rester longtemps enchaînés. Ils connaissent un succès rapide. " Ils étaient aussi grands qu'Elvis ", à cause du son particulier de leurs voix, cet éclat soyeux et rauque forgé par la fumée provenant du travail des bucherons à proximité de chez eux, et un son qui prendrait le nom de 'Nashville Chrome' ", ou de " son Brown " comme le dit Elvis Presley dans le livre. Les années 1955 et 1956 sont glorieuses : ils commencent à gagner de l'argent mais restent proches de leurs racines et de leurs amis d'enfance, parmi lesquels un certain Elvis Presley qui s'est épris de la jolie Bonnie. Le groupe demeure populaire dans les années 1960, mais leur étoile commence à pâlir. En 1962, ils enregistrent une dernière chanson avec leur célèbre producteur, Chet Atkins.
    Au début des années 1970, les Browns se séparent. Jim Ed se lance alors dans une brillante carrière en solo. Bonnie quitte le trio et Elvis pour épouser un médecin avec qui elle s'installe dans une ferme. Maxine, se marie quant à elle à un avocat, Tommy Russel, qui ne cesse de la tromper. Au fil des années, Maxine ne peut renoncer à l'idée de renouer avec le succès. Elle s'efforce de continuer, affrontant des hauts et des bas, tout en sombrant progressivement dans l'alcool.
    Rick Bass alterne le récit du parcours brillant du trio Brown, " le groupe américain préféré des Beatles ", avec " la vie aujourd'hui " de Maxine Brown dans les années 2000. Cette dernière est devenue une vieille dame impotente, ne s'est jamais remise du déclin de sa carrière fulgurante et a fini par renoncer à l'alcool " pour ne rien manquer des derniers mois de sa vie. " Habitée par la fureur plus que par la nostalgie, elle ne supporte pas d'être oubliée de tous. Aussi " l'ancienne reine de la country " dépose-t-elle une annonce dans l'épicerie de son quartier. Elle recherche un cinéaste disposé à filmer " une célèbre artiste ". Jefferson, un enfant surdoué âgé de douze ans, y répond. Il entreprend patiemment de la filmer " pour acquérir une connaissance artistique de sa vie ". Lorsqu'il projette le film dans son lycée, Maxine accède finalement à une nouvelle reconnaissance, applaudie par un public de jeunes élèves.

  • Texte populaire et enfantin, La Friquassée crotestyllonnée est un poème de 716 vers, paru à Rouen en 1601 et dont l'anonyme auteur aurait écrit "à bâtons rompus tout ce qu'il entendait autour de lui". Ce livre fort rare est un florilège de dictons rimés, formulettes, comptines, proverbes, bribes de chansons, ponctuant les enfances normandes du XVIe siècle. Véritable référence de la chanson rabelaisienne, sermonnée, chantée ou paradée, elle est servie en ancien français par une langue chatoyante, où il fait bon manger et boire.
    Savamment et savoureusement commentée par deux membres d'une fantasque académie du XIXe siècle, cette édition propose la mise en perspective des points de vue sous la plume affûtée de Bernadette Bricourt et invite à une surprenante redécouverte. Le texte, complété d'une approche critique, contribuera largement à hisser La Friquassée au rang des divines bouffoneries tout en faisant découvrir aux conteurs contemporains des formulettes et chansons toujours en vogue et des inventions poétiques d'une singulière modernité.

  • « Ils refusent de reconnaître quen ce siècle Les rappeurs sont les héritiers des poètes. » Lheure du bilan a sonné, semble t-il. 1992-2012 : Kery James porte déjà vingt années de carrière, de scènes hip hop, dalbums. À travers un nouveau disque, une série de concerts acoustiques, un film documentaire et ce recueil, Kery James déroule le fil dun parcours particulièrement original. Une centaine de textes composent louvrage. Autant de signes dune longévité hors pair, sans compromis et toujours renouvelée. Ses thèmes martèlent un propos fort et unique dans le paysage musical : lexclusion, la banlieue, les ghettos, les racismes et ostracismes en tout genre. Fruits dun travail exigeant, précis et efficace, les textes de Kery James racontent lhistoire dun homme et de ses luttes.

  • Précisions auteur 2011 Une vingtaine d'interprètes se sont appropriés mes textes. Pourtant, malgré quelques CD, les diffusions en radio se comptent sur les doigts... des chanteuses et chanteurs.

    Pourquoi ? La chanson en France connaîtrait un grave problème d'accès à la diffusion et la sacem servirait aux installés à maintenir un système mis en place par des notables pour les pions des majors ? Les auteurs indépendants ne sont pas représentés à la sacem, qui a su leur confisquer l'accès au conseil d'Administration où se décide la politique musicale de notre pays. Notre voie officielle même !

    Heureusement Internet. Mais l'espérance d'un web indépendant n'a pas été soutenu par les internautes, le plus souvent faute de comprendre les véritables enjeux, quand la communication officielle a les moyens de matraquer ses messages.

    Bref, heureusement pour un auteur dont les textes ont une valeur littéraire : la possibilité des ebooks...

    Deux sites permettent de suivre mon activité d'auteur de chansons : http://www.auteurdechansons.net et parolier http://www.parolier.pro.


    Stéphane Ternoise, Auteur vraiment indépendant.

  • Plus de 100 comptines dans votre poche !
    Une souris verte, Ainsi font, font, font, Une poule sur un mur... Que de souvenirs ! Voici plus d'une centaine de comptines pour varier les plaisirs. Avec des animaux, pour découvrir son corps, pour apprendre les

  • En avril 1960, Line Renaud joue la marraine d'un jeune artiste invité sur le plateau de L'École des vedettes, un rocker âgé d'à peine 17 ans. Son nom ? Johnny Hallyday. Les cheveux gominés, la guitare autour du cou, il semble très intimidé par les caméras. Mais lorsqu'il entonne « Laisse-toi aimer des filles », le succès est assuré. Et sa carrière prend son envol. En 1984, en direct du studio Gabriel, au cours de l'émission Champs-Élysées, Barbra Streisand et Michel Legrand entonnent « What are you doing the rest of your life »... Et les téléspectateurs retiennent leur souffle : le moment est magique. Durant la première saison de The Voice, la plus belle voix, en 2012, plus de 9 millions de téléspectateurs se pressent devant le petit écran. Un score historique, la meilleure audience d'un lancement de télé-crochet français, toutes chaînes confondues. À travers ces trois exemples - et il y en a bien d'autres -, une vérité apparaît : les émissions de variétés traversent les époques, pour peu que la formule soit bonne ! Une histoire fabuleuse, qui parle à tous, qu'un passionné connaissant bien les coulisses de ces émissions a décidé de raconter : Jacques Sanchez. De la première émission de variétés, 36 Chandelles, animée par Jean Nohain en 1952, à The Voice présentée par Nikos Aliagas, en passant par Numéro Un de Maritie et Gilbert Carpentier, Palmarès de Guy Lux, Champs-Élysées de Michel Drucker, sans oublier les émissions de Jacques Martin, Pascal Sevran, Jean-Pierre Foucault ou Nagui, Jacques Sanchez raconte pour la première fois la grande histoire des émissions de variétés. En connaisseur, puisque depuis vingt-cinq ans il collabore avec les plus grandes stars de la télé, parmi lesquelles Laurent Ruquier, Thierry Ardisson, Stéphane Bern, Guillaume Durand, Patrick Sabatier...Retrouvez une sélection des plus grands moments de la télévision sur www.ina.fr/les-bonnes-chansons

  • De 1962 à 1970, les Beatles ont produit pas moins de treize albums et plus d'une vingtaine de singles. Mais on ignore souvent que leur créativité s'est également nourrie d'influences musicales extérieures nombreuses. Ils se sont ainsi approprié de multiples reprises de morceaux plus ou moins connus, démontrant à la fois une connaissance musicale pointue et une formidable capacité d'interprétation.

    Dans cet ouvrage passionné et passionnant, découvrez les quelque 450 reprises, officielles ou non, du répertoire des Beatles et plongez dans les racines musicales de John, Paul, George et Ringo. La précision des détails et les nombreuses anecdotes raviront les admirateurs du groupe !

  • Dans la poésie, faut il choisir la voie obscure ou la voie lumineuse? Le livre du Visage des nuits pose cette question de la forme poétique et de sa capacité d'ouvrir dans la prose, comme le préconise Dantes à propos de l'éloquence dans la langue vulgaire.
    On trouvera dans cet ouvrage des proses et des poésie alternées capables de se fondre les unes dans les autres, avec des formes courtes: fuscelli, épigrammes, aphorismes, énigmogrammes. Mais aussi des comptines, des sonnets dissimulés, des chansons et des milongas.
    Les proses sont consacrées à Chateaubriand (Les Martyrs), à Edward Young (Les nuits), à la correspondance du marquis de Sade avec sa femme Renée Pélagie de Montreuil, à la navigation et la visite des îles volcaniques, au nord de la Sicile.
    Les poèmes du Visage des nuits, enfin, sont une reconnaissance du drame et de la douleur. Les causes ne sont pas nommées. Le dernier poème, La terre est dure, écrit autrefois pour la tragédie moderne du Chili, désigne à la fois notre angoisse et notre possible espérance.
    Couverture: Catherine Marchadour

empty