• Just Kids

    Patti Smith

    C'était l'été où Coltrane est mort, l'été de l'amour et des émeutes, l'été où une rencontre fortuite à Brooklyn a guidé deux jeunes gens sur la voie de l'art, de la ténacité et de l'apprentissage. Patti Smith deviendrait poète et performeuse, et Robert Mapplethorpe, au style très provocateur, se dirigerait vers la photographie. Liés par une même innocence et un même enthousiasme, ils traversent la ville de Brooklyn à Coney Island, de la 42e Rue à la célèbre table ronde du Max's Kansas City, où siège la cour d'Andy Warhol. En 1969, le couple élit domicile au Chelsea Hotel et intègre bientôt une communauté de vedettes et d'inconnues, artistes influents de l'époque et marginaux hauts en couleur. C'est une époque d'intense lucidité, les univers de la poésie, du rock and roll, de l'art et du sexe explosent et s'entrechoquent.
    Immergés dans ce milieu, deux gamins font le pacte de toujours prendre soin l'un de l'autre. Romantiques, engagés dans leur pratique artistique, nourris de rêves et d'ambitions, ils se soutiennent et se donnent confiance pendant les années de vache maigre.
    Just Kids commence comme une histoire d'amour et finit comme une élégie, brossant un inoubliable instantané du New York des années 60-70, de ses riches et de ses pauvres, de ses paumés et de ses provocateurs. Véritable conte, il retrace l'ascension de deux jeunes artistes, tel un prélude à leur réussite.

  • Lori Nelson Spielman revient avec un conte de fées moderne.Paulina Fontana, vieille dame pleine de fantaisie et de créativité en rupture de ban avec sa famille américaine, invite ses petites-nièces, Emilia et Lucy, à visiter son pays natal, l'Italie. Elle leur fait une déclaration fracassante : le jour de son quatre-vingtième anniversaire, elle rencontrera l'amour de sa vie et mettra fin une fois pour toutes à la " malédiction de la deuxième fille de la famille Fontana ".
    Cette " malédiction " n'est probablement rien d'autre qu'une coïncidence, un vieux mythe. Pourtant, personne ne peut nier que pendant des siècles, pas une seule deuxième née de la famille Fontana n'a trouvé l'amour.
    Que se passerait-il si ce supposé sort était brisé ? Emilia, qui, à 29 ans, semble accepter cette malédiction, trouverait-elle à son tour le grand amour ?
    Au coeur de la campagne Toscane, Paulina va finalement révéler des secrets de famille autrement plus troublants qu'une malédiction vieille de plusieurs siècles...
    Après les succès de
    Demain est un autre jour, d'
    Un doux pardon et de
    Tout ce qui nous répare, Lori Nelson Spielman revient avec cette histoire passionnante consacrée à la découverte de soi, au pardon et à l'amour. Mais surtout à ces liens familiaux qui peuvent tout autant être synonymes d'étreinte que d'emprisonnement.

  • L'amour et la haine ne sont pas si éloignés. Il arrive même qu'on en vienne à aimer ses bourreaux et tourmenter ceux qu'on aime.
    L'interdépendance de ces deux sentiments, la porosité entre désir et destruction sont au coeur de ce recueil de nouvelles et d'essais : qu'il nous conte l'histoire d'un vol aérien qui tourne au cauchemar, la dissolution d'un couple qui se défie dans une dernière course effrénée à travers New York, ou qu'il aborde l'immigration et le racisme, l'imagination et la créativité, Hanif Kureishi nous éblouit une fois encore par sa capacité à scruter avec lucidité les contradictions au sein de la famille, de la politique ou de nos relations sentimentales. Et nous livre un recueil étonnant, où textes de fiction et essais s'enrichissent les uns au contact des autres.

  • Avec ce livre, on suit le destin de Coco Chanel, la plus grande créatrice de mode du siècle dernier. C'est aussi l'occasion de découvrir l'histoire, l'univers de la mode et de ceux qui la font grâce aux pages documentaires qui ponctuent le récit.

  • Votre enfant tourne un peu trop souvent en rond à votre goût à la maison et se plaint de s'ennuyer  ? Vous ne savez plus comment le décoller des écrans et n'en pouvez plus de l'inciter à bricoler, lire et jouer avec les nombreux jeux qui s'empilent dans le placard... C'est d'autant plus agaçant quand on connaît le formidable potentiel créatif de nos enfants et leur imaginaire débordant.
    Difficile, quand on est parent, de se poser pour agir et revoir nos réflexes éducatifs. Vos journées, trop remplies, ne vous laissent pas le temps d'aborder avec zénitude toutes ces questions du quotidien.
    Qu'à cela ne tienne, vous avez entre les mains LE livre qui va vous donner toutes les solutions pour stimuler la créativité de votre enfant... et par conséquent son autonomie et son ouverture sur le monde.Les explications courtes et claires de Nathalie Petit, spécialiste de l'approche neurocognitive et comportementale et autrice de nombreux ouvrages de parentalité, vont vous aider à mieux décrypter les besoins de votre enfant  ;Les 50 jeux, astuces et activités à lui proposer l'aideront à explorer son incroyable potentiel créatif par le biais de la théorie des intelligences multiples.  Respirez, ouvrez ce livre et retrouvez votre sérénité  !

  • 70 activités à partager en famille !

    Bricoler : on fabrique de la pâte à modeler aux épices, un tableau végétal, un lustre déco en rouleaux...

    Cuisiner : on prépare des power cookies, des beignets de carnaval, une soupe pleine d'énergie...

    Se détendre : on teste le yoga des prés, la gymnastique des yeux, on apprend à jongler...

    Observer : on part sur les traces des animaux, on joue avec nos 5 sens, on organise un conseil de famille...

  • Augustine aime le piano, la danse et le silence du CDI. Elle n'aime pas les salsifis, les haricots beurre, les « mous-loukoums » et les filles qui parlent constamment de « doudounes ». En plus d'avoir douze ans et demi (ce qui n'est pas rien), Augustine voit des mots partout, des mots tout le temps, en long en large et en ruban. Des mots qui jusque dans son sommeil l'enquiquinent, qui font des vrilles, des bonds, des rimes. Si au moins ça pouvait l'aider à écrire sa rédaction pour demain. Mais non, rien. Ce soir, dimanche, les mots lui manquent, et c'est le syndrome de la page blanche. Boule au ventre, petit vélo, insomnie ; elle a beau se creuser le ciboulot, consulter son dico, c'est le vide intersidéral sur sa copie. Alors cette nuit, au fond de son lit, Augustine se demande si tout ça est bien normal, si elle ne souffrirait pas d'une sorte de maladie.

  • Anne vient d'emménager avec sa mère dans un nouveau quartier. Elle se sent seule et déracinée. Heureusement, elle fait la connaissance de Pierre, leur voisin peintre, et passe bientôt toutes ses soirées dans son atelier. Lorsque Pierre lui demande de l'aider à préparer sa prochaine exposition, Anne est très flattée. Ne serait-elle pas un peu amoureuse ?

  • Qu'est ce que l'intelligence collective ? Comment mettre en oeuvre l'intelligence collective dans les équipes et les pratiques quotidiennes ? Quelles gouvernances favorisent l'intelligence collective ? Comment développer des manières de travailler collaboratives ?
    Vous saurez bientôt répondre à toutes ces questions, en utilisant les 66 outils de ce livre indispensable pour réussir la mise en place de l'intelligence collective dans votre équipe ou votre entreprise. 
     

  • La facilitation consiste à favoriser le travail en groupe et l'intelligence collective dans une organisation, un atelier ou un workshop. A la fois médiateur et animateur, le facilitateur est là pour faire émerger les idées et fluidifer les échanges.
    La Boite à outils de la Facilitation propose les outils indispensables pour créer, animer, debriefer et améliorer ses ateliers et workshops. Il aborde notamment  la posture du facilitateur (son état d'esprit, l'éthique attendue, le langage non-verbal, la gestions des personnalités et des conflits), le design thinking, la pensée systémique, l'intelligence collective et la facilitation graphique.
    Des études de cas, des interviews de professionnels (facilitateurs en entreprises ou en collectivités locales) ainsi que des auto-évaluations viennent compléter et approfondir certains outils.
     

  • Attribution de points, récompenses, statut, compétition et communauté...ces programmes de fidélité lancés dès 1980 par les compagnies aériennes ont posé le fondement de la gamification. La gamification, c'est l'utilisation des mécanismes du jeu dans d'autres univers non ludiques, par exemple celui de l'entreprise, en particulier des sites web, de situations d'apprentissage ou des réseaux sociaux.  C'est un assemblage de mécaniques du jeu pour inciter les utilisateurs d'un service ou les collaborateurs d'une entreprise à s'engager plus dans une activité.   Tous les domaines de l'entreprise peuvent l'utiliser  : une interaction ludique et immersive pour booster l'apprentissage et la productivité, plus de ventes, une collaboration plus soutenue, plus d'engagement des clients et des collaborateurs... Airbnb, Google, Netflix, Nike, Snapchat, L'Oréal et bien d'autres utilisent le potentiel de la gamification pour créer des expériences engageantes et se différencier de leurs concurrents.
    Après avoir présenté les principes fondamentaux de la gamification, ce livre développe tous les outils pour mettre en oeuvre une stratégie de gamification, pour plus de profits, de la formation en continu pour les collaborateurs, une meilleure communication et des employés engagés  ! Les outils sont enrichis de cas d'entreprise, d'avis d'experts et de témoignages.

  • Dans ce manifeste résolument moderne et optimiste, Valérie Belmokhtar invite chacun à laisser entrer la création dans sa vie.

    Que ce soit pour en faire une pratique professionnelle, pour s'y consacrer plusieurs heures par jour, ou bien pour lui donner une petite place dans sa vie, la création est une rencontre avec soi-même. Elle permet de sortir de « l'avoir » pour entrer dans « l'être », elle nous fait grandir et nous amène à plus de partage avec les autres. Un programme réjouissant et libérateur !

    À partir de son expérience d'artiste et d'enseignante, l'auteure guide son lecteur sur les chemins de la création. Depuis la question de l'inspiration et de la confiance en soi jusqu'aux problématiques matérielles (installation d'un atelier, facturation de son travail...), en passant par les différentes méthodes créatives, Valérie Belmokhtar nous accompagne pas à pas tout au long de ce passionnant voyage.

    Artiste plasticienne et illustratrice, Valérie Belmokhtar créé depuis plus de vingt ans et enseigne la peinture, le dessin, la couleur et l'illustration depuis une quinzaine d'années dans différents contextes, pour des publics variés (étudiants en art et métiers créatifs, adultes en entreprise...) et ayant des objectifs aussi bien professionnels qu'amateurs.

  • Autonomie, confiance en soi, créativité, concentration... Toutes les clés pour développer les potentiels de votre enfant ! Autonomie, confiance en soi, concentration, créativité... Voici quelques-uns des nombreux potentiels que la pédagogie Montessori permet de développer chez l'enfant. Souhaitant rendre accessible au plus grand nombre cette pédagogie, les auteurs proposent 200 activités pour les enfants de 0 à 12 ans s'articulant autour de :
    o l'éveil à la nature (faire germer une graine, observer les abeilles, etc.) ;
    o l'éveil à la culture et au monde (s'initier à l'archéologie, créer un dessin animé, etc.) ;
    o l'éveil du corps et des cinq sens (sentir en aveugle, tester la gravité, etc.) ;
    o l'éveil à la vie pratique (découvrir les aimants, casser une noix, etc.).
    Une mine d'or pour les parents qui souhaitent mettre en oeuvre facilement cette pédagogie au quotidien afin de développer l'épanouissement et les savoirs de leur(s) enfant(s) ! Céline Santini est passionnée par les pédagogies alternatives et les questions autour de l'éveil de l'enfant. Elle partage ses expériences sur son blog jourapresjour.fr consacré au développement personnel et aux méthodes de bien-être. Vendula Kachel est fondatrice d'une école Montessori avec la participation de l'association Montessori Tours. Elle promeut une éducation bienveillante et respectueuse au sein du Centre de Formation Montessori et sur son blog montessori37- nido.blogspot.fr

  • Alors que l'innovation et la créativité sont les enjeux stratégiques de demain, nos méthodes d'évaluations de la performance, héritées du taylorisme, semblent figées à l'ère industrielle. Aujourd'hui, la productivité reste le principe directeur de la pensée managériale  : une priorité au sein des organisations. 
    Dans Silicon Valley, la réputation des magnats en témoigne : Jeff Bezos travaillerait 12 heures par jour, 7 jours sur 7 ; Tim Cook commencerait sa journée à 4:30  ; pour Marc Zuckerberg, on parle de 14 heures de travail par jour.  Notre culture est obsédée par la productivité - travailler plus et plus vite - parfois jusqu'à l'épuisement et au burn out. 
    D'origine anglosaxonne, l'idéologie du «  hustle », se diffuse à grande vitesse en France et dans le monde, mettant en danger notre santé mentale et physique mais aussi, paradoxalement, la performance de nos entreprises. De la globalisation du rêve américain à la glorification de la culture start-up, l'auteure remonte aux sources des forces culturelles, sociétales et biologiques qui alimentent nos croyances professionnelles toxiques. 
    Ecrit avec clarté, humour et intelligence, cet essai offre un cadre de réflexion pour repenser profondément et durablement la façon dont nous travaillons et nous affranchir du culte que nous vouons à la productivité. 

  • Vous voudriez être fort et cacher vos blessures, car vous associez la vulnérabilité à l'échec ? Vous étouffez vos ressentis par peur d'être rejeté ? Vous vous êtes un peu oublié à force de vous adapter à des idéaux qui ne sont pas les vôtres ?

     

    Il arrive fréquemment que pour réussir notre vie, nous ignorions nos désirs et nos singularités, que nous percevons comme des ressentis toxiques. À travers ces renoncements, nous sacrifions en fait notre enfant intérieur, la part la plus vulnérable, la plus sensible, la plus créative et la plus joyeuse de nous-même. Or, c'est grâce à notre enfant intérieur que nous pouvons découvrir nos ressources, celles qui nous permettront de nous révéler, au monde et à nous-même.

     

    Ariane Calvo nous propose de rencontrer cette part pleine de ressources, mais enfouie, de notre psychisme, que notre moi adulte ne cesse de maltraiter, car elle est liée à des peurs ou à des blessures difficiles à apaiser. À travers des témoignages, des questions et des exercices, cet ouvrage nous guide vers la reconquête de notre enfant intérieur et de la dimension la plus vivante et la plus authentique de notre existence.

  • Comment innover et développer des stratégies gagnantes  ?Comment manager en présentiel comme à distance  ?Comment mieux communiquer et collaborer  ?Vous vous posez l'une de ces questions  ? Ce livre est fait pour vous  !
    «  Penser est le travail le plus difficile qui soit, c'est pourquoi si peu de gens s'y engagent  », selon Henry Ford. La solution  ? Le Mind Mapping. Facile et rapide à apprendre, il vous aidera à mieux penser et vous permettra d'atteindre les  bénéfices que tout manager recherche  : gain de temps, vision globale, adhésion des équipes, réduction du stress... et bien plus encore  ! Ce livre vous propose ainsi des solutions concrètes, s'appuyant sur des conseils méthodologiques, des témoignages et des cas d'entreprises de toutes tailles.
    Alors, êtes-vous prêt à optimiser vos compétences et celles de vos équipes ?

  • Pour un enseignement de l'écrit : faire écrire des textes à l'école Nouv.

    Alors que tout le monde s'accorde sur le caractère essentiel de la maîtrise de l'écrit, les élèves écrivent finalement assez peu en classe. Ils recopient, cochent des cases, remplissent des « trous » ou répondent à des questions, mais ils s'engagent rarement dans la rédaction de textes longs qui leur permettraient de faire de l'écriture un authentique moyen de construction de soi. Car l'écriture, parce qu'elle articule l'intention d'un sujet et la contrainte des normes linguistiques, parce qu'elle est un exercice individuel qui peut être socialisé dans un collectif, est au principe même du développement
    intellectuel. Non seulement elle est la clé de la « réussite scolaire » mais elle permet d'accéder à la pensée et à la culture. Écrire, c'est pouvoir décrire, représenter, symboliser, organiser et, fi nalement, construire sa pensée. Écrire, c'est mettre son expression à l'épreuve d'une exigence grâce à laquelle on apprend à se dépasser.
    C'est pourquoi le livre de Luc Baptiste est essentiel. Il montre pourquoi et comment l'apprentissage de l'écrit a été institué dans l'histoire de l'École. Il s'interroge sur une question fondamentale et, fi nalement, peu explorée : « Apprendre à écrire, c'est apprendre quoi ? » Il analyse les enjeux de l'écriture narrative au regard de l'ensemble des apprentissages scolaires. Et il propose une « pédagogie de l'écrit » qui ne se réduit pas à l'enseignement d'un ensemble de techniques mais constitue un véritable accompagnement de « l'entrée dans l'écrit ».
    Remarquablement écrit et documenté, cet ouvrage constitue un élément essentiel de culture professionnelle pour toutes les enseignantes et tous les enseignants du premier degré.
    Philippe Meirieu

  • Le complexe de Cendrillon désigne la tendance à se sacrifi er ou à étouffer ses désirs pour obéir à ceux des autres. Comme l'héroïne du conte de Perrault, nous renonçons trop souvent à exister. Nous restons près de la cheminée, ensevelissant nos aspirations et nos besoins profonds. Il peut s'agir de mettre notre vie de côté pour soutenir un proche, tout prendre en charge au sein d'une famille, renoncer à nos rêves ou à nos convictions pour être accepté et aimé...

     

    Cendrillon n'est-elle pas plutôt l'emblème du désir qui s'affirme ? Son retrait près de l'âtre correspond à une introspection féconde, une épreuve que les hommes comme les femmes doivent traverser pour révéler la force qui les anime, ainsi que la sensibilité, la créativité, la générosité qui font d'eux des êtres uniques.

     

    En éclairant d'une lumière nouvelle ces phases bénéfi ques de repli existentiel, Saverio Tomasella nous invite à trouver l'audace de vivre, pour ne plus nous laisser dicter notre destin.

  • « C'est pendant l'été d'un pays du nord. C'est la fin d'un jour, juste avant la nuit. Vous voyez ? Mais déjà quand elle s'annonce, que la lumière s'allonge, illuminante, avant de s'éteindre. » M. D.

    « Savannah Bay, variations » recueille des documents sonores inédits captés par Philippe Proust, retrouvés et présentés par Marie-Pierre Fernandes, spécialiste de Marguerite Duras qui a participé à sa création de « Savannah Bay », accueillie triomphalement en 1983 au théâtre du Rond-Point, et assisté l'autrice pour « Les Lectures » (1984) et « La Musica deuxième » (1985).
    Ces enregistrements exclusifs font entendre la lecture par Marguerite Duras d'une scène primitive de la pièce « Savannah Bay » suivie de deux répétitions sous sa direction avec Madeleine Renaud et Bulle Ogier. Elle lit ensuite « L'Exposition de la peinture », poignant hommage à son scénographe, le peintre argentin Roberto Platé diffusé lors de l'exposition de ses toiles au théâtre du Rond-Point, en 1987.

  • Maîtriser son métier et être efficace ne suffit plus : chaque manager sent la nécessité d'adopter une posture nouvelle pour asseoir son leadership, faire grandir ses équipes, être acteur du changement et de l'innovation, représenter son activité, se vendre et vendre ses idées, tout en gérant temps, stress et une masse croissante d'informations.
    Cela passe par l'acquisition de compétences transverses nouvelles : agilité, créativité, proactivité, maîtrise du digital, gestion de projet, coaching, management transversal, e-management...
    Cette boîte à outils exceptionnelle rassemble 100 outils indispensables qui ont fait le succès de la collection, et qui vont faire le succès professionnel du lecteur.

  • André Meynard développe comment, bien au-delà de la seule vocalisation, nous venons au monde grâce à la rencontre avec un tissu langagier désirant, multimodal, qui nous préexiste. Un tel tissu, avec ses divers brins sonores, gestuels, tactiles et visuels, oriente souvent étrangement le cours de notre vie.  À partir de quelques traces de son propre roman familial, il évoque ainsi les voies singulières qui ont rendu possible sa rencontre avec les Sourds, ceux donc qui parlent avec les mains et entendent avec les yeux.

    Prendre langue avec de tels sujets, trop vite qualifiés de handicapés de la parole, n'est en effet pas si simple. À l'épreuve de cette rencontre qui dérange et met en tension nos repères coutumiers, l'auteur s'est notamment attaché à entendre ce que les enfants Sourds transmettent, à travers ces langues gestuelles animées de ces lueurs du pulsionnel qui seules nous humanisent...

    Dans ce travail référencé, il s'appuie sur sa pratique analytique et sur de nombreuses oeuvres artistiques qui se révèlent attentives à ces modalités gestuelles langagières d'ordinaire si négligées, pour montrer que nous pouvons être enseignés par l'altérité et la dissemblance. 

  • « Un jour, ils sont là. Un jour, sans aucun souci de l'heure. On ne sait pas d'où ils viennent, ni pourquoi ni comment ils sont entrés. Ils entrent toujours ainsi, à l'improviste et par effraction. Et cela sans faire de bruit, sans dégâts apparents. Ils ont une stupéfiante discrétion de passe-muraille. Ils : les personnages. On ignore tout d'eux, mais d'emblée on sent qu'ils vont durablement imposer leur présence. » S.G.

    D'où viennent les personnages des romans et quel chemin suivent-ils dans l'esprit de l'écrivaine ? C'est de cette question que naît une réflexion passionnante sur l'inspiration, née à la fois en soi et en dehors de soi, à la manière de ces personnages surgis de nulle part et pourtant si présents. Créatures immatérielles qui s'incarnent progressivement, jusqu'à sembler échapper au contrôle de leur autrice, ils sont à l'origine du processus d'écriture, participent au surgissement de leur monde. Et c'est sous leur mystérieuse emprise que la romancière se met au travail.

  • Créativité et petite enfance sont étroitement liées  : la création est l'activité principale du jeune enfant, création de lui-même, du monde qui l'entoure, de sa relation aux autres. Pour inventer un accueil respectueux des besoins de l'enfant, l'auteure propose des ateliers de créativité dans la lignée du «  jeu de peindre  » d'Arno Stern. À la différence de l'atelier artistique où l'oeuvre de l'enfant est exposée, jugée, et envisagée pour sa valeur,  les situations créatives, ludiques et gratuites, libèrent l'expressivité de l'enfant et sa capacité à rencontrer le monde qui l'entoure, l'organiser et développer des relations aux autres qui soient sources d'enrichissements réciproques, personnels et collectifs.

  • La théorie des intelligences multiples, inventée par Howard Gardner, est un bouquet de différents types d'intelligences que nous possédons potentiellement à notre naissance. Réparties au nombre de 8, elles peuvent se développer tout au long de notre vie, à condition d'être nourries, sollicitées et renforcées.
     
    Bruno Hourst et Albane de Beaurepaire nous proposent de mettre en place un environnement favorable au développement de ce bouquet d'intelligences chez l'enfant dès sa naissance jusqu'à ses 6 ans. Afin de cultiver ce «  cadeau d'une bonne fée  », les auteurs nous proposent une multitude d'activités tirées du quotidien pour éveiller ses différentes intelligences et nourrir le lien parent-enfant.
      Des éclairages sur chaque type d'intelligences  ;Des conseils pour organiser la maison afin de favoriser le développement intellectuel, physique et social de l'enfant  ;Des zooms sur la posture parentale pour accompagner son enfant dans son développement et l'aider s'épanouir  ;Des exemples d'activités ludiques et pratiques, réparties par thème pour renforcer les aptitudes de l'enfant et instaurer des moments de partages en famille.

empty