• L'étude de Michel Lord établit un modèle archétypal du roman gothique, analyse les éléments constitutifs de l'imaginaire romanesque (le décors terrifiant et trois personnages archétypaux : le héros sotériologique, le vilain et l'héroïne victime) et procède à l'analyse interne du discours narratif. (Il s'agit de la 2e édition de cet ouvrage).

    Michel Lord est professeur au Département d'études françaises de l'Université de Toronto. En 2009, il a publié, toujours chez Nota bene, Brèves implosions narratives. La nouvelle québécoise, 1940-2000. Ce livre s'est rapidement imposé comme une étude essentielle de ce genre narratif bref au Québec.

empty