• La vague

    Todd Strasser

    L'Histoire est un éternel recommencement. L'histoire vraie d'une expérience inouïe tentée en 1969 dans un lycée californien.
    Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : " La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action. " En l'espace de quelques jours, l'atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ? " Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'Histoire en Allemagne et un film, souligne qu'il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. " Philippe Vallet - France Info

  • La Chine et l'Europe relèvent de deux traditions politiques différentes. En retraçant leur histoire et en les comparant, Billeter en arrive à une compréhension profonde de l'une et de l'autre, précisément au moment où celles-ci entrent en conflit. Depuis un siècle en Chine, les forces du progrès se sont continûment inspirées de la tradition européenne. Or, l'ambition du pouvoir actuel est de les vaincre et d'entraver leur action partout ailleurs. Quand le pouvoir se réclame de la grandeur passée de la Chine, il lance un défi à l'Europe, défi que celle-ci se doit de relever, puisqu'elle dispose des ressources nécessaires. Encore faut-il qu'elle tire de son histoire un nouveau projet politique et philosophique. Billeter en pose les principes, ceux d'une véritable... "révolution culturelle".

    Éminent sinologue, Jean François Billeter a dirigé le département de langue et littérature chinoises de l'université de Genève. Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions Allia, dont Leçons sur Tchouang-tseu, Contre François Jullien, Un paradigme et Esquisses. En 2013, il a reçu le prix culturel de la Fondation Leenaards. En 2017, il a publié Une rencontre à Pékin et Une autre Aurélia, couronnés du prix Michel-Dentan, du prix Roger Caillois de l'essai et du prix Psychologies magazine.

  • Vers la plus queer des insurrections est la traduction en français d'une anthologie du mouvement queer insurrectionnaliste Bash Back. Les textes ont été écrits par une constellation d'individus et de groupes et adoptent une multitude d'approches pour creuser des thèmes obsédants, tels que la lutte contre l'intégration aux normes hétérosexuelles, l'usage des identités, l'attaque du christianisme puritain, l'action directe, le rapport à la violence, la vengeance, la pratique des émeutes et autres moments corporels collectifs, la stylisation du corps, l'esthétique de soi, la criminalisation, les stratégies de survie au sein du capitalisme.

    Les auteur-e-s : Fray Baroque et Tegan Eanelli sont deux anarchistes queers, participant-e-s à Bash Back ! et vivant aujourd'hui à Oakland et San Francisco. Ielles sont né-e-s dans les années 1980 et 1990.

  • Moi, violent ?

    Nous sommes collectivement de plus en plus conscients de la violence du monde : on parle de discriminations raciales, de violences sexistes, de crimes incestueux... pour ne citer que quelques-unes des violences ordinaires. Mais toujours, le violent, c'est l'autre ! Et dans nos relations, c'est justement cette peur de l'autre qui est source de violence. Cet ouvrage explore les différents aspects de cette violence interpersonnelle : la séduction, l'emprise, la jalousie, la médisance, l'indifférence, l'idéalisation...

    Pour chacun de ces poisons relationnels, il met en regard la lecture psychanalytique et le point de vue des trois religions abrahamiques - le judaïsme, le christianisme et l'islam - car dans leur quête d'Absolu, les religions sont les premières concernées par ces formes de violence. Accessible, précis et vivant, ce livre essentiel vient éclairer ce qui constitue le coeur du fanatisme en s'appuyant sur des exemples de la littérature, d'une part et sur des extraits des textes fondateurs (la Bible et le Coran), d'autre part.

    Tarik Abou Nour est imam, professeur, théologien, président de l'IESIP (Institut d'enseignement supérieur islamique de Paris) et responsable du premier site français de droit musulman malikite.

    Philippe Haddad est diplômé du séminaire israélite de France. Rabbin de l'Union libérale israélite de France (ULIF), il enseigne, il écrit et il est l'un des principaux contributeurs d'Akadem.

    Nicole Jeammet est psychanalyste et maître de conférences honoraire en psychopathologie à l'université René Descartes-Paris V. Elle est déjà l'auteure de plusieurs ouvrages.

    Gilles-Hervé Masson, prêtre depuis 1990, devient dominicain en 1999 et développe le département de théologie des éditions du Cerf. Il est actuellement vicaire à la paroisse Saint-Eustache de Paris.

  • " Faute de voyages exotiques réguliers, de sports extrêmes ou de travaux immobiliers, rencontrer des hommes nouveaux est en soi une façon d'implanter de la dramaturgie dans son quotidien. Mieux sonder le genre humain, aussi.
    Renouveler les frontières du désir, du plaisir.
    Je pense avoir déjà entendu ça dans une pub pour yaourt. Ou déo. "
    À travers une centaine de très courts textes d'une sincérité vivifiante, Zoé Vintimille dresse le portrait d'une femme libre, qui rencontre, fait l'amour, s'offre et jouit du corps des hommes. Elle raconte le désir qui monte, la douleur du manque, certaines petites hontes et autres souvenirs inavouables. On rit, on s'émeut, on s'excite.
    Zoé Vintimille vit depuis quelques années loin de l'ébullition parisienne. Ces instantanés crus, légers, profonds ou décalés, puisent dans sa propre vie. C'est son premier livre.

  • Le 19 novembre 1966, Phan Thi Mao, jeune femme vietnamienne, est kidnappée, violée par plusieurs hommes avant d'être assassinée. Les auteurs de ce crime odieux ? Quatre soldats américains. Un cinquième homme de cette unité, Sven Eriksson, assiste, impuissant, à la scène. Il prend la décision de dénoncer le crime mais encourt de sévères représailles. S'ils sont convoqués devant un tribunal militaire, les quatre auteurs encourent les travaux forcés à perpétuité.

    Daniel Lang a rencontré Eriksson dans sa ferme du Minnesota. Loin de la justice froide des tribunaux militaires, l'ex-fantassin se livre sur sa décision de dénoncer ses camarades, quatre jeunes Américains comme lui, d'une vingtaine d'années, chacun dépendant des autres pour sa survie en territoire ennemi...

    Journaliste et auteur de plusieurs ouvrages - Early Tales of the Atomic Age, The Man in the Thick Lead Suit, From Hiroshima to the Moon, A Summer's Duckling, An Inquiry Into Enoughness ou encore Patriotism without Flags -, Daniel Lang (1913-1981) a collaboré durant quarante années au New Yorker, pour lequel il a notamment été correspondant de guerre.

  • Comment peut-on jouir d'avoir mal ? La question du masochisme sexuel dévoilée à travers une enquête passionnante.
    C'est la rencontre avec un patient ressentant le besoin impérieux d'éprouver de la douleur pour pouvoir jouir qui a suscité chez Olivia Benhamou, psychologue clinicienne et sexologue, l'envie d'explorer ce sujet. Loin des clichés habituels, elle propose un éclairage inédit sur une forme de sexualité peu conventionnelle, mais qui remplit pour ses adeptes de multiples fonctions, allant de la recherche de sensations fortes à la recherche d'un laisser-aller total, en passant par la quête romantique d'une relation exclusive, une façon de rompre avec les contraintes du quotidien, ou encore une solution à certaines difficultés sexuelles.
    Écrit à la première personne, sous la forme d'une enquête psychologique et sexologique, ce texte offre une réflexion théorique, un tour d'horizon des représentations culturelles du masochisme et, surtout, les portraits de pratiquants qui se sont livrés à l'auteure sur leurs habitudes sexuelles et la place qu'elles occupent dans leur histoire individuelle. Cet essai passionnant prend le lecteur par la main, en retraçant le cheminement de pensée de l'auteur et ses découvertes, et répond aux questions que l'on peut se poser sur les enjeux psychiques du BDSM, à l'heure où ces pratiques semblent s'être démocratisées.

  • Mine de propositions subversives, ce manifeste dans le plus beau style des avant-gardes fait de son titre l'étendard d'un projet d'envergure : la destruction en règle des mass media au moyen de leurs possibilités mêmes. Entre répandre de fausses nouvelles à l'aide d'enregistrements diffusés aux heures de pointe, procéder par contagion sonore - les bruits d'une émeute peuvent la stimuler dans la réalité - ou encore introduire dans le discours d'un politicien bredouillements et autres incongruités, Burroughs applique la technique du cut-up au monde sonore, arme à même de contrer cette autre arme de destruction massive, la médiatisation à outrance, moyen féroce de manipulation des consciences. Brouillons les pistes, aux sens propre et figuré. C'est piquant, stimulant et hautement explosif !

  • Mille ans avant Luke Skywalker, une génération avant Dark Bane, dans une galaxie lointaine, très lointaine....
    La République est en crise. Les Sith rôdent, sans entraves, et se disputent la domination de la galaxie. Mais une Jedi solitaire, Kerra Holt, s'est donné pour mission d'éliminer les Seigneurs Noirs. Ses ennemis sont nombreux et étranges : le Seigneur Daiman, qui s'imagine être le créateur de l'univers ; le Seigneur Odion, qui a pour but d'en être le destructeur ; les curieux jumeaux Quillan et Dromika ou encore l'énigmatique Arkadia. Tant de Sith rivaux formant un patchwork de brutalité avec, pour unique obstacle, Kerra Holt, bien déterminée à défendre les innocents pris au milieu du conflit. Sa seule chance de survie : forger des alliances avec ceux qui servent ses ennemis, sans savoir s'ils l'assisteront jusqu'au bout... ou causeront sa perte.

  • " Gonçalo M. Tavares n'a pas le droit d'écrire aussi bien à son âge. Ça me donne envie de le frapper. " José Saramago
    " Hinnerk avait été entraîné à ne pas attendre, à agir, à faire siennes les choses. Il avait été le soldat qui avance dans le couloir ouvert par le danger. Et le danger était un endroit privilégié pour que des événements se produisent. Comme si le danger accélérait l'homme, le rendait superactif, un grand constructeur. Ce n'est que face au grand danger que l'on construit des édifices solides ; les édifices bâtis en toute sécurité lui paraissaient incarner la lenteur, le mensonge, exempts qu'ils étaient de la peur qui accélère l'irruption de la vérité de toute matière, qu'il s'agisse de matière humaine ou de simples briques.

    Et ce qui l'excitait tandis qu'il flairait la crosse de son arme, c'était l'odeur de ses mains. En regard des sensations qu'il parvenait à analyser depuis quelques années, l'une avait pris force en lui : Hinnerk serait capable de manger de la chair humaine.

    Ce qui l'excitait, une fois encore, courbé au-dessus de son arme, c'était cette dilatation du monde, cet enrichissement du désir. Il sentait cela comme une capacité en trop, une force en plus, au-delà de la normalité, la capacité de dépasser les limites.

    Mais cette capacité qu'il sentait en lui ne laissait pas de l'effrayer. "

    " Génie d'un immense avenir " Enrique Vila-Matas,
    Le Magazine littéraire

  • « Le discours solidaire des puissants n'est qu'un leurre, puisqu'en réalité ils comptent bien davantage sur l'égoïsme et l'isolement des individus pour asseoir leur pouvoir. Le xxe siècle a été l'occasion de faire croire aux populations du monde, et en premier lieu à celles des pays industrialisés, que le "chacun pour soi" était la voie unique de la réussite. Le capitalisme [...] a conduit à des aberrations inédites en matière d'inégalités sociales, de concentration du pouvoir, d'endoctrinement des masses par la culture de la consommation, de pollution massive et critique de l'environnement.

    La solidarité dont nous avons besoin est bien différente de celle que nous offrent les gouvernants. Nous avons besoin d'une solidarité fondée sur l'aide mutuelle, sur le respect de l'égalité et de la liberté de toutes les femmes et de tous les hommes qui forment la société. La solidarité que nous propose Malatesta est la seule porteuse de progrès, de justice sociale et, en définitive, de liberté. »

    Serge Roy, extrait de la préface

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La suite de la saga " érochic " par le trio Eloïse Raven, Thomas Raven et Candice Solère
    Ils se sont aimés, passionnément, et puis se sont quittés avec fracas. Iris et Simon, héros d'Amabilia, se reconstruisent après leur rupture difficile. Simon cherche dans les bras d'une autre la force de repartir à zéro. Iris, quant à elle, s'abandonne dans un dernier espoir aux fantasmes de La Danseuse folle. Sans oublier Charlotte, échaudée par sa dernière histoire de coeur, qui s'interdit de retomber amoureuse... Pour avancer, tous devront accepter de lâcher prise - quitte à flirter avec leurs fantasmes les plus fous. Mais y sont-ils prêts ?

  • Un homme décide de fuir la sombre et douloureuse gangue qui lui tient lieu d'existence. Il renonce à tout. Après une longue errance en voiture, il finit par trouver refuge dans un hôtel au bord de la mer où il vit caché. La touffeur de l'été enflamme l'air. De petits feux explosent, çà et là, au long de la côte. Une nuit, un épouvantable incendie menace l'hôtel. L'homme parvient à se sauver sur une falaise désertique d'où il observe le terrible spectacle. Soudain, une femme aux dents d'or aussi merveilleuse que mystérieuse apparaît dans son dos, lui murmure que c'est pour lui qu'elle a incendié le monde et, avant de disparaître, lui demande s'il veut brûler avec elle. Obsédé par cette rencontre, il se lance à sa recherche. Les Incendiés est une épopée moderne, un récit intense sur la férocité de notre temps, sur l'amour et la liberté.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Dix-huit récits d'une profonde intensité érotique, la crudité des mots servant l'imagination foisonnante de l'auteure.
    Pendant deux ans, Valentine Abé écrit des histoires à son amant. Parfois, l'homme lui en écrit à son tour, lui donne des consignes, ils s'inventent et se mettent en scène, avec leur entourage, les amis de l'homme, les conjoints, ou même des inconnus, et c'est ainsi qu'ils s'aiment. Les mots brûlent, deviennent une drogue, la voici dévorée d'histoires.
    Ce recueil rassemble ces récits, explorant les amours à trois, à quatre ou plus encore, entre femmes, au sein de la famille ou entre les mains perverses de l'hôtelier, sous forme de lettres ou de récits, de petits contes aussi. Les mots sont crus, les situations d'une intensité porno graphique impressionnante.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    L'érotisme chic en BD a trouvé ses maîtres !
    Iris et Simon vivent une passion amoureuse, entre sexe fou et sentiments naissants. Mais bientôt nos héros doivent lutter contre la routine et les certitudes qui rongent peu à peu leur amour. Alors que l'idylle se fissure, l'irruption d'une stagiaire au charme incendiaire dans la vie de Simon menace de tout faire basculer... De son côté, Charlotte, jeune femme libérée et meilleure amie de Simon, poursuit sa quête effrénée de rencontres lesbiennes. Ce second volume d'Amabilia est le récit de l'engagement amoureux et des doutes, des trahisons et du renouveau du désir : un récit érotique bouleversant de réalisme.
    Après le succès du premier volume, Eloïse et Thomas Raven poursuivent les aventures trépidantes d'Iris, Simon et Charlotte, dans une succession de scènes à la sensualité troublante. Ils sont rejoints par l'écrivaine et scénariste Candice Solère, dont la plume et le sens aiguisé de l'érotisme renforcent encore la puissance évocatrice d'Amabilia.
    Ce second volume de l'intégrale rassemble les épisodes numériques 4 et 5 de la série Amabilia !


  • Elles croyaient que tout prévoir, tout anticiper les sauverait du pire. Elles se trompaient.

    Ne pas sortir sans bombe lacrymo
    Toujours repérer les sorties
    Toujours avoir un plan de secours
    Ne jamais se retrouver coincée
    Ne jamais paniquer...
    Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d'un inconnu.
    Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Établi tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr.
    Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.
    Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi.
    Dès lors, le cauchemar n'aura plus de fin.

  • L'emprise, phénomène encore méconnu, est source de souffrance, tout autant que les défaillances managériales, l'épuisement et le harcèlement professionnel.
    Wadih Choueiri nous propose d'explorer cette relation toxique et insidieuse qui se noue entre deux personnes : l'une semblant « dévorer » la seconde jusqu'à lui faire perdre sa liberté de penser et d'agir.
    Pour comprendre les rouages de ces relations malsaines, l'auteur les aborde sous l'angle du pouvoir, de la servitude volontaire, du rapport d'autorité et du langage managérial et propose des solutions pour s'en libérer.
    Tous, salariés, managers, professionnels de l'accompagnement (psychothérapeutes, RH, coachs), trouveront des clés pour ne jamais perdre de vue la liberté individuelle et instaurer des relations plus harmonieuses.
    Les témoignages d'emprise recueillis dans l'ouvrage éclairent les multiples facettes de ce phénomène d'actualité encore mésestimé.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Punir d'aimer

    Octavie Delvaux

    Vingt-deux histoires érotiques de la virtuose Octavie Delvaux, qui font la part belle aux jeux BDSM et à la transgression.
    Ce qui caractérise les nouvelles d'Octavie Delvaux, c'est leur mécanique implacable, associée à la variété des situations. Quand son imagination se met en marche, il en résulte des histoires aussi débridées que surprenantes. Sa plume est tour à tour cynique lorsque la narratrice se fait dominatrice, tendre lorsqu'elle évoque le passé de personnages chers à son coeur, enflammée lorsqu'elle traduit la passion et les coups de foudre sexuels.
    Dans ce recueil, le lecteur voyagera dans le temps et l'espace, il croisera une dominatrice en attente de ses " cadeaux de noël ", un vampire soumis, un robot sexuel, des vagabonds en route pour le grand Ouest américain, une comtesse rattrapée par ses frustrations sexuelles et bien d'autres personnages hauts en couleurs...
    Novelliste confirmée, Octavie Delvaux déploie ici toute l'étendue de son talent, et livre vingt-deux textes uniques en leur genre, où l'insolence du ton, la perversité des situations et le style ciselé entrent en parfaite harmonie avec l'originalité des thèmes abordés.
    Octavie Delvaux est l'une des figures majeures de la littérature érotique contemporaine. La parution de son premier roman, Sex in the kitchen, une comédie romantique débridée, l'a révélée au grand public en 2013. Elle est également l'auteure de Osez dresser votre mari, Osez 50 scénarios SM et d'un recueil de nouvelles, À coeur pervers. Depuis 2017, elle dirige la collection " Point G. ", consacrée à la littérature érotique féminine.

  • « La belle mécanique n'a pas fonctionné comme prévu. Le suffrage universel, finalement conquis (plus ou moins tard selon les pays et en Italie presqu'en dernier), a déçu trop souvent ceux qui s'étaient battus pour lui et n'a pas produit les effets espérés. Au contraire, les urnes ont servi à légitimer des équilibres, des classes, un personnel politique presque immuable - et peu importe si ce dernier est diversifié et divisé.

    Et si le vrai pouvoir était ailleurs?

    C'est ce dont il sera question, cher lecteur, dans les pages qui suivent. »

    Canfora insinue bien plus que de vagues soupçons sur les déguisements du pouvoir: cette domination de quelques-uns - elle n'est d'un seul qu'en apparence - qui ne peut cependant se maintenir qu'à condition de s'assurer un large consensus. Tout en restant, bien entendu, au sens plein de ce mot, une domination.

    Luciano Canfora, est un philologue classique, un historien et l'un des plus grands spécialistes italiens de l'Antiquité. Il est actuellement professeur de philologie grecque et latine à l'Université de Bari et directeur scientifique de l'École supérieure d'Études historiques de San-Marin.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Soumises

    Gala Fur

    Les frontières des jeux sadomasochistes sont fragiles et vite franchies...
    Six femmes. Six passionnées qui trouvent un bonheur intense dans la soumission sexuelle et cérébrale. Se soumettre à une autre femme semble pour chacune correspondre à un besoin existentiel vital, à une pulsion forte.
    De la joyeuse Fanfan, initiatrice de Gala au SM entre femmes jusqu'à Marie, la mathématicienne respectée, follement amoureuse de sa maîtresse et toujours à la recherche de partenaires masculins pour la battre et l'humilier, l'auteure décrit dans Soumises des expériences profondes, des moments d'intimité féminine où la cruauté répond parfois à des sollicitations hors-jeu : les frontières des jeux sadomasochistes sont fragiles et vite franchies...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Symposium

    Cheri

    Une jeune chercheuse délurée donne de sa personne pour faire avancer la science !
    Le symposium, colloque de médecine consacré aux pratiques innovantes, ouvre ses portes dans le décor idyllique d'un hôtel de luxe. S'y rassemblent des chercheurs venus du monde entier, hommes et femmes arrachés pour quelques jours à leur quotidien, loin des tracas et de la vie de famille... Parmi eux, Gabrielle, jeune femme aux moeurs libérées, bien décidée à user de son charme pour asseoir ses ambitions professionnelles et imposer sa méthode révolutionnaire : la guérison des patients par la stimulation sexuelle... Saurez-vous lui résister ? Rien n'est moins sûr !
    Avec Symposium, Cheri signe sa première bande dessinée érotique sous pseudonyme. Un ouvrage au style moderne et graphique, qui fait la part belle à la sexualité féminine et aux pulsions de l'héroïne, femme d'aujourd'hui, ambitieuse et sûre de sa sensualité, qui ne laissera aucun lecteur indifférent.

  • La comédie érotique et romantique made in France incontournableCharlotte, jolie brune de vingt-huit ans, partage ses journées entre son boulot répétitif de maquettiste, sa passion pour les recettes bios et son blog culinaire qui cartonne. Seule ombre au tableau : sa vie de couple soporifique. Intriguée par les aventures sexuelles de ses deux meilleures copines, Morgane, la fashionista nymphomane, et Déborah, la dominatrice-orthophoniste, Charlotte rêve secrètement d'ébats plus pimentés. D'un jour à l'autre, sa petite vie va basculer. Elle plaque son mec, un nouveau directeur aussi odieux qu'irrésistible débarque dans sa boîte et un mystérieux admirateur lui fait des avances carrément indécentes...
    Conversations débridées, humour, manigances, rencards clandestins et parties de jambes en l'air décoiffantes sont au menu de ce roman qui vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page.
    " Plus drôle, plus sexy et mieux écrit que 50 Shades of Grey ! " Biba " Un livre plutôt bien monté, à dévorer goulûment ! " L'Express " Une comédie romantique classée X, émoustillante et rigolote. " Marie-France " Octavie Delvaux coche toutes les cases des trends trentenaires, et elle n'a pas sa plume dans sa, euh... poche. " Cosmopolitan

  • Quelque part au XXIe siècle... L'enfance dorée de Nelly Weatherly, une fillette impulsive, sournoise et gâtée à outrance par son père Phil, risque de prendre une tournure dramatique, alors qu'on lui diagnostique une maladie potentiellement mortelle et, surtout, incurable. Heureusement, bien avant sa naissance, son papa avait prévu le coup et, dans le plus grand des secrets, il avait chargé une entreprise de lui créer un double anonyme grâce à un protocole en marge des lois que l'on appelle Creator. Enfermée comme un animal dans une sorte de prison, la copie de Nelly vit dans des conditions inhumaines en attendant qu'on lui prélève des « pièces de rechange ». Mais lorsqu'une infirmière décide de soustraire celle qu'elle surnomme Laura à son destin, une course mortelle contre la montre s'engage.

    Dans un monde où la science prend parfois des détours qui peuvent sembler immoraux, Le Pacte interdit nous force à nous questionner sur l'abandon des valeurs humaines les plus fondamentales. Alors que les limites de plus en plus floues de cette science sont définies puis redéfinies à la hâte, on peut se demander si l'Humain a toujours confiance en la nature et si parfois, il ne devrait pas se faire une raison avant de corriger ce qu'il juge inacceptable.

  • Et si Kafka pratiquait la critique sociale la plus radicale? S'il s'était attaché à la question du pouvoir, notamment sous sa forme la plus invisible : le pouvoir symbolique ? S'il avait cherché à nous aveugler par des narrations qui soient des sortes de pièges ?
    L'hypothèse ici développée est qu'il prit d'abord conscience du sort tragique des Juifs de langue allemande dans la Prague du début du XXe siècle ; puis, élargissant et comparant différentes situations d'humiliation socialement autorisées, il fut amené à réfléchir aussi sur la domination masculine et sur l'emprise des colons blancs dans les colonies européennes. Mais, pour cela, il semble qu'il travailla ses récits comme de véritables leurres.
    Telle est l'interprétation des fictions de Kafka qui est proposée ici : l'invention révolutionnaire d'un " narrateur-menteur " qui renverse tout le processus de la lecture identificatoire.
    Curieusement, ce n'est pas dans la littérature qu'on peut trouver des réponses à ces questions, mais bien plutôt dans l'ethnologie allemande, que, en tant que Pragois germanophone, il connaissait bien.
    La recherche minutieuse de Pascale Casanova nous fait découvrir un Kafka inédit et combatif, ethnologue et enquêteur, dénonçant sans relâche toutes les formes de la domination avec cette sorte de rage inlassable et invisible qui le caractérise. Elle éclaire les raisons profondes de la colère de Kafka.

empty