• Le Rapport chinois, c'est La Conjuration des imbéciles de la littérature française contemporaine

    Il existe une légende urbaine qui circule dans les palais de justice et les commissariats : si un jour votre chemin croise celui d'un énorme dossier intitulé Le Rapport chinois, ne l'ouvrez pas. On parle de malédiction, on prétend que sa lecture rend fou.
    Certains disent qu'il a quelque chose à voir avec les cartels de la drogue ; pour d'autres, c'est le manifeste d'un complot mondial.
    Quelques-uns parlent d'un texte visionnaire. Tous décrivent sa lecture comme une plongée sans retour de l'autre côté du miroir...
    On s'accorde sur le nom de son auteur, un certain Tugdual Laugier.
    Ceci est son histoire.
    Avec Le Rapport chinois, Pierre Darkanian offre à la littéraire française sa Conjuration des imbéciles. C'est son premier roman.

  • Louez en toute sérénité !La location peut vite devenir un parcours du combattant. En tant que locataire, il faut trouver un bien qui correspond à ses attentes et à son budget. En tant que propriétaire, il faut trouver une personne de confiance, et s'assurer que son logement est aux normes et qu'il est digne d'être habité. Mais que vous soyez le locataire ou le propriétaire, pas de panique, les Nuls vous guident à toutes les étapes !
    Découvrez :Comment mettre un logement sur le marché de la location
    Les obligations du propriétaire et du bailleur
    Comment régler les litiges en cours de bail
    Dix interlocuteurs pour vous aider
    Le meublé et les locations atypiques

  • Votre coach Parcoursup !  Comment optimiser son dossier d'inscription  sur Parcoursup ?Quelles démarches pour quels profils ?Comment exprimer  ses motivations et mettre en avant  ses compétences  ?Comment valoriser ses expériences ?Quelles sont les attentes du jury et comment y répondre ?
    > Un coaching renforcé avec témoignages de formateurs et de candidats ayant réussi leur sélection en EFTS via Parcoursup (sélection 2019)
    > Des captures d'écran pour bien comprendre le fonctionnement de la plateforme et les différentes étapes
    > Une méthodologie renforcée par des entraînements guidés pour rédiger sa lettre de motivation et mettre en valeur son parcours scolaire et/ou professionnel.
    >  Une méthodologie détaillée pour réussir l'épreuve orale d'admission et enrichir sa culture générale sanitaire et sociale 

  • Votre coach Parcoursup !  Comment optimiser son dossier d'inscription  sur Parcoursup ?Quelles démarches pour quels profils ?Comment exprimer  ses motivations et mettre en avant  ses compétences ?Comment valoriser ses expériences ?Quelles sont les attentes du jury et comment y répondre ?
    > Un coaching renforcé avec témoignages de formateurs et de candidats ayant réussi leur sélection en IFSI via Parcoursup (sélection 2019)
    > Des captures d'écran pour bien comprendre le fonctionnement de la plateforme et les différentes étapes
    > Une méthodologie renforcée par des entraînements guidés pour rédiger sa lettre de motivation et mettre en valeur son parcours scolaire et/ou professionnel.
    >  Un condensé des prérequis en bio, maths et français pour pouvoir évaluer ses acquis


  • > Présentation du concours et du métierDécouverte du métier (à travers 10 questions + entretiens de professionnels)Informations sur le concours et la formationAuto-évaluation> Méthode des épreuves écrites et oralesMéthodologie pas à pas + entraînements  guidésSimulations d'entretien avec le jury dans les conditions du concours> Entraînement aux épreuvesSujets corrigés et commentés + auto-évaluation> Connaissances indispensables pour les épreuvesFiches thématiques sur les principaux thèmes sanitaires et sociaux et les notions de biologie et de mathématiquesMémo du candidat : un cahier de planches anatomiques pour une mémorisation facilitée en biologieUn véritable coach  pour le candidat  : conseils du jury, témoignages de candidats, astuces et "à ne pas faire", auto-évaluations...
    Un ouvrage indispensable pour être sûr de réussir son concours !

  • Trois mois après le séisme survenu en Haïti en janvier 2010, Dany Laferrière a publié la chronique Tout bouge autour de moi. Ouvrage d'urgence qui montre l'écrivain face à l'extrême. Un citoyen debout qui interroge l'existence, avec gravité, revenant sur des questions existentielles : Comment dit-on la catastrophe ? Comment imagine-t-on demain ? Comment reste-t-on en vie quand tout s'écroule ? Comment garde-t-on l'élégance dans ces situations de délabrement ? Dans Tout bouge autour de moi, Dany Laferrière a décrit comme une leçon de vie la manière d'être debout quand tout tombe aux alentours.

    C'était le séisme. Et le regard blessé d'un enfant du pays.
    Un an et trois mois après, avec la réédition de Tout bouge autour de moi, l'écrivain
    Dany Laferrière revient sur la catastrophe et intègre ce livre de circonstances à son univers familier, le retravaillant selon sa manière, en misant davantage sur l'angle serré : la famille, les visages, les rues, les paysages intimes, les rituels, les petits événements qui font le bonheur de la vie quotidienne.

  • Deux récits par Jack London sur la misère sociale, agréables à lire par la simplicité et la vivacité du style comme d'ailleurs tous les romans de cet auteur intournable, mais également d'une grande valeur sociologique.

    Tout d'abord « Le peuple de l'abîme ».
    Ce roman est un livre dur, qui décrit la misère dans ce qu'elle a de plus abjecte. Pendant plusieurs semaines Jack London, grimé en clochard observe et nous raconte ce qu'il a vu dans cette société misérable de Londres du début du 20ème siècle.
    Comme Orwell, tous deux précurseurs, il s'enfonce dans la cloche pour dénoncer.
    Cet ouvrage est une dénonciation édifiante mais aussi un magnifique cri de révolte.

    Suivi de « Les vagabonds du rail »
    Auto-biographie de l'auteur, cet excellent "roman" raconte son début de vie dans la misère, sa vie de hobo, vagabond du rail.
    Comme ses déplacements périlleux sur et sous les trains de marchandises, ses astuces pour gruger les contrôleurs, ses astuces pour essayer de manger un peu...


    Avec les traductions de Louis Postif et de Paul Gruyer.


    Format professionnel électronique © Ink Book édition.


  • Dans « Au bagne », Albert Londres raconte son voyage à Cayenne, à une époque, encore très récente, où les condamnés français Au bagne partaient purger leur peine.
    L'auteur est journaliste et le style de son écriture n'est pas celui d'un romancier. Il nous livre des faits, nous raconte ce qu'il voit...
    Comme une plongée "mortifère" dans l'univers du bagne français. Une histoire de "France" méconnue, peu glorieuse pour l'administration d'un état égalitaire...
    Une grande enquête d'un grand reporter.

    Son texte a aboutira à l'abandon du bagne et de ses scandaleuses pratiques en 1932...

    Edition intégrale avec sa "Lettre ouverte à M. le Ministre des Colonies" in fine.

    Suivi de « Adieu Cayenne » : ou le récit de l'évasion d'Eugène Dieudonné, menuisier anarchiste condamné sans preuve pour avoir appartenu à « la bande à Bonnot » et qu'Albert Londres rencontra quelques années plus tard au Brésil...



    Format professionnel électronique © Ink Book édition.





  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dirigé par Christian Saint-Pierre, le dossier de ce numéro est consacré à la représentation scénique des réseaux sociaux. Qu'est-ce que Facebook, YouTube, Twitter, Skype, Instagram et même les jeux vidéo en ligne ont changé au théâtre ? La question est étudiée sous toutes ses coutures, du fond à la forme, en passant par le social, toujours d'un point de vue québécois et, le plus souvent, par les créateurs eux-mêmes. Parmi les spectacles dont il est question, mentionnons Cinq visages pour Camille Brunelle, Le ishow, Noyade(S) et Chatroom. Hors dossier, on trouve notamment des entretiens avec Gideon Arthurs, nouveau directeur de l'École nationale de théâtre, la metteure en scène Brigitte Haentjens et le comédien Guillaume Cyr.

  • Propose des principes fondamentaux, des méthodes simples et des conseils pratiques pour gérer les archives et organiser leur mise en mémoire.

  • Dirigé par Emilie Jobin, le dossier de ce numéro est consacré aux nouveaux territoires féministes. Alors que s'opère une authentique résurgence de la pratique féministe en théâtre et en danse, nous donnons la parole à de jeunes créatrices et créateurs du Québec dont le féminisme se conjugue au présent. Mentionnons Elkahna Talbi (alias Queen Ka), Annick Lefebvre, Anne-Marie Olivier, Philippe Dumaine, Marie-Ève Milot, Marie-Pier Labrecque et Dana Gingras. Hors dossier, il est entre autres question de Dominic Champagne, Angela Konrad, Annabel Soutar et Yves Sauvageau.

  • Dirigé par Catherine Cyr et Katya Montaignac, le dossier de ce numéro est consacré à la nourriture, celle qui a, sous diverses formes, grandement investi les champs du théâtre, de la danse et de la performance. Aujourd'hui, plusieurs metteurs en scène, chorégraphes et performeurs font des aliments un matériau privilégié, support d'un discours critique, voire politique. Sont notamment étudiées les réalisations de Boris Charmatz, Nadège Grebmeier Forget et Mélanie Demers. Hors dossier, il est entre autres question des metteurs en scène François Tanguy, Alain Platel et André Brassard.

  • Guide à l'intention des personnes non professionnelles chargées de classer les archives de leur commune. Les documents sont classés en vingt-cinq domaines touchant à la vie quotidienne d'une commune.

  • Alain Gillot Pétré, l'homme par qui nous apprenons quotidiennement si le ciel va, oui ou non, nous tomber sur la tête, et dont les pochettes règlent notre humeur, a décidé de donner libre cours aux siennes dans ce sottisier pamphlet qui prend pour cible les joyeusetés kafkaïennes de notre chère, très chère administration. Il y pourfend avec humour le tracassin fonctionnarisé et s'amuse à lâcher ses foudres sur la marée blanche de la paperasserie.

  • Dirigé par Raymond Bertin, le dossier de ce numéro est consacré au vivre ensemble. La récurrence de ce néologisme, au goût du jour, à la fois progressiste et conservateur, nous a amenés à nous interroger sur sa signification au théâtre. Les textes portent notamment sur Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier, le Théâtre du Futur, Lara Kramer et Thomas Ostermeier. Hors dossier, il est entre autres question du concepteur sonore Antoine Bédard, de la chorégraphe Dada Masilo et du metteur en scène David Bobée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dirigé par Sara Dion, le dossier de ce numéro est consacré au sexe. Catherine Chabot, Nathalie Claude, Nicolas Berzi, Andréane Leclerc et Éric Noël font partie des créateurs qui ont accepté de dire à quel point le sexe dans le théâtre québécois contemporain est audacieux, pudique, libre, politique, créatif ou encore convenu. Hors dossier, on trouve notamment une Carte blanche signée Alexandre Goyette, qui nous entraîne dans les coulisses du tournage de King Dave, et des entrevues avec les metteurs en scène Gisèle Vienne et Florent Siaud.

  • On estime entre 400 000 et 800 000 le nombre de personnes qui ne bénéficient d'aucune couverture sociale en France. Face à ce phénomène en aggravation, les mesures adoptées par les gouvernements successifs, la dernière en date étant le RMI, constituent des réponses partielles qui s'adaptent mal aux problèmes rencontrés sur le terrain. Lorsque la maladie survient, ces personnes n'ont généralement aucune solution. Elles se retrouvent confrontées à la lourdeur des démarches administratives et à la complexité des procédures juridiques. Les simples tracasseries peuvent alors basculer dans le drame. Pascale Deschamps a enquêté auprès des exclus de la santé. Elle les a rencontrés dans les centres de soins d'associations comme Médecins Sans Frontières, Remede ou Comede qui, à l'heure actuelle, s'efforcent de gérer ces malades dont personne ne veut. Une dizaine de récits authentiques et bouleversants, permettent de comprendre les mécanismes qui conduisent à la marginalisation et à l'exclusion. Mais ce livre propose également des voies de réflexion pour une réforme du système d'accès aux soins, réforme dont la nécessité se fait sentir chaque jour un peu plus cruellement.

  • 5 juillet 1964. À sept heures du matin, sur la R.N. 7, entre Puget-sur-Argens et Fréjus, Jean-Claude Saint-Aubin, 23 ans, s'écrase avec sa voiture contre un arbre. Plusieurs témoins assurent avoir vu le drame. La gendarmerie dresse un constat. Un terrible mais banal accident de la route ; le dossier semble clos. Quinze jours plus tard, Andrée Saint-Aubin apprend qu'un autre témoin a une version toute différente de l'accident. Cet homme, un harki du nom de Mohamed Moualkia, affirme qu'une camionnette militaire, suivie d'une 203 noire, a provoqué le choc. Seul Moualkia a en fait vu le drame. Les autres ont menti et le rapport des gendarmes est un « faux ». L'affaire commence. Les barbouzes gaullistes auraient-ils confondu Jean-Claude avec un haut chef de l'O.A.S. qui empruntait aussi cette route à la même heure ? Andrée Saint-Aubin veut désormais savoir. Pendant vingt ans, elle cherchera désespérément cette vérité qu'on lui refuse. Au fur et à mesure de son enquête, les pièces essentielles du dossier, celles de la gendarmerie et de la magistrature, disparaissent comme par hasard. C'est le récit bouleversant de ces recherches qu'Andrée Saint-Aubin nous livre aujourd'hui. Un long plaidoyer, particulièrement convaincant, face à une justice peu curieuse, inhumaine, qui courbe trop souvent l'échine devant la raison d'État ! Longtemps, très longtemps, les juges refuseront d'entendre Moualkia, de le confronter aux autres témoins. Le brave harki, qui préférait « disparaître plutôt que de mentir » mourra asphyxié dans son lit en novembre 1984. La télévision devait l'interviewer le lendemain... Pascal Krop (L'Événement du Jeudi).

  • Le recensement des chartes en langue française, antérieures à 1271, pour ces trois départements, comprend 103 pièces dont plus de la moitié n'avaient jamais été signalées.

  • Le 19 novembre 1977, Isabelle Fisch, 19 ans, disparaît au petit matin. Son corps est découvert six semaines plus tard, le 1er janvier 1978, dans la forêt de Reiningue. Elle a été violée, frappée, étranglée. Après plusieurs pistes, l'enquête est close par un non-lieu en juin 1982. Lorsqu'enfin, en 1986, la famille obtient la copie du dossier, la question essentielle s'imposera, comme elle s'impose toujours aujourd'hui : Isabelle a-t-elle été violée et tuée le jour de sa disparition là où on l'a retrouvée, ou a-t-elle été enlevée, séquestrée ailleurs, puis abandonnée plus tard en forêt de Reiningue ? Un formidable mouvement populaire - plus de 11 000 signatures recueillies en Alsace et dans toute la France, à l'initiative du Comité pour la vérité sur l'affaire Isabelle Fisch - obligera la justice à rouvrir l'instruction judiciaire en mars 1988. Rémy Fisch, le père d'Isabelle, et Jean-Marie Stoerkel, journaliste à « L'Alsace », relatent ici cette affaire qui a marqué la conscience du Bassin potassique. Ils racontent la douleur d'une famille, mais aussi la rumeur et la haine, les conséquences politiques du drame, le fossé entre les justiciables et la Justice. Ce récit ne désigne pas de coupables, et protège l'anonymat des suspects apparus dans l'enquête : le ou les assassins y figurent peut-être, comme ils peuvent aussi ne pas y apparaître. Ce livre n'est pas le procès de la gendarmerie, de la police et de la Justice, mais il montre l'exemplarité de l'affaire Fisch : le rôle de l'opinion publique pour obliger la Justice à pousser la recherche de la vérité jusqu'au bout.

  • Patrick Milan arrive en quatrième position sur la liste des tueurs. Professionnel de rugby, sous la pression des pronostics sportifs et des sponsors, il dispute la Coupe d'Europe avec le S.C. Paris, sans tenir compte des chantages ou des lettres anonymes. Impliqué malgré lui dans un trafic de drogue, instrument d'une machination souterraine visant à déstabiliser la classe dirigeante, il sombre petit à petit dans les profondeurs d'un monde sordide et parallèle dont le code d'horreur lui échappe.

  • Mise au point, démystification d'une difficile situation, voilà ce que tente une spécialiste du recrutement dans « Les coulisses de l'emploi ». Tentative utile en cette période où le nombre de chômeurs va sans cesse croissant et, paradoxalement, où les entreprises trouvent difficilement le candidat idéal. Dans « Les coulisses de l'emploi », Corinne Van Loey livre le fruit de son expérience, vécue dans un état d'esprit particulier. En effet, attentive à ne pas placer un candidat en position d'infériorité, elle s'attache en outre à lui donner des outils pour mieux affronter la recherche d'emploi. Cet ouvrage, prolongement de sa pratique quotidienne, constitue en quelque sorte sa profession de foi. « Les coulisses de l'emploi » met en scène les trois partenaires en présence : le candidat, l'entreprise et le recruteur, et fournit un grand nombre d'informations, dont certaines inédites. Au-delà de l'indispensable apport pratique, ce livre a pour ambition d'aider chacun à porter un autre regard sur le combat pour l'emploi. Même si cet ouvrage semble plus particulièrement destiné aux candidats, nul doute que les chefs d'entreprise, responsables du personnel et recruteurs en tout genre tireront aussi profit de cette incursion dans « Les coulisses de l'emploi ».

empty