• « L'ensemble de textes lus ici, n'est nullement un rassemblement au hasard, et ses différentes parties ont pris formes et sens sous le regard les unes des autres. Une différence, toutefois. [...] Le passage du temps dans une vie, les événements qui s'y associent ont déplacé cette réflexion, restée fondamentale, vers ce qui se joue dans les existences. La pensée de la poésie se nourrit des situations de l'existence. Le poème naît dans la voix. Il s'arrime à elle par la longue chaîne d'une ancre, son écriture. » Y.B.

    « On dit
    Que des barques paraissent dans le ciel,
    Et que, de quelques-unes,
    La longue chaîne de l'ancre peut descendre
    Vers notre terre furtive.
    L'ancre cherche sur nos prairies, parmi nos arbres,
    Le lieu où s'arrimer,
    Mais bientôt un désir de là-haut l'arrache,
    Le navire d'ailleurs ne veut pas d'ici,
    Il a son horizon dans un autre rêve. » Y.B.

  • Maree montante

    Charles Quimper

    • Alto
    • 31 Janvier 2017

    Quel courant fugitif a ravi Béatrice à ses parents ? Il n'aura fallu qu'un clignement d'yeux, aussi bien dire une éternité, pour que leur petite anémone disparaisse, laissant le couple enterrer un cercueil vide d'une indécente légèreté. Mais papa s'accroche à un espoir comme à une bouée : si chaque cours d'eau répond à l'appel de la mer, alors il remontera le courant qui le mènera jusqu'à sa fille.

    Il s'improvise dès lors capitaine d'un improbable bateau de sauvetage. Au fil des jours, il sondera sans relâche les eaux du globe, notera selon les caprices de sa mémoire les souvenirs des jours heureux, insouciant devant la tempête qui gronde sur l'horizon.

    Émouvante dérive sur le thème de l'absence mâtinée de poésie douce et saline, Marée montante est une déclaration d'amour à ceux qui nous quittent trop tôt, une comptine pour endormir le chagrin.

empty