• La narratrice - alter ego de l'auteur - vient d'être internée dans un sanatorium. Son mal ? Le complexe de l'argent. Dans ce roman épistolaire, elle raconte sardoniquement ses déboires financiers à son amie Maria. Une galerie de personnages loufoques défile : Henry, entrepreneur fauché ; Balailoff, prince alcoolique obsédé par son futur mariage ; ou encore Baumann, docteur freudien largement aussi névrosé et angoissé que ses patients.La perspective d'un hypothétique héritage hante l'imaginaire de ces originaux. Mais le complexe de l'argent pousse les personnages dans une véritable fuite en avant, si bien qu'ils n'osent même plus ouvrir leur courrier. Heureusement la faillite de la banque finira par libérer la narratrice de ses angoisses : désormais c'est elle la créancière.
    />
    Franziska zu Reventlow est née en 1871 dans une famille aristocrate allemande. Éprise de liberté, elle rompt avec son milieu et mène une vie d'artiste. Son oeuvre est un témoignage de la perception féminine du dandysme et de la vie de bohème dans les milieux littéraires et artistiques de Munich à la Belle Époque. Écrivaine, traductrice et peintre, elle paiera cher son indépendance. Elle avouera avoir sacrifié son pays, sa famille, et l'homme de sa vie, pour s'accomplir.

  • Dublinesca Nouv.

    Samuel Riba est l'éditeur talentueux d'un catalogue exigeant. Néanmoins, incapable de faire face à l'émergence des nouveaux médias et de concurrencer la vogue du roman gothique, il vient de faire faillite. Il sombre alors dans la dépression et le désoeuvrement. Pour y remédier, il entreprend un voyage à Dublin. L'accompagnent quelques amis écrivains avec qui il entend créer une sorte de confrérie littéraire. Cette visite de la capitale irlandaise à l'heure du Bloomsday se double d'une déambulation dans l'oeuvre de Joyce, qui conduira notre protagoniste - bien malgré lui - jusqu'au seuil d'un mystérieux pub.
    En explorant les facettes de ce personnage complexe - sous lequel se cache peut-être bien son alter ego -, Enrique Vila-Matas interroge la notion d'identité, de sujet, et décrit le cheminement qui a mené la littérature contemporaine d'une épiphanie (Joyce) à l'aphasie (Beckett).

  • En 2011, dans Ma petite entreprise a connu la crise, Nicolas Doucerain, jeune président de Solic, entreprise au bord de la faillite, racontait son combat pour permettre à sa société de survivre.
    Très bien reçu par la presse et les médias, le livre a fait l'objet d'une édition augmentée en 2012. Alors que la crise sanitaire de 2020 menace de nombreuses entreprises, Nicolas Doucerain reprend la plume pour compléter son ouvrage et le mettre à jour. Il raconte notamment comment il a rebondi après la faillite de son entreprise Solic en créant une structure d'accompagnement des entrepreneurs confrontés à des difficultés, analyse la crise sanitaire actuelle et ses conséquences pour les entreprises, et propose des solutions pour changer nos paradigmes entrepreneuriaux et nos façons de travailler.

    Né en 1976, Nicolas Doucerain est un entrepreneur autodidacte. Après la faillite de son cabinet de recrutement Solic à la suite de la crise financière de 2008, il a partagé son expérience dans son livre, Ma petite entreprise a connu la crise, et lors de conférences auprès d'entreprises, de grandes écoles, d'associations, etc. En 2019, il crée Valumen, un cabinet spécialisé dans le management de transition premium. Il est également chroniqueur sur BFM Business.

  • Partez à la rencontre de la famille Turner : treize frères et soeurs qui se chamaillent et qui s'aiment passionnément. Unanimement salué par la critique, La Maison des Turner inaugure le renouveau du grand roman américain.
    Rentrée littéraire 2017 Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d'un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d'une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père.
    Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n'a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là.
    Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l'avant ? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s'il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l'avenir des Turner et de leur maison ?
    " Á lire absolument ! Un roman aussi drôle qu'émouvant. " Booklist
    " Un premier roman d'une la maturité exceptionnelle. Un roman fort et mémorable. Flournoy nous plonge au coeur de la famille Turner qu'on a l'impression de connaître encore mieux que notre propre famille. " The New York Times Review of Books
    " Un premier roman élégant et maîtrisé. " The Washington Post
    " Le premier roman épatant d'Angela Flournoy renouvelle le genre du " grand roman américain ", il traite de tous les thèmes chers au pays : la famille, les maisons, l'argent, les fantômes et le deuil ". NPR

  • Les bouleversements économiques récents ont fait apparaître une Amérique nouvelle : les perdants y côtoient ceux qui gagnent toujours plus. Le contrat social américain s'est défait. Les laissés pour compte n'ont qu'une solution pour survivre : la fuite en avant, avec les moyens du bord. George Packer explore cette Amérique jaillie des trente dernières années, alliant le sens du détail vécu et cruellement documenté d'un Truman Capote au lyrisme narratif dans la tradition d'un Dos Passos. Il raconte la vie d'Américains anonymes défaits par la crise et retrace le parcours de personnages médiatiques clefs (Newt Gingrich, Jay-Z ou Oprah Winfrey), et y ajoute un montage fascinant de coupures de presse, de slogans, de paroles de chansons qui saisissent sur le vif le flot des événements. Le portrait sans concession d'une population vaincue par la crise et l'histoire de la chute d'une superpuissance à travers le destin de gens ordinaires. Un grand livre d'actualité et d'histoire qui se lit comme un roman. Vainqueur du National Book Award en 2013.

  • Au bord de la ruine, deux soeurs, Noélie et Julienne, et leur cousine Gabrielle essaient désespérément de sauver le domaine familial. Leur âge avancé ne leur offrant pas beaucoup de chances d'y parvenir, Noélie décide d'écrire un roman sur sa famille, dans le fol et naïf espoir d'un succès.
    Entre présent et passé se déroule donc la saga des Randan, propriétaires terriens aveyronnais dont le destin épouse les circonvolutions du xxe siècle : le massacre de la Grande Guerre, la difficile reconstruction et la crise. Rêves de richesse, d'amour ou d'émancipation se réalisent chez les uns, échouent chez les autres.
    Alors que Noélie est à l'oeuvre, les trois femmes acceptent d'héberger leur nièce Zoé, sans imaginer que cette fille de vingt-quatre ans, dépressive, alcoolique et un brin nymphomane, va bouleverser leur existence.
    D'une écriture ample, Nathalie Bauer raconte l'ascension et la chute d'une famille. Parmi toutes ces figures attachantes, émergent surtout les femmes qui, malgré les obstacles et les préjugés, sont les véritables piliers. Sans jamais renoncer à vivre libres et indomptées.

  • Oliver VII est le tout jeune roi du royaume d'Alturie mais il ne veut plus régner sur un pays au bord de la faillite et dont les seules ressources demeurent le vin et la sardine. Il décide alors d'organiser un coup d'état contre lui-même... Ce faux complot aboutit et le roi abdique puis disparaît. C'est en Italie que le peintre Sandoval le retrouve, il est devenu Oscar, un petit escroc. Il va vite s'apercevoir, lors d'une de ces escroqueries loufoques, qu'il est bien difficile d'échapper à son destin... Mille personnages se mêlent, les quiproquos se multiplient, les situations sont cocasses et absurdes, voilà une histoire qui évoque irrésistiblement Shakespeare !

  • L'économie américaine devient-elle japonaise ?
    Suit-elle le chemin qui a conduit le Japon dans cette « dépression douce » où il reste englué depuis dix ans ? Et va-t-elle vers un inéluctable effondrement ?
    Pour répondre à cette question, William Bonner analyse sous l'angle de l'histoire et de la philosophie morale, mais sans négliger l'aspect économique, plusieurs étapes cruciales du développement du monde industriel et explique notamment :
    o Pourquoi a éclaté la bulle boursière de « l'âge de l'information », en examinant la réalité d'entreprises telles qu'Amazon.com, Cisco systems ou Global crossings
    o Pourquoi la consommation galopante des ménages américains, fondée sur le crédit et non sur l'épargne, a « surchauffé » l'économie US, en l'amenant au bord de l'explosion
    o Pourquoi le « miracle économique » japonais s'est soudain écroulé, et ne s'est pas relevé malgré une politique monétaire censée y remédier
    o Pourquoi la Guerre de Sécession - comme toute guerre en général - a conduit à la création d'un système de banque centrale
    o Pourquoi les aventures financières de John Law, au XVIIIe siècle, annonçaient la spéculation autour des « dot com » à la fin du XXe siècle
    o Pourquoi le vieillissement de l'Occident menace plus notre économie que les politiques gouvernementales.
    Tirant les leçons trop négligées des événements passés, William Bonner propose en conclusion des solutions originales et argumentées pour permettre au lecteur de survivre financièrement face à la crise qui vient.

  • Chemin de croix

    Gianluigi Nuzzi

    Grâce à des centaines d'enregistrements et de documents secrets inédits, ce livre nous fait vivre la bataille du pape François contre le système de corruption qui règne au Vatican. Dangereux révolutionnaire pour les uns, sauveur du monde pour les autres, auteur d'une encyclique au succès mondial, le pape François est déjà entré dans l'Histoire. Ce livre révèle l'incroyable enquête qu'il a réalisée pour se débarrasser de cette gangrène qui ronge l'Eglise catholique. Trafics, faillites, comptes falsifiés et détournement des derniers du culte, le lecteur pénètre pas à pas dans ce monde et découvre la gravité de la situation. Mais la contre-attaque de l'ancien système contre les commissions pontificales ne fait que s'amplifier : vols de documents, chantages, écoutes illégales... Ces opérations criminelles mettraient-elles le pape en grave danger ?

  • Perte du AAA : le début de la fin ?

    La dette publique de la France s'élève à 1 700 milliards d'euros et elle augmente de 500 millions d'euros par jour ! Dans ce contexte très inquiétant, comment interpréter la perte du AAA ? Simple effet d'annonce ou accélération de la crise ?

    À la fois enquête de fond et guide pratique, France, la faillite ? explique comment nous en sommes arrivés à un tel niveau d'endettement, évalue les risques de faillite de l'État, examine 10 scénarios de "krach de la dette" et les solutions qui pourraient être apportées.

    Le livre se penche également sur les conséquences concrètes d'une faillite de l'État sur la vie quotidienne des Français. Quel cataclysme nous attend ? Aurons-nous encore accès à nos comptes bancaires ? Comment protéger son patrimoine, autant que faire se peut ? Car personne ne serait épargné...

  • Que peut-on dire de la gestion financière des PME ? Évaluer la qualité de leur gestion à la lumière de leur taux de fermeture pourrait nous amener à conclure qu'elle fait défaut. Or, ce serait inexact, car cela fait abstraction de certaines caractéristiques de ces entreprises, de la diversité de leur mode de fonctionnement et, surtout, de leur grande hétérogénéité. Parce qu'il n'existe pas de PME type, il n'existe pas non plus de comportement financier type pour l'ensemble des sociétés fermées.

    Josée St-Pierre aborde les principales décisions financières dans les PME, les pratiques de gestion, les situations financières et l'environnement favorable ou restrictif dans lequel ces entreprises font des affaires. Au cours des quinze dernières années, ses recherches et l'analyse de travaux dans les domaines de la finance, de la psychologie, de l'économie et de la gestion lui ont permis de tirer une analyse nuancée de la réalité financière des PME. Le présent ouvrage montre le rôle central du chef d'entreprise, dont les objectifs teintent les décisions financières, et présente des comportements stratégiques amenant des entrepreneurs à exceller sur la scène mondiale. L'auteure démontre aussi les conséquences de choix mal éclairés mettant en péril des entreprises qui ne survivront pas aux défis de l'environnement d'affaires actuel, plus turbulent et incertain.

    Cette deuxième édition, renouvelée de façon significative, conjugue la finance et l'entrepreneuriat pour mieux comprendre et expliquer la diversité des comportements financiers des PME, de même que pour stimuler les lecteurs à s'enrichir par le domaine de la finance entrepreneuriale grâce aux connaissances les plus à jour sur ces sujets.

  • 12 mesures Choc pour sauver la france de la faillite !

    LE PARTI DE LA DERNIERE CHANCE

    Les membres du Parti de la dernière chance n'ont qu'un défaut, ils sont nés trente ans trop tard. Croissance, plein emploi, éducation, crédit illimité : la génération de leur parents a tout pris... sauf l'addition.

    Heureusement, pour la payer, ils ne manquent pas d'idées !

    A travers douze chapitres couvrant douze thématiques cruciales pour remettre la France sur les rails de l'Allemagne plutôt que de la Grèce, ces esprits libres font preuve d'un courage sans précèdent pour assurer la défense de l'intérêt général et le paiement des intérêts de la dette. Recrutement massif de stagiaires dans l'administration, vote du public dans les tribunaux, financement de la Sécu grâce au trafic d'organes: leurs idées révolutionnaires permettent de réconcilier enfin le politiquement correct et les impératifs économiques.

    L'avenir de la France est trop important pour être confié à des professionnels : il est temps de laisser faire les amateurs !

    Osons le Parti de la dernière chance !

  • Octobre 2011 : le groupe bancaire franco-belge Dexia est démantelé après quinze ans d'existence. Un dénouement inévitable au vu de son bilan dramatique : si la banque était réellement tombée en faillite, elle aurait entraîné dans sa chute une bonne partie du système financier mondial. Un an après le sauvetage du groupe, l'importance des garanties consenties par les États pèse encore lourdement sur la France et la Belgique.

    Pourquoi un tel désastre ? Comment une banque classique a-t-elle pu se transformer en véritable fonds spéculatif ? Comment des crédits toxiques ont-ils pu ruiner certaines municipalités ? Pourquoi les gendarmes bancaires ont-ils été impuissants ?
    Tout en retraçant l'ahurissante saga Dexia, l'auteur montre en quoi celle-ci est un condensé des maux accumulés ces dernières années dans le système financier : produits dérivés, investissements catastrophiques, croissance débridée, régulation défaillante...
    Au-delà du cas particulier, cette autopsie d'un monstre bancaire permet de mieux comprendre pourquoi le système financier est encore boiteux aujourd'hui. Et pourquoi l'Europe financière et politique a tant de mal à se faire.

  • Personne n'a jamais inventé la monnaie, elle s'est imposée d'elle-même dès que l'homme a voulu commercer de façon efficace. Mais, trop souvent, les gouvernements en ont détourné le précieux usage pour se sauver eux-mêmes de la faillite. Des billets de Law à l'euro, en passant par les assignats, l'auteur nous montre les désastres monétaires qui surviennent lorsqu'on abandonne l'or pour le papier. Il plaide pour que la monnaie soit enfin libérée et que l'or puisse faire son grand retour.

  • Repenser l'économie

    Philippe Herlin

    • Eyrolles
    • 16 Février 2012

    Repenser l'économie pour sortir de la crise Subprimes, dette publique, euro, la crise s'étend et fait désormais trembler notre économie sur ses bases. D'où vient-elle ? Pourquoi se propage-t-elle ? Comment en sortir ? Les réponses apportées, multiples et contradictoires, ne sont jamais totalement satisfaisantes. Mais on ignore souvent que la principale source du mal a été diagnostiquée par le mathématicien français Benoît Mandelbrot, l'inventeur des fractales, puis par Nassim Taleb, le découvreur des "cygnes noirs". Leurs approches, ainsi que celles d'autres penseurs originaux, sont réunies et articulées ici afin de comprendre l'économie autrement.

    En se méprenant sur la vraie nature du risque et de l'incertitude, la science économique fait fausse route depuis le début. Dans une démarche scientifique, non idéologique, et qui s'appuie sur des exemples concrets, Repenser l'économie redéfinit notre façon de comprendre le marché, la formation des prix, la monnaie, le risque, les krachs. C'est ainsi à un changement global de perspective que convie Philippe Herlin.

    Cet ouvrage propose également une réponse globale pour sortir de la crise actuelle, et éviter qu'à l'avenir une crise financière ne provoque des ravages dans l'économie. La notion de monnaie complémentaire en particulier ouvre sur une nouvelle dimension de la monnaie, ancienne mais oubliée, qui permettra de rendre notre économie plus résiliente.

    Repenser l'économie reprend et prolonge Finance : le nouveau paradigme, publié en 2010, qui a été salué par la presse et a obtenu le Prix spécial du Jury du 24e Prix Turgot (2011).

  • PRIX PRICEWATERHOUSE COOPERS DU LIVRE D'AFFAIRES 2000. Des réflexions critiques et éclairées sur la véritable situation des PME. L'auteure décrit, par des anecdotes et des statistiques récentes, les divers facteurs exerçant une influence significative sur le développement et la santé financière des PME: leur niveau de maturité, leur taille, leur développement technologique, la présence d'actionnaires externes, leur degré de dépendance commerciale, etc.

  • Depuis 2008, la Grèce est bousculée par la crise financière. Laxisme, punition, faillite, et sortie de l'euro sont les mots qui l'évoquent le plus aujourd'hui.Avant tout la Grèce moderne est un État récent et sa crise révèle certaines caractéristiques : un État dépendant économiquement de l'extérieur, un État qui coûte « cher » au regard des services rendus aux citoyens, et une Nation qui continue de se chercher dans une Europe « dominée » par le Nord. Les Héllènes paraissent hésiter entre le repli complexé et l'affirmation dynamique d'un « petit » État qui change. Alors la Grèce, victime ou responsable ? Ce court essai vise à donner à chacun les moyens de se faire une idée plus juste.

  • Fermer ou vendre son entreprise : sujet tabou, étape importante.
    En 2016, aux prises avec des impasses familiales et financières, Annik De Celles fait le difficile choix de fermer son entreprise. Cette fin de parcours est pénible et ardue : annonce de la fermeture à la clientèle et à son entourage, gestion administrative, perte d'identité et passage à vide personnel.

empty