• Le premier tome du plus grand projet d'édition jamais entrepris par la Musardine : les oeuvres complètes d'Esparbec en 12 volumes ! Inclus : les trois premiers romans de l'auteur !
    Bien qu'il soit l'auteur érotique le plus lu en France, une bonne partie de l'oeuvre d'Esparbec reste totalement inconnue, même de ses plus fidèles lecteurs. Il manquait pour cet auteur hors norme une édition à sa démesure, qui donne les versions originales de ses écrits : tous les textes, même les plus scandaleux, une édition de qualité, où biographie, analyses, préfaces, témoignages, archives inédites nous font entrer dans l'univers de cet écrivain inclassable. C'est le projet de ces uvres complètes : 12 volumes d'environ 1 000 pages chacun, qui paraîtront sur plusieurs années.
    Ce premier tome met en perspective les trois premiers romans d'Esparbec et son dernier, et tente de répondre à la question " Comment devient-on pornographe ? " à travers :
    Une préface et une biographie établies par Claude Bard, éditeur et ami d'Esparbec, qui livre un portrait authen ti que de l'écrivain, retrace l'aventure éditoriale qu'ils vécu rent ensemble, et donne quelques clés de son oeuvre ;
    Les premiers érotiques d'Esparbec, aujourd'hui introuvables : La Voleuse de plaisir, Annie la Sucette et La Fille au collier de chien ;
    Le dernier écrit majeur d'Esparbec, autobiographique et scan daleux : Le Pornographe et ses Modèles ;
    Des inédits, tirés d'archives : poésies, projets de romans... ;
    Une bibliographie complète.
    Esparbec, qualifié par Jean-Jacques Pauvert de " dernier des pornographes ", s'est éteint à Paris en juillet 2020 à l'âge de 87 ans.
    " Esparbec sait ce que les hommes attendent des femmes et ce que les femmes attendent des hommes. Il le leur raconte avec tous les détails. " Delfeil de Ton, Le Nouvel Observateur.
    " Après avoir lu Le Pornographe et ses Modèles, La Pharmacienne et La Foire aux cochons, je [...] n'ai plus la même vision de la sexualité. Ce qu'écrit Esparbec est scandaleux, sale, fascinant, angoissant, comme tout ce que nous refoulons. " Wolinski, Charlie Hebdo.
    " C'est un écrivain, un vrai, et il le sait. [...] Dans un genre totalement et injustement méprisé, Esparbec, livre après livre, fait une oeuvre. " Wiaz, Le Nouvel Observateur.
    " Esparbec écrit ce qui se fait de plus éveillé et conséquent en littérature porno. " Virginie Despentes.
    Sélectionné pour le Prix Sade 2021.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    à fleur de chair

    Chloe Saffy

    "Ce roman, si érotique et si excitant soit-il, est bien plus que cela : c'est un roman sur le couple, un roman sur l'amour, un roman sur la jalousie, un roman sur la sexualité et l'émancipation féminine". Sarah Chiche
    Delphine est l'épouse d'Antoine depuis presque dix ans. Ce couple de la bourgeoisie bordelaise suit son existence sans heurt, à l'exception d'un détail : Antoine mène une double vie dans laquelle il laisse libre cours à son appétence BDSM. Delphine le sait et accepte cet arrangement, à condition de ne rien connaître de ce qui s'y passe. Un jour pourtant, elle découvre la malle cachée par son mari. À l'intérieur, des instruments, des accessoires, mais également une série de lettres. Les lettres d'une soumise, qui décrivent précisément leurs rendez-vous. D'abord révulsée par la teneur de cette lecture clandestine, Delphine finit par être prise dans un engrenage vertigineux : le besoin de savoir, malgré la honte et la culpabilité, pourquoi cette femme accepte chacune des " épreuves " auxquelles Antoine la soumet mois après mois, dans une dévotion toujours grandissante. Jusqu'où iront la reddition sexuelle de l'une et l'intégrité de l'autre ?
    Roman des vies secrètes, À fleur de chair est un thriller érotique de fièvre et d'extase où le jeu révèle la nudité de l'âme. Un texte autant féminin que féministe qui explore les possibles de la liberté dans la soumission.
    Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Après Adore (Dominique Leroy, 2013) et Soaring Blue (Atlantica, 2018), À fleur de chair est son troisième roman. Elle est également l'auteur de Subspace, un essai autofictionnel consacré au Maître des Illusions de Donna Tartt (Le Feu Sacré Éditions, 2020).
    " Ce roman, si érotique et si excitant soit-il, est bien plus que cela : c'est un roman sur le couple, un roman sur l'amour, un roman sur la jalousie, un roman sur la sexualité et l'émancipation féminine. ", Sarah Chiche
    Sélectionné pour le Prix Sade 2021.

  • Un roman essentiel du marquis de Sade, qui lui valut d'être jeté en prison !
    L'Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice, un des plus rares romans de Sade, suivit de peu Justine ou les Malheurs de la vertu. La publication de ces deux ouvrages valut au Divin Marquis (1740-1814) son arrestation sur ordre de Napoléon et son incarcération sans procès à l'asile de Charenton durant les treize dernières années de sa vie. Entre narration, dialogues philosophiques et scènes de coïts très violentes, Sade confirme avec Juliette son talent à exhiber la part la plus immonde des hommes tout en abordant des réflexions précieuses sur la société. Juliette, au contraire de sa larmoyante soeur Justine qui n'obtient que des injustices pour prix de sa vertu, est une nymphomane amorale dont les entreprises lui valent le succès et le bonheur. Sade confirme dans ces pages qu'il était un auteur inexorablement et absolument libre : c'est de cette subversion qui l'emporte sur l'obscénité qu'il dut payer le prix tout au long de sa vie...
    L'Histoire de Juliette " est assurément le roman le plus significatif, le plus réussi de Sade. Dans les précédents, les femmes n'y sont que des figurantes passives, tandis que dans celui-là on trouve une galerie de libertines implacables qui tiennent tête à des libertins fabuleux. [...] On ne peut aller plus loin dans l'horreur sexuelle qu'il ne l'a fait en pensée. La performance de l'écrivain fascine même lorsqu'on désapprouve son libertinage destructeur ". Sarane Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Seghers, 1989.

  • Voici la suite de l'Histoire de Juliette (Tome 1, Lectures amoureuses n° 227) qui poursuit ses pérégrinations sous la plume de Sade, dont l'imagination morbide s'affermit de page en page, de même que ses réflexions philosophiques gagnent en profondeur et en subtilité... Aucune forme de dépravation n'échappe à Juliette, entourée de libertins au moins aussi féroces qu'elle et de femmes dont les passions macabres dépassent l'entendement !
    Le crime paie-t-il ? Assurément pour Juliette, qui finit ses aventures riche de tous ceux qu'elle a dépouillés, aux côtés de Noirceuil, nommé Premier ministre par le roi en récompense de sa carrière criminelle. Juliette prend les rênes du gouvernement en sa compagnie, ressassant son principe que " le vice amuse et la vertu fatigue ". Sans conteste, Juliette est le personnage féminin le plus autonome et le plus intelligent de la littérature du xviiie siècle. Mais il faut avoir le coeur bien accroché pour s'en apercevoir...
    Faut-il encore présenter Sade (1740-1814) ? Sûrement pas. Mais relever que l'Histoire de Juliette est indisponible dans son intégralité depuis des lustres (hormis dans la Pléiade), ça oui ! La collection " Lectures amoureuses " comble enfin ce vide, Jean-Jacques Pauvert estimant que Juliette est " la plus importante entreprise de librairie pornographique clandestine jamais vue dans le monde ".

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La culotte

    Esparbec

    Un nouveau chef-d'oeuvre de littérature pornographique signé Esparbec !
    Gerald mûrit sous l'écrasant soleil de Tunis, à l'ombre des trois jeunes filles totalement délurées que sont ses cousines et sa soeur, dont il a déjà eu à souffrir les perversions dans L'Esclave de Monsieur Solal. Malgré les tourments qu'elles lui infligent, sa raison de vivre, son obsession, c'est Magda, sa mère. Cette femme aux accents de pure folie et à la chair douillette de confiserie orientale, avec sa large croupe, ses jambes gainées de bas, sa bouche à sucer des bonbons, exerce sur le jeune Gerald une fascination hors-norme qui ne lui laisse aucun répit...
    Et la culotte du titre, alors ? Ce petit bout d'étoffe sera-t-il le rempart ultime de quoi que ce soit ?
    Esparbec fait avec La Culotte le plus beau et le plus émouvant des portraits de " maman-salope " de la littérature. Malgré l'incongruité de cet amour, il y a dans ce roman une grâce ineffable... Laissons les bigots s'étrangler. Nous sommes là face à un chef-d'oeuvre.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans
    Nouv.

    Une grande fresque de la vie amoureuse, depuis la rencontre et la légèreté adolescentes jusqu'aux doutes et défis auxquels doit faire face tout couple installé.
    Virginie et Sébastien se rencontrent au lycée. Ils s'éduquent, s'essaient, puis se trouvent enfin et merveilleusement, dans cette période bouleversée et déterminante de l'adolescence. Ils finissent par ne plus se quitter. 22 ans plus tard, qu'est-il advenu d'eux ? Bon mariage, belles situations, de grands enfants qui ont quitté le nid, le couple s'aime encore. Vraiment ? Oui, mais. Chacun de son côté se met à fantasmer et entache le contrat de petites anicroches extra-conjugales. Jusqu'au moment où la situation vacille, lorsque Sébastien se trouve blessé par les mensonges et dissimulations de Virginie : c'est la rupture. Après avoir goûté aux plaisirs que la vie de couple leur interdisait, le destin les rassemble bientôt. Plus forts, plus aguerris, plus ouverts aux désirs de l'autre, ils se tournent alors vers le polyamour pour ne plus jamais avoir à se mentir.
    Avec justesse et simplicité, Éric Mouzat décline une polyphonie de pratiques érotiques douces, parfois audacieuses, stratagèmes du couple moderne pour traverser le temps et délivre à tous les amoureux ce message d'espoir : lorsque l'intelligence, la sincérité et le dialogue sont invités au lit, l'épanouissement sexuel et la pérennité conjugale deviennent possibles.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Découvrez les plus osés des scénarios féminins...
    Avec la libération de la parole des femmes, la ménagère au service du plaisir de son mari sans se soucier du sien, c'est du passé !
    Aujourd'hui, les femmes osent se connecter à leurs fantasmes, les expérimenter, et même prendre la plume pour les raconter. C'est ce que vous découvrirez dans ce recueil de nouvelles érotiques exclusivement réservé aux fantasmes... féminins ! 20 nouvelles, 20 fantasmes, qui vous conduiront tour à tour dans un musée désert en pleine nuit, sur le tournage d'un film porno, à la cour d'une puissante reine, sur une scène de pole dance, dans les alcôves d'un club SM et autres lieux sulfureux, pour un voyage enivrant à la rencontre du plaisir féminin.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    L'esclave de Monsieur Solal

    Esparbec

    Une initiation délicieusement transgressive, sur un fil entre l'innocence des découvertes et l'expérimentation du tabou.
    Esparbec nous entraîne dans ce livre à la Petite Sicile, quartier pauvre de Tunis à proximité du port, où il passa une partie de sa jeunesse auprès de sa mère, sa tante, sa soeur et ses cousines. C'est là, entouré de femmes jeunes et moins jeunes, ingénues ou perverses, que le garçon vit ses premiers émois sexuels, tantôt voyeur des jeux lubriques de la mère, tantôt complice des scénarios interdits imaginés par les cousines... Une initiation délicieusement transgressive, sur un fil entre l'innocence des découvertes et l'expérimentation du tabou.
    Ce roman d'Esparbec, majestueusement écrit, plonge le lecteur dans un tourbillon d'odeurs, celle de l'orgeat, des figuiers, de la chaleur tunisienne. Mais aussi, bien sûr, les parfums de sueur, de sexe, des corps en proie à tous les fantasmes de l'auteur.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Qui n'a jamais rêvé de faire l'amour à un parfait inconnu ?
    On oppose souvent les gens qui ne " couchent pas le premier soir " et les autres. Mais on oublie toujours ceux qui ne couchent QUE le premier soir ! Dans ce recueil, nous avons voulu rendre hommage au sexe sans lendemain, sans autre enjeu que celui du plaisir et de l'instant présent. Vous y découvrirez dans quelles circonstances de parfaits inconnus en sont venus à faire l'amour dans une auberge de jeunesse en Argentine, dans la cabine d'essayage d'un magasin de vêtements de luxe, dans un avion de nuit entre Phoenix et San Francisco, dans une couchette du Transsibérien, dans l'arrière-boutique d'un magasin de fruits et légumes et autres lieux insolites ou non, car quand le désir foudroie, il faut le consommer tout de suite, peu importe où on se trouve !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La jovialité, la légèreté et la sexualité sans tabou d'un roman érotique des années 1970, à travers le portrait d'une jeune femme libérée et effrontée.

    Naïade aux boucles blondes consciente de ses charmes, Frimousse est tout sauf égoïste et tient à partager sa fraîcheur. Avec Jean-Raoul, son cousin, avec Sylvie, sa meilleure amie (l'essayage de maillot de bain est si propice aux découvertes coquines), avec le beau gosse du club de sport, et le prof tant qu'à faire, jusqu'au garagiste Mario. Qu'on ne s'y trompe pas : les malheurs du titre n'en sont pas ! Notre jeune démone n'a guère d'états d'âme et se sauve de tout par sa très grande naïveté, sans que cela soit péjoratif : sa simplicité et sa grâce oeuvrent pour elle. Si un seul adjectif devait subsister pour qualifier le sexe vu selon Frimousse, ce serait sans nul doute joyeux...

  • " Esparbec écrit ce qui se fait de plus éveillé et conséquent en littérature porno. " Virginie DespentesLa Pharmacienne est un roman pornographique " pur et dur ", où les métaphores sont bannies, les adjectifs concrets, et les descriptions méticuleuses sans être délayées. En outre, un humour noir assez décapant ne gâte rien à l'affaire. Les tribulations de Bébé, Laura Desjardins, Beau P' et son cousin Ernest constituent un vaudeville d'un genre nouveau, lubrique et facétieux. Gageons que sa lecture en surprendra plus d'un qui avait, sur ce type de littérature, des préjugés que l'actuelle liberté d'écriture a rendu désuets.
    " Après avoir lu La Pharmacienne, je n'ai plus la même vision sur la sexualité. Ce qu'écrit Esparbec est scandaleux, sale, fascinant, angoissant, comme tout ce que nous refoulons. ", Wolinski, Charlie Hebdo " L'écriture d'Esparbec s'approche des préceptes de Roland Barthes concernant la transparence. Sa philosophie se résume en une phrase : "ne jamais tricher sur le fond'. Pour la forme, en revanche, tout est permis, puisqu'il s'agit de séduire. " Camille Emmanuelle " Dans un genre totalement et injustement méprisé, Esparbec, livre après livre, fait une oeuvre. " Wiaz, Le Nouvel Observateur

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Faut-il vraiment réaliser tous ses fantasmes ?
    Vous trouvez que la littérature érotique, c'est toujours un peu pareil ? Qu'en matière de sexe, vous avez déjà tout lu ? Que ce n'est pas un énième recueil de nouvelles qui fera rosir vos joues et accélérer les battements de votre coeur ? Alors ce livre risque bien de vous surprendre. Voire de vous bousculer un peu. Vous y découvrirez une femme bien sous tous rapports devenir l'esclave sexuelle consentante d'une bande de voyous, un dégraisseur d'entreprise craint et respecté se faire humilier en privé par une dominatrice, une épouse aimante s'offrir à des routiers sur un parking sous l'oeil de son mari resté dans sa voiture, et autres personnages hauts en couleurs animés par des fantasmes pour le moins... inavouables !

  • Fortement dosée en émois et ourlée de chairs d'un bout à l'autre, le grand livre du passage à l'acte. Cette toute première Anthologie du coït est une idée finalement géniale de Mathias Pauvert. " Au fond ", s'était-il dit, " il existe des anthologies érotiques de toute sorte, mais aucune de ces passages essentiels des textes libertins de fiction décrivant l'action principale, celle autour de laquelle tourne en fait tout le livre. Pourquoi ? Est-ce parce qu'il y a un risque de monotonie ? Les coïts ne sont-ils pas finalement toujours les mêmes ? La même scène, sans fin recommencée ? " Eh bien, surprise ! Dans les bonnes lectures érotiques, on s'aperçoit avec stupeur que les coïts - d'ailleurs beaucoup moins fréquents qu'on ne se l'imaginerait -, se succèdent sans que jamais on n'ait une impression de répétition, de déjà vu. Bien sûr, il y a l'art du choix, qui joue ici à plein : célèbres, inconnus, clandestins, un échantillonnage d'auteurs sans équivalent. Avec des textes de : Henry Miller, L'Arétin, Régine Deforges, Fougeret de Monbron, Sade, Restif de la Bretonne, Alfred de Musset, Mallarmé, Jules Renard, Apollinaire, Colette, Pauline Réage, Marcel Jouhandeau, Louis Pauwels, Annie Le Brun, Renaud Camus, Emmanuelle Arsan, James Salter, Lucrèce, Cavanna, etc.

  • Je t'aime un peu, passionnément, à la folie... Si la passion amoureuse est si souvent écrite à l'eau de rose, c'est parce que la littérature romantique tend à négliger sa dimension charnelle. Dans ce nouveau recueil, nous avons décidé de corriger cette anomalie en recentrant la passion sur la jouissance sexuelle. Que se passe-t-il du point de vue du désir, des fantasmes, de la sensualité quand deux humains s'éprennent brutalement l'un de l'autre ? Au nom de quelle magie les orgasmes passionnels sont-ils si explosifs ? Que signifie véritablement l'expression " avoir quelqu'un dans la peau " ? Ces 20 histoires aussi passionnantes que passionnelles vous le diront.

  • Le portrait d'une jeune femme libérée, qui mène son monde à la baguette et s'amuse de voir flancher ses immorales victimes !
    Véronique, alias Vulvette, jeune fille à " l'âme en révolte et le derrière en feu ", entame un été auprès de ses parents et amis, été chaud il va sans dire ! Car, avec " le museau et le châssis " dont elle a hérité, nul ne peut rester insensible à cette fraîcheur lutine, à cette indolence narquoise. D'une totale impudicité, elle bouleverse les codes de sa famille qui, de guindée, devient tuyau de poêle. Son père, Hector, vivante incarnation de la morale, n'est-il pas obligé de sévir ? Mais Vulvette a deux fesses pour expier, et les tend de bonne grâce...

  • La débauche

    Esparbec

    Imaginez un jeune homme qu'on éjecte d'un pensionnat religieux parce qu'il s'y comporte fort mal. Ses parents, n'en voulant plus, le confient à son frère aîné âgé de vingt ans de plus que lui, et chez qui il fait connaissance de sa belle-soeur... Laquelle aurait l'âge d'être sa mère. L'âge seulement, parce que sinon la funeste Armande, femme perverse jusqu'à la moelle, n'a vraiment rien de maternel. Ce serait plutôt le genre marâtre... et obsédée sexuelle. " Tiens, tiens, se dit cette mégère, en voyant débarquer le novice. Un grand dadais, un puceau attardé ! Ma foi, pourquoi ne pas nous distraire avec lui ? " Vous allez lire le récit de ces " distractions ". Et ne vous attendez surtout pas à rigoler !

  • Les voluptés des rencontres de hasard et des parenthèses transgressives qui s'ouvrent et se referment au cours de la vie de quelques voyageuses solitaires...
    Séduire un moine tibétain à Mysore, découvrir le " club des 10 000 " dans un avion de ligne, fréquenter un marin cubain au sexe infibulé de coquillages, revêtir une combinaison multisensorielle actionnée à distance et jouer avec l'avatar d'un inconnu à Berlin... Vécues par d'intrépides nomades, bien d'autres aventures sensuelles se succèdent tout au long de ce Voyage impudique, luxurieux recueil de récits érotiques à travers le monde. Les nouvelles de Michèle Larue font découvrir les voluptés des rencontres de hasard, des parenthèses transgressives qui s'ouvrent et se referment au cours de la vie de quelques voyageuses solitaires, des filles de l'air en mal d'Éros.

  • Êtes-vous vraiment prêts à réaliser tous vos fantasmes ?
    L'initiation sexuelle ne se résume pas à la " première fois " qu'on fait l'amour. Tout au long de notre vie érotique, nos fantasmes les plus entêtants peuvent nous conduire à expérimenter toutes sortes de pratiques sulfureuses : première sodomie, initiation au sexe à plusieurs, à la soumission féminine, masculine, au bondage... les plumes réunies dans ce nouveau recueil se sont surpassées pour illustrer le thème de l'initiation au sens large, en s'aventurant même à l'occasion sur le terrain de l'occulte et du fantastique... Que ressent-on quand on découvre à une pratique qui nous excite autant qu'elle nous intimide ? Quel jeu se joue entre l'élève et le maître ? Ce recueil répondra à ces questions dans 20 histoires d'initiation sexuelle qui vous feront voyager d'un fantasme à l'autre... En vous donnant peut-être envie de les tester à votre tour !

  • Langue de velours et bas de soie, Nadine Monfils nous embarque dans un voyage sulfureux et érotique où se mêlent l'humour noir et la poésie. Ici, les " petites filles " se cachent sous des fleurs vénéneuses et jouent avec la queue du diable...Avides de fruits défendus, elles réveillent en nous les fantasmes les plus fous. Chaque page nous fait goûter aux délicieux plaisirs des interdits...

  • Perle

    Anne Bert

    Perle, " née sous X ", ça vous campe un personnage, surtout lorsque l'héroïne découvre, au détour de ses lectures de l'Enfer, que cet X n'est peut-être que la révélation d'un destin sexuel hors du commun. S'appropriant cette lettre comme identité plutôt que de la porter comme une croix, elle va l'incarner dans le monde interlope et libidineux d'un Paris de débauche. Puis rompre avec cette vie, et se retirer en bord de mer, dans la Brière. Mais sur sa route, elle croise Alanik, marinier taiseux, avec qui des horizons nouveaux se déploient. Les légendes locales, la terre, l'eau, les huîtres laiteuses, le bon vin, tout devient prétexte à exacerber un amour torride et pastoral qui en appelle aux cinq sens... et à l'outrance.

  • " Si même la douleur a un sens, il faut bien qu'elle fasse plaisir à quelqu'un. " Nietzsche.
    " Si même la douleur a un sens, il faut bien qu'elle fasse plaisir à quelqu'un. " Nietzsche.
    Il est bel et bien question de femmes qui prennent plaisir dans la douleur à travers les cinq textes ici compilés, tous signés par le maître ès littérature sadomasochiste Robert Mérodack. Délicieux tourments conte avec un souci maniaque du détail l'initiation masochiste d'une belle et dynamique cadre d'entreprise, qui reçoit au courrier les clichés de soirées orgiaques qu'elle aimerait oublier, mais qui la tourmentent nuit et jour... Dans Paulette en partage, une jeune femme éprise d'un auteur de romans érotiques cède par amour au moindre de ses sulfureux fantasmes. Vaudeville foisonnant peuplé de maris cocus et d'incorrigibles perverses, Dressage conjugal met en scène, entre autres personnages hauts en couleur, un docteur autoritaire et une infirmière à la cuisse légère, tous deux réunis par l'amour du fouet... Amoureuse du fouet, l'héroïne de notre quatrième récit l'est assurément, qui s'abandonne avec un plaisir coupable aux sévices de ses maîtres. Enfin, La Carotte et le bâton fait dégénérer un banal week-end à la campagne en séance sadomasochiste débridée.

  • L'été sera chaud, l'été sera chaud...
    Les 20 nouvelles érotiques qui composent ce livre n'ont qu'un objectif : vous donner chaud ! Le temps d'un long voyage qui vous conduira de Punta Cana à Casablanca en passant par les lacs italiens, les plages libertines du sud de la France et même sur les sentiers d'Auvergne, vous découvrirez que partout où le soleil brille, le désir s'embrase et nous conduit à expérimenter les plaisirs les plus inavouables... Comme le dit la chanson, " l'été sera chaud ", et ce n'est pas les histoires brûlantes et moites qui constituent ce livre qui affirmeront le contraire ! De quoi piocher des idées pour mettre un peu piquant dans vos prochaines vacances ?

  • Quand la personne qu'on aime fait l'amour avec quelqu'un d'autre sous nos yeux...
    Le candaulisme, c'est le fantasme de voir son ou sa partenaire faire l'amour avec une autre personne, en participant ou non. En constatant qu'il était de plus en plus répandu dans la population, nous avons logiquement décidé de lui consacrer un recueil. Et le moins qu'on puisse dire est qu'il a inspiré nos auteurs ! Ils vous raconteront, dans 20 histoires aussi diverses qu'excitantes, ce qu'il se passe dans la tête des candaulistes et de leurs partenaires. Qu'est-ce que ça fait, de voir sa femme prise par un autre homme? Qu'est-ce que ça provoque, de voir son homme faire jouir une autre femme ? Jalousie ? Désir ? Un mélange des deux ? À mi-chemin entre amour passion et libertinage débridé, ces 20 histoires vous diront tout du candaulisme... au risque de vous donner envie de vous y mettre à votre tour ?

  • Elle est gaulée comme une cafetière mais seule comme un panda.
    Elle attend le prince charmant mais ne croise que des pervers.
    Elle nous émeut, elle nous excite, elle nous fait rire.
    C'est Elsa. Elsa Linux.
    Elsa Linux exerce un métier branché et vit dans un deux pièces ruineux à Paris. En attendant le prince charmant, elle s'abandonne, avec une inaltérable bonne volonté, aux expériences érotiques les plus folles.
    Entre tous ses amants et amantes - le milliardaire sadomaso, le directeur de création sodomite, la media-planner lesbienne, l'anarchiste trop membré, le maniaque de l'électroménager et la directrice de clientèle par touzeuse -, Elsa Linux trouvera-t-elle son compagnon ou sa compagne de vie ? Ou est-elle condamnée ad vitam æternam à bouffer des croquettes au caviar avec son basset artésien nommé Pasqua ?...
    " Les péripéties sexuelles d'Elsa sont - c'est la vérité toute nue - proprement hilarantes. Prenez une bonne résolution : lisez ce livre ", Le Parisien.

    " Parodie féroce du Journal de Bridget Jones, le Journal d'Elsa Linux est peut-être le seul livre à lire à deux cet été. ", Monsieur.

    " On est rapidement entraînés dans une farce désopilante, aussi incontrôlable que la libido de la belle. ", avoir-alire.com

empty