Média 1000

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Aah, les amours adolescentes...
    Aah, les amours adolescentes...
    -; T'as de beaux seins, toi. Les miens sont pourris.
    -; Dis pas ça, répond Hélène à Mel, je les adore. Tu ressembles à Jane Birkin.
    Les années passent et l'amourette lesbienne devient une amitié ambiguë. Mel finit par épouser son Bruno, tandis qu'Hélène, la narratrice de ce récit torride se consacre désormais davantage à son travail qu'au sexe...
    Mais ces nouvelles vacances lui offriront peut-être un nouveau départ. Le couple modèle, " classe moyenne bon chic bon genre ", cache un secret. Une fois refermée la porte du pavillon, Bruno est un Maître intraitable et Mel sa soumise épanouie. La découverte de ce nouvel univers, son érotisme puissant, sa violence sourde, ses codes à la fois kitsch et romanesques, fascine et inquiète notre héroïne. Elle n'hésitera pas à se mettre en danger ni dépasser les limites de la morale ou de la bienséance pour satisfaire sa curiosité... jusqu'à aller trop loin ?

  • L'héroïne de ce roman, jeune femme moderne et célibataire, s'ennuie dans son boulot et dans sa vie jusqu'au jour où les circonstances mettent sur la route une maison de passe clandestine...
    L'héroïne de ce roman, jeune femme anonyme et célibataire, s'ennuie. Sa sexualité explosive ne suffit pas à la combler, jusqu'au jour où... Découvrant l'existence d'une maison de passe clandestine aux pratiques extrêmes, elle décide de " goûter " aux menus sexuels proposés par les propriétaires.
    Notre héroïne devient bientôt une cliente régulière de l'établissement, dans lequel tous ses fantasmes - des plus avilissants aux plus étranges - prennent vie.
    Insatiable est un premier roman-feu d'artifice où tous les curseurs du désir et du plaisir sont dans le rouge. Une plongée vicieuse et excessive dans le chaos du sexe...
    Pour Claire Von Corda, écrivaine et musicienne issue de l'underground, le porno est avant tout une question de style. Si elle ne rechigne pas à mettre en scène, dans ses histoires, sa propre vie ou celle de ses proches, il ne faut pas non plus croire tout ce qu'elle raconte.

  • Pour quelques rares initiés, le coeur de Bordeaux palpite parfois au rythme des nuits de cuir. Des jeunes femmes menées par leurs amants ou leurs maris, sanglées dans des harnais diaboliques ou contraintes par d'émouvants corsets, s'abandonnent à des fêtes baroques. Et quand Pascale, par la volonté d'un ami, se trouve entraînée dans ces nuits, elle n'a d'autre choix que de se soumettre. De fil en aiguille, elle sera conduite dans des chasses privées, où, sanglée de cuir, elle servira de gibier à d'étranges battues n'ayant pour but que le plaisir. Jean-Charles Rhamov nous prouve ici que la capitale girondine n'est pas la belle endormie qu'on veut bien laisser croire, et si son héroïne se perd dans le labyrinthe des émotions ce n'est que pour mieux laisser son corps exprimer la jouissance.

  • Alonzo Carbone est un masseur très consciencieux. Surtout quand la dame est jolie, qu'elle s'abandonne bien à ses mains... et à ses yeux. Voyeur, tripoteur, ce kinési exerce un métier rêvé pour assouvir tous ses fantasmes. Ce qu'il aime le plus : dépraver une oie blanche. Et voilà qu'on lui envoie des photos compromettantes d'une de ses jeunes patientes. Devinez un peu à quels chantages crapuleux il va se livrer sur la belle ! Exercices aux espaliers ou sur cyclorameurs vont devenir (dans le plus simple appareil) prétextes à mille jeux sexuels plus scabreux les uns que les autres... Mais ces photos, qui les a envoyées ? Et pourquoi ? Ah, c'est là que l'histoire se corse...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Un homme séduit sa belle-mère et sa belle-soeur... Quel coquin !
    Après une jeunesse aventureuse à l'étranger, Victor est de retour en région parisienne. C'est l'occasion de renouer avec la famille. Et quelle famille ! D'abord, il y a la mère, Thérèse - qui n'est pas sa mère, plutôt sa belle-mère, la seconde épouse du père. Celui-ci ayant disparu, c'est l'occasion de régler des comptes intimes. Par-devant, par-derrière, en buvant comme des trous, rien ne fait peur à nos débauchés familiaux. En revanche, la soeur de Victor, Marianne, n'est pas une belle-soeur, elle, c'est une vraie ; elle n'en est que plus exigeante. De toute façon, une belle-soeur, il y en a déjà une : Célia, l'épouse du frère aîné ; elle aussi en veut pour son compte... Et en outre, elle désire faire tester, téter aussi - allez, ne lésinons pas, on est en famille ! - Aline, une jeune fi lle au pair qu'elle désire engager comme bonne à tout faire (vraiment " tout "). Croyez-moi, le cher Victor n'a pas de temps à perdre devant la télé !

  • Dans un hôtel, l'entrée de service, c'est ce qu'on appelle " l'entrée des artistes " dans un théâtre. Il s'agit d'une entrée un peu cachée, par-derrière, officieuse, discrète, clandestine. Cette entrée des " artistes ", les adeptes des plaisirs de Sodome la connaissent bien ! Comme va le découvrir à son corps défendant la jeune Catherine qui, après avoir été virée du pensionnat pour cause de jeux de mains entre filles, vient de se faire engager comme bonne à tout faire (c'est le cas de le dire) dans un hôtel... très particulier. Nous vous laissons le plaisir de découvrir comment les pensionnaires et le personnel de cet hôtel insolite vont accueillir une jeune personne qui ne demande qu'à s'instruire... et à être " formée ".

  • Gilles, un artiste intéressé par l'érotisme, mène une agréable vie de dilettante. Il est toujours disponible pour les femmes et elles le lui rendent bien. Il faut dire qu'il ne les contrarie jamais. Pour lui, leurs " désirs sont des ordres ", aussi se montrent-elles sous leur vrai jour : capricieuses, autoritaires, perverses... Ainsi, Hélène lui rend-elle visite quand ça lui chante, pour se faire " sauter " sur un fauteuil bas où, renversée, elle retrousse sa jupe, écarte le devant de son slip, se fait pénétrer. Ensuite, elle file chez un autre homme. Et voilà que Gilles retrouve Solweig, une jeune fille qu'il avait perdue de vue. Elle aussi profite de la complaisance de notre " soumis sans le savoir ". Elle s'exhibe nue devant lui, ne lui permet pas de la toucher, lui ordonne de se masturber... Et comme Gilles s'exécute avec plaisir, elle va de plus en plus loin avec lui, l'attache, le punit, l'habille en femme, le sodomise... Gilles, l'homme qui ne sait pas dire non aux femmes, est devenu leur esclave. Jusqu'où iront-elles ?

  • Un puceau déniaisé et éduqué par sa tante !
    À dix-sept ans, François Pignon est encore un puceau comme les autres, doublé d'une tête de turc que martyrisent ses camarades - la faute à son patronyme, tourné en ridicule dans Le Dîner de con. Mais tout change pour lui lorsque une tante complaisante et fort bien roulée l'invite à partager ses vacances d'été - et pas uniquement ses vacances : déniaisant le vigoureux jeune homme, la cougar l'initie à toutes sortes de plaisirs interdits. Au fil de ces deux mois de baise débridée, et grâce à des rencontres torrides orchestrées par sa tante, François se transforme en homme, en vrai. Dès son retour au lycée, il met à profit ses nouveaux talents pour prendre sa revanche et enchaîner les conquêtes, jusqu'à séduire sa prof d'anglais, femme aussi vicieuse que gourmande...
    Les Nouveaux Interdits, une collection de textes hard inédits, écrits par des auteurs d'aujourd'hui : le roman porno toujours aussi pervers, mais avec une touche de modernité !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Que peut faire une étudiante de vingt ans, jolie, sans le sou - très vicieuse - prête à tout pour disposer gratuitement d'un studio à Paris ?
    Que peut faire une étudiante de vingt ans, jolie, sans le sou - très vicieuse - prête à tout pour disposer gratuitement d'un studio à Paris ? Il y a la solution Marie-Laure : offrir des services intimes infinis à son propriétaire. Existe aussi la solution inverse, celle de Valentine : soumettre son propriétaire sans limites. Encore faut-il trouver l'oiseau rare. Valentine épluche les annonces sur Internet. Son choix s'arrête sur Vincent, qui lui propose - sans bourse délier - d'occuper avec lui un splendide loft près de la gare de l'Est. Elle lui demande de lui établir la liste de ce qu'il ne consentira pas à faire pour elle. Vincent rend feuille blanche : il est prêt à tout... Commence alors, à travers Paris et sa banlieue, une odyssée de jouissance sadomaso difficilement racontable au dos d'une couverture.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Malik, jeune homme désoeuvré et malhabile avec les femmes, voit sa vie basculer lorsque Yasmina, la plus canon et grande gueule des filles du quartier, jette son dévolu sur lui...
    Malik, jeune homme désoeuvré et malhabile avec les femmes, voit sa vie basculer lorsque Yasmina, la plus canon et grande gueule des filles du quartier, jette son dévolu sur lui. Yasmina est plutôt du genre dominatrice tandis que Malik, lui, se laisse facilement diriger : ces deux-là se sont bien trouvés. Malik devient le jouet sexuel de Yasmina, qui l'entraîne toujours plus loin dans la débauche. Entre les griffes de cette bombe accro à la sodomie, Malik apprend à satisfaire les femmes et se découvre une raison d'être heureux...
    Seulement voilà, Malik a un problème, et il est de taille : Yasmina est la petite amie du plus gros dealer du quartier. Maintenant qu'il ne peut plus se passer d'elle et de ses jeux vicieux, comment se sortir du pétrin dans lequel il s'est fourré ?
    François Fournet débarque de sa banlieue nord et il aime partager. Quartier après quartier, porte après porte, il s'est documenté et éduqué, d'abord pour son plaisir et maintenant pour le vôtre...

  • Myriam est sexologue ; mais comme les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés, elle a elle-même des problèmes beaucoup plus importants que la plupart de ses clients. Elle n'arrive à jouir, en effet, que " dans l'exercice de sa profession ". Et c'est bien pour cela qu'elle l'a choisie. Pour traiter les névrosés et les névrosées qui viennent se livrer à elle, elle ne rechigne jamais à mettre la main à la pâte.
    En voilà une qui fait son métier avec plaisir ! Le tout, c'est qu'elle puisse intervenir ; elle n'hésite donc pas à se masturber devant ses patients et patientes, à s'exhiber sexuellement, et même quand la " thérapie " l'exige, à faire l'amour avec eux. Après Jérôme, le puceau maso, qu'elle initie et soumet, après Katia, la femme objet en révolte, voici un couple à problèmes, Jean-Yves et Michelle... qu'elle va soigner séparément. Mais c'est surtout Vanessa, la naïve nymphette, qui va réclamer les soins les plus approfondis.

  • Le récit d'une domination lesbienne implacable...
    Nathalie M. est habilleuse. C'est un métier qui permet de découvrir les " dessous " les plus coquins du cinéma. Couverte de dettes, elle tombe à la merci d'une comédienne particulièrement dépravée. Dans sa confession, elle nous raconte son aventure au cours d'un tournage en province. Le metteur en scène, les figurants, la scripte, un jeune puceau, deux baigneurs allemands... et un nain pervers et scatophile marqueront les étapes de son itinéraire...

  • Une bourgeoise expérimente la débauche...
    Clotilde, jeune bourgeoise, s'ennuie avec son mari. Heureusement qu'il y a sa belle-soeur, Myriam, une jeune délurée qui aime autant les dames que les messieurs. Elle va vite prendre sous son aile (et sous ses doigts et sa langue bien pendue) la timide épouse de son frère. Après l'avoir initiée aux jeux de dames, elle l'habitue peu à peu à s'exhiber aux représentants du sexe fort. Cela commence dans les taxis : Clotilde doit apprendre, en feignant de ne rien remarquer, à montrer au chauffeur qui se rince l'oeil dans le rétro, ce qu'une dame ne doit jamais montrer qu'à son mari et son docteur. Elle se montre, elle se touche, toujours " distraitement ". Myriam s'amuse souvent en taxi avec elle. Après quoi, elle l'emmène dans un bar très discret où des habitués n'ont pas les yeux dans leurs poches. Il y a un petit salon particulier à l'étage... Faut-il vous raconter la suite ? Certainement pas. Je vous laisse le plaisir de la découvrir...

  • Il tente une cure de désintoxication du sexe... en vain !
    Édouard - Eddy pour les intimes - est un garçon simple, pour ne pas dire simplet, qui dépense son temps et son maigre pécule au PMU du coin, quand il ne se met pas en quête d'une mignonne à fourrer dans son lit. Le plus fou, c'est qu'il a du succès : les femmes l'adorent ! Et vous vous doutez que ça n'est pas à cause de la taille de son ciboulot... mais plutôt grâce à un braquemart de toute beauté qui les fait toutes salives, mouiller, crier...
    Seulement voilà : Eddy en a marre. Il en a assez de ne penser qu'à la baise. Alors il tente une cure d'abstinence. Mais avec toutes ces femelles en rut se dressant sur son passage, avides de le dévorer jusqu'au trognon, y parviendra-t-il ?
    Fils d'une héritière désargentée de l'aristocratie consanguine du Perche et d'un quincaillier arménien enrichi, Amaury Kupryan a très tôt cédé à la tentation. Pour se consoler de la faiblesse de sa chair, il écrit en puisant dans son expérience maudite et délicieuse.
    Les Nouveaux Interdits, une collection de textes hard inédits, écrits par des auteurs d'aujourd'hui : le roman porno toujours aussi pervers, mais avec une touche de modernité !

  • De jeune ingénue à nymphomane débauchée, il n'y a qu'un pas !
    À la suite d'une annonce, la jeune Clotilde se retrouve stagiaire dans un étrange centre de vacances hippiques. Désarçonnée au début par la trouble atmosphère qui règne au " domaine ", elle se retrouve bientôt la victime consentante et ravie de ses sadiques employeurs... Jusqu'où descendra-t-elle dans la perversion ? Vous le saurez en lisant sa confession.

  • L'initiation d'une jeune femme au cours d'une cure thermale très spéciale...
    En compagnie de sa tante, Juliette descend faire une cure thermale à Aygueville. Cure mouvementée, au cours de laquelle sa pudeur va subir de nombreuses "atteintes ". Tout commence par un examen médical excessivement minutieux, en présence de sa tante.(Dont l'attitude est pour le moins ambiguë.) Ce n'est encore rien en comparaison des " soins " auxquels elle sera soumise par la suite, livrée aux mains sagaces de Laure, une infirmière très équivoque. Au terme d'une longue et progressive initiation, Juliette découvre les particularités de l'établissement. Un dispositif permet d'espionner les curistes. C'est ainsi qu'elle a l'occasion d'assister aux " soins " singuliers que sa tante reçoit, entre les mains de l'infirmière et du médecin chef. En dehors de sa cure, Laure rencontre Jérôme, un jeune lascar très dessalé. D'autres atteintes à sa pudeur seront donc effectuées pour son plus grand plaisir, et celui du lecteur.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Quand l'amour au travail dégénère en orgie généralisée...
    Marlène, jeune secrétaire de direction, n'a pas de vie sexuelle. Par manque de temps, pense-t-elle. En effet, son patron, un copain d'enfance, lui laisse volontiers la gestion de son entreprise. Jusqu'au jour où Marlène tombe sur un nouveau client : Michaël. Et là, tous les tabous sautent, au point que la secrétaire modèle se fait " sauter " sur le bureau de son cher patron en l'absence de celui-ci, mais au su (les murs ont des oreilles) des employés de la boîte. Nous vous laissons découvrir ce qui va en résulter.

  • L'initiation sera longue, et la jouissance du maître et de l'esclave sans limite...
    Solange, qui vient d'emménager dans un immeuble parisien, croise son nouveau voisin, Pierre, un bel homme de dix ans plus âgé qu'elle. Une relation intime débute bientôt. Très vite, c'est elle qui se trouve en demande, qui clame " Je suis à vous " ou " S'il vous plaît, prenez-moi ". Du coup, Pierre prend plaisir à se faire désirer. Pendant l'amour, il se retire exprès, puis attend pour obliger Solange à l'implorer. Et dès lors, entre eux, c'est l'engrenage : Pierre émet toutes sortes d'exigences. Il lui interdit le port du pantalon et du pull-over, lui bande les yeux, l'attache, la frustre sexuellement. Elle mendie chaque pénétration... et n'en jouit que mieux chaque fois. L'initiation sera longue, et la jouissance du maître et de l'esclave sans limite.

  • Catherine de N. est actuellement médecin. Je l'ai rencontrée dans... un club de rencontres. Nous avons tout de suite sympathisé... après avoir " joué " ensemble de la façon que vous devinez.
    Apprenant que ie m'occupais d'une collection de Confessions, elle m'a proposé de raconter comment elle était devenue ce qu'elle était. Selon ses propres termes : " une coquine intégrale qui ne vit que pour le sexe ". Vous allez donc lire le récit de son initiation au vice par ses collègues médecins, et par certaines infirmières, leurs complices, au temps pas trop lointain où elle finissait ses études...

  • Cercles vicieux

    Marie Dange

    La semaine de Plume est bien chargée. Le lundi, c'est Édouard, fétichiste des petites culottes et amateur de jeux de pipi. Mardi, elle retrouve Benoît, un puceau qu'elle initie aux plaisirs de la fessée. Mercredi, Yves, une relation torride via webcam. Le jeudi est consacré à Roméo et ses parties de jambes en l'air dans des chambres louées à l'heure. Vendredi, Bérénice, une femme de pouvoir avide de domination. Avec chacun de ses amants, Plume explore les plaisirs les plus sulfureux. Tous ont un secret qu'elle a découvert. Mais ils ne connaissent pas le sien. À vous, elle le dévoile...

  • Après sa formation d'esthéticienne, Mylène se retrouve à faire des épilations de " maillot " à la chaîne dans un institut de beauté de Montpellier. Remarquée par une cliente actrice porno, la voici engagée dans une émission de téléréalité : Le Pensionnat. Croyez-moi, ce sera une téléréalité plutôt chaude...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une jeune femme prise en mains par la famille de son petit ami...
    Le copain de Lydie, qui redouble comme elle sa terminale, a d'étranges fantasmes : au cours de leurs jeux sexuels, il lui demande souvent de le sodomiser avec un gode. Un soir, elle le suit en cachette et découvre qu'il fréquente un établissement de soumission masculine... Elle fait la connaissance de la maîtresse des lieux, Melinda, qui la subjugue par sa beauté. Les deux jeunes femmes se lient d'amitié, et Melinda décèle chez Lydie des capacités qui feraient d'elle une excellente dominatrice. Elle lui fait découvrir, de sa main, que souffrance et plaisir ne sont pas si éloignés l'un de l'autre. Peu à peu, Lydie subit une profonde métamorphose, qui la fait devenir ce que son amie et amante avait deviné : une sadique perverse.

  • Monique, jeune secrétaire de direction au physique agréable, néglige son travail, oublie des dossiers, arrive en retard... Du coup, son patron, excédé, décide de la licencier. Catastrophe ! Elle supplie à genoux le PDG de la garder ; en échange, elle est prête à lui donner tout ce qu'elle a. Et comme elle n'a qu'elle-même... Le patron, Christian, jeune quadragénaire, accepte des deux mains. Dès lors, commence la descente aux enfers de la jeune soumise... Qui va s'avérer très vite être, en réalité, une montée au paradis...
    Ce récit absolument immoral nous a été envoyé par un auteur qui refuse qu'on parle de lui. Il y a déjà plusieurs années, il nous avait envoyé un manuscrit aussi " anonyme ". Mais alors, il s'agissait d'un " homme soumis. "

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Un récit candauliste où chacun joue avec les limites de l'autre...
    Claudine, une jolie femme de 40 ans, exhibitionniste, accepte que son mari Wilfried diffuse ses photos sur le Net. Remarquée par Albin, celui-ci prend contact avec le mari. Les deux hommes nouent des liens amicaux et échangent des photos de leurs épouses respectives. Les deux couples en viennent à se rencontrer dans un club échangiste. Claudine tombe non seulement sous le charme de l'ambiance du lieu mais surtout sous celui d'Albin. Par lâcheté ou par amour, Wilfried accepte cet état de fait bien qu'il se rende compte rapidement que sa femme est manipulée par Albin. Ses mises en garde ne servent à rien, au contraire, elles exacerbent la folie de Claudine...

empty