• Voici le premier polar maritime de Loïc Finaz, vice-amiral, ancien directeur de l'école de guerre. Le roman commence à Brest où un officier de marine, membre des services militaires, tente d'infiltrer une équipe de terroristes embarquée à bord d'un voilier emmené par une femme séduisante, redoutable selon le renseignement militaire. Le but de l'officier de Marine : se faire enrôler comme équipier par cette cellule terroriste qui, quelques années plus tôt, a tué plusieurs militaires français. C'est le début d'une longue aventure qui conduira la goélette à travers la mer aventureuse des Antilles et d'autres mers, moins pacifiques. Ce roman noir est prétexte à l'officier de marine de retracer dans un monologue intérieur toute sa carrière à travers ses différentes expériences et de déclarer son amour à la navigation, à la houle et aux voyages au long cours. Dans un double sillage, Loïc Finaz raconte un redoutable double-jeu où se mêle intrigue géopolitique et blessures du coeur. Renouant avec la tradition épique de l'aventure maritime, Loïc Finaz nous livre un roman contemporain qui est un éloge de l'aventure et une célébration de la mer.

  • Ils tissent des ourlets d'écumes éphémères, s'éloignent et se jettent à nouveau l'un contre l'autre. Tendresse de la carène sur la houle. Violence du nez qui s'enfourne dans ses rondeurs à elle. Les textes d'Âcre de lune naissent de la vague, d'un regard vacant et de l'hellébore sensuel. Thérèse Boisdron conjugue les années comme des balises, avec les tendresses de la carène sur la houle dans la gestuelle douce de ses dessins.

  • De Trieste à Manaus, de Suez à Zanzibar, d'Istanbul à Port au Prince, de Marseille à Malacca, Loïc Finaz nous embarque pour une traversée au long cours à bord d'un tramp steamer, de vieux clippers ou de frégates de la Royale. Plaisirs et sensualité des villes d'escale, des nuits sublimes, des navigations avec houle du sud et vent du nord. Des poèmes dans la lignée de Cendrars et de Brauquier, qui nous révèlent, à l'image de Rimbaud, que la mer alliée au soleil c'est l'éternité.

  • Nouvelle édition (entièrement recomposée) de ce monumental ouvrage sur le folklore de la France. Ce tome (II-a sur 4) reprend la partie consacrée aux traditions de marin ou celles ayant trait à la mer, aux îles, rochers, grottes marines, aux navires légendaires, etc. On est surpris de la richesse du folklore recueilli, de sa diversité : on se prend à rêver tout au long des pages de ce livre, classique parmi les classiques du genre.
    Paul Sebillot, né à Matignon (Côtes d'Armor) en 1843 (il meurt en 1918), est une des figures majeures du folklore breton et français dans son ensemble. Auteur de nombreux ouvrages dont la Littérature orale de la Haute-Bretagne et surtout de ce Folklore de France, édité en 4 fort volumes entre 1904 et 1907.

empty