Littérature générale

  • 6 f. - 4 h. - Durée : 1 h 35
    La fête se prépare dans le lotissement. Cette année, cela se passe chez Louisette et Anatole, mais naturellement les voisins participent aux préparatifs. Rachid et Fatima, d''origine tunisienne, ont préparé les pâtisseries et Elvis le rocker s''occupe de l''éclairage du jardin, sous le regard attentif de Germaine, sa mère. Cynthia, la voisine enceinte jusqu'aux dents, ne fait pas grand-chose mais comme dit Rachid : « Même si elle n'a pas inventé le couscous, elle est gentille. » Alors que tout ce joli monde s''active, c'est à ce moment que débarquent les cousins de Neuilly, tombés en panne pas loin de là. Les répliques et les situations hilarantes s''enchaînent sans cesse dans cette comédie dynamique qui, tout en faisant hurler de rire le public, en profite au passage pour faire l''éloge de la différence et de la diversité.

  • Croire ou savoir ?

    Gerard Santarini

    Un monde meilleur ? Tout le monde en rêve, plus ou moins... Mais il semble que le chemin soit encore long et pénible ! Ne serait-ce pas, entre autres, parce que les difficultés de la route sont souvent mal identifiées et les parades pour surmonter les obstacles méconnues ? Le monde souffre encore de tant d'obscurcissements, de tant d'emprisonnements intérieurs et extérieurs. La connaissance n'a pourtant jamais été aussi répandue et sa puissance aussi grande et disponible. Mais son pouvoir de libération reste encore largement ignoré, voire dénigré. La science est aujourd'hui très forte mais la conscience est encore très faible !
    Cet essai se veut une contribution à la réflexion sur les multiples résistances à l'avancement vers plus de liberté, de fraternité et de bonheur et sur les moyens de les vaincre. Il n'apporte, bien sûr, aucune réponse définitive, mais il livre quelques pistes.
    Réquisitoire contre les effets pervers des religions, nationalismes, patriotismes et autres communautarismes plus ou moins latents ou plus ou moins avoués, il est aussi un plaidoyer pour la connaissance universelle ainsi que pour le doute et la recherche qui permettent d'y accéder. Hymne à la vérité, il exhorte à l'ascèse de la compréhension, à la pratique de l'émerveillement, à l'éveil des consciences.
    L'auteur y livre son propre témoignage et propose un chemin vers une spiritualité ouverte, adaptée à notre époque et compatible avec les merveilleuses découvertes de la science.

  • « Proust était un esthète décadent », « La Recherche, c'est un roman à clefs », « Illiers, c'est Combray », « Proust ? Un juif sodomite ! », « La Recherche est le roman de la mémoire », « Proust est l'homme d'un seul livre » ... Croisant les idées reçues sur Marcel Proust et celles sur son oeuvre, l'auteur nous permet de mieux connaître l'une des figures majeures de la littérature du xxe siècle.

empty