• Alors que la Première Guerre mondiale bat son plein, un adolescent de quinze ans entame une idylle passionnée avec une femme de trois ans son aînée, fiancée à un soldat parti au front. Bien loin des tranchées, les amants goûtent un bonheur aussi intense qu'égoïste. Mais peuvent-ils braver la morale en toute impunité ? Leur romance peut-elle survivre à l'un des plus grands traumatismes du XXe siècle ? Récit d'un amour interdit, portrait féroce d'une société conformiste et repliée sur elle-même, mais aussi atteinte portée à la stature héroïque du soldat, Le Diable au corps fit scandale lors de sa parution, en 1923. Aujourd'hui, l'oeuvre et son auteur, écrivain précoce mort prématurément à l'âge de vingt ans, n'en finissent pas de nous fasciner.

    Création Studio Flammarion Illustration : Mathilde Aubier © Flammarion ; d'après une photographie © Hulton Archive / Getty Images

  • "« La porte était close. Le verrou n'opposait toutefois qu'une résistance assez faible et que d'un coup d'épaule j'allais briser... À cet instant j'entendis un bruit de pas ; je me dissimulai dans le retrait du mur.
    Je ne pus voir qui sortait du jardin ; mais j'entendis, je sentis que c'était Alissa. Elle fit trois pas en avant, appela faiblement :
    - Est-ce toi Jérôme ?...
    Mon coeur, qui battait violemment, s'arrêta, et, comme de ma gorge serrée ne pouvait sortir une parole, elle répéta plus fort :
    - Jérôme ! Est-ce toi?
    À l'entendre ainsi m'appeler, l'émotion qui m'étreignit fut si vive qu'elle me fit tomber à genoux. »

    André Gide (1869-1951), Prix Nobel, est notamment l'auteur de : Les Nourritures terrestres, La Symphonie pastorale, Les Caves du Vatican, Les Faux-Monnayeurs, Si le grain ne meurt, L'Immoraliste, Feuillets d'automne, d'essais critiques sous le titre de Prétextes et Nouveaux prétextes et du célèbre Journal.
    "

  • En plein coeur de l'Amazonie, au bord du fleuve Orénoque, s'étend un bois mystérieux hanté par un chant mélodieux, dont on ne sait s'il s'échappe du gosier d'un oiseau ou de la gorge d'une femme. À moins qu'il ne soit émis par l'âme du vent et des feuilles. Bien que ce bois pullule d'oiseaux et de gibier, les Indiens refusent d'y chasser. Ils le disent habité par un elfe capable de saisir au vol les flèches empoisonnées et de les renvoyer sur le chasseur... Abel, qui fuit son pays, le Venezuela, après un complot politique manqué, atteint cette étrange contrée. Il ose, lui, s'enfoncer dans le paradis vert et finit par rencontrer l'étrange créature. À la fois, elfe, phalène et femme, Rima est une fille des bois et des sources. Elle est aussi l'esprit de connaissance qui exige de découvrir son pays d'origine. Commence alors un fantastique voyage.

  • « Il est tout à fait déplacé. dit-il quand après la confirmation d'un rendez-vous un second message vient annuler le premier - avançant ce rendez-vous d'un quart d'heure - de s'en réjouir précipitamment. En apparence, il s'agit d'un « plus toi ». mais en vérité il s'agit seulement d'un « mieux frapper ». À l'heure du premier rendez-vous tout est déjà terminé dans le sang. À croire, effectivement, qu'il fallait gagner du temps. » Écrivain de la langue, créateur d'image, Martin Ziegler forge ses phrases pour serrer le réel au plus près. Étonnant évocateur des sens. il donne à sentir les odeurs, à voir les couleurs d'une nature toujours prodigue en sensations.

  • Ces plus récents poèmes ont été contraints par le peu d'espace alloué à l'écriture d'une carte postale ; de petits poèmes carrés à l'effigie d'un souvenir fugace, d'un moment saisi lors d'un voyage alors que le regard fuit vers l'horizon. Comment tout dire en si peu de mots ? Comment raconter l'intensité d'un moment qu'on voudrait inoubliable, bien qu'en apparence anodin ? Comme un carnet de voyage dans l'esprit des périples anciens - ce temps où les voyageurs ramenaient des aquarelles représentant des lieux visités pour raconter leurs expériences, hors des sentiers battus, à ceux qui n'ont pas quitté leur foyer.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty