• June

    Virginie Bégaudeau

    La cavale passionnelle de deux femmes à travers l'Amérique des années 1970
    Colorado, été 1973. June, épouse dévouée, est initiée par Elsa, sa jeune voisine sulfureuse, à des jeux interdits. Suite à l'insistante proposition de sa maîtresse, elle quitte son mari et accepte de partir en cavale à ses côtés. Sur les routes, les deux amantes s'enivrent d'amour et de sexe. Au gré de leurs pérégrinations, elles rencontrent une communauté hippie aux manières licencieuses et Sacha, grand ténébreux qui devient leur compagnon de voyage. Mais ce que June ignore, c'est le plan d'Elsa : se mettre en quête de la légendaire maison des Carpenter, un lieu invitant ses habitants à toutes les débauches. Que découvriront-elles derrière les portes de ce temple de la dépravation ? À quels rites devront-elles s'adonner ? Quel terrible secret détient leur chef, le cynique et charismatique Adrian ?
    Le souci du décor et du mystère caractérise l'écriture de Virginie Bégaudeau. Sa plume dresse des portraits de femmes fortes, guidées par leurs désirs. Un texte original et délicat, une histoire d'initiation érotique captivante.
    Née en 1989, Virginie Bégaudeau s'éprend de la littérature avec la même certitude que celle de s'installer à Paris. Bercée entre sa passion pour les romans d'époque et ses rencontres, elle se découvre une nouvelle envie : l'érotisme.

  • Par le trou de la serrure...
    Par le trou de la serrure...
    Paris, un immeuble haussmannien dont la façade est en ravalement.
    Derrière leur apparente respectabilité, les habitants cachent de nombreux secrets, des couples s'y forment, s'y conforment ou s'y déforment au gré des désirs.
    Il y a, entre autres, la transformation touchante de Nadège, la très catholique propriétaire de l'immeuble, les pratiques insolites du docteur Dupuis, gynéco logue, les découvertes extrêmes de Lili, la jeune première, l'idylle entre Marie, pédo psy chiatre frustrée, et Jean-Do, ancien pompier bellâtre et macho...
    Une fois le livre refermé, vous ne regarderez plus jamais vos voisins comme avant !
    À la façon d'un Georges Perec dans La Vie, mode d'emploi, Anne Vassivière bâtit un texte uniquement basé sur les pensées intimes et sexuelles des prota gonistes, en adoptant un style différent pour chacun. Sa plume auda cieuse convoque des mots forts et obscènes, aussi bien que poétiques ou ironiques. C'est en sa qualité de femme que l'auteur écrit : comme elle aime à le souligner, elle ne s'adresse pas tant à la raison des lectrices qu'à leur ventre. Car ce ventre et les sensations qui s'y logent relient Anne Vassivière à toutes les femmes, celles qui assument leur sexualité, celles qui s'ennuient au lit, celles qui jouissent à outrance, celles qui vivent joyeusement l'ordinaire, celles qui désirent avec ferveur...
    Anne Vassivière habite à Paris. Elle travaille au ministère des Affaires étrangères, ce qui lui a donné le goût de l'intrigue et du secret. C'est là qu'elle écrit en toute discrétion, dans une cage d'escalier mystérieuse. Elle vit parfois bien accompagnée, parfois mal. Souvent seule et libre. C'est l'état qu'elle préfère...

empty