• Édition enrichie de Jean Starobinski comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre.

    "Rien n'a plu davantage dans les lettres persanes, que d'y trouver, sans y penser, une espèce de roman. On en voit le commencement, le progrès, la fin : les divers personnages sont placés dans une chaîne qui les lie. À mesure qu'ils font un plus long séjour en Europe, les moeurs de cette partie du monde prennent, dans leur tête, un air moins merveilleux et moins bizarre : et ils sont plus ou moins frappés de ce bizarre et de ce merveilleux, suivant la différence de leurs caractères. Dans la forme de lettres, l'auteur s'est donné l'avantage de pouvoir joindre de la philosophie, de la politique et de la morale, à un roman ; et de lier le tout par une chaîne secrète et, en quelque façon, inconnue."
    Montesquieu.

  • Les élites sont aujourd'hui rendues responsables de tout. En a-t-il toujours été ainsi ? Dans ce livre à l'approche inédite, Éric Anceau retrace, de 1720 à 2020, la grande histoire des élites françaises, de la crise de l'Ancien Régime au drame sanitaire de la Covid 19, en passant par la Révolution, la tentative napoléonienne de fusion de la France monarchique et de la France républicaine, les révolutions de 1830 et 1848, l'effondrement du régime de Napoléon III, l'Affaire Dreyfus, la montée des extrêmes dans les années 1930, la Deuxième Guerre mondiale, la refondation gaullienne et, enfin, les tensions sociales des trois dernières décennies. Fresque extraordinaire de l'histoire de France, cet ouvrage est en outre une réflexion magistrale sur la na-ture de la relation entre les élites et le peuple, laquelle a toujours été frappée, selon l'auteur, du sceau de la défiance.  

  • On connaît mal Georg Christoph Lichtenberg (1746-1799) dans les pays de langue française : un littérateur marginal, croit-on savoir, auteur d'aphorismes, de paradoxes et d'observations amusantes. On ignore qu'il fut l'un des représentants les plus remarquables des Lumières en Allemagne et à sa façon l'un des plus profonds, dont l'influence a été secrète mais continue depuis deux cents ans. Ses Cahiers, tenus de 1764 à 1799, dans lesquels il notait au jour le jour tout ce qui lui passait par la tête, sont devenus un classique d'environ 1600 pages. On y voit un esprit d'une qualité rare s'interroger et se parler à lui-même sur tous les sujets qui l'intéressent. Les deux anthologies de ses Cahiers publiées à ce jour en France, celle de Marthe Robert (1947) et celle de Charles Le Blanc (1997), laissent trop à désirer. Elles ne donnent aucune idée du charme de sa prose, de son agilité intellectuelle et de la profondeur de sa pensée. Jean François Billeter, qui pratique Lichtenberg depuis longtemps et qui est lui-même de langue française et allemande, s'est proposé de combler cette lacune en prenant le parti de réunir et de traduire les passages des Cahiers qui ont le plus retenu son attention au fil des années, et de présenter au lecteur français son Lichtenberg. Il a ajouté un aperçu de la vie de cet auteur, un aperçu de son oeuvre et un bref essai où il explique les raisons qu'il a eues, lui le sinologue, de s'intéresser à cet esprit exceptionnel.

  • Ce livre est la première synthèse sur les gauches françaises, du XVIIIe siècle à nos jours, des philosophes des Lumières à François Hollande. Il montre ce que la gauche a retenu de chaque période historique : l'idée de progrès du XVIIIe siècle finissant, les droits de l'Homme de la Révolution, le parlementarisme de la monarchie censitaire, le suffrage universel de 1848, la laïcité de la IIIe République, la civilisation du travail du Front populaire, la patience du pouvoir de François Mitterrand. Pour finir, il distingue quatre gauches : libérale, jacobine, collectiviste, libertaire.
    Cette édition au format de poche de l'oeuvre magistrale de Jacques Julliard reproduit intégralement l'édition originale, à l'exception des portraits croisés des hommes politiques, qui scandaient le récit, et qui feront l'objet d'une édition ultérieure.
    Les Gauches françaises fera date pour ses analyses brillantes et novatrices de notre histoire politique et intellectuelle, et a déjà été couronné de nombreux prix, dont le prix Jean Zay, le prix de l'OEuvre politique de l'année 2012 et le grand prix Gobert 2013 de l'Académie française.

  • " Si Proust avait été " taxi russe " dans le Paris des années 30... " L'Express

    Gazdanov, ainsi que des milliers de Russes en 1920, s'exile et devient l'observateur fasciné de ses compatriotes et des bas-fonds parisiens. Au volant de son taxi, toutes les nuits, il parcourt le labyrinthe des rues de la capitale et de sa banlieue, en même temps que celui de sa mémoire. Cette conduite nocturne accuse les ombres et les lumières des âmes. Le regard, qui se voudrait cynique, exprime une nostalgie et une espérance ample comme un printemps russe.

  • Symbole de promiscuité et de désirs solitaires, la ville est une promesse pour tous ceux qui s'y promènent. Ses rues alambiquées, ses quartiers anonymes et ses bruits incessants sont autant de paysages qui attirent l'innocent. Ses lumières qui la voilent, la fardent et la dévoilent, la transforment d'heure en heure, offrant au passant mille et un visages.

    Si les lumières matinales tirent la ville de sa torpeur et l'offrent virginale au jour naissant, ses éclairages nocturnes plongent à nouveau le chaland dans l'étrangeté de ses mystères, dont la beauté est tant visuelle qu'éphémère.

    Entre l'ombre et la lumière, les photographies inédites de ce très bel ouvrage dévoilent l'arborescence fragile des lumières citadines et nous font redécouvrir l'éternité de ces grandes capitales, aussi sublimes qu'étonnantes.

  • Si à travers les questions sociales et les crises de notre époque, chacun peut sentir et faire l'observation d'un mal-être généralisé, il peut être difficile de remonter à sa source et de se poser cette question : qu'est-ce qui cloche avec l'esprit du temps ? Art contemporain à la solde du marché, philosophie dissoute dans l'air du temps, réduction de l'être à ce qui est pratique, et bourbier économico-social. C'est à travers ces quatre axes que cet essai tente de répondre à cette question avant de conclure en proposant une voie messianique, chère à la civilisation occidentale.

  • A symbol of massive crowds and solitary desires, the city holds promise for all those that pass through it. Its meandering streets, unexplored neighbourhoods and incessant noise create a landscape that captivates the observer. The lights of the city can conceal or reveal it, transforming its appearance hour by hour, offering countless facets to the passerby. While the light of morning pulls the city from its torpor and renews it for the dawning day, the nocturnal illumination plunges the pedestrian into the strangeness of its mysteries, creating a striking and ephemeral beauty. Between the shadow and the light, these original photographs reveal the fragile glow of the city, and help us rediscover the eternal pulse of these great capitals, simultaneously surprising and sublime.

  • Comment émerge un grand thème environnemental, et comment prend il l'ascendant sur des milliers d'autres thèmes possibles ? Comment des contrevérités évidentes deviennent elles des idées reçues ?
    Dans ces conditions, comment gérer nos évolutions sociétales, par exemple concilier écologisme et démocratie, science et politique, démocratie participative et représentative, risque individuel et collectif ?
    Répondre à ces questions est fondamental pour construire une société qui gère ses priorités rationnellement. Car si l'émotion est utile pour initier le changement, la rationalité demeure le moins mauvais système pour le maîtriser.
    A partir d'exemple concrets et de son vécu professionnel, l'auteur dresse un portrait de ce monde « écofantasmé » où l'émotion prime sur la raison. Il donne quelques clés de décryptage. Il défriche quelques champs d'analyse des mécanismes sociétaux qui conduisent à cette situation, et esquisse quelques pistes pour retrouver l'esprit des Lumières.

  • Ce volume de Transversales constitue le cinquième volet des travaux de spécialistes des études sur le dix-huitième siècle français et britannique. Dans le cadre d'un projet de la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (MSHB), « La sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières : l'émergence d'un nouveau modèle de société », ces chercheurs tentent de redéfinir les modes opératoires de la sociabilité pour chacune des deux nations, à partir de sources célèbres ou méconnues, et s'interrogent sur la réalité de la supériorité du modèle français de sociabilité.

    Le présent volume fait apparaître que l'espace de liberté dont les contours ont été esquissés par Georg Simmel se retrouve, dans bien des cas, dans une esthétique de la marge et dans un dialogue implicite entre centre et périphérie.

    This volume is the fifth in the Transversales series published by a group of researchers of different nationalities, with the support of the Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (MSHB), on the topic of sociability in France and Britain during the Enlightenment.

    The research focuses on the extent to which a new model of sociability emerged in these nations during this period, and the similarities and differences between the ways this model developed on each side of the Channel. The present volume demonstrates that the free space delineated by Georg Simmel is to be found in many instances in an aesthetic of the margin and in an implicit dialogue between the centre and the periphery.

  • Veilleur infatigable, le phare, système de signalisation maritime salvateur qui apparut dès l'Antiquité, guidait sans relâche les bateaux jusqu'à bon port. Si ce nom puise son origine de l'île Pharos qui abritait le phare d'Alexandrie, il semble que les volcans comme le Stromboli et ses irruptions fréquentes furent à l'origine de cette invention.

    Si, face à la modernité croissante des équipements des bateaux, ces sentinelles solitaires n'ont, aujourd'hui, plus guère d'utilisation, cet ouvrage tend à souligner non seulement leur intérêt architectural majeur, mais aussi la place qu'ils ont dans le patrimoine culturel mondial. Du phare des Baleines (France) au phare du Bout du Monde (Terre de Feu, Argentine) en passant par le phare de l'Île verte (Canada) ou le phare de Bell Rock (Écosse), cet ouvrage invite le lecteur à redécouvrir les richesses de ces témoins d'un autre temps.

  • Cette fiche de lecture sur L'ingénu de Voltaire propose une analyse complète :
       o un résumé de L'ingénu de Voltaire
       o une analyse des personnages
       o une analyse des axes et des thèmes du roman
    Appréciée des lycéens, cette fiche de lecture sur L'ingénu a été rédigée par un professeur de français.
    À propos de FichesDeLecture.com :
    FichesdeLecture.com propose plus 2500 analyses complètes de livres sur toute la littérature classique et contemporaine : des résumés, des analyses de livres, des questionnaires et des commentaires composés, etc. Nos analyses sont plébiscitées par les lycéens et les enseignants. Toutes nos analyses sont téléchargeables directement en ligne. FichesdeLecture est partenaire du Ministère de l'Education.
    Plus d'informations sur www.fichesdelecture.com 

  • Cette fiche de lecture sur Candide ou l'optimisme de Voltaire propose une analyse complète :
       o un résumé détaillé de Candide
       o une analyse des personnages
       o une analyse des axes de lecture de Candide
    Appréciée des lycéens, cette fiche de lecture sur Candide de Voltaire a été rédigée par un professeur de français.
    À propos de FichesDeLecture.com :
    FichesdeLecture.com propose plus 2500 analyses complètes de livres sur toute la littérature classique et contemporaine : des résumés, des analyses de livres, des questionnaires et des commentaires composés, etc. Nos analyses sont plébiscitées par les lycéens et les enseignants. Toutes nos analyses sont téléchargeables directement en ligne. FichesdeLecture est partenaire du Ministère de l'Education.
    Plus d'informations sur www.fichesdelecture.com 

empty