• Dans ce récit plein d'humour, l'un des plus grands mathématiciens français raconte sa jeunesse entre maths et rock'n'roll. Médaillé Fields, l'équivalent du prix Nobel, Pierre-Louis Lions, qui a dirigé la thèse de Cédric Villani, nous ouvre les portes du monde très à part des « matheux », leurs problèmes réputés insolubles, la place du hasard et de la beauté dans leur recherche, tout en démontant quelques mythes comme la « bosse des maths » ou la figure du génie solitaire.

    Convaincu que les choix des citoyens doivent être éclairés par la connaissance, il révèle le rôle que peuvent jouer les mathématiciens dans différents enjeux de société, tels que le dérèglement climatique, l'éducation, ou encore les pandémies pour en finir avec l'utilisation absurde de concepts mathématiques.

    Tout ce qu'un grand mathématicien peut nous apprendre.

  • Et si le secret de l'apprentissage des maths résidait dans la curiosité et la magie ?

    Faire comprendre que les mathématiques ne sont pas utiles, mais belles et essentielles à l'image d'un tableau ou d'un poème, c'est le défi relevé avec entrain par Antoine Houlou-Garcia. Ce professeur d'histoire des mathématiques grecques propose dix contes énigmatiques et ludiques alliant jeu et réflexion. Les héros de ses récits, illustrés par Olivier Cavallo, s'emparent de la littérature comme des mathématiques pour résoudre des enquêtes fantastiques, mettant en scène des amoureux passionnés de cryptographie, un détournement de voix lors d'un vote de sénateurs romains, le mystère de L'homme de Vitruve de Léonard de Vinci et bien d'autres encore.
    />
    À l'heure où le CNRS et l'INSMI (Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions) lancent une grande campagne de réhabilitation - dont la semaine des Mathématiques en mars 2020 sur le thème du jeu et de la mise-en-scène -, ce livre qui permet au lecteur de redécouvrir le plaisir des mathématiques arrive à point nommé !

  • Réconciliez-vous avec les mathématiques !Jeunes frères, enfants ou petits enfants à aider, déclaration de revenus à remplir, emprunts, placements, achat d'une moquette ou de la quantité exacte de peinture, les occasions sont innombrables d'utiliser les mathématiques " élémentaires ", du niveau du collège ou des classes de seconde.
    C'est ce champ là que nous vous proposons d'explorer d'une manière non scolaire, mêlant quelques éléments d'histoire des sciences, de nombreuses applications concrètes. Nous irons sur les traces des Mésopotamiens et des anciens Egyptiens mesurer les champs et le mouvement des étoiles, nous admirerons le cercle et ce célèbre nombre p qui n'a pas, au XXIe siècle, livré tous ses mystères. Quant aux théorèmes qui paraissent si abstraits à certains de nos collégiens, les Thalès, les Pythagore, nous explorerons leur richesse et leurs conséquences. Nous explorerons ensuite les nombres entiers, indispensables aux puces de nos cartes bancaires. Pour des fractions, pour des nombres incommensurables, pour des nombres négatifs, nous verrons que des hommes se sont déchirés. Nous approcherons aussi la statistique, celles de nos journaux et de nos gouvernants, science (ou art ?) des dénombrements.
    Dans cette nouvelle édition, découvrez des chapitres inédits de mathématiques appliquées, avec notamment un focus sur ce que nos politiques appellent "la proportionnelle" : car les maths sont partout dans notre vie quotidienne !

  • Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours eu peur des maths. Dès que je vois un chiffre, je ne comprends plus rien.
    Quand les autres lèvent le doigt en s'étirant jusqu'au plafond, en se tortillant, en criant : « Moi, maîtresse, moi ! » pour être interrogés, je n'ai qu'une envie : disparaître.
    La maladie des maths, comment ça s'attrape ?
    Est-ce de naissance, incurable ou réservé aux filles ?

    Depuis plus de vingt ans, Élisabeth Brami, psychologue-psychopédagogue, écrit pour la jeunesse : elle a publié plus de 100 albums. Nombre de ses livres ont été traduits et primés, beaucoup ont remporté de grands succès.

    Diplômé de l'école Estienne, Rémi Courgeon a travaillé pour la publicité, puis pour l'édition et la presse jeunesse. Il est également peintre (ses oeuvres sont régulièrement exposées) et auteur de carnets de voyage.

  • Pour que la 3D n'ait plus de secrets pour vous !
    Droites, demi-droites, segments... Triangle isocèle, équilatéral... Angle aigu, angle droit... Pythagore, Thalès... C'est bon, vos cours de géométrie reviennent ? Pas vraiment ? Ce n'est pas grave, les Nuls vont vous aider !
    Grâce à L'essentiel de la géométrie pour les Nuls, reprenez les bases de cette matière sans difficultés !

  • Voici le seul livre qui vous permettra de gagner (ou pas) à Roland Garros et au Monopoly, grâce aux maths ! Que l'on soit mathématicien, professeur, étudiant ou encore parent d'élève, on est forcément confronté un jour à LA grande question : « Mais à quoi ça sert, les maths ? » Ceux qui tentent d'y répondre se scindent en deux groupes. L'un vous explique que les mathématiques servent à construire des ponts, fabriquer des téléphones ou aller dans l'espace. L'autre qu'elles sont une construction esthétique ou un jeu de l'esprit. Mais aucun ne propose de réponse véritablement satisfaisante. Avec un brin de mauvaise foi, beaucoup de second degré et un art du coq à l'âne consommé, Jérôme Cottanceau, alias ElJj, nous montre enfin à quoi servent concrètement les maths dans notre vie quotidienne. Par exemple à couper un gâteau bien comme il faut, à connaître le nombre de blagues Carambar différentes, à carreler avec art sa salle de bains et accrocher ses tableaux au mur, à connaître la forme de la Terre ou choisir son secrétaire, à sortir d'un labyrinthe et, bien sûr, à choisir le meilleur urinoir ! En 20 exemples tirés de l'histoire des mathématiques, accessibles au plus grand nombre, il démontre ainsi que les maths servent aussi et avant tout à fabriquer des réponses à la question : « Mais à quoi ça sert, les maths ? »

  • La méthode américaine plébiscitée par 200 000 lecteurs pour apprendre efficacement et dompter les formules mathématiques, les équations... applicable à tous les savoirs ! Avant d'embrasser une brillante carrière scientifique et d'enseigner l'ingénierie civile, Barbara Oakley était de ces élèves qui pensent que les maths et les sciences ne sont pas pour eux. Jusqu'au jour où elle a réalisé que ses blocages en sciences n'étaient dûs qu'à une mauvaise manière d'appréhender ces matières et qu'elle pouvait dompter son cerveau pour y arriver. Et d'arriver à la conclusion que, grâce à des techniques d'apprentissage peu connues, tout le monde pouvait y arriver, tout le monde pouvait être bon en maths.
    A travers le témoignage inspirant de l'autrice, ce livre propose de véritables stratégies d'apprentissage, faciles à mettre en pratique, pour dépasser les difficultés que l'on rencontre tous un moment dans une phase d'apprentissage. Il faut juste apprendre à tirer profit de toutes les ressources de notre cerveau !

  • Retrouvez en vous amusant des nombres et des théorèmes qui ont accompagné votre jeunesse !

    Créativité et mathématiques ne font pas bon ménage dans l'inconscient collectif. Pourtant, à l'heure d'Internet, il existe bien une manière de revisiter la géométrie, l'algèbre ou même la logique. Il suffit de prendre un peu de distance par rapport aux calculs, de se donner quelques libertés par rapport à l'histoire, de changer de point de vue...

    Que l'on ne se méprenne pas, aucun compromis n'est fait avec la rigueur qui est l'essence même des mathématiques. Mais avec un zeste d'humour, une bonne dose de philosophie et quelques mises en perspective originales, ce qui est abstrait et gris peut utilement devenir imagé et coloré.
    />
    En vagabondant à travers l'histoire et l'application des mathématiques, les auteurs se livrent ici à un jeu de vulgarisation d'une saveur et d'une subtilité inédites.

  • Les idées reçues sur l'infériorité des filles en maths et en sciences sont toujours bien vivaces. Médias et magazines continuent de nous abreuver de vieux clichés qui prétendent que les femmes sont naturellement bavardes et incapables de lire une carte routière, alors que les hommes sont nés bons en maths et compétitifs... Or les recherches en neurobiologie n'en finissent pas de révéler les extraordinaires capacités de plasticité du cerveau qui se façonne en fonction de l'apprentissage et de l'expérience vécue. L'argument biologique souvent invoqué pour justifier une prétendue supériorité des hommes en maths et en sciences n'est plus tenable... À tous les âges de la vie, la plasticité du cerveau permet d'acquérir de nouveaux talents, de changer de centre d'intérêt... et même de devenir bon en maths!
    Une Petite Pomme qui éclaire la question par la confrontation des faits scientifiques et des prises de positions partisanes.

  • Ce grand livre de jeux propose 301 énigmes inédites classées par niveaux de difficulté.

    Ces énigmes mathématiques, pleines de poésie, nous racontent une histoire et permettent tant de se divertir, que de se tester et de progresser. Elles sont corrigées, agrémentées d'astuces et complétées d'explications. Rédigée sur un ton ludique, chacune d'elle est illustrée, faisant intervenir des personnages récurrents.

  • PISA 2012, PIAAC 2013, etc. : à chacun de ces classements internationaux évaluant les compétences en littératie et en numératie des jeunes et des adultes, la France se retrouve au dernier rang. Comment s'imposer dans l'économie globalisée qua

  • Qui dit mathématicien, pense en premier lieu aux figures mythiques de Thalès, Pythagore ou Euclide. Pourtant, le mathématicien tel qu'on l'entend aujourd'hui est une invention récente qui s'est imposée à partir du xixe siècle. Parmi les cent mille mathématiciens recensés dans le monde, l'école mathématique française est l'une des plus prestigieuses, comptant nombre de lauréats de la médaille Fields, le « Nobel » des mathématiques. Toutefois, malgré cette réputation d'excellence, les études de mathématiques connaissent depuis quelques années une désaffection préoccupante. Un défi à relever dans une société qui s'appuie de plus en plus sur la science et la technologie et où les besoins en mathématiques augmentent. Gageons que les parcours des douze mathématiciens interrogés ici contribueront à faire naître de nouvelles vocations. Mathématiciens : Stella Baruk, Jean-Pierre Bourguignon, Michel Broué, Karine Chemla, Jean-Paul Delahaye, Nicole El Karoui, Denis Guedj, Maxim Kontsevich, Benoît Mandelbrot, Marie-Françoise Roy, Wendelin Werner, Jean-Christophe Yoccoz Préface de Michel Serres

  • Bien sûr, les mathématiques sont difficiles. Mais tout n'y est pas seulement question de calculs compliqués et désincarnés. Car on y trouve également une source de questionnements profonds qui vont bien au-delà des seuls problèmes pratiques, comme : comment ramener l'inconnu au connu ? Comment sait-on que quelque chose est vrai ? Et si, au lieu de les subir comme un mal nécessaire à la réussite scolaire, nous apprenions à faire des mathématiques un objet qui participe de notre richesse intellectuelle, au même titre que les langues et les arts ?

  • Qu'elles nous séduisent, nous effraient, nous laissent indifférents ou soulèvent des passions, les maths font parler d'elles.À travers les huit chapitres présentés, parents, enfants et enseignants trouveront des activités pédagogiques qui alimenteront leur réflexion et des témoignages, scénarios et explications qui apporteront un éclairage différent sur les émotions ressenties devant les mathématiques.

  • « Les mathématiques sont la science de l'exactitude », « Pour comprendre les mathématiques il faut avoir un don », « Les mathématiciens aiment la complication », « Les mathématiques, c'est pour les jeunes et pour les garçons », « Les mathématiques ne sont qu'un outil de sélection scolaire » ... Loin des clichés sur la bosse des maths et autres fantasmes sur le génie mathématique, Benoît Rittaud nous fait découvrir une discipline bien plus proche de nous et moins aride qu'on ne l'imagine.

empty