• La violence sociale qu'on voit se manifester aujourd'hui, à la fois politique, économique et interindividuelle, était autrefois limitée et freinée, à l'échelle de sociétés fermées, par la croyance en des dogmes religieux, irrationnels et souvent absurdes, auxquels presque plus personne n'ajoute foi à présent.L'auteur du Temps du sida et de La Folle Histoire du monde se propose de montrer ici qu'en deçà des anciens dogmes religieux existe une conscience universelle, fondée sur des dispositions humaines très particulières, à la fois physiques et mentales ; et dont les religions ne sont que les enfants dégénérés. De cette conscience découle une morale, absolument incompatible avec la barbarie moderne ; ainsi qu'une liberté individuelle, un courage et une joie, dont notre époque a perdu jusqu'au souvenir.Le choix se pose donc maintenant à chacun de nous de réintégrer son extraordinaire humanité, ou de s'enfoncer toujours plus profondément dans la barbarie.

  • Une quête, celle de Paulo, pour retrouver un monde calciné entrevu à travers le miroir de la chambre de ses parents. Une famille dont il a été cruellement exclu. Son père, un clown à la poitrine gonflée qui, chaque soir, après son spectacle, rentre avec un amant différent. Sa mère, obsédée par le parfum des mimosas, qui se vend pour un quart de vin et l'illusion d'être caressée par un mari perdu. Que ferai-je quand tout brûle ? Un récit sur les cicatrices honteuses et douloureuses de l'enfance qui font de nous ce que l'on est : un père travesti, une mère légère, une serveuse qui rêve de dynamiter une geôle, un pauvre vieux qui, depuis sa mansarde, croit régenter le monde. Que fera-t-il quand tout brûle ? Retourner sur cette plage hantée par le cadavre de son père et, comme lui, presser le piston, fuir, ou bien écrire pour que le passé jamais ne brûle ?

  • Une étude psychanalytique approfondie des troubles neurologiques de la représentation de soi qui s'appuie sur des observations, illustrées par des autoportraits de patients hémiplégiques. Entre neurologie et psychanalyse, le présent ouvrage est l'oeuvre d'un médecin chercheur dans un service dédié à la réadaptation après hémiplégie par accident vasculaire cérébral. Dans cet espace où la rééducation se base sur une évaluation des capacités et déficits cognitifs de chaque patient, la prise en charge au long cours permet aux réactions narcissiques, aux troubles du schéma corporel et de l'image du corps de déployer toutes leurs facettes.

  • Une troisième fille ! Pour le père de Madeleine c'est une grosse déception. Pour la mère c'est la fatalité.
    Madeleine se réfugie dans le silence. Elle ne demande rien, elle ne pleure pas, elle est sage comme une image et personne ne s'en inquiète. À commencer par sa mère, que le silence n'a jamais effrayée, bien au contraire. Le silence est leur langue favorite, celle qui la relie inconsciemment à sa fille, une langue morte, pourrait-on dire.
    Mais soudain, pour la petite Madeleine qui est si souvent au bord du précipice, les mots de la langue française vont devenir une véritable bouée de sauvetage. Elle est certaine que son identité réelle s'y cache. Plus elle grandit, plus se pose à son insu une question obsédante : sa mère aurait-elle enfoui en elle depuis toujours, sans le savoir, sans le vouloir, quelque chose d'essentiel ? Ce n'est pas vraiment un secret de famille. C'est bien plus grave, mais Madeleine en ressent de l'espoir...

  • Vanités

    Emilie Turmel

    je te demande quelle science; enseigne la beauté; si plaire est un art; une lutte un commerce; un simple mécanisme de survie; ou quelque culte obscur; auquel on sacrifie; son premier visage; Née à Montréal en 1988; Émilie Turmel a grandi à Québec et vit aujourd'hui à Moncton. Elle est finaliste au Prix Émile-Nelligan et lauréate du Prix René-Leynaud (Lyon; France) pour son premier livre; Casse-gueules (Poètes de brousse; 2018). Quelques-uns de ses textes ont été traduits en anglais et en espagnol; et plusieurs sont parus en revues au Canada; en Colombie; en Espagne et en France.

  • Les enfants de Tantale : Le désir est une attraction lancinante, souvent refoulée qui propulse l'individu vers l'inconnu. Dans ce recueil de nouvelles, nous plongeons dans un univers où chacun est mû par des fantasmes distincts. Qu'elles soient verbalisées ou secrètes, les pulsions façonnent l'identité profonde des personnages que ces nouvelles reflètent comme dans un miroir.

  • Ce livre s'adresse à toute personne en quête de spiritualité, il donne des indications claires et pratiques pour réaliser l'illumination intérieure.
    L'éveil du feu sacré est un cheminement intérieur, une quête millénaire qu'on retrouve dans le secret des initiés de toutes les cultures.L'éveil du feu sacré est le fruit d'une quête spirituelle,une quête qui demande de la volonté, de la détermination et beaucoup d'application dans les exercices spirituels. Toute personne qui éprouve des difficultés dans l'éveil du feu n'a tout simplement pas la bonne clé pour le faire, ou bien le bon maître pour l'accompagner. Tout échec en matière de spiritualité est dû à l'absence d'un enseignement adéquat ou tout simplement d'un maître bien aguerri.
    Le feu sacré est comparable au coffre-fort d'une banque gardée dans une pièce protégée par trois portes dont les clés sont tenues par trois employés différents. La clé de la première porte qui donne accès au coffre-fort est tenue par le directeur générale de la banque, la deuxième clé est tenue par l'employé X et la clé de la troisième porte par un employé Y. De cette façon, pour accéder au coffre-fort il faudrait que le directeur générale soit présent avec les deux autres employés à la fois. Si l'un manque à l'appel, c'est mission impossible. Ainsi en est-il du feu sacré.
    Les écoles de yoga sont répandues dans le monde et leurs techniques sont nombreuses. Elles affirment l'existence de sept chakras, entendons par là sept centres énergétiques chez l'être humain. Cependant combien de personnes savent qu'ils existent trois clefs essentielles pour éveiller le feu qui alimentera ses sept chakras. Le feu de la tête, le feu du coeur et le feu du sexe sont les trois feux principaux du corps humain, et l'éveil de ces feux constituent les clés de l'illumination. Tout homme qui s'exerce régulièrement à les éveiller obtiendra à cours terme des modifications corporelles qui rendront compte des changements de son aura ; et si l'initié en question persiste dans la pratique, s'il pousse la pratique plus loin il deviendra un sage, un bouddha comme disent les bouddhistes, un saint comme disent les catholiques, et s'il continue avec beaucoup de dévotion il pourra éveiller les pouvoirs animiques qui sommeillent en tout Homme et devenir carrément un surhomme. Cela peut prendre des années, des décennies, voire des vies entières mais ce jeu vaut la peine, car ce qu'on y gagne c'est son âme.
    L'homme qui choisit la voie de la spiritualité et qui nourrit son âme au quotidien se libèrera à coup sûr de l'illusion de la vie terrestre et lorsqu'il aura éveillé le feu de la tête du coeur et du sexe, plus jamais il ne sera malheureux. Il connaîtra enfin le bonheur, la jouissance éternelle, ce que certains maîtres ont nommé le nirvana.
    Ce livre est indiqué aux gens de toutes les religions, à toute personne déterminée à devenir un être spirituel de haut niveau. Une vie sans spiritualité est une vie sans sel, une vie fade. Quel que soit les biens matériels qu'on peut avoir, la spiritualité est la seule voie du bonheur de l'homme. Le bonheur est au-dessus de toute vie terrestre dénuée de spiritualité, dans une vie sans initiation, on ne trouve que plaisirs, remords et souffrance, pourtant la lumière de la spiritualité offre libération.

    Ouvrez ce livre pour embellir les couleurs de votre âme, travaillez pour le bien de votre être intérieur afin de vous hissez au-delà du plaisir et de la souffrance, ainsi, vous connaîtrez un jour le nirvana, la paix de l'âme.

  • Avec un réseau de mots lancinants, comme le son des vagues qu'elle entend même dans le bruissement des feuilles, Élaine Audet nous attire ici dans un filet de vertiges, d'images, de couleurs, d'envoûtements où le désir et la passion battent le rythme. Quête ardente de l'autre et de l'univers en soi, la nature habite cette poésie et lui livre ses plus belles images, ses constantes et profondes métamorphoses. Et débusque parfois l'indicible. Tous les visages de l'amour ne formant, au fil du temps, qu'un seul et infini visage.

  • Courtepointe, hamac, planche, rabot, guéridon, carte, atlas, barbacane et sarbacane; fréon, brique, pierre, métal, bois, jute, plastique, vinyle et simili synthétique : les appareils, les usages et les substances se confondent devant et dans la glace d'Éric Charlebois. Le poète atypique aime le vertige, les montres fracassées, les heures de pointe, les piments forts et la cannelle. Il a peur du sang, du silence, de l'heure où les lampadaires sont censés s'allumer et où les ampoules s'exaspèrent. Le miroir mural devant la berceuse électrique n'échappe pas à la douce folie qui imprègne sa poésie.



    J'ai écrit mon testament, accoudé au zinc de l'estaminet,

    des miroirs de

    kaléidoscope dans les yeux,

    le tableau périodique pour clavier

    et toutes les couleurs du spectre

    à la brunante

    grisante.



    Un recueil charnière, une berceuse grinçante pour endormir le mortel en soi et préserver le rapport à l'autre.

  • Thomas O'Brien connaît certains secrets du Petit Peuple. Lorsque les créatures féeriques quittent le monde des hommes, le jeune homme émigre en Amérique où il rencontre Mary l'amour de sa vie. C'est alors qu'il essaie de tromper la Mort losrque sa jeune épouse tombe gravement malade.

empty