Librinova

  • « Sait-on jamais ce qu'il restera de nous ? Des vestiges écarlates, l'amour et la honte à la fois, le remords qui commence là où s'amenuise la passion. Vivre avec la simple idée qu'une fois les corps éteints, il ne subsistera peut-être rien de ce qui a tant bouleversé, quelle déconvenue. »

    Lorsque l'avocat Mathieu Berger reçoit la visite de Margaux Delore, il est loin de se douter qu'il ne s'agit pas d'une cliente comme les autres. La jeune femme est venue lui remettre un dernier message de sa mère, Clémence Madigan, décédée d'un cancer deux mois auparavant. Se sachant condamnée à bref délai, Clémence a profité du temps qui lui était imparti pour un dernier voyage intérieur et elle a choisi l'écriture pour laisser quelques vestiges à ceux qu'elle a aimés. Sa famille, bien sûr, déchirée plusieurs années auparavant par un drame dont personne ne sortira indemne, mais aussi Mathieu, sa part d'ombre et de lumière à la fois. Une  histoire d'amour aussi intense que déraisonnable - de celles qui restent en filigrane de toute une vie et où la douleur de la chute est à la mesure du bonheur éprouvé.

  • Dans un petit bourg de campagne, quatre jeunes trentenaires vivent au rythme des traditions locales, entre soirées arrosées et matinées embrumées. Chacun reste bien à sa place, de sorte que rien ni personne ne dépasse. La routine est un anesthésique puissant et bienfaiteur, pour qui préfère oublier les affres du passé. Quand, au hasard d'une sortie en ville, Vince découvre un roman faisant le récit de leur traumatisme commun, la machine bien huilée des interactions de la clique se grippe. Les tourments refont alors surface. De fil en aiguille, Brioche, La Biche, Vince et Rousine vont devoir sortir de leur torpeur, s'ouvrir les uns aux autres et partager cette peine qui les ronge depuis des années.

    Et toujours ces questions, qui les obsèdent : où est-il, le monstre à l'origine de leur malheur ? Qui est-il, celui qui a fauché leur ami d'enfance et par là-même volé leur insouciance ? Si onze années ont passé, la colère est intacte. Les relents du passé ne s'effacent jamais vraiment.

  • Pauline est tout juste trentenaire lorsque son état de santé se dégrade brutalement.
    Elle enchaîne les examens mais personne ne semble pouvoir expliquer son mal... Jusqu'au jour où, après huit longs mois de souffrance, on lui diagnostique un pré-cancer.
    À partir de là, tout va très vite pour Pauline : déclarée atteinte d'un cancer du col de l'utérus, a priori généralisé, son avenir s'assombrit...
    Pourra-t-elle vaincre la maladie ?
    Dans La nuit noire a volé les étoiles, découvrez le témoignage d'une femme dont la force et le courage face à l'implacable fatalité sauront déjouer le cours de son destin. Le dénouement inattendu de son incroyable histoire est une véritable ode à l'espoir !

  • Un battement d'elle

    Marie Gaston

    « Comment imaginer devenir à nouveau insouciante lorsque l'on a projeté sa mort ? ». Telle est la question que se pose Sylvie face à l'annonce du cancer qui la ronge. Commencent alors le déni et la lutte contre ce qui semble impossible à battre. S'enchaînent le dépit et la chute contre une maladie qui finira par l'abattre. Face à l'infaillible réalité, Sylvie plonge dans les abysses de l'existence, à la frontière entre la vie et la mort, l'être et le non-être... pour étrangement atterrir dans le corps d'un Autre. Un roman profond, philosophique et existentiel, qui plonge le lecteur dans la conscience d'une femme dont la vie oscille furieusement au fil des pages.

  • Love Must Go On

    Philippe Sohier

    Une femme qui se croit morte met tout en oeuvre pour protéger Vicky, le grand amour de sa vie. Elle est vite entraînée dans un monde étrange où l'idéal du "bonheur amoureux"  s'entrechoque à la réalité des sentiments humains.  

  • La fin de vie d'un proche est une période difficile pour vous comme pour lui ; on ne sait pas toujours comment se comporter, quoi dire, quoi faire. La mort fait partie de la vie, certains en ont peur, d'autres l'acceptent.

    Comment parler de la mort à un enfant ? Comment accepter la mort quand on est âgé et proche de celle-ci ?

    Si vous êtes accompagnant familial, bénévole ou soignant, ce livre est fait pour vous. Vous apprendrez au fil des pages outre la théorie sur la fin de vie, comment vous comportez devant le mourant, comment lui parler, comment lui faire accepter la mort prochaine ; comment le « toucher » ; comment lui apporter du bien-être en ses derniers instants et ce dans une approche holistique, avec respect et bienveillance...

  • Faits divers

    Florence Baudeneau

    Il s'agit d'une série de nouvelles portant sur la société actuelle mettant en jeu la vie, la mort, la mémoire, la solitude des êtres, à travers des faits de société. Les personnages de ces histoires sont banals mais ont une existence dans laquelle le lecteur peut se reconnaître.

  • Si à Paris il y a le quai des Orfèvres, à Dunkerque, il y a le quai des Hollandais et son commissariat. C'est là que le capitaine Ameeuw exerce ses fonctions. Il est appelé en pleine nuit, un week-end de novembre : un douanier s'est fait assassiner en rentrant d'un service qui s'était prolongé.
    Plusieurs pistes s'offrent à l' équipe du capitaine Ameeuw :
    S'agit-il de l'un de ses collègues jaloux de ses résultats ? Ou de sa maîtresse, à qui il refusait... voire même le mari de celle-ci ? Ou alors, a-t-il arrêté une fois de trop une bande de contrebandiers ?

  • Parmi les liens qui unissent deux âmes, le plus mystérieux est probablement celui qui unit les flammes jumelles. Il n'est pas le plus connu, mais dépasse ce que l'on peut connaître des relations âmes-soeurs tant il bouleverse la vie de ceux qui l'expérimentent. Christian rencontre, le jour de sa mort, son ange gardien et sa flamme jumelle, Héloïse, à qui il est destiné. Son après-vie est aussi riche d'enseignements que peut l'être celle d'une vie d'homme. De ce premier regard, où plongé dans les yeux d'Héloïse, il tombe amoureux, l'aventure le poussera à reconsidérer sa vision de la vie et de l'amour.

  • Les mots de l'antre

    Amandine Vega

    « Lentement s'écoule, En l'être noir, Sur le papier coule, La vie sans espoir »

    « Imperceptible destin, Indescriptible assassin, Pourtant rodant autour de moi, Me glace le sang avec effroi »

    « Donne-moi la main, À mon visage, à mes reins, Tes mots sont trop lourds, Et je n'ai pas de recours »

    Pour écrire ces textes, je n'ai pas été guidée que par mon imagination. J'ai pioché dans ce que la vie a pu m'apporter de bien et de moins bien. J'ai simplement utilisé les ressources que la vie a mise à ma disposition. Il y a des parts de nous-même que l'on cache et c'est mon cas. Il y a trop de pensées que l'on ne peut pas exprimer ouvertement de peur qu'elles soient trop dures à entendre. C'est pourquoi, j'utilise cet ouvrage pour livrer ce qui peut me hanter secrètement.

    Les mots de l'antre, est mon premier travail d'écriture achevé. C'est un mélange entre textes à rimes, poèmes et citations sur des sujets comme la mort, l'angoisse, le temps, l'enfance, la vie tout simplement.

  • Croire ou savoir ?

    Gerard Santarini

    Un monde meilleur ? Tout le monde en rêve, plus ou moins... Mais il semble que le chemin soit encore long et pénible ! Ne serait-ce pas, entre autres, parce que les difficultés de la route sont souvent mal identifiées et les parades pour surmonter les obstacles méconnues ? Le monde souffre encore de tant d'obscurcissements, de tant d'emprisonnements intérieurs et extérieurs. La connaissance n'a pourtant jamais été aussi répandue et sa puissance aussi grande et disponible. Mais son pouvoir de libération reste encore largement ignoré, voire dénigré. La science est aujourd'hui très forte mais la conscience est encore très faible !
    Cet essai se veut une contribution à la réflexion sur les multiples résistances à l'avancement vers plus de liberté, de fraternité et de bonheur et sur les moyens de les vaincre. Il n'apporte, bien sûr, aucune réponse définitive, mais il livre quelques pistes.
    Réquisitoire contre les effets pervers des religions, nationalismes, patriotismes et autres communautarismes plus ou moins latents ou plus ou moins avoués, il est aussi un plaidoyer pour la connaissance universelle ainsi que pour le doute et la recherche qui permettent d'y accéder. Hymne à la vérité, il exhorte à l'ascèse de la compréhension, à la pratique de l'émerveillement, à l'éveil des consciences.
    L'auteur y livre son propre témoignage et propose un chemin vers une spiritualité ouverte, adaptée à notre époque et compatible avec les merveilleuses découvertes de la science.

  • Après la vie

    Ombelline Robin

    Leo perd brutalement la vie à l'âge de vingt-neuf ans en chutant dans un escalier. Il réalise qu'il est mort mais ne comprend pas les raisons qui le retiennent aux côtés des vivants car il ne peut pas communiquer avec eux. Incertain de son sort, il assiste cependant à ses propres funérailles où il déplore l'absence de son meilleur ami. Il se lance alors à sa recherche pour comprendre ce qui lui est arrivé, aidé de Mathi, son ancienne professeure de guitare morte quinze ans plus tôt, et de Claire, une médium cynique au caractère bien trempé. La détermination de Leo et le besoin de vérité qui l'animent, motivent à leur tour les deux jeunes femmes à progresser respectivement sur leur existence passée et présente. Un cheminement bien différent pour chacun des trois compagnons de route qui s'avérera riche d'enseignements sur le sens de la vie et plein de surprises sur le travail d'âme que nous devons tous accomplir.

  • Décor : le port des Sablons à Saint-Malo
    Mise en scène : la mer, les hasards, et l'affection
    Musique : les vents et les mots

    Du jour où leurs bateaux respectifs - le Fodrêkon et le Shervoo - se découvrent amarrés proue à proue au ponton H, le marin breton Olivier Karvalho, dit le Commandant, et le professeur parisien Ghislain Cédrat vont devenir les acteurs d'une étonnante succession d'aventures où se mêleront la peur, la joie, la colère, la honte, le chagrin, la compassion, l'amitié, l'amour, et l'humour...

  • Ce livre est une histoire inspirée, celle de Noah, un jeune homme camerounais dont le chemin de vie était gouverné de plaisirs  jusqu'au jour où il tomba sur Martha. Ce livre vous plongera également dans l'atmosphère du Cameroun et vous contera brièvement son histoire et ses déboires. S'inspirant des faits réels de sa vie et de ceux qu'auraient vécu Noah le personnage central de cette oeuvre, Franck l'auteur choisit de partager certains détails intimes, brisant le silence, affirmant sa foi et la volonté de Noah. Il prit soin d'écrire ce livre comme l'on compose une musique ou comme l'on l'entend. Chaque titre, en corrélation avec le contenu ou son dénouement rappellera une oeuvre qu'il conviendrait d'écouter pour accompagner sa lecture, comme un savoure un vin (cuit ou un whisky) à certains moments. Pour ceux qui liront entre les lignes, découvriront-ils des rimes d'une grande puissance, des poèmes inspirés ou entièrement composés par lui-même, et surtout toute une playlist qui agrémenterait la lecture.

  • Une nuit.

    Ben Maximilienne

    Une nuit, une ville, Florence...N.B. est médiateur à l'ONU. Un soir, son épouse le confronte et l'interroge sur une certaine Marie. Face à l'absence de réaction de N.B. à qui ce prénom n'évoque rien, elle décide de le quitter. Déboussolé, N.B. sort s'aérer l'esprit dans les rues de Florence. Au cours de sa déambulation hasardeuse, il fait la connaissance du mystérieux Benar. Cet artisan bijoutier dépourvu de paupières l'entraîne alors dans une quête de « sens ». L'ouïe, l'odorat, le toucher et le goût, Benar en est privé : c'est alors à N.B. de les retrouver... en une nuit. Sonné par ce compte à rebours improbable, l'homme s'engage dans une course-poursuite semée d'embûches. Comment en est-il arrivé là ? Pourquoi le prénom de Marie revient-il sans cesse au fil de ses rencontres ? Un roman initiatique surprenant sur la remise en question et la quête de soi.

  • Éruptions

    P.M. Lorenz

    Khaty est avocate. Une brillante avocate. Elle a tout. Ou presque. Il lui manque le principal. Le bonheur.
    Loran a connu le bonheur. Il l'a perdu. Il l'a laissé s'échapper.
    Thomas erre dans les couloirs. Il n'attend plus rien de la vie. Il n'attend que la délivrance.

    Loran envoie un message. Khaty le reçoit. Il n'était pas pour elle. Elle n'aurait jamais dû le recevoir. Elle y répond, par habitude. Leurs destins viennent de changer...

  • Né d'un constat, celui de la surenchère actuelle d'incitations à la « positivité » et à l'universelle bienveillance, ce livre s'interroge sur les causes et les enjeux de ces obligations de bien-être dans nos sociétés productivistes. Le carcan de la « positive attitude » peut se révéler bien plus néfaste que salutaire. Mais cet essai entend aussi proposer une véritable philosophie de vie positive. Il s'agit alors non pas de nier l'évidence de la négativité, mais d'apprendre à la considérer autrement. Déjouer les pièges de la bienveillance intéressée, c'est aussi envisager d'autres manières de vivre, traversés par un élan vital qui nous dépasse et nous élève. Entre Schtroumpf grognons et bisounours, une troisième voie se dessine, loin des dualismes, mais elle exige de nous authenticité et ouverture d'esprit.

  • Vivre autrement

    Tiphaine Leroy

    Ce livre n'est autre que le cheminement de mon coeur à travers une douloureuse épreuve que la vie a mise sur mon chemin à 31 ans : un cancer du cerveau.
    Cette expérience inattendue m'a fait réaliser que la maladie peut être un voyage au coeur de soi, durant lequel on se déleste de nombreux bagages pour laisser la vie circuler à nouveau.
    En ce sens, je considère mon cancer comme une chance, car il a éveillé ma Conscience.
    Je veux partager ce « cadeau mal emballé » avec vous.

  • La mort citoyenne

    Corinne Jacquemin

    En 2028, le Programme ou La Mort citoyenne est adopté à l'échelle universelle. Son principe ? Permettre aux personnes âgées de finir leur vie ailleurs, dans une destination de rêve. Tandis que Corentine choisit de partir pour un voyage sans retour à Ouhet, dans le désert, Raphaëlle opte pour Mayotte, et Justine se décide pour Florence.Accompagnées par des organismes coûteux, ces femmes malades font le choix de quitter leur famille, ce qui permet aux enfants d'obtenir toutes sortes d'avantages fiscaux et remises sur leur retraite.Comment leur descendance vit-elle le choix de grands-parents et arrière-grands-parents las de vivre ? Faut-il respecter leurs dernières volontés, ou cette « délocalisation de la mort » cache-t-elle quelque chose de plus malsain ? Quelles seront les limites du Programme ?Un récit captivant, qui pousse à la réflexion et met en lumière les questions éthiques de la fin de vie dans notre société.

  • L'hébreu de la Torah et l'arabe du Coran sont des langues sacrées, aux fondements du judaïsme et de l'islam. Les Cinq Livres qui constituent la Torah, révélée à Moïse au mont Sinaï il y a trente-trois siècles, et les 114 sourates du Coran, révélé à Muammad dans une caverne du Hijâz, au premier tiers du VIIe siècle, établissent le monothéisme « abrahamique » comme norme des relations de l'homme à son Seigneur : le Dieu-Un et unique d'Adam, de l'humanité anté-diluvienne et des prophètes de l'Alliance. L'interprétation, l'assimilation et la réalisation de ces Écritures, descendues du Ciel principiel et fixées nevariatur dans notre ici-bas, sont sous la responsabilité des croyants sincères, des coeurs fidèles mus par le goût du Bien et du Vrai.
    La structure sémantique de l'hébreu et de l'arabe relève du même groupe sémitique. Il est donc instructif de les rapprocher, pour en sonder la profondeur au regard des grands thèmes de la spiritualité ; à commencer par le rapport notionnel oumétalogique de la Vie et de la Mort. À cette fin, nous sollicitons et commentons ici, en un ensemble de 54 articles, quelques 1 500 mots et références scripturaires. Cette approche comparative de la Lettre, porteuse de la plénitude de son sens intérieur, symbolique et spirituel, concerne aussi les chrétiens ouverts à l'affirmation de l'unité intrinsèque des Religions.

  • Situé dans le plat pays des Hauts de France, Delajoie est un village paisible. Le mal ne semble pas y avoir prise. Jusqu'à ce soir du réveillon de Noël où le Père Noël fait une visite surprise à la famille de la vieille Osirace. La tentation et l'envie pénètrent dans le coeur de la famille : les membres de la famille ont quatre heures pour choisir entre l'honneur et la misère, le crime et la fortune. Le Père Noël désire vérifier scientifiquement cette théorie selon laquelle, lorsque l'être humain est tenté, il y a de fortes chances qu'il succombe. L'homme naît-il bon ou mauvais ? À travers les pensées des membres de la famille, c'est une plongée au plus profond des âmes, où tourbillonnent pulsions, frustrations, angoisses et rêves, qui nous est offerte...

  • Réclusion

    Arman F. Jecko

    Lors d'un puissant ouragan sur la côte sud-californienne, Hayden, une escort-girl qui souhaite briser les chaînes avec son passé, se retrouve recluse dans une maison de grand standing avec deux amies et quatre détenus évadés lors d'un transfert. Durant leur séjour forcé, des liens vont se créer, d'autres vont se défaire. Mais dans ce jeu de faux-semblants où la désespérance et la folie se sont invitées, rien ne va se dérouler comme prévu. Pour certains, l'issue sera fatale...

  • Un tueur

    Pierrette Cubero

    Buenos Aires à la fin du dix neuvième siècle. C'est l'époque où l'Argentine et sa capitale connaissent un développement sans précédent lié en partie à l'afflux de nombreux immigrants venus des quatre coins du monde mais surtout d'Europe. Dans la capitale que le guide Baedeker présente, à l'époque comme "un grand four où viennent se fondre toues les races de la terre" cohabitent des bourgeois fortunés qui vont à l'opéra et fréquentent le Jockey Club et des travailleurs habitants des marges de la ville,, tueurs des abattoirs, boulangers, prostituées, qui luttent, souffrent espèrent, aiment, au moment où ce monde en construction s'apprête à basculer dans la modernité ce qui va provoquer une crise inévitable dans cet univers en pleine effervescence.

    C'est à travers un certain nombre de personnages et de situations que ce roman tâche de rendre compte de ces réalités.

  • Elle s'appelle Léonie, elle aurait eu douze ans le vingt-six août dernier. Elle n'a pas fait son entrée au secondaire, tout comme elle n'a jamais appris à lire et ne m'a jamais rapporté de bouquet de pissenlits. Elle s'appelle Léonie, elle aurait eu douze ans le vingt-six août dernier. Elle est le premier enfant d'une union qui n'est plus. C'est l'aînée de ma famille, mais personne ne connaît son histoire. Comme si cette première grossesse n'avait été qu'un rêve. Elle a pourtant laissé une trace sur mon bas-ventre et dans tout mon être. Jamais je n'oublierai les petits coups de pieds de Léonie.

empty