Jeunesse

  • Deux petits oiseaux découvrent un pompon blanc. Quand le pompon se met à bouger, il fait un bruit d'harmonium. Quand toute la famille de pompons blancs se réunit, ils forment un escalier - hop hop hop - un trait - laaaaaaaaaaaaaaaaaa ! - une rivière - plif plof... Et puis des pompons rouges arrivent, le tabla, des bleus, le sitar, des pompons jaunes enfin, la guimbarde. Au bout de leur voyage musical, les petits oiseaux rencontrent un tigre. Le chant alors apparaît : Takajim takajum takajim takajum !

    La lecture de cet ebook, en raison de ses caractéristiques techniques et de ses contenus multimédia, requiert un environnement Apple.

  • Vous avez dit « animal de compagnie » ? Un chat, un chien, un cochon d'Inde... c'est trop banal. Et pourquoi pas un petit compagnon à plumes ? Boule de plumes est très câlin et fait mille et une surprises à sa propriétaire qui ne se passerait de lui pour rien au monde. L'amitié n'a pas de frontières !

  • C'est bien connu, les océans recèlent des trésors et des dangers obscurs... Sylvain Rivière nous en fait découvrir vingt-six! Entre la menace actuelle du crabe vert et les différents aspects des métiers de la mer, entre les mythes d'Ulysse ou de Neptune et les excursions en kayak ou sur un yacht... Ah! pour Atlantique déploie ses voiles : les vers de Rivière résonnent comme une corne de brume, et s'illustrent grâce au talent de Réjean Roy. Ces mots maritimes forment la porte d'entrée privilégiée de l'Amérique française : des paysages majestueux, sources de rêves, d'aventures et de richesses, qui s'amarrent depuis longtemps à notre vocabulaire!

    Fiche pédagogique: http://avoslivres.ca/wp-content/uploads/book_documents/3665-AH!_pour_ATLANTIQUE-CP.pdf

  • Une fois, c'était une petite merlêche, la femme du merle ou, si vous préférez, une merlette. Tout à son bonheur, elle chantait et pondait des oeufs. Mais comme tout bonheur n'arrive pas seul, un chat friand d'oeufs de merlêche vient bientôt rôder autour de son nid. Ah ! mais un malheur n'arrive pas seul non plus, et voilà qu'un renard vient à son secours.

empty