Sciences humaines & sociales

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Avant de prendre la forme d'un texte, la poésie s'impose comme la voix intérieure d'un chant profond. Miroir d'une parfaite nudité, elle reflète les images nées de l'univers intérieur autant que celles surgies du regard longuement porté sur le monde extérieur. Dès lors, tous les droits de transgression lui sont accordés, à condition de s'exercer au sein d'une rigueur absolue qui repoussera de l'acte poétique tout ce qui - de l'hermétisme au manifeste socio politique - se targue de parler en son nom. Sur l'écume des jours, la poésie affirmera donc le flux de son insistante présence. Aussi sera-t-elle, à l'ensemble des activités littéraire ou critiques, ce que la musique de chambre est à la musique : son essence, sa charpente et son ossature. Né d'un dialogue fertile d'un homme avec lui-même, le texte poétique brûle avidement de prolonger ce dialogue avec d'autres vivants confusément conscients de leurs ombres assumées comme de leurs lumières entrevues. J. L.W.

  • Ce sont les voix de cinq auteurs vivants : Robert Marteau natif de Chizé, Daniel Reynaud de Barbezieux, Jean-Hugues Malineau et Jean Prasteau originaire d'Aunis. Tous quatre seront interrogés. Les écrits de Mireille Dupouy, en dehors de l'orchestre du livre qu'elle réalise avec Jean-Hugues Malineau, interviennent comme un premier regard sur un pays qu'elle découvrait, en convenance aux paroles entendues en vécues. À cette parole vivante, fait l'écho celle non moins vive quatre écrivains charentais, dont l'intimité tendre et la discrétion de l'écriture, n'ont pas encore assuré la charge écoute qu'ils méritent. Pierre Loti dont les souvenirs dans Prime Jeunesse et surtout le Roman d'un enfant sont à peu près inconnus aujourd'hui ; Eugène Fromentin, célèbre pour le seul Dominique, qui inaugure un nouvel art de la description sensible tant en peinture qu'en littérature ; et, plus près de nous, Jacques Chardonne, merveilleux prosateur que la mode a provisoirement écarté, et Jacques Delamain, l'écrivain des oiseaux presque totalement oublié même si l'on vient de rééditer son Pourquoi les oiseaux chantent. À Ruffec et Orléans, à Marencennes près de Surgères, ce sont les voix de ceux qui vivent ici quotidiennement et anonymement que nous donnons à entendre. Une autre voix parle tout au long de ces pages, c'est celle du photographe Michel Cormier, d'Aunis lui aussi. Une voix unique qui nous est d'emblée apparue nécessaire. À l'image des mots de ce livre, ses photographies ne décrivent pas mais rendent compte d'émotions, de sensations ; il ne s'agit pas de dire des lieux précis mais de montrer les éléments fondamentaux ou infimes qui nous entourent : le tamaris, le sable, le sureau, mais aussi la vase, la tôle, presque le vent et la lumière.

  • Histoire naturelle de Strasbourg est à l'origine la quête photographique des soixante-trois espèces d'oiseaux nichant en ville. Ensuite l'inépuisable statuaire animalière a été cadrée avec les mêmes téléobjectifs. Vive ou pétrifiée, cette faune illustre l'évocation de l'animal dans Strasbourg. Castors, loutres, loups, aigles et autres espèces aujourd'hui effacées de l'ancienne cité des pipeurs d'oiseaux et des pêcheurs, resurgissent ainsi du passé récent ou lointain.

  • Marjan Monti qui sut, en 1977, nous initier aux « Petits Secrets de la Grande Brière », élargit son champ d'observation et celui de nos connaissances en se faisant, pour nous, le guide de la faune et de la flore de la Bretagne. Il le fait à sa manière, discrète et précise, sans jamais forcer la note, qu'elle soit poétique ou scientifique, sachant tout de ce qui vole dans les airs, rampe sur la terre, fleurit sur les collines ou dans les prés. Comme il confie le soin de nous faire découvrir la Bretagne à un grand goéland familier de ses côtes, cela nous vaut un livre merveilleux de sensibilité, de science et de nouveauté. Car Atlantis le goéland nous prête ses yeux, sa puissance, l'ivresse de son vol, le sens cosmique de sa frêle et pourtant formidable présence. Et c'est au rythme des saisons que nous parcourons et célébrons avec lui la Bretagne, de l'éveil du printemps au sommeil de l'hiver, par les éclats de l'été, les accomplissements de l'automne. Le lecteur de tout âge y est convié à apprendre ce qui importe le plus au monde, en Bretagne comme ailleurs, la Vie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les dieux habitent leur propre monde, mystérieux : leur nature et leur forme sont inaccessibles à l'esprit et aux yeux des mortels. Sur terre, ils se manifestent par des statues, d'apparence humaine ou animale, parfois même dans des bêtes vivantes. Aussi l'animal occupe-t-il une place importante dans les religions antiques du monde méditerranéen. À des degrés divers, il représente la divinité : l'aigle est l'attribut ou l'image de Zeus en Grèce, de Jupiter à Rome ; en Égypte, le taureau Apis est l'incarnation d'un dieu. S'ils veulent se déplacer rapidement, ou transmettre aux hommes des messages, les dieux ont besoin des bêtes. Les sacrifices sanglants d'animaux créent un lien étroit entre les hommes et les dieux.

  • L'homme au quotidien, noyé dans le tourbillon des villes, n'a peut-être plus conscience de ce qui l'entoure. Cette planète qui respire, qui abrite encore des milliers de formes de vie, cette planète que l'homme détruit sans pitié, est devenue comme une étrangère. Peut-être a-t-il fallu s'élever à des centaines de mètres au-dessus des nuages, plonger dans les entrailles de la Terre, ou dans le grand silence du fond des mers, pour enfin percevoir l'essentiel. L'essentiel... Ce sont ces mots, ces pensées, à la fois simples et exaltants, que nous livre Nicolas Hulot, au terme de ses nombreux périples tout autour de la Terre. Dans chacune de ses aventures, à chaque rencontre, à travers chaque émotion, il a puisé une énergie nouvelle, faisant renaître un appétit de vivre que l'on croyait perdu pour toujours. Au sommet des volcans, suspendu aux courants ascendants, face au requin baleine, perdu dans l'immensité de la banquise ou, plus simplement, promeneur dans la forêt de Rambouillet, Nicolas Hulot a vu ressurgir ses sens atrophiés. Ce livre est un cri d'alarme passionné, témoignage d'un citoyen du monde, amoureux incorrigible de la nature, qui nous entraîne, avec toute sa spontanéité, sa poésie et aussi son énergie, à la redécouverte de nos sens endormis.

  • Ramsar (Iran) 1971 : plusieurs pays signent une entente visant à conserver les terres humides sous la route aérienne des oiseaux migrateurs - 15 juillet 1987 : le marais de l'Isle-Verte est déclaré site Ramsar - La première partie de l'ouvrage décrit comment régnaient les maîtres incontestés des immensités marécageuses. La deuxième partie suscitera davantage l'intérêt des amateurs de science naturelle en expliquant la naissance de l'océanologie dans le Bas-Saint-Laurent et en décrivant le travail des biologistes et des naturalistes qui ont transformé le marais de l'Isle-Verte en réserve faunique et en site Ramsar.

empty