• « C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit être en quête d'une épouse. »Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...Jane Austen peint avec ce qu'il faut d'ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd'hui comme hier, on s'indigne avec l'orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu'emprunte l'amour.Traduit de l'anglais par Sophie Chiari.

  • Camille et Perdican s'affrontent pour ne pas reconnaître qu'ils s'aiment. Pris au piège de leur orgueil, ils cèdent aux mirages du langage facile, celui du badinage. Mais l'amour, s'il n'est pas pris au sérieux, se venge... Les deux soupirants parviendront-ils à s'avouer leurs sentiments?
    Sous le voile d'un proverbe léger, Musset compose une comédie dramatique où le badinage amoureux se révèle un jeu cruel et mortel.

    L'édition :
    o Questionnaires sur l'oeuvre
    o Parcours de lecture
    o Groupement de textes : l'amour mis en scène
    o Cahier photos : les sources du drame romantique ; les mises en scène de la pièce ; triomphe de l'orgueil ou tragédie des sentiments?
    o Éducation aux médias et à l'information (EMI)

  • L'avez-vous remarqué ? Au début, tout est beau, en couple, en famille, au boulot. Et puis très vite, la nature revient au galop. La colère se révèle, la paresse s'installe, la luxure se débusque.
    Quant à l'orgueil ou à l'envie, ils se cachent de moins en moins. Sans compter la gourmandise si fréquente, ou l'avarice, encore taboue. Les péchés capitaux existent depuis la nuit des temps pour une bonne raison : ils sont inévitables.
    Scénariste et romancière Delphine Bertholon publie des romans à succès aussi bien pour adultes que pour la jeunesse.
    Ariane Bois est romancière, grand reporter et critique littéraire, récompensée par 7 prix littéraires.
    Écrivain, journaliste et scénariste, Sophie Carquain est l'autrice de nombreux ouvrages qui évoquent chacun à leur manière la liberté des femmes.
    Dominique Dyens est l'auteure d'une dizaine de romans, dont La femme éclaboussée, finaliste du grand prix des lectrices de ELLE.
    Venue à l'écriture par la poésie, Gaëlle Josse est l'autrice de nombreux romans salués tant par la presse que par le public et traduits dans plusieurs langues.
    Autrice et bloggueuse littéraire, Agathe Ruga a publié Sous le soleil de mes cheveux blonds (Stock, 2019) et fédère le Grand Prix des Blogueurs Littéraires.
    Écrivaine et scénariste, Marie Sellier a publié plus d'une centaine de livres principalement pour la jeunesse.

  • Sait-on vraiment ce qu'est l'ego ? Nécessaire à la construction de notre personnalité, c'est aussi un parasite qui capte et détourne l'essentiel de nos ressources : notre énergie, notre conscience, notre temps. Obstacle majeur à l'Amour, sous toutes ses formes, il est l'une des principales causes de l'échec, notamment en matière de communication et de management.

    En proposant une description complète de ses manifestations et une série de critères pour le repérer quand il opère, ce livre constitue une véritable mise au point sur l'ego, en même temps qu'un guide concret de libération spirituelle. S'apercevoir que c'est l'ego (et non pas « moi ») qui parle suffit généralement à le désamorcer. Découvrir les faux besoins d'être « important » ou d'être « parfait » qu'il alimente permet de lâcher prise et de se recentrer sur l'essentiel. Ainsi, progressivement, l'ego fait place à l'amour, de soi et des autres.

    PATRICE RAS est formateur et conférencier en développement personnel, professionnel et spirituel depuis vingt-trois ans. En plus de ses études de lettres et de philosophie, il a consacré plus de trente ans à essayer de comprendre les autres. Ses recherches l'ont amené à faire le lien entre la psychologie (qui cherche à comprendre l'être humain) et la spiritualité (le voyage qui va de l'ego à l'Amour). Il est le créateur de l'EGOthérapie, un accompagnement spirituel basé sur le constat que l'ego est la source de tous les problèmes personnels et interpersonnels.

  • Les sept péchés capitaux, ce n'est pas seulement de la théologie, c'est aussi de la littérature. Il fallait Laurent Nunez, l'auteur des Récidivistes, pour décrire avec humour et sagesse les vertiges et les abîmes de l'amour de soi.
    "Sitôt que j'eus fini d'écrire ce conte, je sortis prendre l'air, marchant comme on danse sur les trottoirs de Paris, et j'étais si fier de moi - si fier de ce que j'avais écrit - que je compris bien sûr que j'avais échoué.
    Impossible de composer tout un livre sur l'orgueil - c'est-à-dire de se confronter à ce péché, de le disséquer vraiment, de le dénoncer. On est si fier ensuite !'
    Un auteur applaudit à chacun de ses livres :
    - Les Écrivains contre l'écriture, 2006. " Un essai assez remarquable ", Le Monde
    - Les Récidivistes, 2008. " Un livre qui ne ressemble à aucun autre, à la fois érudit et accessible, d'une grande profondeur " Télérama
    - Si je m'écorchais vif, 2015. " Brillant, convaincant, étonnant " Figaro Magazine
    - L'Énigme des premières phrases, 2017. " Laurent Nunez guide le lecteur médusé, émerveillé par tant de subtilité et d'intelligence, dans le labyrinthe de la création littéraire " L'Obs
    - Il nous faudrait des mots nouveaux, 2018. " Ce livre est un cadeau à la langue française ! " TV5Monde

  • Être l'agent de notre propre transformation

    La véritable alchimie ne procède en rien de formules et autres pratique magiques plus ou moins hermétiques. Elle est un travail de l'esprit sur la matière, notre matière, une transmutation intérieure qui se réalise grâce à l'union de la sagesse et de l'amour. Pour cela nous devons découvrir toutes les ressources qui sont en nous et dont nous n'avons pas conscience, afin de transformer tout le mal que l'on nous fait, et que nous faisons aussi,en or, c'est-à-dire en pure lumière.
    « Ne luttez pas contre vos faiblesses et vos vices, car c'est eux qui vous terrasseront, mais apprenez à les mettre au travail. Vous trouvez normal d'utiliser les énergies naturelles, alors pourquoi êtes-vous étonnés quand on parle d'utiliser les énergies primitives qui sont en vous ?... Lorsque vous connaîtrez les règles de l'alchimie spirituelle vous saurez transformer et utiliser toutes les forces négatives que vous possédez en abondance. »
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Table des matières

    I - L'alchimie spirituelle
    II - L'arbre humain
    III - Caractère et tempérament
    IV - L'héritage du règne animal
    V - La peur
    VI - Les clichés
    VII - La greffe
    VIII - L'utilisation des énergies
    IX - Le sacrifice, transmutation de la matière
    X - Vanité et gloire divine
    XI - Orgueil et humilité
    XII - La sublimation de la force sexuelle

  • BnF collection ebooks - "«Demain, à la marée descendante, le brick le Forward, capitaine, K. Z., second, Richard Shandon, partira de New Princes Docks pour une destination inconnue.» Voilà ce que l'on avait pu lire dans le Liverpool Herald du 5 avril 1860. Le départ d'un brick est un événement de peu d'importance pour le port le plus commerçant de l'Angleterre."
    BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • 5 f. - 5 h. - Décor : le salon d'un appartement et un balcon - Durée : 75 min
    Samedi soir. Sandrine, artiste peintre accompagnée de Kiki son hamster, a préparé un apéritif dînatoire pour son vernissage. Ses invités arrivent. La soirée démarre sous de bonnes vibrations, mais au fil des verres, les tensions éclatent. Sous le masque des apparences, chacun dévoile son vrai visage. Les petits secrets explosent au grand jour. Chacun tente de ne pas sombrer dans ce grand déballage et le meilleur moyen est encore d'enfoncer son voisin pour s'en sortir. La palette est colorée. Comédie turquoise comme les cheveux de Madame Saraxe, la voisine agressée. Comédie noire comme les tissus qui recouvrent les toiles. Comédie acide et verte comme le gazon du balcon, lieu de toutes les confessions. Comédie rouge et grinçante comme un rictus : les masques tombent, le tableau est cruel. Comédie multicolore sur la vanité et les faux semblants.

  • Prejugés et orgueil

    Lynn Messina

    • Diva
    • 6 Octobre 2017

    Bennet est un homme, Darcy est une femme... et nous sommes à New York au XXIe siècle !
    « Un conte moderne et intemporel, un cocktail d'humour, d'émotion et de romance ! » - Claire Saim du webzine Onirik.net
    Tout le monde connaît Darcy : riche, fière, désapprobatrice et froide. Bennet Bethle la connaît lui aussi, ou, du moins, ce type de femme. Travaillant au mécénat du musée Longbourn, un établissement reculé du Queens, il rencontre de nombreuses héritières qui passent leurs journées à se tourner les pouces. Mais en dépit de son air d'indifférence, l'intérêt de Darcy a été piqué par l'irrévérencieux Bennet, qui la croise fréquemment en compagnie de son amie Charlotte « Bingley » Bingston. Charlotte qui souhaite organiser un bal à l'hôtel Netherfield au profit du musée. Enfin, organiser un bal ou draguer le frère de Bennet, on ne sait pas trop quelle est la raison principale. Cependant, une chose est claire : Bennet n'aime pas Darcy...
    Mais l'histoire, vous la connaissez, non ?
    « Austen-tatoire ! Préjugés et orgueil est une modernisation ambitieuse du classique de la littérature anglaise. » - New York Daily News

  • Conclave

    Robert Harris

    • Plon
    • 8 Juin 2017

    Un suspense haletant qui nous ouvre les portes de l'élection la plus secrète du monde.
    Le pape est mort.
    Derrière les portes closes de la chapelle Sixtine, cent dix-huit cardinaux venus des quatre continents vont participer à l'élection la plus secrète qui soit.
    Ce sont tous des hommes de foi. Mais ils ont des ambitions. Et ils ont des rivaux.
    En secret, les alliances se préparent.
    Ce n'est plus qu'une question d'heures... L'un de ces cardinaux va devenir la figure spirituelle la plus puissante au monde. Sur la place Saint-Pierre, deux cent cinquante mille chrétiens attendent de voir la fumée blanche apparaître...

  • Des années soixante-dix à nos jours, l'épopée amoureuse d'un frère et d'une soeur d'une influente famille que tout sépare depuis leur enfance... Paul-Louis, héritier complexé et mal dans sa peau du groupe Mounier, leader de la Grande Distribution, ne peut s'empêcher de jalouser son beau-frère Arnaud. D'un côté, un médiocre, un envieux, un lâche se vantant d'être à la tête d'un empire. De l'autre, un séduisant sportif qui fait tourner toutes les têtes, dont celle de sa soeur Amélie... Peut-on rattraper nos erreurs de jeunesse ? Arrive-t-on à changer lorsque l'on a perpétuellement vécu et avancé en manoeuvrant avec fourberie ? S'il place l'amour et ses pièges au coeur de son récit, Ellande Bakean se démarque avec audace en donnant la parole à un antihéros aussi pathétique que fascinant. Fuyant les clichés, il s'attache à peaufiner ses personnages, loin de tout manichéisme, jamais figés. Sur fond de romance, de jalousies, d'orgueil et de guerre, cette saga familiale juste et cruelle vous fera voyager de la Côte Basque à Paris, du Cap Horn au Liban en passant par les plages de la mer Rouge. Cohérent, réaliste, touchant : une vraie réussite.

  • « Pendant les méditations, habituez-vous à vous concentrer sur la lumière céleste, afin de l'attirer et de l'introduire en vous où elle remplacera peu à peu tous les matériaux usés, vieillis, souillés, par de nouvelles particules de la plus grande pureté. Puis, une fois que vous aurez introduit la lumière en vous, vous devrez encore vous exercer à l'envoyer dans le monde entier pour aider les humains.
    Sous prétexte qu'ils n'ont ni dons, ni qualités extraordinaires, beaucoup se croient justifiés de se laisser aller à une vie égoïste et médiocre. Non, personne ne peut se justifier ainsi. Même si on est l'être le plus démuni de tous les points de vue, on peut faire ce travail avec la lumière, et en le faisant on réalise quelque chose de plus important et de plus utile que tout ce qui peut être réalisé par les gens les plus capables dans tous les autres domaines. Même l'être le plus déshérité a la possibilité d'acquérir cet état de conscience supérieur afin de travailler pour attirer la lumière et l'envoyer à toute l'humanité. »
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Table des matières

    I - La nouvelle vie
    II - Matérialistes et spiritualistes
    III - Le véritable sens du mot travail
    IV - Comment affronter les difficultés
    V - Le disciple aux prises avec sa nature inférieure
    VI - Vanité et orgueil
    VII - Maîtres et disciples
    VIII - Comment dépasser la notion de justice
    IX - Hiérarchie et liberté
    X - La toute-puissance de la lumière

  • Monchou est un brin prétentieux. Quand sa famille revient à la maison avec un énorme sapin de Noël, il est convaincu que c'est un cadeau juste pour lui. S'ensuit alors quelques péripéties entre le matou qui veut faire sien ce gros jouet et la famille qui tente par tous les moyens d'empêcher l'animal de faire des dégâts.

  • Fille de teinturier, Arachnéa n'a pas son pareil pour la broderie et le tissage. Elle crée des oeuvres extraordinaires que les paysans et notables de toute la région ne se lassent pas d'admirer. Consciente de son talent, Arachnéa en tire une grande fierté jusqu'à devenir complètement orgueilleuse. Ces excès de vantardise provoquent la colère de la déesse Athéna qui n'accepte pas d'être ainsi surpassée par une mortelle. Elle propose un défi qui sera lourd de conséquences pour la jeune fille.

  • Grand hall

    Rene-Daniel Dubois

    Sir Thomas et Steve ont peu en commun. Le chef d'orchestre britannique et le discret historien américain ne se connaissent pas. Pourtant, quand le deuxième réussit à approcher le premier, il lui suffit de mentionner un nom pour qu'un espace de silence entre eux se dessine et les entraîne dans un immense vertige : « André Koubarilski ». L'amoureux d'un demi-dieu. Celui qui voltigeait pour fuir les féroces Yeux-du-Ciel. Le poète.
    Les mots leur viendront, à Steve et à Sir Thomas, pour combler les lacunes qui trouent les récits de chacun. Puis d'autres personnages arriveront de très loin pour prendre la parole à leur tour dans ce prodigieux Livre inachevé de l'Orgueil des Rats. Avec ce troisième tome, René-Daniel Dubois plonge plus profondément encore au coeur d'une fable venue des temps immémoriaux, une histoire qui parle d'amour, de guerre, de rêves et d'humanité.

  • Dans les vingt récits de ce recueil, Salah Benlabed suit la piste des humbles et des naïfs, des patients et des résignés, des sages aussi ; de ceux, en fait, qui se fondent dans la foule, ici et ailleurs, et dont on ne raconte pas les histoires.

    Leurs chemins s'entrecroisent de façon fortuite : indifférents, curieux ou stupéfaits, ils se retrouvent dans une même ville, prennent un même taxi, regardent passer un même avion et partagent, parfois sans se le dire, des peines et des rêves identiques...

    C'est peut-être cette part d'humanité présente chez tous ces personnages, d'où qu'ils viennent, qui peut expliquer le miracle de la survie de notre espèce, si encline au mensonge et à l'aveuglement.
    />
    Salah Benlabed cherche à réconcilier [...] son combat humaniste et l'oeuvre littéraire. Il ne redoute pas un lyrisme certain, cadence ses phrases,
    tendant de plus en plus vers une écriture qui devient voix.
    Suzanne Giguère, Le Devoir

  • Cette journée d'école s'annonçait interminable. Ireine, mon enseignante, s'était retournée au tableau pour écrire. Sa belle jupe était coincée dans son collant et un morceau de papier de toilette pendait et balayait le plancher. Que faire ? Rire ? Lui dire ? Ne rien dire ? Inventez une histoire ? Ou dire la vérité ? Car croix de bois, croix de fer, si je mentais, j'irais en enfer !

  • Un poète japonais du XIIe siècle. Un médecin allemand au début du XXe. Une babouchka au creux de l'hiver sibérien. Damien, hanté par les soupirs, mots et rires des ombres qui occupent son logement. Catherine et Éric qui s'aiment à s'en user les paumes. Puis ce garçon aux yeux tristes, à la table d'un café de la rue Saint-Denis, dans les années 1970, qui regarde mourir un demi-dieu.
    Qu'ont-ils en commun ? Tous habitent une même histoire plus grande que l'amour et la vie : celle de l'humanité, depuis sa création par les divinités anciennes, jusqu'à ce jour où elle semble bien proche de se perdre ; tous sont les témoins d'un monde au bord du gouffre qui ne sait même plus nommer ses cauchemars les plus profonds.
    Et les rats là-dedans ? Les rats, ils attendent leur tour. Et ils prient.

  • Croire ou savoir ?

    Gerard Santarini

    Un monde meilleur ? Tout le monde en rêve, plus ou moins... Mais il semble que le chemin soit encore long et pénible ! Ne serait-ce pas, entre autres, parce que les difficultés de la route sont souvent mal identifiées et les parades pour surmonter les obstacles méconnues ? Le monde souffre encore de tant d'obscurcissements, de tant d'emprisonnements intérieurs et extérieurs. La connaissance n'a pourtant jamais été aussi répandue et sa puissance aussi grande et disponible. Mais son pouvoir de libération reste encore largement ignoré, voire dénigré. La science est aujourd'hui très forte mais la conscience est encore très faible !
    Cet essai se veut une contribution à la réflexion sur les multiples résistances à l'avancement vers plus de liberté, de fraternité et de bonheur et sur les moyens de les vaincre. Il n'apporte, bien sûr, aucune réponse définitive, mais il livre quelques pistes.
    Réquisitoire contre les effets pervers des religions, nationalismes, patriotismes et autres communautarismes plus ou moins latents ou plus ou moins avoués, il est aussi un plaidoyer pour la connaissance universelle ainsi que pour le doute et la recherche qui permettent d'y accéder. Hymne à la vérité, il exhorte à l'ascèse de la compréhension, à la pratique de l'émerveillement, à l'éveil des consciences.
    L'auteur y livre son propre témoignage et propose un chemin vers une spiritualité ouverte, adaptée à notre époque et compatible avec les merveilleuses découvertes de la science.

  • Voici sept nouvelles qui explorent sans concession les grands vices de notre société : orgueil, jalousie, gourmandise, paresse, avarice, colère et luxure, les sept péchés capitaux définis dès le Moyen-Age... Mais au fil du temps, le péché s'estompe, s'adoucit, se polit, s'oublie, se pardonne. Qui est le pécheur ? L'Autre ? Un voisin ? Un collègue ? Un ami ? Votre conjoint peut-être ? Pourquoi pas vous...


  • «Não luteis contra as vossas fraquezas e os vossos vícios, pois eles é que vos deitarão por terra; aprendei, antes, a utilizá-los e a pô-los a trabalhar. Quer seja o ciúme, a cólera, a ganância, a vaidade, etc., é preciso saber como mobilizá-los para que eles trabalhem para vós na direção que escolhestes.
    »Considerai as forças da natureza, como a eletricidade, o vento, as correntes, os raios... Agora que o homem sabe como dominá-las e utilizá-las, enriquece-se. Porém, na origem, elas são forças hostis. Vós achais normal que se utilize as forças naturais; então, por que ficais surpreendidos quando vos falam em utilizar as energias primitivas que existem em vós?... Quando conhecerdes as regras da alquimia espiritual, sabereis transformar e utilizar todas as forças negativas que possuís em abundância.»
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Corbeau est très fier de montrer son beau fromage à tous ceux qui passent sous son arbre. Renard arrive et, mine de rien, complimente Corbeau et le prie de chanter pour lui. Corbeau oublie son fromage et ouvre le bec, au grand plaisir de Renard.
    Ce livre revisite la célèbre fable en utilisant un vocabulaire adapté, spécialement choisi pour les apprentis lecteurs!

  • Les chats adorent le poisson et détestent l'eau, alors imaginez le capricieux Monchou empestant le poisson et forcé de prendre un bain. Avec ce petit félin, rien n'est jamais simple, c'est à voir, qui du chat ou des maîtres, en sortira le plus mouillé.

  • Trente nouvelles qui sont autant d'histoires d'amour, de trahison, d'orgueil, de vengeance ou de complicité. Histoires tantôt cruelles, tantôt douces, empreintes de nostalgie ou de révolte. Une frontière subtile divise les textes entre le réalisme et l'imaginaire. Il s'en dégage une vérité qui naît de la fiction et une histoire imaginaire qui émerge de la réalité : elles se nourrissent l'un l'autre et ne font qu'un. Le style minimaliste que pratique l'auteure consiste à rendre avec un sens de la retenue et de l'économie, la plus grande émotion possible.

empty