• « Souviens-toi, maman : nous étions tes enfants. »

    C.K.

    C'est l'histoire d'une grande famille qui aime débattre, rire et danser, qui aime le soleil et l'été.

    C'est le récit incandescent d'une femme qui ose enfin raconter ce qui a longtemps fait taire la familia grande.

    Camille Kouchner, 45 ans, est maître de conférences en droit. La Familia grande est son premier livre.

  • Délivrances

    Toni Morrison

    Dans son onzième roman, qui se déroule à l'époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes. Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge - à autrui ou à elle-même - et du fardeau de l'humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l'avenir avec sérénité. « Rusé, sauvage, et élégant... Toni Morrison distille des éléments de réalisme et d'hyperréalisme dans un chaos magique, tout en maintenant une atmosphère narrative séductrice et poétique, voire toxique... Une fois encore, Toni Morrison déploie une écriture courageuse et sensuelle qui fait d'elle, sans doute, la plus grande romancière contemporaine. » Lisa Shea, Elle « Toni Morrison ajoute une nouvelle pierre à l'édifice d'une oeuvre [...] au sein de laquelle elle ne cesse d'examiner, d'interroger les conflits et les changements culturels de notre époque. Délivrances est incontestablement un nouveau chef-d'oeuvre. » Jane Ciabattari, BBC

  • Ce qu'il nous faut de remords et d'espérance est la chronique d'une tragédie politique, sociale et familiale. Ses personnages sont le miroir de nos haines mais aussi de notre résilience et de notre capacité à nous dresser face à l'injustice. À l'heure où les réseaux sociaux servent de catalyseurs aux jugements hâtifs et de simulacre de vérité à l'opinion publique, l'auteur nous met en garde contre nos propres dérives, en appelant à notre humanité. C'est aussi un livre de tous les combats et de toutes les victimes, qu'il s'agisse d'abus sexuels ou de délits de mauvaise gueule.
    Céline Lapertot mène avec un souffle romanesque magistral cette tragédie contemporaine et nous offre un livre coup de poing, criant de vérité.

    />


    Céline Lapertot est professeur de français à Strasbourg. Depuis l'âge de 9 ans, elle ne cesse d'écrire. Elle est aussi l'auteure de - Et je prendrai tout ce qu'il y a à prendre (2014), Des femmes qui dansent sous les bombes (2016), Ne préfère pas le sang à l'eau (2018), Ce qui est monstrueux est normal (2019) - et s'est imposé comme un écrivain à suivre de la littérature française contemporaine.

  • Le grand silence Nouv.

    En 2002 une vague de scandales déferle sur l'Église catholique de Boston. Un à un, des prêtres respectés du diocèse sont accusés d'avoir abusé d'enfants qui leur étaient confiés. Éloignée depuis longtemps de sa famille, Sheila McGann est restée néanmoins proche de son frère aîné, Art, curé dévoué et populaire d'une grande paroisse de banlieue.
    Lorsque Art se retrouve soupçonné à son tour de proximité coupable avec un jeune garçon, Sheila rentre à Boston afin de le soutenir. Leur autre frère Mike, ancien policier, est lui aussi bien déterminé à découvrir la vérité. Leurs enquêtes croisées mettent à nu des secrets familiaux et jettent le trouble sur leurs certitudes.

  • Les croisades étaient-elles une entreprise impérialiste à l'encontre de l'Orient musulman ? L'Inquisition a-t-elle brûlé des milliers d'hérétiques ? La chrétienté médiévale était-elle antisémite ? L'Église s'est-elle vraiment interrogée pour savoir si les femmes avaient une âme ? Les papes de la Renaissance ressemblaient-ils tous aux Borgia ? Pendant les guerres de Religion, les catholiques ont-ils fait preuve d'intolérance alors que les protestants incarnaient la liberté d'esprit ? Galilée a-t-il été condamné parce que les papes s'opposaient aux découvertes scientifiques ? L'Église du xixe siècle était-elle par principe hostile à la modernité ? Dans les années 1930, le Vatican s'est-il aveuglé par anticommunisme sur les dangers du fascisme et du nazisme ?

    Autant de questions explosives en forme de réquisitoire dans un procès couramment fait à l'Église catholique. Les réponses données ici par quinze historiens visent d'abord à remettre en contexte chaque question dans son époque, avec le souci d'éviter tout anachronisme. Sans jamais remplacer la légende noire par une légende dorée, cette fresque alerte et passionnante redonne sa place à une investigation historique sans préjugés ni oeillères.

  • On ne  se souvient généralement pas que la pédophilie a été considérée comme une cause défendable voici seulement une cinquantaine d'années. Au nom du processus de libération des moeurs, de grands intellectuels, de grands éditeurs, de grands journaux, à gauche mais aussi à droite, homosexuels comme hétérosexuels, l'ont défendue de façon passionnée. Certes, une telle position faisait débat. Mais certains étaient résolument convaincus que la lutte en faveur de la pédophilie était un combat politique qui valait la peine d'être mené.Ce livre se replonge dans les controverses de l'époque et passe à la loupe les arguments des différents protagonistes. L'auteur observe ensuite comment ces controverses s'arrêtent, la défense de la pédophilie devenant peu à peu impossible. Mais c'est en 2020, avec la publication du Consentement de Vanessa Springora, que la question pédophile subit sa dernière métamorphose. Dans le sillage du mouvement #metoo, le livre connaît un retentissement mondial et paraît faire passer la France à une ère nouvelle : celle où l'on sait prendre la parole des victimes au sérieux.
    Cet ouvrage reprend les thèmes explorés dans L'enfant interdit et se veut un condensé de ce texte rendu accessible pour le grand public

  • Le groupe lyonnais qui a dénoncé les affaires de pédophilie dans l'Église prend la parole. Mais cette fois pour demander une grande concertation nationale afin que la France en finisse avec les violences sexuelles sur mineurs. Un cri, un appel et une sommation. Crucial.
    Dénoncer ne suffit pas. Il faut aussi réformer. Si l'on veut que cesse enfin le massacre moderne des innocents, le saccage de l'enfance abandonnée au silence et à la dénégation.
    Sans le courage de " La Parole Libérée ", l'association lyonnaise qui a révélé les violences sexuelles commises sur les plus jeunes par des religieux, jamais sans doute ce scandale n'aurait été autant connu et débattu au sein de la société française.
    Aujourd'hui, ses membres ne sauraient se satisfaire d'avoir brisé l'omerta. C'est à un véritable Ségur des violences sur mineurs qu'ils appellent. À une concertation nationale incluant les autorités, les experts, les acteurs, les victimes. Et qui sans ignorer l'ampleur de ce fléau dans l'Église, s'appliquerait à tous les lieux qu'étreint ce mal : les institutions, les écoles, les clubs, les foyers, les centres de loisirs, et hélas, les familles.
    Le glaçant état des faits que dresse ce livre blanc, et qui est sans précédent, n'est pas gratuit. Il introduit 30 préconisations claires, simples et possibles, sur les pratiques judiciaires, les politiques publiques, les lois à parfaire.
    Un livre d'information pour que l'on ne puisse plus dire : " Je ne savais pas. "
    Un livre de combat pour que nous changions ensemble la vie de millions d'enfants.

  • L'enfant interdit : de la défense de la pédophilie à la lutte contre la pédocriminalité Nouv.

    On se souvient de mieux en mieux que la pédophilie a été considérée comme une juste cause dans les années 1970-1980. Au nom de la libération des moeurs, de grands intellectuels, de prestigieux éditeurs, des journaux renommés, à gauche mais aussi à droite, des hétérosexuels comme des homosexuels, l'ont défendue avec passion, alors même que cette idée était loin de faire l'unanimité. Ce livre nous replonge dans cette époque et passe au scalpel les arguments des différents protagonistes.
    Aujourd'hui, la pédophilie, ou ce qu'on appelle désormais la pédocriminalité, est quasi unanimement considérée comme la pire chose qu'on puisse imaginer et celle-ci suscite d'autant plus la répulsion qu'elle est toujours plus envahissante tant dans l'espace public que dans notre propre intériorité.
    /> Pourtant, les sciences sociales sont restées presque totalement muettes sur ce problème, alors même que de nombreuses questions restent sans réponse  : comment certaines élites ont-elles pu tenter de légitimer la pédophilie dans ces années-là  ? Comment, en quelques années, le pédocriminel est-il devenu un danger pour la société  ? Pourquoi un tel retournement a-t-il été aussi rapide que radical  ? Qu'est-ce qu'a changé le phénomène #MeToo  ? Ce sont ces énigmes, et quelques autres, que cet ouvrage tente de résoudre.

  • À qui confier la prévention, la dénonciation et l'interdiction de l'abus ? À Dieu, répond Philippe Lefebvre, montrant comment il intervient dans les vies des personnages bibliques. Un Dieu qui, lui, pratique vraiment la tolérance zéro. Et qui attend que son Église se conforme à sa réprobation absolue. Un pamphlet salutaire.
    Comment tuer Jésus ? En voulant ignorer le mal. Trop longtemps, l'Église s'est tue sur les abus qui avaient lieu en son sein. Trop longtemps, l'Église n'a pas confronté ce scandale à la lumière de l'Écriture. Trop longtemps, l'Église a cru qu'elle n'avait qu'à continuer un chemin déjà connu.
    C'est pourquoi Philippe Lefebvre a décidé de prendre la parole. Sans outrance ni effet, sans fard ni concession, le plus créatif des exégètes éclaire les témoignages contemporains à la lumière de nombreuses pages bibliques et montre comment toute intervention divine refuse les sentiers tracés d'avance. Et combien sont exaltés, au contraire, la disponibilité, l'éveil, la bifurcation, afin de ne laisser personne sur le bord du chemin.
    De Moïse, qui fait un détour pour rencontrer Dieu dans le Buisson ardent, au Samaritain de la parabole, qui fait un détour pour prendre soin d'un blessé, la logique du cheminement est de savoir bifurquer pour un bien qui, pour être inconnu, n'en est pas moins pressenti comme supérieur, nécessaire.
    Voilà ce que nous enseigne Dieu lui-même, qui va à rebours des silences coupables et des processus convenus.
    Sinon ? Sinon, notre silence tue Jésus, son enseignement et tous ceux qui, en Lui, sont bafoués.
    Un livre choc. Un écrit salutaire.

  • J'attendais mes seins avec impatience.C'est à partir des p'tits oeufs au plat que tout s'est déglingué. Comme s'ils s'étaient passé le mot pour gâcher ma joie toute nouvelle. Ça a commencé dans le bus. C'est là que j'ai vu le regard des hommes changer. Enfin de certains hommes... Ceux-là, ils ne se gênaient pas pour me regarder. Ou plutôt pour me regarder directement dans les seins. Pas gênés ! Tranquilles.Je détestais ça.

    Après avoir été clown, réalisatrice de films vidéo, ou encore Miss Météo, Sandrine Beau est maintenant animatrice radio sur France Bleu Besançon. Elle publie des albums et des romans, elle est l'auteure notamment de Toute seule dans la nuit - Alice, 2014 (prix Chronos 2015), On n'a rien vu venir - collectif, Alice, 2012 (sélection Prix Ados en colère, Prix Albert Camus...), Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma - Alice, 2015 (sélection prix Michel Tournier 2017).

  • Psychopathologie de la pédophilie : identifier, prévenir, prendre en charge Nouv.

    Comment comprendre l'horreur ordinaire ? Les auteures s'attaquent au tabou de la pédophilie, et explorent la réalité de cette criminalité sexuelle sur les enfants, si souvent occultée. Elles décortiquent le fonctionnement psychique des agresseurs, caractérisent les différentes typologies d'agression (exhibitionnisme, inceste, détournement de mineurs, pornographie d'enfant, etc.) et les traumatismes engendrés.
    L'ouvrage aborde également les procédures judiciaires et administratives - lois, procédures de signalement, réformes du Code pénal, dépôts de plainte, enquêtes sociales... - et dénonce certains dysfonctionnements institutionnels. À partir de cas cliniques, d'analyse des dynamiques familiales et institutionnelles, les auteures s'interrogent sur les effets permissifs d'une société souvent complice, par peur, ignorance ou perversion.
    Destiné aux professionnels (si souvent démunis) du soin, du droit et de la prise en charge des victimes, des témoins et des agresseurs, cet ouvrage propose des pistes concrètes d'identification, de prévention et de prise en charge, afin que les victimes soient enfin entendues, reconnues, soignées, et que justice leur soit rendue. Ainsi, c'est la société tout entière qui bénéficiera des effets durables d'une prévention adéquate et cohérente.

  • Soixante ans après Lolita, roman phare de Vladimir Nabokov écoulé à 50 millions d'exemplaires dans le monde, Christophe Tison donne la parole au personnage principal de cette oeuvre subversive : Lolita. Ému et fasciné par cette jeune fille dont il partage l'expérience - victime d'une relation abusive qu'il a racontée dans Il m'aimait, succès de librairie paru en 2004 chez Grasset - il a rédigé le journal de Lolita pour offrir une voix à l'adolescente. D'un monument, Christophe Tison a tiré un chef d'oeuvre. Dans une langue ciselée, il nous plonge dans les pensées lucides et futiles de Dolorès, nous fait ressentir l'ambivalence de sa situation.

    Ce roman bénéficie du soutien de la Fondation Nabokov et de Maurice Couturier, universitaire spécialiste de Nabokov, traducteur officielle de Lolita.

    Christophe Tison est écrivain, auteur de plusieurs romans dont Te rendre heureuse (L'Arpenteur/Gallimard, 2013). Il a également publié des récits autobiographiques dont le best seller Il m'aimait (Grasset) ou encore Résurrection (Grasset).

  • Pourquoi l'Église, qui a des normes très strictes sur la sexualité, compte-t-elle tant de prédateurs sexuels ? Pour quelles raisons a-t-elle laissé faire et ignoré la souffrance des victimes ? Comment peut-elle éradiquer ce fléau ? Dans cette enquête de terrain sans précédent, Sophie Lebrun répond à ces questions et propose des solutions.
    En quelques mois, tout a basculé. Ce qui était caché est étalé au grand jour. Ce qui était considéré comme l'oeuvre de quelques brebis galeuses s'avère être un phénomène généralisé. L'ampleur des actes de pédophilie ne peut plus être niée, tant par le nombre des victimes que par ce qu'elle révèle d'un système d'abus de pouvoir et d'une loi du silence le couvrant.
    Pour enquêter, l'auteure s'est immergée dans les affaires les plus emblématiques, a rencontré les victimes, suivi les procès des accusés, interrogé la hiérarchie de l'Église et consulté de nombreux spécialistes des abus sexuels. Elle nous présente ici un panorama exhaustif de ce drame, tout en essayant de comprendre l'impensable et en proposant des clefs pour lutter contre ce fléau. Un travail rigoureux et objectif qui fera date.

  • Des prêtres sont coupables de pédophilie. Il faut donner la parole aux victimes. C'est justice. Des prêtres se suicident. Le silence recouvre leur geste. A rebours des idées reçues, la crise que traverse l'Eglise nous appelle à une redécouverte de l'autorité spirituelle. Un livre-choc sur la vérité des curés de France.
    Des prêtres sont coupables de pédophilie. Il faut donner la parole aux victimes. C'est justice. Des prêtres se suicident. Le silence recouvre leur geste. Hors de l'Église mais aussi dans l'Église. Une crise ne saurait effacer un abandon. La souffrance qu'elle cause vient s'ajouter à d'autres, devenues l'ordinaire des vies consacrées.
    Quelle est leur source ? La dureté de l'institution ? La dureté de l'adhésion ? La dureté de la mission ? Quel est l'impact de la sécularisation ? Comment exprimer la solitude du sacerdoce ? Peut-on se contenter de dénoncer le cléricalisme ?
    Ou le prêtre n'est-il pas fils engendré et accompagné par l'évêque pour se faire père à son tour ? C'est l'amour paternel qui fait la prêtrise et le manque de paternité reçue et donnée, qui la vide de son sens.
    À rebours des idées reçues, cette crise nous appelle à une redécouverte de l'autorité spirituelle.
    Un livre-choc sur certains aspects du sacerdoce en France.

  • Par delà le choc des émotions, les scandales qui affectent l'Église réclament une critique de fond sur leurs vraies causes : six théologiens majeurs rompent avec la langue de bois et posent ici les plus dérangeantes questions.
    L'omerta sur les abus sexuels dans l'Église est levée. Mais comment l'Église s'empare-t-elle de cette question ? Et quel peut être l'apport de théologiens accompagnant des personnes victime d'abus ? Ils sont cinq à identifier ici la responsabilité spécifique de la théologie et de ce qui doit évoluer en elle " au coeur de la crise ". Ils pointent du doigt les sujets sur lesquels l'Église doit se repositionner dans son enseignement afin de prévenir les dérives.
    Quand la foi est source de manipulations, quand le silence augmente la gravité des fautes, quand l'autorité d'un ministre ordonné par l'Église justifie les plus graves désordres, quand la formation des prêtres élude ces problèmes... Tout est passé en revue pour offrir une réponse courageuse.
    Un livre choc.

  • UnPur

    Isabelle Desesquelles

    • Belfond
    • 29 Août 2019

    Quand l'enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ?
    Garder ce qui disparaît, c'est l'oeuvre d'une vie. C'est notre enfance.

    Benjaminquejetaime et Julienquejetaime, c'est ainsi que leur mère les appelle. Tous les trois forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Le destin en décide autrement quand un inconnu pose les yeux sur les jumeaux, se demandant lequel il va choisir.
    Quarante ans plus tard s'ouvre le procès du ravisseur, il n'est pas sur le banc des accusés, et c'est sa victime que l'on juge.
    Quand l'enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ?
    De l'Italie - Bari et Venise - au Yucatán et ses rites maya ancestraux se déploie ici l'histoire d'un être dont on ne saura jusqu'au bout s'il a commis l'impardonnable.
    À sa manière frontale et poétique, Isabelle Desesquelles joue avec la frontière mouvante entre la fiction et le réel, et éclaire l'indicible.
    Roman de l'inavouable, UnPur bouscule, envoûte et tire le fil de ce que l'on redoute le plus.

  • Entre scandales planétaires et luttes intestines, où va l'Église catholique ? Le pontificat de François marquera-t-il la fin de la papauté classique ? Comment la première religion au monde affrontera-t-elle demain ? Le panorama sans concession du plus complet des journalistes religieux.
    Où va l'Église ? Crise morale, crise de gouvernance, crise doctrinale, scandales sexuels et financiers...
    Jamais l'Église n'a semblé être aussi ébranlée.
    Pour comprendre ce marasme, Henri Tincq, journaliste religieux, propose une relecture des pontificats de Jean Paul II et de Benoît XVI, puis traite de la lutte menée depuis cinq ans par le pape François pour endiguer ce fléau. Du déni à la sidération, il passe en revue les réactions et les fractures du monde catholique et suggère des pistes de réforme pour mettre fin à ce " cléricalisme " qui, pour le pape, est la source de tous les abus.
    Le livre d'investigation le plus complet sur la question.
    Un ouvrage essentiel.

  • «J'avais décidé de ne pas en parler.
    Je me disais : si tu commences, on verra que tu as peur et tu seras bien obligée d'avouer que tu as peur.
    Tant que je n'en parlais pas, ce n'était qu'un songe un peu déplaisant.»

  • L'inspecteur Ray Lennox a quitté Édimbourg pour Miami après une dépression due à l'abus de stress et de cocaïne et à une sale affaire d'infanticides sexuels. Mais sa fiancée ne songe qu'à préparer leur mariage et il se retrouve seul et désoeuvré en Floride. Quand un toxico lui présente une fillette de dix ans victime de prédation sexuelle, Lennox décide de la protéger, à tout prix...

  • Centre-Sud. Entre la Sainte-Catherine, Mel et Jo, les putes travesties, et le parc
    jonché de seringues, Aïcha traîne son enfance cassée par son beau-père. Elle
    rencontre Baz et devient amoureuse. Une chose grave leur arrivera. Pour sauver
    sa peau, pour protéger Baz, Aïcha, forcée de s'expliquer à une travailleuse sociale,
    revoit son histoire et multiplie les versions des faits. Dans un monde si mal foutu,
    qui dit vrai et qui peut dire où se situe la réalité ?
    Une confrontation déchirante et drôle où l'émotion court. La langue à fleur de peau de Et au pire, on se mariera se trouve à la croisée du romanesque, du théâtre de rue et de la déposition.

  • Ce roman choc raconte la vie tumultueuse d'une famille nord-vietnamienne ballottée par les caprices de l'Histoire et aux prises avec sa propre folie. À travers un récit teinté d'humour, on découvre les aventures rocambolesques d'un clan familial dans sa longue migration, depuis l'Indochine française, la guerre du Vietnam et jusqu'à son exil à Montréal. Saisissant portrait de quatre générations dans un univers où tous les repères s'écroulent.

    Le personnage pivot de ce récit romancé est le cousin Daniel, qui meurt du sida à Montréal en 1986 et dont personne ne mentionne plus le nom. Du grand-père opiomane jusqu'à ce jeune cousin homosexuel, tous vivent dans leur chair les blessures de la guerre. Avec leurs faiblesses et leurs rêves, ils se débattent pour survivre à la désintégration de leur monde ordonné, disparu dans les vents du changement.

    C'est la guerre vécue de l'intérieur avec ce qu'elle entraîne comme débordements et excès. Pas de statistiques, pas d'images de bombardements. Non. On se cache dans un garage, on dort entassé sur la paille, on s'enfuit dans des rizières, on continue de travailler, de jouer, de se droguer, d'aller au restaurant, de rire, et on baise plus souvent qu'à l'habitude pour oublier ou faire semblant que la vie continue, on n'a plus de règles ni de contraintes, la honte et la peur du scandale ont disparu.

    Un roman hypnotisant qui allie l'historique et l'intime.

  • Dieu est mort

    Damien Ruzé



    Une tueuse d'enfant expose en temps réel ses faits et gestes, un flic - au passé déchiré et aux méthodes surannées - mène l'enquête.

    ` Il est malade ton chien ou quoi !?'
    Bingo. Quelle phrase ! Quelle putain de phrase ! Marcher vers l'animal qui tente de re décoller avant de choir à nouveau, groggy, camé, réacteurs coupés. Plus la force d'aboyer. "On", puis "off". Plus d'énergie. D'électricité. S'agenouiller près du bestiau et l'inspecter. Entendre la fillette en route vers moi, petits pas froissant l'herbe. Fermez les yeux. Deux secondes. Compter. Un, un, deux, deux. Relever la tête. Last call. Scanner le paysage. Tout le paysage. Le disséquer. Pas de blip sur le radar. Personne. Un miracle. La dernière touche. Humer le parfum du jeune corps femelle qui pose un genou à terre et prend dans ses mains la grosse gueule aux yeux révulsés. Action. Paume à l'arrière du crâne. Doux contact des cheveux couleur paille. Bouton de rose des lèvres qui articule un "Que..." interrompu et angoissé. Avorté. Canule. Geste vif. Précis. Professionnel. Vaporisation savamment calibrée. Un seul pschittt suffit. Effet instantané. L'organisme qui se fige. Pupilles à la retourne.
    Bras de Morphée. Charger l'enfant endormie sur l'épaule comme un gibier. Reculer sans précipitation jusqu'à l'orée. Bruit des ronces griffant mes jeans, comme une fermeture éclair que l'on zipperait. Réfugiée à l'abri de la canopée, pivoter et descendre à fond de train le goulet dévalant jusqu'au Range en se retenant de hurler.
    Damien Ruzé vient de publier son premier roman « Fin d'Amérique » chez Krakoen. Ska a déjà publié une nouvelle « Hauts-Lieux », voici « Dieu est mort ». Une descente au coeur du mal. Un récit terrifiant au style halluciné. Un grand texte noir, un auteur à suivre.

  • Pluie d'étoile

    Dominique Duprey

    Ce livre est un clin d'oeil espiègle, sérieux et plein d'humour, destiné à tous. Qui n'a pas été secoué par une épreuve ? Y aurait-il un langage secret à découvrir, au-delà des obstacles ? Ce dictionnaire peut se lire « au hasard », par petites touches, tout simplement parce que nous avons tous en nous une "zone d'ombre", ces choses non résolues et qui nous gênent plus ou moins... Est-ce pour autant qu'il faut « aller en thérapie » ou y envoyer, si tant est que c'est possible et souhaitable, un de ses proches ?

    Autour d'anecdotes pétillantes, profondes et touchantes, parfois drôles mais toujours profondément humaines, ces pages démystifient complètement ce qu'est ou peut devenir une thérapie. Pied de nez aux idées reçues, il parle avec le coeur de cette aventure profonde,  parfois tempétueuse, mais avant tout jubilatoire.    

    Ainsi Pluie d'étoile a été imaginé pour étonner, surprendre, interroger, taquiner... :  ceux qui, bien entendu, suivent une thérapie ; ceux qui n'osent pas en entreprendre une ; ceux qui n'y connaissent rien et aimeraient néanmoins en savoir davantage ; ceux que la thérapie effraient par avance ; ceux qui estiment que « c'est pour les fous » ; ceux qui se pensent « nuls de chez nuls », et enfin, ceux qui fuient les écrits trop théoriques.     

    Vous réconcilier avec les psy, voire et surtout avec vous-même, qui sait, c'est l'enjeu fantastique de ce livre qui ne remplacera sûrement pas un petit ou grand détour chez votre psy préféré, si besoin est !... 

  • L'humour macabre et cinglant domine ce premier roman déroutant, surréaliste, aux dimensions mythiques. / Récit échevelé qui chevauche des mondes parallèles, «la Prison rose bonbon» entraîne l'anti-héros, Raymond Quatorze, dans une série d'aventures qui le mènent inexorablement au coeur de son propre délire. Ce jeune homme au passé chargé réussira-t-il la mission que lui ont confiée les enfants ailés bannis de Barnumbourg par leurs parents ? Raymond Quatorze les trahira-t-il, lui qui sème les cadavres sur sa route comme d'autres les bonnes actions ? Saura-t-il sauver Babeth, son grand amour ? / Sous ses apparences de roman policier, de roman d'aventures et de conte fantastique, le roman traduit le drame d'un homme pris dans l'étau de son corps, impuissant devant l'amour.

empty