• Corentine

    Roselyne Bachelot



    Corentine ou l'histoire d'une revanche sur un avenir de malheur et de servitude.

    En 1890, une petite fille naît dans une famille de paysans bretons au coeur de ces montagnes noires où la misère pousse des milliers de gens à émigrer.
    Ses parents vont la placer, alors qu'elle n'a que sept ans, chez un riche propriétaire où, disait-elle, elle put enfin manger à sa faim.
    À douze ans, alors qu'elle ne parle quasiment pas le français, elle part comme domestique à Paris. Elle y connaît les humiliations, l'exploitation, le mépris, la violence d'un monde qui n'épargne rien ni personne.
    Jusqu'au jour où un homme pas comme les autres frappe à sa porte. La malchance a-t-elle enfin tourné ?
    Corentine était ma grand-mère. Une femme exceptionnelle qui m'a légué l'enseignement le plus précieux : savoir qu'il suffit de se battre pour transformer sa vie en destin.
    R. B.

  • Les parcours personnels et professionnels de dix hommes contemporains, des gars passionnés qui ont fait leur marque dans différents domaines, sont autant de modèles qui démontrent aux jeunes qu'il est possible d'atteindre leurs objectifs et de réaliser leurs rêves peu importe leurs origines culturelles ou sociales. Ces portraits inspirants sont aussi la preuve que tout est possible.

  • Devenir chanteur populaire, policier ou médecin constitue un rêve pour de
    nombreux jeunes. Beaucoup se sentent appelés, peu seront élus. Certains
    jeunes s'acharnent à poursuivre leur rêve pendant des années, malgré la
    faiblesse de leur dossier scolaire ou leur manque d'aptitudes artistiques,
    physiques ou intellectuelles. Ce livre explique comment ils passent de l'intérêt
    à l'acharnement vocationnel et parle des conséquences négatives à ne pas
    décrocher. Il s'adresse aux parents, aux enseignants et aux professionnels
    de la relation d'aide.

  • Emy, Titi, Ted et Blaise forment la bande des Oizofilos. Ces drôles de volatiles aux nez en forme de carotte se posent quotidiennement une foule de questions: «Se tromper, c'est grave ou non?» «C'est quoi, le respect?» «Le sens des mots peut-il nous mélanger?» Pause philo regroupe 10 histoires parues dans le magazine Les Explorateurs entre novembre 2018 et avril 2020. Entre chaque planche, une double page permet d'approfondir la réflexion, seul ou en groupe.

  • Les parcours personnels et professionnels de dix femmes contemporaines, des filles « allumées » qui ont fait leur marque dans différents domaines, sont autant de modèles qui démontrent aux jeunes filles qu'il est possible d'atteindre leurs ambitions et de réaliser leurs rêves peu importe leurs origines culturelles ou sociales. Ces portraits féminins inspirants sont aussi la preuve qu'il n'y a pas de métiers réservés exclusivement à une élite masculine.

  • Une précarité, une perte : ce petit art de vivre pourrait-il arriver dans ses retranchements, fragilisé par le temps et une certaine usure des efforts ? Une crainte, mais empreinte de désir, car il s'y glisse aussi une persévérance, une prédisposition pour quelques échappées de lumière et de beauté.

    J'ai pensé trouver au retour un paquet, une lettre, une fleur. Cela suffisait pour me donner l'envie de rentrer. J'étais déjà préparée à ce qu'il n'y ait rien, mais ce rien avait déjà une aura.

  • Dans la famille de Martin, on adore manger des carottes et courir à fond de train. Comme tous les lapins, on attend le printemps avec impatience, car c'est à ce moment que se tient la première course à relais. Cette année, c'est la première fois que Martin y ­participe. Il espère être invincible comme son papa, sa maman et son grand frère qui ont toujours remporté le championnat. Pour réussir, ­Martin doit surmonter sa nervosité et développer sa confiance en lui, ­malgré les embûches qu'il rencontre au fil de la compétition.


    Allô les sons propose des contes amusants qui préparent l'enfant à lire et à écrire. Dans Martin et la course à relais, il découvre quatre façons d'écrire le son « in » : in, im, ain et ein. À mesure que l'histoire progresse, la répétition de ces graphies attire l'attention du jeune lecteur et lui fournit l'occasion de consolider la prononciation, la lecture et l'écriture de ce son.

    La version numérique de l'album permet d'entendre les sons en cliquant sur les onomatopées présentes dans les illustrations.

  • David Lonergan a accompli ce que personne d'autre n'avait réussi avant lui : assurer une critique littéraire et artistique des productions acadiennes sur une longue durée. Il agit en passeur entre l'auteur et le lecteur, un passeur informé et attentif, respectueux des oeuvres qu'il critique et des lecteurs auxquels il s'adresse.



    Plus de 120 oeuvres d'une soixantaine d'auteurs y sont commentées. Comme l'affirme le professeur et spécialiste de la littérature acadienne Raoul Boudreau dans sa préface : « Les textes réunis ici contiennent l'essentiel et donnent une idée tout à fait représentative et globale de la littérature acadienne de ces années. »



    Le poète et artiste multidisciplinaire Herménégilde Chiasson, lui-même sujet de plusieurs de ces chroniques, considère que « l'idée de recueillir ces chroniques pour en faire un livre est un projet admirable, qui rassemble dans un même ouvrage un discours foisonnant et une pensée plurielle, composant un puzzle dont tous les morceaux recomposent un tableau complet et surprenant. »



    Écrit dans un style simple, limpide et vivant, sans autre prétention que de faire découvrir et apprécier la littérature acadienne, «Tintamarre» s'adresse à tous ceux et celles qui aiment la littérature qu'ils soient lecteurs, étudiants, enseignants ou professeurs.

  • Ce roman autobiographique retrace les péripéties d'un Français installé au Pérou depuis vingt ans, les difficultés d'adaptation et le choc des cultures inhérents à toute immigration. On a coutume de décrire les problèmes auxquels les migrants du Sud sont confrontés en arrivant en Europe, sans imaginer que l'inverse, un Européen allant vivre dans un pays « pauvre », éprouve les mêmes dépaysement, désarroi et confusion, ressent la nostalgie, la solitude, subit lui aussi la discrimination.
    Cette aventure est également un voyage, une découverte, dans ce pays si surprenant, parfois déroutant, mais tellement attachant.
    Finalement, l'histoire de ce parfait autodidacte démontre qu'on peut arriver à une situation économique enviable, sans études, sans capital, à n'importe quel âge, simplement par persévérance et une foi sans faille, quels que soient les obstacles, même paraissant insurmontables.

  • Babette vit dans un immense manoir avec son oncle et ses animaux préférés. Tout va bien dans la vie de la petite fille jusqu'au jour où les biscuits d'Adèle, la gouvernante, commencent à disparaître. Équipée d'une loupe de lecture, Babette décide de mener l'enquête. Malheureusement, tous les indices rendent suspect tout le monde. Comment identifier le voleur dans cette bande de gourmands ? Pour le savoir, Babette élabore un plan. Un soir, elle remplit une assiette de biscuits au gingembre et s'en sert d'appât pour attraper le coupable. Elle sera bien surprise de découvrir son identité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Gardez le moral au top

    Michel Kongolo

    • Bookelis
    • 26 Novembre 2018

    La motivation chrétienne dans la marche chrétienne est d'une très grande importance, car elle permet à tout enfant de Dieu d'aller de l'avant contre vents et marées. Pour ce faire, l'auteur a rassemblé 230 différentes pensées personnelles sous forme de conseils de motivation chrétienne accompagnés de versets bibliques, destinés à vous apportez réconfort spirituel et soutien moral, afin de vous encourager à aller jusqu'au bout des épreuves que vous traversez, et que vous sortiez vainqueur de celles-ci.

    Après l'avoir lue, les frères furent réjouis de l'encouragement qu'elle leur apporter. (Lire Actes 15.31)

  • Cassel mai 1213
    Foulque, drapier flamand, échappe avec sa famille à l'incendie de sa ville sur ordre de Philippe-Auguste. Bien que jetés sur les routes avec quelques hardes, deux adolescents et six moutons, à la recherche d'une cité plus sûre, l'adversité ne viendra pas à bout de l'humanité des deux amis drapiers qui se sont promis de se rendre à Compostelle. Au hasard de leur périple qui les conduit dans un premier temps à Amiens, des marginaux comme un mendiant en errance, un jeune apprenti brigand ou encore une jeune pensionnaire de la maison publique viendront grossir leur groupe et contre toute attente, intégrer leur famille, dans une société médiévale semée d'embûches. La route est longue jusqu' à Compostelle et la tentation du crime est grande !
    La Persévérance du moineau, chronique d'une famille de drapiers aux prises avec l'Histoire, entre cruauté et superstitions, réussite économique et entraide chrétienne, met le focus sur la capacité des personnages à embrasser une nouvelle existence, à l'encontre de tout déterminisme social, pour peu qu'ils adoptent la persévérance du moineau se nourrissant à travers les sols gelés.

  • Mérika adore danser. Ses parents le remarquent et l'inscrivent à une école de ballet. Toutefois, comme Mérika a la trisomie 21, il est difficile pour elle d'effectuer les mouvements avec autant de précision que les autres fillettes. Quand le spectacle de fin d'année arrive, Mérika a encore un peu de difficulté à suivre le rythme. Qu'à cela ne tienne, la professeure, avec l'aide des autres élèves, décide d'adapter la chorégraphie afin d'y inclure un nouveau personnage : une étoile filante !

  • Perseverance et abandon en formation a distance - de la comprehension des facteurs d'abandon aux pro Nouv.

    Alors que la formation à distance se développe rapidement depuis une vingtaine d'années, décideurs et chercheurs tentent encore de saisir les raisons pour lesquelles les abandons sont si importants. Bien qu'il soit difficile d'établir des comparaisons entre les formations suivies en présence et à distance, on remarque tout de même un taux de persévérance plus grand du côté de la formation en face-à-face. Cet ouvrage propose donc de cerner les principaux facteurs de persévérance et d'abandon dans l'enseignement supérieur à distance, en s'intéressant tant aux étudiants universitaires en formation à distance dans leur ensemble qu'à des profils plus particuliers comme ceux des étudiants autochtones ou en situation de handicap. Les angles d'approches variés et complémentaires adoptés dans ce livre permettent de croiser des facteurs tels que les caractéristiques socioéconomiques, scolaires et environnementales des apprenants, leurs stratégies d'apprentissage, le design pédagogique des cours qu'ils suivent ou l'accompagnement dont ils bénéficient.

    Ce collectif d'auteurs québécois et européens offre ainsi une vision nuancée et finement argumentée de la persévérance et de l'abandon en formation totalement ou partiellement à distance. Tant des dispositifs de longue date que d'autres plus récemment développés ou en cours de création sont analysés. Ce faisant, les onze chapitres permettent d'aller au-delà des critiques de la formation à distance centrées sur l'abandon en proposant des éléments de compréhension des phénomènes en jeu et des pistes d'action. Ce livre s'adresse aux enseignants, chercheurs et décideurs intéressés à mieux saisir les particularités de la formation à distance pour favoriser la persévérance des étudiants.

    Cathia Papi est professeure titulaire au Département d'éducation de l'Université TÉLUQ. Elle mène des recherches portant sur le tutorat, les interactions en ligne, les pratiques éducatives instrumentées et l'apprentissage à distance. Elle est également directrice de l'Observatoire du numérique en éducation (ONE) et rédactrice en chef de la revue Médiations & médiatisations.

    Louise Sauvé est directrice du Centre de recherche publique SAVIE et professeure au Département d'éducation de l'Université TÉLUQ. Ses recherches portent sur les facteurs de risque d'abandon et les dispositifs de soutien à la persévérance aux études, la personnalisation de l'apprentissage et les jeux éducatifs, et ce, du secondaire à l'université, en milieu de travail et auprès des aînés.

  • Florence rêve de partir en Chine. Elle ouvre donc un kiosque où elle vend toutes sortes d'objets et propose des activités. D'un atelier d'origami à des cours de taï-chi, Florence ne manque pas d'imagination. Son petit commerce lui permettra-t-il de financer son voyage ?

  • Daphné est plutôt timide et manque de confiance en elle. Elle trouve sa vie grise et ennuyeuse. Elle a peu d'amies, sans compter qu'elle est le souffre-douleur de « Maxime La Terreur ». Pour tromper son ennui, sa mère lui remet le livret des activités sportives et récréatives offertes dans la ville. Daphné se découvre alors un nouvel intérêt qui va transformer sa vie. Comment s'y prend-elle pour que le petit nuage noir qui planait au-dessus de sa tête cède la place à un arc-en-ciel de bonheur ?

  • Sam Samson est amoureux de Béatrice, la plus merveilleuse fille de sa classe dont c'est l'anniversaire vendredi. Sam a choisi ce jour-là pour lui déclarer son amour. Mais il y a un problème : Sam bégaie et il est persuadé que Béatrice ne s'intéressera jamais à lui pour cette raison. Il fait donc appel à ses amis pour trouver une solution avant le jour fatidique. Une démarche qui s'avère plutôt ardue...

  • Battu par trois fois à un concours de poésie, Walid, jeune prince orgueilleux, décide de se venger. Il impose à son adversaire, un humble tisserand, des épreuves a priori insurmontables, comme tisser un tapis contenant toute l'histoire de l'humanité. Inspiré par les djinns, le vieil homme y parvient mais meurt d'épuisement. Le tapis est volé. Pris de remords, Walid part à sa recherche.

  • Michel Sarrazin était un homme de sciences. Un homme curieux de tout ce qu'il l'entoure, tant des êtres humains que des plantes et des animaux. Lorsqu'il débarque en Nouvelle-France, il voit là une occasion de venir en aide à ses contemporains tout en nourrissant sa soif de découvertes. Quelques temps après son arrivée, il devient rapidement indispensable; il est appelé de toutes parts non seulement pour soigner les malades mais également pour développer les concepts de base de l'hygiène et prévenir les épidémies. Les sciences et la médecin de cette époque étaient fort différentes d'aujourd'hui et Michel Sarrazin, par sa persévérance, sa curiosité et son dévouement, a contribué à leur évolution. Un homme et un scientifique à découvrir.

  • «Jacques Cartier prépare minutieusement son premier voyage. Comme il est soutenu par le roi de France, il parvient à lever son équipage. Le 20 avril 1534, il assiste à la messe et au sortir de l'église, toute la ville l'accompagne sur les quais. La foule en liesse veut assister au départ de ce grand personnage auquel rien ne résiste. Il appareille avec deux navires ornés du drapeau fleurdelisé, symbole de la royauté. C'est le départ pour la grande aventure. En moins de trois semaines d'une traversée assez tranquille, Jacques Cartier passe au large de Terre-Neuve. Comme les glaces lui barrent le chemin, il se réfugie dans une crique. Le 21 mai, il repart plein nord. Il découvre alors une île couverte d'oiseaux, qu'on nomme aujourd'hui Fous de Bassan. Un peu plus tard, le navigateur croise un ours sur son chemin. Dans son premier récit de voyage, il le décrit comme "grand comme une vache, aussi blanc
    qu'un singe".»

  • La vie de Marie Rollet prit son envol par un
    doux matin ensoleillé du printemps alors
    qu'elle se rendait chez l'apothicaire. Derrière
    le comptoir, le destin avait le visage de Louis
    Hébert. Entre les deux jeunes gens commença alors une tendre histoire d'amour qui les mena jusqu'en Nouvelle-France où ils vécurent une vie exemplaire.
    Parce qu'elle a été la première mère de famille à s'établir au pays avec ses enfants, parce qu'elle n'a jamais perdu courage malgré les nombreuses épreuves qui ont parsemé sa vie, Marie Rollet mérite de porter le titre de « Mère de la Nouvelle-France ».

  • Tout au fond de la mer immense, un minuscule grain de sable s'ennuie. La solitude lui pèse de plus en plus jusqu'au jour où il est subitement porté jusqu'à la surface. Balloté par le vent et les vagues qui deviennent tempête, le minuscule
    grain de sable est expulsé de son univers
    pour être projeté dans celui de Mina et
    de son fidèle compagnon Oscar. C'est le début d'une grande aventure, bien plus vaste que les rêves du petit grain de sable, car la vie réserve encore bien des surprises au minuscule héros de cette histoire.

  • Il y a très longtemps, Dame Yolaine et Sire Cédric vivaient un grand amour. Le chevalier partit en croisade. Un jour, un cavalier inconnu apporta un message. La Dame devait réunir une rançon pour libérer son époux. Yolaine vendit tout ce qu'elle pouvait. Ensuite, elle se mit à broder afin de compléter la somme. Mais le doigt qui poussait l'aiguille commença à saigner...

empty