• Noeud après noeud, jour après jour, toute une vie durant, ses mains répétaient les mêmes gestes, nouant et renouant sans cesse les fins cheveux, comme son père et le père de son père l´avaient fait avant lui... N´est-ce pas étrange qu´un monde entier s´adonne ainsi au tissage de tapis de cheveux ? l´objet en est, dit-on, d´orner le Palais des Étoiles, la demeure de l´Empereur. Mais qu´en est-il de l´Empereur lui-même ? N´entend-on pas qu´il aurait abdiqué ? Qu´il serait mort, abattu par des rebelles ? Comment cela serait-il possible ? Le soleil brillerait-il sans lui ? Les étoiles brilleraient-elles encore au firmament ? L´Empereur, les rebelles, des milliards de tapis de cheveux ; il est long le chemin qui mène à la vérité, de la cité de Yahannochia au Palais des Étoiles, et jusqu´au Palais des Larmes sur un monde oublié... Né en 1959, Andreas Eschbach est la figure de proue de la science-fiction allemande. Voici son premier livre traduit.

  • La guerre entre Salamandres et Humains a pris fin. À la suite d'une dernière bataille épique, Kee Carson, tireur d'élite à bord du Templier, s'échoue sur une planète insignifiante, Seinbeck. Resté deux siècles en hibernation, il s'y éveille et apprend qu'Humains et Salamandres, descendants des naufragés, ont fini par s'allier en tribus nomades pour faire face à une menace mutuelle : les indigènes de ce monde.


  • Rémanence, c'est un ensemble de quatre nouvelles, avec un regard distancié sur notre planète, où l'on visite l'un après l'autre des dômes reconstituant ses biotopes disparus. De la superbe SF empreinte de tolérance comme seule Danielle Martinigol sait en écrire.


  • Rémanence, c'est un ensemble de quatre nouvelles, avec un regard distancié sur notre planète, où l'on visite l'un après l'autre des dômes reconstituant ses biotopes disparus. De la superbe SF empreinte de tolérance comme seule Danielle Martinigol sait en écrire.

empty