Presses de Sciences Po

  • Le « déclin du plan », dénoncé en 1982, appelle une réflexion sur la valeur et les conséquences de ce jugement. L'histoire des plans et de leur exécution depuis 1947 révèle l'impact positif qu'ils ont eu sur la reconstruction et la croissance de l'économie française. Mais les plans ont lentement perdu de leurs pouvoirs de coordination et d'arbitrage de la politique économique française. Pourquoi ? La priorité donnée par les pouvoirs publics au court terme sur le moyen terme y a contribué. La mondialisation de la vie économique française en est aussi responsable dans la mesure où les plans s'y sont mal adaptés. L'auteur est ainsi conduit à proposer un renouvellement des méthodes de planification, qui devrait éviter l'effacement des plans.

  • De nouvelles politiques publiques ont vu le jour au sein des villes européennes, devenues en vingt ans de véritables acteurs collectifs porteurs de stratégies de développement économique et de positionnement international. Le renouveau des pratiques d'urbanisme, de planification et de prospective urbaines a été un vecteur essentiel de renaissance de cette capacité d'action politique autour d'un instrument d'action spécifique : le projet.
    Marseille, Nantes, Venise, Turin, Manchester, toutes ces villes se sont engagées dans de grandes opérations de restructuration urbaine. L'auteur présente ici la gense, les acteurs, les réalisations et les conséquences tant en termes de régénération physique que de transformations sociales et politiques, en s'intéressant plus particulirement aux relations entre groupes sociaux et au nouveau rôle des élites urbaines.
    /> Comment ces projets ont-ils modifié la gouvernance des villes ? Cette question se trouve au centre de l'ouvrage qui révle un enjeu nouveau des politiques publiques : la mobilisation de sociétés urbaines devenues pluralistes et la construction d'une capacité d'action collective.
    Gilles Pinson est maître de conférences l'Université de Saint-Étienne. Il enseigne également Sciences Po Paris.

empty