Sciences humaines & sociales

  • Si plusieurs décollages économiques locaux, souvent fulgurants, ont permis aux régions de constituer 17 % de la population du Québec en 1960, celles-ci n'en représentent plus que 10 % aujourd'hui. La périphérie est demeurée économiquement immature, avec peu de diversification industrielle, et ce, malgré une extraction massive de matières premières livrées sur le marché mondial ainsi qu'une politique publique vigoureuse qui a contribué à la tertiarisation de l'économie tout en construisant un cadre de vie de qualité. Depuis quelques décennies, les régions vivent une véritable transition alimentée par l'intensification technologique, l'épuisement de certaines ressources naturelles, la hausse du niveau d'éducation, la sensibilisation environnementale, l'éveil des populations autochtones, la mobilité croissante des travailleurs, la montée en importance du secteur tertiaire supérieur et l'affirmation de l'acceptabilité sociale des grands projets. Ces avancées régionales doivent aboutir à un nouveau grand cycle de développement au sein de la « société du savoir ».

    Le présent ouvrage dresse le tableau des efforts consentis par les pouvoirs publics pour occuper, aménager, gouverner et développer les régions du Québec. À partir de perspectives théorique, historique et comparative, l'auteur étudie une douzaine de leviers, activés par cinq décennies de politiques publiques. Quels sont les résultats de ces actions ? Quels ressorts sont encore disponibles ? Quelles sont les options d'avenir pour les régions ?

    Cet examen attentif permet à l'auteur de dégager de nombreux constats en ce qui concerne, entre autres, la polarisation, la décentralisation, la prise en main, l'innovation, les partenariats autochtones, la planification et la gouvernance. Au fil de son analyse, il propose des solutions en faveur des nouvelles interventions publiques qu'il juge nécessaires.

    Marc-Urbain Proulx est professeur en économie régionale à l'Université du Québec à Chicoutimi et directeur scientifique du Centre de recherche sur le développement territorial. Il a été sous-ministre associé aux Régions du gouvernement du Québec de 2012 à 2014.

    Avec la collaboration de Simon Gauthier.

  • Après Cap sur la retraite. 25 points de repère pour franchir les transitions (Flammarion Québec, 2020), Marie-Paule Dessaint revient vous proposer un ouvrage pour savourer pleinement votre retraite, éviter ses pièges et surmonter les difficultés de cette délicate transition de vie.
    Elle vous y propose notamment une réflexion sur les valeurs qui guident vos comportements et les besoins qui pilotent vos vies : la certitude, la sécurité, les défis, la reconnaissance, l'appartenance, le progrès ou encore la contribution. À partir de cet examen de vie et de trente questionnaires répartis en huit secteurs d'activité, vous sélectionnerez vos projets et vos activités, puis vous bâtirez un plan d'action en faisant le point sur les obstacles qui vous empêchent trop souvent de mener vos projets à terme.
    L'objectif de ce cheminement ? Vous permettre de continuer à donner à votre existence tout le sens qu'elle mérite, sur le plan personnel comme spirituel.

  • Pratique et efficace, ce guide offre un cadre à l´étudiant pour réfléchir sur les connaissances, les attitudes et les stratégies d'apprentissage associées à la réussite universitaire afin de l´aider à évaluer et à mettre en pratique des changements de comportement.

  • La question des villes moyennes - Le discours sur les villes moyennes en Europe - La question des villes moyennes au Québec - La théorie du cycle du produit - L'internationalisation de la production - L'intégration des villes moyennes au système extra-urbain de relations industrielles - Mise en situation - La dispersion territoriale des emplois - La déconcentration territoriale des administrations.

  • Comment transformer de manière accélérée et plus ou moins drastique la vocation et l'aspect de certaines zones et concrétiser une vision de ce qu'elles devraient être en termes d'activités. Les projets analysés dans cet ouvrage peuvent être regroupés en trois catégories: 1) les grands projets de réseau, qu'il s'agisse d'infrastructure ou d'éléments naturels; 2) les grands projets d'équipement comme le Stade de France; et 3) les grands projets de changement de vocation de quartier entier (de quelques îlots à toute une zone: de la Cité du Multimédia à toute la Plaine Saint-Denis).

  • Gérer son projet vise à adapter la gestion de projet aux besoins des chercheurs, des étudiants et des professionnels qui travaillent dans le domaine des sciences humaines. Il offre une vision d'ensemble des méthodes, des outils, des techniques et des principes utilisés en gestion de projet en 7 étapes simples et pratiques.

  • Personne ne connaît réellement ces hommes en noir qu'un hélico vient de déposer aux abords d'un petit village d'Afghanistan. Et ces autres qui sortent d'un marais pour abattre un criminel de guerre en Croatie; qui assurent la garde protégée d'un général canadien au Rwanda; qui sévissent contre des preneurs d'otages au Pérou ou qui font mentir le président Milosevic, en faisant la preuve, sur place, du non-désarmement de la Serbie.

    DENIS MORISSET a fait partie des seize premiers membres de la Deuxième Force opérationnelle interarmées (FOI2 ou JTF2) de 1993 à 2001. Sa formation et son parcours stupéfiant en secoueront plus d'un et il tient du miracle qu'il soit encore là pour tout raconter. Sept de ses compagnons ne peuvent en faire autant.

    Plus encore et pour cause, le Canada ne rendra jamais hommage à ces combattants anonymes dont les vraies médailles de bravoure se résument aux nombreuses marques encore visibles sur leur veste pare-balles.

  • De nouvelles politiques publiques ont vu le jour au sein des villes européennes, devenues en vingt ans de véritables acteurs collectifs porteurs de stratégies de développement économique et de positionnement international. Le renouveau des pratiques d'urbanisme, de planification et de prospective urbaines a été un vecteur essentiel de renaissance de cette capacité d'action politique autour d'un instrument d'action spécifique : le projet.
    Marseille, Nantes, Venise, Turin, Manchester, toutes ces villes se sont engagées dans de grandes opérations de restructuration urbaine. L'auteur présente ici la gense, les acteurs, les réalisations et les conséquences tant en termes de régénération physique que de transformations sociales et politiques, en s'intéressant plus particulirement aux relations entre groupes sociaux et au nouveau rôle des élites urbaines.
    /> Comment ces projets ont-ils modifié la gouvernance des villes ? Cette question se trouve au centre de l'ouvrage qui révle un enjeu nouveau des politiques publiques : la mobilisation de sociétés urbaines devenues pluralistes et la construction d'une capacité d'action collective.
    Gilles Pinson est maître de conférences l'Université de Saint-Étienne. Il enseigne également Sciences Po Paris.

empty