• L'espérance de vie a baissé pour la première fois en 2016.

    Les hôpitaux tuent, les médicaments tuent, beaucoup plus que la voiture ou le cannabis : tous les ans une ville de la taille d'Angoulême ou Bastia est rayée de la carte.
    Les petits hôpitaux sont voués à disparaître d'ici dix à quinze ans.
    Les personnes âgées et les personnes handicapées subissent un véritable enfermement.
    La désertification s'accentue.
    Et, pendant ce temps-là, le « docteur » Google s'apprête à prendre le relai de notre vieille sécurité sociale avec une offre de santé globale.

    D'où qu'on l'observe, notre système de santé est en panne. Simples citoyens, patients, professionnels, nous avons tous été témoins, quand ce n'est pas victimes, de ses dysfonctionnements. Plus grave encore, nous avons perdu confiance dans l'un des fondements de la Ve République, dont la médecine publique est une composante essentielle.

    Voici le bilan rigoureux et sans concession d'un observateur convaincu que la santé participative est la seule alternative à l'effondrement de notre système de santé.
    Antoine Vial, expert et acteur de l'innovation en santé aujourd'hui, propose ainsi que nous concevions ensemble les dispositifs, les aides techniques, les services et les organisations de demain afin d'apporter des réponses concrètes aux enjeux de la collectivité et aux aspirations de chacun.

  • Cadres dirigeants et opérationnels, managers et gestionnaires d'établissements de santé privés ou publics, vous devez chaque jour relever le même défi : allier qualité des soins et qualité de vie au travail, dans un contexte de rationalisation permanente des moyens.

    Si les établissements de santé sont de plus en plus performants, les patients mieux informés sont, quant à eux, plus exigeants et les soignants plus nombreux à souffrir d'épuisement professionnel.

    Les cadres, accaparés par les impératifs de la certification et le traitement de l'absentéisme, s'éloignent de leurs équipes et ressentent un véritable malaise.

    Inégalité dans l'accès et les offres de soins, désertification médicale, diminution des effectifs et des moyens alloués sont autant de symptômes préoccupants de notre système de santé.

    La nécessité d'un retour à l'équilibre pour les hôpitaux et le regroupement des établissements demandent de revisiter les modes d'organisation, les pratiques de management et d'oser appliquer de nouveaux outils de gestion.

    Cet ouvrage présente les techniques de management humanistes les plus adaptées au milieu de la santé en mettant la logistique au service de l'humain.

    Parce que c'est la logistique qui sert l'humain... et non l'inverse !


  • Organisez un événement qui vous ressemble et apprenez à en tirer le meilleur parti

    Gala, événement sportif, séminaire, inauguration, cocktail, concert, spectacle... : voici un guide complet et pratique pour découvrir toutes les ficelles d


  • Avec une préface de Guy Forget, directeur du tournoi de Roland Garros

    Alors que les événements sportifs prennent une place plus en plus importante dans la vie économique en attirant toujours plus annonceurs, public et médias, leur organisation


  • Préface du Professeur Raymond Le Guidée

    Analyse d'ensemble des résidences services seniors, cet ouvrage juridique porte sur leur histoire, leurs difficultés, leur réforme par le législateur, le détail de leur réglementation juridique et fiscal

  • Quels sont les liens de dépendance entre les médias et les pouvoirs politiques et économiques? Quel est le rôle politique des médias? En complet porte-à-faux avec le discours romantique du journaliste valeureux et prêt à défendre la vérité, on le retrouve ici plutôt enserré dans un ensemble de contraintes organisationnelles, dont certaines, comme les logiques économiques de concentration et de marchandisation, lui apparaissent «naturelles».

  • Description de différentes méthodes d'analyse de données épidémiologiques présentées sous forme de tableaux de contingence.


  • L'art d'une communication écrite efficace

    Qu'est-ce qui différencie le dossier de presse de la brochure marketing ? Comment donner envie au journaliste de le lire ? Comment éviter toute méprise de sens ? Quelle forme le dossier


  • "L'éducation de nos enfants : apprendre, désapprendre et réapprendre."

    "Hâtons-nous de former nos étudiants pour qu'ils s'adaptent à un monde global et numérique."

    "Au lieu de gérer les rentes académiques, développons les talents pour

  • Pour de nombreux sociologues, l'opinion publique n'existe pas, il sagit dun artefact créé par des instruments, les sondages. Et pourtant, si lopinion publique nexiste pas, les controverses se multiplient et créent leurs propres publics.Les dispositifs d'enquête doivent donc changer de perspective pour rendre compte, moins dune opinion publique une et indivisible, que de la dynamique des arguments et de la plasticité des publics.Il s'agit aujourd'hui de restituer la parole des "agents ordinaires", leurs images, leurs récits et leurs arguments, qui forment des élieux communs" sur un problème qui les concerne, et didentifier ainsi des publics, grâce à des sondages expérimentaux considérés comme des scènes publiques, ou des formes de coordination collective qui peuvent comporter trois dimensions : le partage dune identité, laccord sur un diagnostic (cause, responsabilité, solution) et lengagement dans une action collective.Un ouvrage qui renouvelle la réflexion sur le rôle des sondages à l'heure d'Internet, des jurys citoyens et de la démocratie participative.

  • L'auteure propose huit clés pour agir auprès des jeunes suicidaires: la gestion des émotions, la perception de soi, la relation au corps, la vision et la résolution des problèmes, les relations interpersonnelles, le rapport à la société et la perception de celle-ci, la relation aux objets, la dimension spirituelle.


  • Comment la démocratie a construit la laïcité à la française - une histoire mouvementée !

    C'est au moment où la démocratie est attaquée par les fanatismes de tout bord qu'un retour aux sources s'impose.
    Bruno Fuligni, a recherché et réuni les discours fondateurs de la laïcité à la française. La France, en matière religieuse, a tout essayé depuis 1789: liberté de conscience, déchristianisation forcée, culte de l'Etre suprême, Concordat, séparation des Eglises et de l'Etat. Entre cléricaux et anticléricaux, on découvre la violence du débat mais aussi sa profondeur et sa qualité. Robespierre, Hugo, Gambetta, Clemenceau, Jaurès, Barrès, Malraux...les grands noms défilent à la tribune et le lecteur peut revivre en direct la naissance difficile de ce qui est aujourd'hui le point d'appui le plus solide de la démocratie française.

  • Quebec has undertaken a major policy change in recent years to meet the challenges posed by the emerging structure of a continental economy. Quebecers are ready to meet these challenges and regard the future with optimism. This book explores some of these issues looking from the historical, political, social, and economic dimensions posed by transnationalism and greater interdependence.

  • Jean-Max DRUICE est un cadre supérieur de la fonction publique d'État, méritant et reconnu par ses supérieurs hiérarchiques, le directeur régional et le préfet de région. Pour lui, l'ascenseur social a fonctionné. Issu d'un milieu modeste, ses parents lui ont transmis des valeurs professionnelles d'écoute, de sérieux, d'implication et de détermination qui l'ont conduit à devenir chef de service d'une direction régionale.
    Marié à une directrice adjointe des ressources humaines qui exerce dans le privé, il dresse un portrait très réaliste des codes que lui impose « la Préfectorale » et plus globalement du management dans la fonction publique. La réforme territoriale avec la construction des « grandes régions » va venir bouleverser ses convictions personnelles, sur ce qu'il s'était peut-être naïvement imaginé en termes de progression professionnelle.
    Avec beaucoup d'humour et de causticité, il relate comment son refus d'effectuer une mobilité géographique va progressivement le conduire à devoir à remettre en question son statut de chef de service. Isolé par ses supérieurs et sans activité, il est parfaitement conscient des impacts du stress et de son mal-être sur son physique et sa manière d'être, y compris avec sa famille, ce qui le rend très attachant.
    Parfois à la limite de la rupture, il réussit toujours à prendre le recul nécessaire et à analyser le fonctionnement d'un système managérial difficilement compréhensible. Son histoire se lit comme un journal, à l'image de celui de Bridget Jones : de jour en jour, son humour grinçant se révèle, tout comme se dessinent ses attentes profondes en matière de conciliation de carrière professionnelle et vie personnelle.
    Finalement contraint et forcé, il accepte le « Boxed-in » pour rester auprès des siens. Le « Boxed-in », c'est cette manière de « mettre en boîte », d'amener coût que coût n'importe quel salarié à occuper un poste vacant, quels que soient son grade, son expérience ou ses compétences, sans aucune recherche d'adéquation entre le profil de l'agent et celui du poste.
    Cette épreuve va lui permettre de réaliser vraiment, de quelle manière et dans quelles conditions il souhaite exercer son métier. Il sort grandi et plus fort de cette expérience : il se connaît mieux, il est extrêmement lucide sur son environnement professionnel que constitue la fonction publique et ses procédures managériales, il a beaucoup appris sur les relations à l'autre et avec ses proches.
    Ce livre est un témoignage fort et mordant, parfois émouvant, de ce que chaque salarié peut être amené à vivre comme restructuration au cours sa carrière professionnelle. Au travers de chacune des barrières d'autodéfense qu'il a mises en place, Jean-Max DRUICE montre comment la résilience à ce type de traumatisme et d'inconsidération professionnelles est possible et comment il sort grandi de cette épreuve.


  • Au coeur de nombreuses réformes ces dernières années, l'enfant est une préoccupation essentielle de notre société. Ses droits doivent être reconnus et surtout, protégés. Dès sa naissance, l'enfant est doté de la personnalité juridique et donc d'un certain nombre de prérogatives. Les liens avec ses parents sont une autre source de droits. Le premier d'entre eux : avoir un nom. Droit ensuite d'être élevé par son père et sa mère, d'entretenir des relations avec ses grands-parents, d'être scolarisé, d'avoir accès aux soins, d'être entendu en justice... Destiné aux professionnels du droit et de l'enfance ainsi qu'aux parents qui accompagnent les mineurs au quotidien, cet ouvrage pratique et concret donne des réponses précises sur l'étendue des droits et des obligations de ces enfants. Sont étudiés en particulier, la filiation, l'état de l'enfant (personnalité juridique, capacité, etc.), les droits et devoirs des mineurs, la protection familiale de l'enfant (autorité parentale) et celle substitutive en cas de défaillance familiale (tutelle, pupille de l'Etat, etc.) ainsi que les droits des enfants plus faibles, handicapés, étrangers ou hospitalisés. Cette monographie Lamy Axe Droit, qui sort l'année du vingtième anniversaire de la ratification par la France de la Convention internationale des droits de l'enfant, est le fruit de l'expérience de praticiens du droit de la famille et d'universitaires accomplis.

  • En 1987, le rapport Brundtland listait le travail parmi les besoins essentiels de l'individu. L'accès à un emploi décent, à la protection sociale, le respect de bonnes conditions de travail sont des éléments clés du progrès social et devraient à ce titre occuper une place centrale dans les politiques publiques.
    Loin des idées reçues, cet ouvrage montre que de meilleures conditions de travail ne sont pas le privilège des pays riches : le progrès social peut tout à fait se concilier avec l'effi cacité économique et le respect de l'environnement. C'est l'idée motrice du développement durable. Plus de vingt ans après la création de ce concept, il est temps d'en rappeler certains fondements.


  • Gérer les conflits au collège et au lycée est le sixième ouvrage de la collection Master Class, la boîte à outil des enseignants.

    Découpé en 22 fiches synthétiques et écrit par un enseignant de terrain, cet ouvrage s'adresse aux enseignants du


  • Après une longue attente, le nouveau cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés de travaux a été approuvé par un arrêté du 8 septembre 2009, succédant à l'ancien CCAG Travaux approuvé par le décret n° 76-87 du 21 janvier 1976. Ce nouveau descriptif des conditions administratives d'exécution des marchés publics de travaux est entré en vigueur le 1er janvier 2010. Le nouveau CCAG Travaux présente cet avantage qu'il constitue plus un outil d'aide à la rédaction des documents particuliers qu'un dispositif règlementaire qui s'impose à ceux qui l'utilisent. Fruit de la collaboration entre Jacques Eygasier et Charles Pareydt, cet ouvrage allie à la fois une vision juridique, technique et opérationnelle du suivi administratif, financier et technique d'une opération de travaux publics. Il se veut un outil pratique apportant des réponses aux acheteurs publics dans la construction de leur cahier des charges ; des alertes ont ainsi été incorporées pour attirer l'attention des acheteurs publics sur les points à ne pas négliger dans la rédaction d'un cahier des charges et sa construction par référence au nouveau CCAG Travaux. Il constitue également un guide opérationnel précieux dans l'exécution des marchés de travaux pour les maîtres d'oeuvre, les assistants à maître d'ouvrage, les personnes en charge d'une mission d'ordonnancement, de pilotage et de coordination (OPC), les Coordonnateurs Sécurité et Protection de la Santé (CSPS), les contrôleurs techniques, les entreprises de travaux et plus généralement, pour tous les intervenants à une opération de travaux publics. Riche en références jurisprudentielles, il s'adresse également aux universitaires, aux juristes et aux avocats désireux d'approfondir leurs connaissances de l'exécution des marchés publics et du nouveau CCAG Travaux, que ce soit sur le plan juridique ou opérationnel, et plus généralement à tous ceux qui s'intéressent, de près ou de loin, à une opération de travaux publics. La structure de l'ouvrage est calquée sur celle du nouveau CCAG Travaux avec une division chapitres par chapitres se référant aux grands axes d'une opération de travaux publics : prix et règlement des comptes, délais d'exécution, réalisation des ouvrages, réception et garantie, résiliation du marché et interruption des travaux, règlement des litiges. Chaque article fait ensuite l'objet d'un commentaire éclairé revenant sur les principes applicables et leurs sources ainsi que sur les implications pratiques de la mise en oeuvre des stipulations du nouveau CCAG Travaux. Cet ouvrage contient également des exercices pratiques corrigés inspirés de l'expérience particulière des auteurs et de synoptiques mettant en exergue les points clés de chaque thème du nouveau CCAG Travaux.

  • L'analyse de l'action collective a été dominée, ces dernières décennies, par des modèles conçus en fonction d'un terme central : la mobilisation de ressources. Certes, la sociologie des « nouveaux mouvements sociaux » a proposé d'autres explications. Mais elle a montré ses limites pour rendre compte de plusieurs dimensions importantes de l'action collective : travail de la signification, constitution de causes publiques, diagnostic de situations, organisation durable de collectifs et motivation de l'engagement de leurs membres. L'« analyse de cadres » - l'expression renvoie à l'ouvrage d'Erving Goffman, Frame Analysis - représente une tentative récente pour combler ces lacunes. Focalisée sur la mise en forme culturelle de l'action collective, elle s'est intéressée aux processus de cadrage selon lesquels sont configurés des champs d'action et d'identité, définies des situations sociales, mobilisés des militants et des publics, suscités et maintenus des engagements. Ce volume présente et discute les outils de cette analyse ; il fait aussi apparaître de nouvelles limites. Une démarche plus pragmatiste, attentive aux « vocabulaires de motifs » et aux « grammaires de la vie publique », ne serait-elle pas mieux à même d'identifier et de comprendre les contraintes formelles de l'action collective?

  • Cet ouvrage relate l'expérience particulière des quatre fronts communs du secteur public québécois. L'auteur nous propose une analyse de l'évolution de la politique salariale syndicale et une première évolution de la structure des salaires dans les secteurs de l'éducation et de la santé découlant des négociations collectives avec le Front commun.

  • Les auteurs définissent le système universitaire et s'efforcent d'identifier au sein de celui-ci les domaines d'intervention de l'État. Ils restituent les rapports de l'État et du monde universitaire au cours des trente dernières années en retraçant la place occupée par les politiques scientifiques et technologiques québécoises et canadiennes. Ils comparent les tendances des politiques publiques au Canada et aux États-Unis et les changements survenus dans les systèmes universitaires européens. Ils analysent, ensuite, la démocratisation et le financement des universités et évaluent le rôle des directions des établissements et de l'État dans la planification du réseau. Finalement, ils présentent une réflexion prospective sur un nouveau partenariat à établir entre État et monde universitaire.

  • Depuis cinquante ans, cette organisation vouée à la protection de personnes inaptes et des biens délaissés, a évolué au même rythme que la société québécoise. À travers les documents et les témoignages, le lecteur sentira le changement des mentalités en matière de santé mentale et d'administration des biens d'autrui. Ce changement, qui influence le cadre législatif, s'inscrit dans le courant d'humanisme qui a traversé le Québec au cours du dernier demi-siècle.

  • L'objectif de cet ouvrage est de permettre au lecteur de prendre un premier contact avec l'épidémiologie, de se familiariser avec ses principaux concepts et ses méthodes les plus usuelles. Il offre un glossaire raisonné et systématique des principaux termes utilisés et donne la marche à suivre pour la réalisation d'une enquête épidémiologique. Il s'adresse donc à tous ceux qui, non formés à l'épidémiologie pendant leurs études, sont aujourd'hui confrontés à l'invasion par cette discipline de tous les domaines de la médecine et de la santé.

  • Cet ouvrage présente une description des structures et des fonctions des institutions administratives ainsi que leur affiliation aux organismes et aux ministères concernés. L'auteur décrit de façon détaillée le système municipal québécois et les différents ministères et organismes gouvernementaux à incidence locale ou régionale comme la Société d'habitation du Québec, les centres locaux d'emplois (CLE), les commissions scolaires, la Commission de protection du territoire agricole, les organismes communautaires, etc.

empty