Littérature générale

  • Son arrivée, tout à fait annoncée, reste une surprise jusqu'au dernier moment. Contrairement à l'image assez répandue du petit rôti, il ne fait pas de doute qu'il s'agit déjà d'une personne. Après les premiers jours dans une chambre exiguë, il est temps de sortir pour retrouver le vaste monde.

  • La nostalgie

    Mircea Cartarescu

    Dans cette pièce vide, d'à peine trois mètres sur trois, deux enfants complètement nus se tenaient l'un en face de l'autre. Je vois encore avec une grande clarté devant moi, tandis que j'écris ces lignes, son corps à elle, mince et blanc, les monnaies cuivrées des seins, le sexe qui n'était qu'une ligne ébauchée entre ses cuisses. Il n'y avait presque aucune autre différence observable entre ces deux corps d'enfants.

  • Novembre1869, dans le village de Messimy, au coeur des monts du Lyonnais. Aiglantine et sa mère, Amélie, travaillent à domicile comme tisserandes de velours de soie. Pour s'assurer un salaire convenable, les canuses doivent se tenir à la tâche pendant de longues journées. Quand Amélie est retrouvée étranglée devant son métier à tisser, la consternation est générale : pourquoi avoir tué cette femme qui ne quittait jamais sa maison-atelieret à laquelle on ne connaissait aucun
    ennemi ?
    Le passé de la victime recèle pourtant bien des mystères. Et plus encore celui d'Aiglantine, revenue d'un séjour à Lyon quelques années auparavant avec suffisamment d'argent pour acheter la maison familiale et faire fabriquer son propre métier à tisser. Une tentative de meurtre sur l'héritier d'un important soyeux de la Croix-Rousse permettra de dénouer les fils d'un incroyable secret...
    Avec Le Secret d'Aiglantine, son sixième roman, Nicole Provence nous entraîne dans le monde pittoresque de la soie lyonnaise, pour un suspense haletant, à la poursuite d'un assassin machiavélique...
     

  • 1978

    Santiago H. Amigorena

    "Comme il n'y avait pas beaucoup d'étrangers, c'était sans doute normal de le regarder comme un animal bizarre. En plus, de tous les étrangers du lycée, c'était lui qui affichait le plus son étrangeté. Il mangeait des trucs bizarres, buvait des trucs bizarres, fumait des trucs bizarres. Et pendant tout l'hiver, il est venu en cours couvert d'un poncho."

  • Chacun dans sa cage. Comment faire quand on est amoureux d'une autre cage, au moins de qui y habite ? Un chêne dans sa chênaie : ce qu'il faut de courage ou de désespoir pour ne serait-ce qu'adresser la parole à un roseau, remarquer son existence. Sauf si le chêne n'est plus dans sa chênaie, s'il a déjà eu le courage ou le désespoir de la quitter et qu'il est forcé de se tourner vers des inférieurs ou des supérieurs, c'est pour ça qu'il est parti, a entrepris ce voyage, cette aventure.

  • sauvage l'enfance
    une main tremblante posée
    sur un cahier d'insolences
    et les crachats de rêves
    pendant que tourne
    un putain de carrousel
    dans un vertige automnal
    pendant que les rapaces
    dessinent la forme ultime
    de l'innocence meurtrie

  • Une histoire à quatre temps. Quatre humains qui refusent de se mouler aux modes, aux vues de leur époque. Ils dévoilent en vibrations orageuses, amères, ironiques ou tendres leur sensibilité écorchée et leur ardeur à s'affranchir des modèles imposés et des idées en vogue.

empty