Jeunesse

  • Septembre 1942.
    François a maintenant 15 ans et il poursuit son combat avec Eusèbe et Lisa. Leur réseau, dénommé Lynx, a désormais pour mission de protéger un opérateur radio qui permet à la résistance de la région de communiquer avec Londres. Une mission particulièrement dangereuse car les nazis mettent tout en oeuvre pour découvrir l'endroit d'où les opérateurs émettent...
     

  • 22 juin 1940. Le gouvernement de Philippe Pétain signe un armistice avec le Troisième Reich.
    Dans leur village de Ponchartrain l'Écluse, François, 13 ans, fils d'un agriculteur, et Eusèbe, fils de l'instituteur, voient arriver les troupes allemandes. Révolté par la passivité des habitants, François décide d'agir. Avec l'aide d'Eusèbe et de Lisa, une jeune Allemande qui a fui le régime nazi, il se lance dans sa première action de résistance  : saboter les vannes de l'écluse pour bloquer la circulation sur le canal.

  • A Ponchartrain-l'Écluse, dans leur village occupé, François, Eusèbe et Lisa, 13 ans, poursuivent leurs actions de résistance. Quand ils découvrent que les parents d'Eusèbe, avec l'aide du prêtre, recueillent clandestinement des soldats français évadés pour les faire passer en zone libre, ils décident de les aider en secret. Mais bientôt, la surveillance des Allemands se renforce et la violence grandit...
     

  • Themba vit à Soweto, en Afrique du Sud. À douze ans, elle devrait mener la même vie que toutes les jeunes filles de son âge : se concentrer sur l'école, ses amis, sa famille. Mais nous sommes en 1972, le régime de l'Apartheid est de vigueur, et elle est noire.
    Elle se sent incomprise et très seule, jusqu'à ce que Waldo, son grand frère, la prenne sous son aile. Contrairement à leurs parents qui font tout pour ne pas se faire remarquer, Waldo pense que les Noirs doivent se révolter.Themba intègre alors un club de lecture clandestin, qui lui ouvre les yeux et l'introduit à l'activisme. Là-bas, elle peut parler, échanger, débattre librement d'égal à égal. Elle y rencontre des amis, des alliés. Mais surtout, elle se rend compte de l'injustice qu'elle vit au quotidien.Dès lors, elle va se battre. D'abord discrètement, puis de plus en plus fort, jusqu'à ce que sa voix, mêlée à celle des autres, démolisse l'Apartheid.

  • Berlin, 1942. La guerre s'enlise, et les Allemands commencent à sentir que l'issue ne sera pas victorieuse. Joseph Goebbels, ministre de la Propagande, cherche un moyen de remonter le moral de la population. Et quoi de plus joyeux que le jazz ? Mais, considéré comme une « musique dégénérée » ou « musique de nègres », il est interdit par le régime. Le ministre ordonne donc que l'on crée un groupe de « musique de danse accentuée rythmiquement », un jazz qui valoriserait les thèses aryennes.
    Le vieux pianiste Wilhelm Dussander est à la retraite depuis que les membres juifs de son groupe ont été arrêtés. S'il estime que la politique n'est pas l'affaire des musiciens, il n'a jamais aimé les nazis. Pourtant, lorsque Goebbels le sollicite pour monter le groupe qu'il appelle de ses voeux, Dussander n'a d'autre choix que d'accepter...
    Un hommage à la musique.
    Un appel à la liberté.

  • Quel est le point commun entre L'Attrape-coeurs et Hunger Games ?
    Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara.
    Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des oeuvres y sont censurées sans que personne n'en sache rien, elle décide d'entrer en résistante.
    Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier.
    Et montrer qu'en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.
    « Ce roman est passionnant. Il nous parle d'intolérance, d'espoir, de luttes et du pouvoir des mots et des livres, ces petites choses si dangereuses qui sont la hantise des ennemis de la liberté d'expression et de vivre. Une héroïne et ses amis attachants et complexes ; une histoire qui joue sur les préjugés et les dangers de la censure, un vrai plaisir de lecture à découvrir sans hésiter. » Les sandales d'Empédocle, librairie jeunesse - Jean-Luc

  • Le petit Bernie et ses amis Félix, Pierre, Simon et Hugo, ont un gros problème : une autoroute doit se construire près du village et passer en plein milieu de leur cabane dans les bois. Pour éviter cette catastrophe, toutes les idées sont bonnes à prendre. La cause écologiste semble être une piste. Et si ça ne suffit pas, ils en découdront avec les bulldozers !

    Jean-Claude Lalumière est né en 1970 à Bordeaux. Il a d'abord écrit des fictions radiophoniques pour Radio France. Son roman Le Front russe (Le dilettante), paru en 2010, a reçu un accueil favorable de la critique et des lecteurs. Dans le Figaro Littéraire, Christian Authier le compte parmi « les héritiers d'Antoine Blondin « et un journaliste de Marianne le compare à Alphonse Allais... Il collabore à la revue Shnock. La cabane est son premier ouvrage pour la jeunesse.

  • ¿LONDRES / CHÂLONS-SUR-MARNE, 1943. Une grande partie de l'Europe est occupée par la Wehrmacht. Pour aider la Résistance française à préparer le débarquement des troupes alliées qui doit prendre à revers l'armée d'Hitler, Churchill crée un organisme secret, le S.O.E. (Special Operations Exe-cutive). Elaine, une jeune Anglaise de 19 ans, qui s'y est engagée à l'insu de son ami Frank, est ainsi envoyée en mission à Châlons-sur-Marne comme opératrice radio pour le réseau Pianist. À peine arrivée à Châlons, elle croise la route du commandant Wagner, chef du service de sécurité allemand, un homme séduisant mais redoutable qui va sans cesse se trouver sur son chemin. Et puis elle apprend que le réseau Pianist a subi récemment de nombreuses arrestations. Autour d'elle, les camarades résistants tombent un à un. Un traître se cache-t-il parmi eux ? Pour mener à bien sa mission, à qui Elaine va-t-elle pouvoir se fier ? À l'énigmatique Maxime ? À la craintive Marcelle ? Au bougon Perceval ? Comment pourrait-elle deviner qu'elle n'est qu'un des rouages d'un plan machiavélique conçu en haut lieu ? Comment pourrait-elle imaginer le rôle que son ami Frank, resté à Londres, va tenir dans la partie qui se joue ?

  • Une petite flamme dans la nuit
    Dans un camp de concentration, une jeune femme chuchote à l'oreille d'une enfant des histoires pour l'aider à oublier. Soir après soir, elle lui explique comment l'esprit et la volonté peuvent s'opposer à la pire des intolérances. Elle lui transmet ainsi le message de l'espoir, cette petite flamme qui permet de résister à la barbarie.

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Français furent " occupés ", la majorité d'entre eux pendant quatre ans, les autres pendant près de deux ans. Ils furent exploités, opprimés, réprimés par les Italiens et surtout les Allemands. Et ceux que le Reich tenait pour ses ennemis politiques ou raciaux furent traqués, exécutés, déportés.
    Parallèlement s'était établi, sous la férule du Maréchal Pétain, le régime le plus autoritaire qu'ait connu la France au XXe siècle, un " État français " qui prônait une politique de collaboration avec le Reich. Ce furent des années sombres, noires, marquées par la faim. Mais il y eut aussi des accommodements avec l'occupant : allait-on vivre, à la Libération, une guerre civile ? C'est le travail dans les archives qui permet aux historiens de compléter les témoignages en démontant les mécanismes de l'oppression. Pour ne pas oublier que le monde actuel compte toujours des peuples occupés.

  • Novembre 1943. Après des mois à se terrer à Paris, dans une chambre de bonne, le célèbre dramaturge juif Victor Steiner est arrêté et déporté. Étant donné sa notoriété, on lui a promis « un traitement spécial » : on l'envoie en Tchécoslovaquie, à Terezín, un camp qui ressemble à une petite ville. À première vue. Car il y règne tout autant de violence que dans les autres camps nazis. Mais Steiner a la surprise de s'y découvrir un fan : un officier SS qui lui commande une pièce. Elle devra être jouée lors d'une visite de contrôle de la Croix-Rouge internationale, dans le grand théâtre de Prague. Écrire pour les nazis ? Steiner s'y refuse. Mais il n'a pas le choix, et la Résistance interne au camp finit de le décider : ce spectacle pourrait être l'occasion de faire évader des prisonniers...

  • Mo, vache basque née juste à la fin de la guerre civile espagnole, écrit ses mémoires. Sa première déconvenue est de naître vache, mais elle finira par s'accommoder de cet état de fait, aidée en cela par sa voix intérieure, surnommée Pénible, sorte de conscience amicale au discours fleuri empreint de sagesse mais... pénible. Mo vit à Balanzategui, une ferme étrange tenue par Genoveva et placée sous la surveillance de deux jumeaux aux grandes dents sous les ordres d'un tueur étranger surnommé Lunettes vertes. Lors d'absurdes festins de fourrage, Genoveva sépare les noires et les rousses. Mo découvrira en développant son esprit de déduction et d'observation, que ce système est un moyen de communication entre les montagnards (qui combattent encore les fascistes) et la ferme, qui leur sert de base de ravitaillement. Hélas, Lunettes vertes finit par découvrir le subterfuge... Bernardo Atxaga aime donner la parole aux animaux. Après la chienne Shola, c'est au tour de la vache Mo. Elle conte ici une des périodes les plus noires de l'histoire espagnole. Un texte drôle, subtil, un personnage profond et attachant.

  • En plein Sahara, Aloïs le lion, Oscar l'éléphant et Léopold la girafe s'élèvent contre les hommes, impuissants à rétablir la paix dans le monde. Oscar convoque par téléphone les animaux de tous les continents. Une conférence est organisée au Palais des Animaux. Le but ? Saboter la 87e conférence des chefs d'Etats qui doit avoir lieu au Cap. Et obtenir enfin de vraies décisions, pour de vrais résultats !

  • La Confrérie de la Clairière a besoin de renforts. Les sorties en dehors du sanctuaire sont devenues impossibles pour ceux qui ne peuvent se rendre invisibles. Un messager est envoyé à Marblehead pour demander de l'aide à la célèbre Sally et son Alliance de Terwik.

    Maintenant que les sorcières sont en nombre suffisant pour vaincre les inquisiteurs, Betty veut partir de nouveau en guerre. Mais les nouvelles alliées prônent la prudence et préfèrent une préparation minutieuse du combat pour éprouver leurs forces.

    Tituba, quant à elle, a plus d'un tour dans son sac. Grâce à un ensorcellement complexe issu de la magie noire, elle s'en prend à trois sorcières et les transforme en esclaves. Les sorcières de Terwik, qui pensaient que cette magie avait disparu avec son créateur, Bajano, ne peuvent rien contre un tel pouvoir. Seul un vrai Chapardeur peut s'y mesurer... Quel sort attend la communauté des sorcières de Salem ?

  • Dans un excès de folie, Patton, le chef des inquisiteurs, se lance dans des arrestations massives ne laissant aucune chance à ceux qu'il capture. Tous les habitants du village se terrent maintenant dans la clairière, d'où Abigail, Betty, Ezra et Tituba mènent la résistance.

    Mais lorsque Patton se met à tuer sans distinction femmes, hommes, enfants et nouveau-nés, un vent de révolte souffle sur la clairière et oppose du coup les filles Parris. Betty croit que les sorcières devraient braver les inquisiteurs pour enfin en venir à bout. Abigail, quant à elle, s'oppose farouchement à l'idée d'un tel affrontement, affirmant que leurs pouvoirs ne leur ont pas été octroyés pour faire le mal.

    La communauté des sorcières se retrouve scindée en deux parties adverses, ce qui l'affaiblit considérablement. Les unes s'en prennent aux ennemis, qui disparaissent mystérieusement de jour en jour, tandis que les autres préfèrent rester isolées dans la forêt. La confrontation surgit entre les deux camps... Et pendant ce temps, Abigail ne se doute pas qu'elle possède une arme ultime convoitée par Patton, qui est prêt à tout pour l'obtenir.
    Qui restera fidèle à ses idéaux ?

  • En 1702, près de Port-Royal, en Nouvelle-Écosse, naît l'Acadien Joseph Broussard. Il assistera au fil des ans aux humiliations subies par sa famille et ses amis sous la domination anglaise. Toute sa vie ne sera bientôt plus que révolte et actes de résistance contre les Anglais.
    En 1730, sa famille déménage au Nouveau-Brunswick, dans un paisible village acadien nommé Beausoleil. Mais Joseph reprend du service. À la tête d'une armée improvisée d'Acadiens et d'Autochtones, il repart en
    guerre contre les Anglais aussi bien en Nouvelle-Écosse qu'en Nouvelle-Angleterre. Il finira par être fait prisonnier, puis exilé en Louisiane où il mourra en 1765.

  • La bataille finale se met en place. Les deux camps se préparent avec acharnement. Ed, l'ami d'Ezra et espion chez les inquisiteurs, aura un rôle important à jouer dans l'issue du combat. Chez l'ennemi, quelqu'un le surveille et le soupçonne déjà.

    Lors d'une escarmouche menée par quelques habitants de la clairière, Ezra est gravement blessée par Tituba. Un poison puissant l'empêche de se réveiller et les sorcières de Terwik font tout ce qu'elles peuvent pour le soigner. Abattues, Abigail et Betty craignent de perdre leur ami.

    Un article du Cambridge Gazette leur parvient et sème l'émoi parmi les sorcières de Salem. Leur irréductible village sera la cible de tous les inquisiteurs de la région qui arriveront pour prêter main-forte à Patton. L'espoir renaît quand toutes les sorcières du pays leur envoient des messages de soutien. Plus décidées que jamais, la Confrérie de la Clairière et l'Alliance de Terwik se préparent au conflit. Mais dans toute cette agitation, Sam disparaît soudain...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty