Gallimard

  • Psychothérapeute de talent à Montréal, Grace tombe par hasard, alors qu'elle skie pour se changer les idées, sur le corps inanimé d'un homme qui vient de faire une tentative de suicide. Elle n'hésite pas à secourir ce mystérieux inconnu mais réalise très vite que ses sentiments pour lui ne sont pas aussi simples qu'elle veut bien l'admettre. Se remettant tant bien que mal d'un divorce douloureux, Grace se sent irrésistiblement attirée par cet homme qui semble cacher tant de choses...
    Entre-temps, une de ses patientes, Anne, une adolescente troublée qui vient d'avorter, s'enfuit à New York pour faire du théâtre. Quand elle trouve, quelques années plus tard, une jeune fugueuse enceinte réfugiée dans le hall de son immeuble, Anne ne peut s'empêcher de la recueillir chez elle. Pour le meilleur et pour le pire...
    Mitch, thérapeute à la dérive - et ex-mari de Grace -, fuit le bonheur de peur qu'il ne se sauve. Il quitte la femme dont il est amoureux et part en mission dans une communauté en difficulté de la région arctique. Á son retour, une vieille amie lui apprend que Grace a été victime d'un accident de voiture. Immobilisée, cette dernière a besoin d'aide, notamment pour s'occuper de sa petite fille. Peut-on renouer des liens après dix ans d'absence?
    Á l'intérieur se déroule sur une décennie, nous promenant de Montréal à New York en passant par Hollywood et le Rwanda. Ce roman nous offre une fresque intimiste qui touche par sa justesse et sa sensibilité. Á travers ces différentes destinées cahotées, Alix Ohlin s'interroge sur notre identité, sur ces failles sur lesquelles chacun de nous se construit malgré tout, jour après jour, envers et contre tout. Répétitions, échos, variations : qui sommes-nous réellement à l'intérieur?

  • 'Simon Abramovitch ne ferait pas de vieux os à Valenciennes. Il remettrait le paquet à la famille - un poème et une lettre, autant dire pas grand-chose - et puis il rentrerait chez lui. Six ans déjà qu'il devait s'en acquitter. Mais il faut dire que ses affaires dans le commerce de chaussures ne lui avaient guère laissé de répit. C'était au camp de travail de Klein Mangersdorf que Simon avait vu Pierre Weill pour la dernière fois et c'était là qu'il avait fait le serment de restituer à ses proches ses derniers mots.
    Dans cette ville ouvrière encore abîmée par la guerre, Simon ne s'imaginait pas tomber sur une famille bourgeoise. Artiste, dans son idée, ça n'avait pas le sou. Et là-bas, rien ne distinguait le vendeur du poète. Surtout, il ne s'attendait pas à découvrir dans l'enveloppe de Pierre un message d'une toute autre nature.'
    Clélia Anfray.

  • Le désamour

    Antonia Kerr

    'Je la regardais en pensant au moment où elle ne serait plus là, et lorsqu'elle était tout près de moi, j'étais incapable de me réjouir, anticipant déjà son prochain départ. Elle me brisait le coeur quand elle marchait, quand elle riait, elle me brisait le coeur au moindre mouvement, à la moindre expression, et il me semblait sentir la terre trembler chaque fois qu'elle passait la porte d'entrée. Lorsqu'une femme pèse plus lourd dans votre coeur que tous les éléphants d'Afrique, la peur devient une affaire de chaque instant et même une seconde nature. Dès qu'elle sortait, je pensais aux chiffres : trois milliards et demi d'hommes sur terre. Trois milliards et demi, ce n'était pas raisonnable.'
    Glenn, écrivain new-yorkais vieillissant, vit une relation amoureuse intense avec Laura, qui a une vingtaine d'années. Glenn croit lire dans les attitudes mystérieuses de la jeune fille et dans ses disparitions fréquentes des signes de son désamour. Une période tourmentée commence...
    Trouvailles drolatiques, comparaisons inattendues, finesse des notations psychologiques : la description des efforts des deux amants pour vivre pleinement un amour que l'écart d'âge rend si fragile forme une chronique pétillante et grave.

  • Baptiste, jeune informaticien passionné d'intelligence artificielle, vient d'apprendre que son père, un linguiste renommé, veuf et dépressif, n'est pas son père. En effet sa mère, morte deux ans plus tôt, a eu recours à une insémination avec donneur. Dès lors, le jeune homme est pris d'un désir frénétique de connaître ce géniteur anonyme, qu'il appelle le Bio. Il se lance dans une quête parsemée d'embûches et de rencontres inattendues. Dans son esprit déferlent la Conscience, le Réel, l'Identité, la Mort, tels les quatre cavaliers de l'Apocalypse...
    Sur des thèmes très actuels - la perte des repères identitaires liés aux progrès des sciences biologiques, les limites de la paternité et de la filiation... -, Patrick Laurent offre un récit fiévreux, enchaînant les péripéties avec virtuosité sur un arrière-plan métaphysique qui interroge profondément l'imaginaire contemporain.

  • Retrouvez dans ce dossier les premiers chapitres des onze titres de la rentrée littéraire des Editions Gallimard.

    Clélia Anfray - Le coursier de Valenciennes.
    Aurélien Bellanger - La théorie de l'information.
    Tahar Ben Jelloun - Le bonheur conjugal.
    Alain Blottière - Rêveurs.
    Philippe Djian - Oh....
    Fabienne Jacob - L'averse.
    Pierre Jourde - Le Maréchal absolu.
    Maria Pourchet - Avancer.
    Joy Sorman - Comme une bête.
    Philippe Videlier - Dîner de gala.
    Florian Zeller - La jouissance.

    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Tous ces livres numériques sont en vente chez votre libraire.

  • Retrouvez dans ce dossier les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire 2013 des éditions Gallimard :

    Nelly Alard (Moments d'un couple) ; Laura Alcoba (Le bleu des abeilles) ; Thomas Clerc (Intérieur) ; David di Nota (Ta femme me trompe) ; Tristan Garcia (Faber) ; Yannick Haenel (Les renards pâles) ; Jean Hatzfeld (Robert Mitchum ne revient pas) ; Pierre Jourde (La première pierre) ; Antonia Kerr (Le désamour) ; Patrick Laurent (Comme Baptiste) ; Rosa Liksom (Compartiment N°6) ; Javier Marias (Comme les amours) ; Etienne de Montéty (La route du salut) ; Alix Ohlin (Inside) ; Christophe Ono-dit-Biot (Plonger) ; Pierre Péju (L'état du ciel) ; Maria Pourchet (Rome en un jour) ; François Sureau (Le chemin des morts) ; Frédéric Verger (Arden).

    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Retrouvez aussi photographie et biographie des auteurs. Tous ces livres numériques seront disponibles entre le 22 août et le 12 septembre chez votre libraire.

  • Ta femme me trompe

    David Di Nota

    On fait toujours l'amour à trois, tel est le postulat comique sur lequel repose la sexualité humaine. On comprend du même coup l'importance de ce genre injustement méprisé : le vaudeville. Dans celui-ci, le lecteur fera la connaissance d'une nymphomane pleine de ressources. Il assistera à la rencontre de l'amant et du mari et il s'apercevra qu'il n'est pas si facile de déterminer qui est le cocu des deux. Il découvrira des vidéos cochonnes, mais également un ministre éminent, des intellectuels engagés, et même une guerre européenne dont personne n'a entendu parler. Ce faisant, il découvrira que la bêtise sexuelle est le véritable moteur de l'histoire - ou de l'Histoire, comme on voudra.

empty