• Prix Maison de la Presse 2021
    "LE roman historique de l'année. Vous ne le lâcherez pas." Gérard Collard - Le magazine de la santé
    Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime. Car la science qui progresse, mêlée à l'ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l'irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d'un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ?Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ? Qui est le chasseur, qui est le gibier ?
    Dans la lignée des grands détectives de l'Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né."Un roman policier addictif" Biblioteca
     

  • Une putain d'histoire

    Bernard Minier

    • Xo
    • 23 Avril 2015

    Une île boisée au large de Seattle...
    " Au commencement est la
    peur.
    La
    peur de se noyer.
    La
    peur des autres,
    ceux qui me détestent,
    ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite :
    Ce n'est pas une histoire banale. Ça non.
    c'est une putain d'histoire.
    Ouais,
    une putain d'histoire... "
    Un thriller implacable

  • Garris emménage avec sa mère et sa petite soeur Bianca dans la «  maison de la morte  », son arrière-grand-mère. Cet héritage les met à l'abri des difficultés financières et leur permet de vivre à la campagne. Mais la demeure, vieillotte, provoque le malaise du garçon. Pire, des bruits lugubres se font entendre. Des lueurs spectrales apparaissent puis disparaissent à l'étage. Seul témoin de ces faits inexplicables, Garris va-t-il se fier à sa raison ou faire appel aux forces invisibles  ? Serait-ce son père mort qui s'adresse à lui, de l'au-delà  ? Ou l'esprit de la morte, qui ne trouve pas la paix  ?

  • Nous sommes en 1852, au coeur des magnifiques paysages du grand nord suédois. Lars Levi Læstadius, botaniste émérite, pasteur haut en couleur du petit village de Kengis et fondateur d'un mouvement  connu pour son éthique rigoureuse, tente tant bien que mal de combattre l'athéisme et l'alcoolisme de ses paroissiens. Contre l'avis des villageois, Læstadius a recueilli un jeune garçon sámi, affamé et illettré, Jussi, qu'il initie aux secrets de la botanique et qui le suit comme son ombre.Lorsqu'une servante est retrouvée morte dans la forêt, le commissaire s'empresse d'imputer l'odieux crime à... un ours. Fort de son intuition et de son savoir scientifique, Læstadius n'y croit pas un instant. Quand une deuxième jeune fille vient à disparaître, le pasteur, secondé par son fidèle Jussi, décide de mener l'enquête, quitte à s'attirer les foudres des autorités locales.  Traduit du suédois par Marina et Françoise Heide

  • Cinq heures du matin. John Rebus, pourtant à la retraite, est tiré du lit par la sonnerie stridente du téléphone. À l'autre bout, sa fille, paniquée, lui apprend que son compagnon Keith a disparu. De son côté, la police écossaise découvre le corps d'un riche étudiant saoudien, Salman bin Mahmoud, assassiné sur un vulgaire parking d'Édimbourg. Et les pistes, aussi ténues que variées, ne semblent mener nulle part.Tandis que Siobhan Clarke et l'inspecteur Malcom Fox tentent de démêler cette enquête, John Rebus roule vers le petit village côtier plein de secrets où réside sa fille. Mais, pour la toute première fois, la vérité est peut-être ce qu'il désire le moins découvrir...Un polar palpitant qui, sur toile de fond de Brexit, aborde la violence de la xénophobie et explore la puissance et la fragilité des liens familiaux. Un livre qui se dévore, pimenté à souhait par l'humour de cet enquêteur atypique.Traduit de l'anglais (Écosse) par Fabienne Gondrand« Ian Rankin : le meilleur du polar écossais. »  Rolling Stone« Ian Rankin est un génie. »  Lee Child« Le meilleur de Rankin, le meilleur de Rebus, quand la fiction rejoint l'actualité et transcende tous les genres et toutes les attentes. »  Michael Connelly« Rebus est l'un des plus grands personnages de romans policiers anglais : aux côtés de Sherlock Holmes et de Hercule Poirot. »  Daily Mail
    «  Depuis vingt ans, il est l'un des fers de lance du roman noir d'outre-Manche. Aussi apprécié chez lui que chez nous, l'Ecossais livre une nouvelle enquête qui promet un beau début d'année aux passionnés du genre. »  Hubert Artus,  Le Parisien Week-end

  • La Rumeur

    Lesley Kara

    Nourrissez la rumeur... Puis regardez-la vous engloutir.
    Un simple sujet de conversation... Pour s'intégrer et devenir l'une des leurs.
    Joanna ne pensait pas à mal en répétant la rumeur entendue devant les grilles de
    l'école : Sally McGowan, accusée dans les années 1960 d'avoir poignardé un petit
    garçon alors qu'elle n'avait que dix ans, serait revenue habiter dans la ville de Flinstead
    sous une autre identité.
    Mais ces quelques mots enflamment la tranquille station balnéaire et ravivent
    le traumatisme laissé par ce meurtre épouvantable. Pour enrayer cette machine
    infernale, Joanna ne voit qu'une solution : enquêter pour découvrir la vérité. Mais le
    danger est déjà si proche...
    " Lesley Kara nous tient en haleine jusqu'à la dernière page de ce roman glaçant où règnent paranoïa, suspicion et accusations. "Paula Hawkins, autrice de
    La Fille du train

  • « Lire Anderson revient à s'injecterun shoot concentré des sentiments et sensationsqu'apporte la durée d'une existence. »Alain Léauthier, MarianneAncien des Forces spéciales au Vietnam, Hanson rejoint la police dans un quartier d'East Oakland économiquement dévasté et à la population en déshérence. Mais la pureté des situations extrêmes de la guerre lui manque, et cet homme qui ne craint plus rien se moque bien de vivre ou de mourir. Immédiatement en conflit  avec la politique d'endiguement par la force de la police blanche envers les Noirs, il se considère par rébellion comme un « assistant social armé ». Jusqu'au jour où il croise le chemin de Felix Maxwell, un baron de la drogue devenu le héros local...
      Suite d'épisodes souvent hallucinatoires, Un soleil sans espoir  dépeint le combat d'un homme que plus rien ne semble blesser  et qui, à force d'humanité, va tout faire pour chasser la violence  du quartier. Dans cette conclusion de la trilogie commencée avec  Sympathy For The Devil et Les Chiens de la nuit, Kent Andersondécrit une Amérique tout aussi divisée que l'est l'âme de ce grand  écrivain, ami des géants de la littérature policière que furent  James Crumley et Harry Crews.   

  • Après le succès phénoménal d' Am Stram Gram, le commandant Helen Grace est de retour. Cernée par les flammes et par ses propres démons, elle n'a plus droit à l'erreur.
    Six incendies en vingt-quatre heures, deux morts, plusieurs blessés. Helen Grace n'a jamais vu ça. Comme si quelqu'un tentait de réduire la ville en cendres... Accompagnée de son équipe et bien décidée à arrêter le pyromane acharné, Helen sait qu'elle ne peut se permettre le moindre faux pas : non seulement cela aurait de lourdes conséquences sur la survie des habitants, mais sa carrière serait également finie.
    Pourtant, alors que Southampton s'embrase et que de plus en plus d'immeubles partent en fumée, les sombres penchants de la détective prennent le pas sur sa raison...

  • Que ce soit grâce à sa bonne étoile ou à un mauvais assassin, le juge Crowdy Lobbett de New York est toujours en vie. On ne peut pas en dire autant des quatre hommes décédés à sa place. Deux autres tentatives contre sa personne, l'une au milieu de l'Atlantique, l'autre dans une rue animée de Londres, suffisent pour convaincre Albert Campion que le juge sait quelque chose qu'il devrait ignorer... quelque chose au sujet du chef de l'organisation criminelle Simister. Pour le mettre hors de danger, Campion attire le juge et sa famille dans le pittoresque village de Mystery Mile. Mais lorsque meurtre, suicide et chantage les rattrapent, le gentleman détective sait que la légende de Simister est vraie  : aucun homme ne lui échappe, même un homme comme Campion.
     
    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Laurence Kiéfé.
     
    À propos de l'autrice
    Margery Allingham (1904-1966) est une grande dame des lettres britanniques, rivale d'Agatha Christie en son temps, qui a marqué de son empreinte des générations d'auteurs de roman policiers.
     
    « Il y a un humour, une légèreté chez Margery Alligham... » Télérama, Cercle Polar
    « Margery Allingham mérite d'être remise au goût du jour. » P. D. James
    « Le meilleur de l'intrigue à l'anglaise. » The New Yorker
     

  • Novembre 1950. Les manteaux sont boutonnés, les cols relevés, tandis qu'un épais brouillard s'insinue dans les ruelles londoniennes. Meg Elginbrodde, veuve depuis cinq ans, annonce son intention de se remarier. Depuis, elle reçoit des plis très étranges : des photos récentes de son premier époux, bien vivant. Serait-ce un avertissement, une tentative de chantage, ou quelque chose de bien plus sinistre encore ? Alors qu'elle se tourne vers Albert Campion et l'inspecteur Charles Luke pour découvrir la vérité, les rumeurs enflent au sein des pubs défraîchis de Londres : le Tigre serait de retour en ville, libre. De nouveau prêt à bondir hors du smog et à tuer. Et il appartient au gentleman détective de l'arrêter...
     
    À propos de l'autrice
    Margery Allingham (1904-1966) est une grande dame des lettres britanniques, rivale d'Agatha Christie en son temps, qui a marqué de son empreinte des générations d'auteurs de roman policiers.
    « Un roman phénoménal ! » J. K. Rowling
    « Margery Allingham est exceptionnelle. » Agatha Christie
    « Une inoubliable analyse du mal. » Telegraph
    « Un chef-d'oeuvre. » A. S. Byatt

  • 1960. Alors que la ville d'Oxford se prépare pour le premier concours de beauté Miss Miel au Old Swan Theatre, une des principales candidates est retrouvée morte. Un suicide, ou l'élimination d'une concurrente gênante ? Dans cette atmosphère de compétition féroce, la liste des suspects est interminable. Pour mener l'enquête, pas le choix : il faut se fondre dans la masse. Et quand, à son grand embarras, la jeune policière Trudy Loveday se retrouve à intégrer les rangs des prétendantes à la couronne, elle découvre un monde où, en coulisse, tous les coups bas sont permis.
    Entre mauvais tours, chantages et duperies, elle et le Dr Clement Ryder doivent rapidement repérer le tueur, avant que l'événement devienne une course mortelle pour remporter le prix...
    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Alexandra Herscovici-Schiller.
     
    À propos de l'auteure
    Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l'auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne.
     
    « Espérons que ce ne soit que la première d'une longue série tant on a envie de continuer à suivre ces protagonistes ! »
    Page des libraires, à propos du tome 1.

  • «  L'autre reine du crime  », Le Monde
    Londres, 1911. La famille Barnabas, à la tête d'une prestigieuse maison d'édition, subit un premier coup du sort lorsque l'un des neveux du fondateur, Tom Barnabas, s'évapore en pleine rue, sans laisser de trace. Vingt ans plus tard, c'est un autre neveu, Paul Brande, qui disparaît dans des circonstances tout aussi mystérieuses. Son corps est retrouvé peu de temps après dans la salle des archives de la maison. Les regards se tournent alors vers les cousins des victimes, les seuls à tirer profit de la mort de Paul. Pour se laver de tout soupçon, ces derniers font appel au détective Albert Campion. Mais certains membres de la famille Barnabas ne sont pas prêts à voir leurs secrets révélés au grand jour...
     
    Traduit de l'anglais par Laurence Kiéfé
     
     
    À propos de l'auteure  :
    Margery Allingham est une célèbre romancière britannique, rivale d'Agatha Christie en son temps, et figure de proue de la littérature policière du «  whodunit  ». Elle doit sa renommée à sa très populaire série policière mettant en scène le gentleman détective Albert Campion, qui lui inspirera dix-huit romans et une vingtaine de nouvelles.

  • «  Margery Allingham possède une qualité d'ordinaire peu associée au roman policier, l'élégance.  » Agatha Christie
    Wyatt Petrie, jeune aristocrate, organise un week-end festif dans son château ancestral de Black Dudley. Mais, alors que ses invités décident de rejouer un rite initiatique autour d'une dague dans le manoir plongé dans l'obscurité, l'un des participants est retrouvé mort. Accident  ? Assassinat  ? Les convives, dont un mystérieux jeune homme répondant au nom d'Albert Campion, tentent de faire la lumière sur cette étrange affaire. Très vite, les invités comprennent qu'ils ne sont pas au bout de leurs peines. Il s'avère en effet beaucoup plus facile de se rendre à Black Dudley que d'en repartir...
     
    Traduit de l'anglais par José Noiret
    /> À propos de l'auteure  :
    Margery Allingham est une célèbre romancière britannique, rivale d'Agatha Christie en son temps, et figure de proue de la littérature policière du «  whodunit  ». Elle doit sa renommée à sa très populaire série policière mettant en scène le gentleman détective Albert Campion, qui lui inspirera dix-huit romans et une vingtaine de nouvelles.
     

  • Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s'en inquiéter.
    Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d'Oxford sont mobilisés.
    La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l'enquête et chargée d'assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au coeur d'une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d'Oxford...
     
    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Alexandra Herscovici-Schiller
     
    À propos de l'auteure  :
    Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l'auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne. 

  • Le deuxième tome de la série Loveday-Ryder  !
    Été 1960.   Après une fête de fin d'année organisée par les étudiants de St Bede's College sur les berges d'une rivière, le corps d'un certain Derek Chadworth est retrouvé flottant dans les eaux de Port Meadow. Et si tous les jeunes gens présents sur les lieux affirment que la mort de Derek est accidentelle, aucun d'entre eux ne peut attester avoir bel et bien aperçu l'étudiant à la fête. Confronté à des témoignages vagues qu'il juge peu crédibles, le Dr Clement Ryder décide d'ouvrir une enquête, assisté de la jeune policière Trudy Loveday, qui entreprend de se faire passer pour une étudiante de St Bede's College. Trudy arrivera-t-elle à gagner la confiance des élèves et percer le mystère qui entoure la mort du jeune homme le plus populaire de l'université  ? Car une chose est sûre  : Derek Chadworth n'était pas un étudiant comme les autres...
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Alexandra Herscovici-Schiller
    À propos de l'autrice :
    Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l'auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne.

  • Le voyage et l'ailleurs : un grand thème simenonien avec ces trois romans représentatifs.Le Train de Venise - Trois Chambres à Manhattan - Le Relais d'Alsace Si le grand voyageur que fut Simenon s'est inspiré des lieux qu'il a visités pour écrire certains de ses romans, c'est avant tout pour analyser les ressorts psychologiques des êtres qui les fréquentent. C'est Julien, dans le train qui le ramène de Venise ; c'est François à New York et sa rencontre avec la troublante Kay ; c'est enfin M. Serge, résidant au col de la Schlucht, dans les Vosges, que l'on soupçonne de vol.
    Avec ces trois romans sélectionnés pour lui dans l'oeuvre monumentale de Simenon, le lecteur abordera un thème cher à l'auteur : le voyage et la fuite, la rencontre avec l'autre, le déracinement.

  • Le syndrome Noah

    Michael Fenris

    Un seul survivant dans un monde abandonné... Thriller mystérieux et au suspense continu, Le syndrome de Noah revisite brillamment le thème du Déluge
    Noah Gibson est un citoyen américain anonyme issu de la middle class. Heureux avec Suzanne qui partage sa vie, il mène une existence tranquille, dans une maison des quartiers populaires de New York, entre son métier de banquier et les petits dîners entre amis. Ce soir-là, Suzanne a décidé de faire un barbecue et Noah descend en maugréant dans la cave pour le chercher. Alors qu'il farfouille dans la pénombre, un sifflement suraigu enfle soudain et une onde de chaleur incandescente le traverse.
    Quand Noah reprend connaissance, tout le monde a disparu. Là où se trouvaient les passants ne restent que leurs vêtements, tombés au sol en petits tas. Les voitures sont embouties moteur allumé, les télés continuent de brailler, mais il n'y a plus personne. Noah est seul au monde !
    Paniqué, il refuse d'y croire et se barricade chez lui en attendant les secours. Pourtant il va falloir qu'il s'organise s'il veut survivre. Curieusement, les hommes se sont volatilisés mais des animaux sont encore vivants. Noah aurait-il un nom prédestiné ? Pourquoi lui et pas un autre ? Un monde tout nouveau l'attend...

  • « La plus belle façon de voyager dans le Tyrol italien, cette terre si particulière, rencontre des civilisations latine et germanique tapissée de pommiers à perte de vue, de vignobles réputés et cernée par des massifs alpins, les Dolomites, ces hautes montagnes calcaires aux dents acérées. » La disparition inquiétante de la jeune Lisa Innerhofer, fille unique d'une famille de Bau'r des faubourgs de Merano, dans le Tyrol du Sud, divise les habitants autant que les médias tandis que les réseaux sociaux se complaisent en commentaires acerbes. Le commissaire Guido Rizzoli, de la police criminelle de Bolzano, est chargé de l'enquête sous l'autorité pas toujours bienveillante de Sapperlott, diminutif attribué au vice-questeur Thomas Walshofer. Un jeune homme à peine majeur, Matteo Degasperi, le petit ami de Lisa, est rapidement soupçonné tant les indices matériels l'accusent, mais le commissaire sait faire la part des choses et il oriente son enquête vers une autre piste. Le passé trouble d'un ecclésiastique sulfureux l'intrigue avant que, de Rome, la hiérarchie brouille les pistes en tentant de manipuler son service pour parvenir à ses fins. « L'auteur a su instaurer une ambiance pesante, convaincante, sur fond de tensions identitaires où les mensonges sont plus faciles à intégrer que la vérité. Les personnages sont attachants et l'auteur a tissé une intrigue qui se complexifie au fil du récit justement rythmé par la progression de l'enquête et les retournements de situation captivant le lecteur jusqu'à une fin aussi redoutée que réaliste. »

  • Vous avez aimé les enquêtes d'Esprits Criminels ? Ce roman vous passionnera. Au Café des Délices, tous vos personnages préférés se retrouvent dans cette nouvelle aventure. Jonathan, qui a évolué professionnellement, va vivre une épreuve déstabilisante et très dangereuse. Il sait qu'il pourra toujours compter sur l'amour et le soutien de la petite famille du Café des Délices. La police enquête sur un meurtre étrange. Jonathan, anciennement flic à la BAC reconverti en criminologue, va tout faire pour tenter de résoudre l'aff aire la plus diffi cile et la plus éprouvante de toute sa carrière. Une course contre la montre va s'enclencher avec sa nouvelle coéquipière, l'intrigante et trépidante Lou pour traquer un tueur sans pitié et très minutieux qui ne laisse aucune trace derrière lui. Jonathan va tenter d'entrer dans l'esprit de ce tueur afi n de prévoir ses prochaines victimes et essayer de les sauver. Y parviendra-t-il ? Saura-t-il déjouer les pièges ?

  • Giverny, été 1908. Claude Monet se rend aux aurores devant le bassin aux nymphéas qui jouxte sa maison de Giverny, afin de mettre tes dernières touches à son tableau. Mais l'eau de l'étang a pris une teinte rose qu'elle n'avait pas la veille... Inquiet, le peintre s'approche. Et c'est horrifié qu'il découvre, flottant parmi les nénuphars, le corps d'une jeune fille : Ophélia, la fille de son ami japonais, un amateur d'art, venu en visite. Qui a pu commettre un tel acte ? Un rôdeur ? Un des jardiniers chargés de l'entretien du domaine ? Ou bien faut-il chercher du côté dé l'hôtel Baudy, où se sont installés pour l'été de jeunes peintres américains venus à Giverny dans l'espoir de rencontrer le Maître ? Duquel d'entre eux ou des autres pensionnaires Ophélia s'est-elle attiré la haine et le désir de vengeance ? C'est ce que Louis Berflaut, inspecteur de la Sûreté, appelé en renfort dans cette affaire, va tâcher de découvrir. Cette intrigue, subtilement nouée, évoque l'ambiance des romans d'Agatha Christie, dans la peinture d'une société élégante qui fomente en secret des passions de toute nature.
    Auteur de romans historiques, Renée Bonneau a notamment publié Danse macabre au Moulin-Rouge et Sanguine sur la Butte (Nouveau Monde éditions) Passionnée de peinture et de cinéma, s'appuyant toujours sur des recherches historiques minutieuses, elle campe avec brio des intrigues policières à la Belle Epoque, mettant en scène des peintres (Toulouse-Lautrec, Monet) et le personnage de l'inspecteur Berflaut.

empty