• Glacé

    Bernard Minier

    • Xo
    • 28 Août 2014

    Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d'un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée.
    Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
    Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d'altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ?
    Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l'extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !
    Bernard Minier a grandi au pied des Pyrénées. Primé à l'issue de plusieurs concours de nouvelles, il publie avec Glacé son premier roman.

  • Si vous le lisez avec l´espoir de trouver dans J´irai cracher sur vos tombes quelque chose capable de mettre vos sens en feu, vous allez drôlement être déçu.
    Si vous le lisez pour y retrouver la petite musique de Vian, vous l´y trouverez. Il n´y a pas beaucoup d´écrits de Vian dont il ne suffise de lire trois lignes anonymes pour dire tout de suite : «Tiens, c´est du Vian !» Ils ne sont pas nombreux, les écrivains dont on puisse en dire autant. Ce sont généralement ces écrivains-là qui ont les lecteurs les plus fidèles, les plus passionnés, parce que, en les lisant, on les entend parler. Lire Vian, lire Léautaud, lire la correspondance de Flaubert, c´est vraiment être avec eux. Ils ne truquent pas, ils ne se déguisent pas. Ils sont tout entiers dans ce qu´ils écrivent. Ça ne se pardonne pas, ça. Vian a été condamné. Flaubert a été condamné... Delfeil de Ton.

  • À dix-sept ans, Tracy sillonne avec ses chiens de trai?neau les immensite?s enneigées de l'Alaska. Amoureuse de la nature sauvage, elle possède un secret : un don hors norme, hérité de sa mère, qui la relie de façon unique aux animaux, mais peut-être aussi aux humains. Sa vie bascule le jour où un inconnu l'attaque en pleine forêt, puis disparaît. Quand Tracy reprend connaissance, couverte de sang, elle est persuade?e d'avoir tue? son agresseur. Ce lourd secret la hante jour et nuit, et lorsqu'un jeune homme à la recherche de travail frappe à leur porte, Tracy sent émerger en elle quelque chose de sauvage.

  • Le corps d'un homme, la gorge tranchée au bas de son immeuble jette le lieutenant Ma et son adjoint Zhou dans une enquête au cours de laquelle ils vont remuer le ciel et la terre de Pékin menacé d'attentats par des séparatistes Ouighours.
    Treize jours dans une voiture pie à ne connaître que des nuits blanches et des bols de nouille, treize jours à sillonner les rues et les quartiers les plus louches de la Capitale, dans le Pékin des bas-fonds, des junkies punk et des prostituées.
    La corruption liant l'urbanisme de la capitale chinoise au milieu de la drogue et de la pègre les amène, lui, le lieutenant désabusé par un mariage raté et son coéquipier borderline à relier plusieurs meurtres identiques et tenter de remonter la piste des égorgeurs pékinois.

    Mi Jianxiu est un écrivain né en 1961. Trois de ses romans policiers ont été publiés aux éditions de L'Aube.

  • Yujin, vingt-six ans, se réveille un matin dans l'odeur du sang.
    Jusqu'à ce jour, c'était un fils modèle qui se pliait à toutes les règles d'une mère abusive et angoissée. Une mère qui gît en ce moment même au pied de l'escalier, la gorge atrocement ouverte d'une oreille à l'autre.
    Que s'est-il passé la nuit dernière ? Seuls des lambeaux d'étranges images émergent de la conscience de Yujin, et le cri angoissé de sa mère. Mais appelait-elle à l'aide ? Ou implorait-elle ?
    Pour trouver la clé qui déverrouille sa mémoire, il va devoir remonter seize ans plus tôt, lorsque tout s'est joué. Retrouver la scène initiale, impensable, insupportable. Seize années de secrets, de silence, d'une vie contrôlée dans ses moindres détails, jusqu'à ce que tout bascule.
    Mais quand on a franchi la frontière interdite, il n'existe pas de retour possible.
    Ce thriller dérangeant et obsédant, d'une exceptionnelle acuité psychologique, suit à un rythme haletant, électrique, la radicale transformation d'un jeune homme ordinaire en un dangereux prédateur.

  • Travis Stillwell sillonne les routes brûlantes du Texas, piégeant des femmes solitaires dans l'espoir toujours déçu d'apaiser les démons de son passé. Un soir, il croise dans un bar une fille mystérieuse au teint pâle. Le lendemain, il se réveille seul et couvert de sang. Dès lors, cette inconnue aux bottes rouges revient errer à ses côtés, et son emprise dévorante s'affirme sans pitié. Épuisé, Travis se fait héberger par une jeune veuve, Annabelle Gaskin. En échange, il l'aide à remettre d'aplomb son motel décrépi, et peu à peu, il prend de l'importance dans sa vie et celle de son fils. Mais Travis lutte contre des pulsions noires puissantes, et Annabelle finit par se douter que cet étrange cow-boy n'est pas ce qu'il prétend.

  • Alix a dû faire appel à un détective et traverser l'Atlantique jusqu'à Pohénégamook, une petite ville du Québec, pour retrouver la trace de son frère jumeau Paul. Planqué dans une cabane de chasseur au milieu des bois, il prépare sa vengeance. Ces dernières années leur relation s'est un peu étiolée, mais entre eux c'est «à la vie à la mort». Quand on traverse, gamin, une épreuve aussi traumatique que celle qu'ils ont vécue, plus rien n'est jamais pareil et on ne peut partager sa vie qu'avec celui qui partage notre douleur. C'est pour ça qu'elle ira jusqu'au bout avec lui, en dépit du bon sens. Dans ce polar d'une densité remarquable, on fume trop, le whisky est bu au goulot, on s'aime de travers et on avance, toujours, pour ne pas sombrer dans les souvenirs, quelle que soit l'issue.

    Isabelle Gagnon est née en 1970 dans un village près de Saint-Jean-Port-Joli. Depuis 1999, elle habite Paris, où elle dirige La Ruche, la librairie-école de l'Institut National de Formation de la Librairie.

  • Flora, jeune esclave noire à la beauté fascinante, est dotée d'un esprit fier qui seul lui permet de survivre à la brutalité de son maître. Quand ce dernier part pour la guerre et que son fils unique meurt, Flora se trouve libre. Elle conçoit alors une vengeance terrible : elle apportera à son ancien bourreau le corps de son enfant, conservé dans un cercueil empli de sel. Mais, en ce milieu du XIXe siècle, les territoires immenses qu'elle doit traverser, aux confins de l'Amérique, sont sauvages et sans loi, pleins de troubles et de sang. Flora engage donc deux voyous intrépides et fatalistes, Pigsmeat et Tom, pour l'escorter sur la route du Mexique, sans savoir ce qui l'attend.

  • Sous les rayons du soleil couchant, la plaine du Henan est rouge, rouge comme le sang que vendent les habitants du Village des Ding pour connaître une vie meilleure. Mais, quelques années plus tard, atteints de « la fièvre », ils se flétrissent et quittent ce monde. Seul le fils du vieux Ding continue de s'enrichir en vendant des cercueils et en organisant des « mariages dans l'au-delà » pour unir ceux que la mort a séparés. Le Rêve du Village des Ding est un roman bouleversant. Bouleversant par la tragédie qu'il raconte, bouleversant parce qu'il n'est que la fiction d'une réalité plus terrible encore. C'est l'histoire de centaines de milliers de paysans du Henan contaminés par le sida que l'auteur évoque dans ce roman d'une émotion poignante.

  • Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l'hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l'Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.
    La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d'été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.
    Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la " belle aux yeux de chatte " va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n'échappera à son emprise.
    Quelques jours plus tard, elle disparaît de facon subite et inexpliquée... Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d'une scène de crime.
    Qu'est-il advenu de Maya ?
    Une intrigue psychologique où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.

  • Un essai très personnel sur un sujet universel, mais toujours tabou Pourquoi chuchote-t-on quand on demande un tampon à une collègue et, sur le trajet des toilettes, fait-on en sorte de bien cacher l'objet, comme si on transportait un sachet de coke ? Pourquoi, alors qu'on en a parfois très envie, on s'interdit de faire du sexe pendant nos règles ? Pourquoi en 2017 dans les pubs pour serviettes, le liquide est-il toujours bleu ? Pourquoi est ce qu'on entend encore au bureau : " oh la la, Machine elle est énervée, elle a ses règles ou quoi ? " ? Pourquoi les femmes qui souffrent le martyr pendant leurs règles doivent rester belles et se taire ? Pourquoi les hommes ne connaissent rien sur les règles des femmes, et sont donc ignorants sur ce que vit la moitié de l'humanité une fois par mois pendant 40 ans ? Camille Emmanuelle aborde, de sa plume énergique et joyeuse, un sujet central de notre intimité et de la société : les règles. Tous les préjugés, issus de mythes religieux, véhiculés par la publicité et la culture mainstream, sont en train d'être déconstruits par une génération qui prend la parole dans les médias, dans la rue, dans les clips et dans les séries. En se basant sur de nombreux témoignages, des interviews de spécialistes, son expérience personnelle et l'analyse de la culture pop actuelle, Camille Emmanuelle démontre que les règles deviennent un sujet public, qui sort des toilettes des filles, un sujet en pleine mutation, passionnant, souvent drôle, et même assez punk. Attention, ça va saigner ! Camille Emmanuelle, 36 ans, est journaliste, chroniqueuse et auteur. Elle travaille autour des questions de sexualités, de culture érotique, de culture porn, de féminismes, et de genre. Elle écrit pour Les Inrocks, L'Obs, et Brain Magazine. Elle a publié Paris-couche-toi-là, aux éditions Parigramme (2014), Sexpowerment, le sexe libère la femme (et l'homme), aux éditions Anne Carrière (2016) et Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite aux Echappés (2017).

  • Ils sont six adolescents, six heureux lauréats d'une compétition organisée par le jeu en ligne Massacre gagnant. Leur lot est un baptême de mer d'une semaine, tous frais payés, à bord d'un luxueux voilier.
    La croisière débute sous un soleil radieux, une mer calme et des prévisions météo idylliques, jusqu'à ce que tout bascule dans l'horreur absolue...
    C'était pourtant annoncé dans le message d'invitation : « Vous allez adorer cette croisière avec Massacre gagnant ! »

  • Samia est encore toute petite lorsqu'elle comprend qu'elle n'est pas la bienvenue dans cette riche famille musulmane où la présence d'une fille est une véritable punition d'Allah.

    Son père la domine, sa mère la rejette et ses deux frères aînés, conscients du traitement injuste dont elle est victime, ne peuvent rien pour elle. Elle est seule au monde, et lorsqu'on daigne s'adresser à elle, ce n'est jamais pour la porter aux nues.

    Elle n'a que seize ans lorsqu'on la marie malgré elle à un employé de son père. Un régime de terreur s'installe alors dans sa nouvelle demeure. Elle se tourne vers son père et sa mère pour obtenir de l'aide, mais elle reçoit toujours la même réponse: elle est une femme, et une femme doit respect et obéissance à son mari en n'importe quelle circonstance.

    Battue et violée à répétition, Samia ne peut s'appuyer que sur elle-même pour se sortir de ce cauchemar qui n'en finit plus. Les années passent et la situation ne fait que se détériorer. De surcroît, l'Algérie a basculé dans l'intégrisme religieux; l'usage du chantage et de la peur est devenu quotidien.

    Samia, maintenant mère de plusieurs enfants, n'a désormais qu'une seule idée en tête: fuir vers la liberté ; fuir pour respecter sa promesse faite à ses petits qu'un jour la lumière et la paix seront au menu tous les jours de leur vie.

    Mais sa route est jonchée de milliers d'obstacles et de dangers mortels...

  • Quand son grand-père, un archéologue de renom, meurt dans d'étranges circonstances, Sophia est effondrée.
    L'amulette antique sur laquelle il travaillait lui aurait-elle jeté un sort ? Avec Léonard, un camarade de collège, elle se sent possédée par des forces diaboliques...
    Ainsi débute l'affrontement entre la Voie de la main droite et la Voie de la main gauche. Une seule arme sera utilisée : la peur, celle qui hante nos plus terribles cauchemars...
    Bienvenue dans l'enfer de la peur !

  • Iran, les rives du sang. Une vieille femme est morte mystérieusement à Téhéran. Depuis Paris où elle est réfugiée, sa fille guide l'enquête d'un policier à travers les venelles d'une société que la dictature religieuse a rendu folle. Entre tant de personnages taraudés par la peur et la douleur, en quête d'espoir et de liberté, on n'oubliera pas la figure de la doctoresse Narguesse qui lit dans le ventre des femmes les convulsions du monde.

    Roman inspiré, roman de combat soulevé par le souffle de la révolte, ce livre va bien au-delà du témoignage.

    Écrit en français par une Iranienne, ce livre chargé de fureur etde dérision nous entraîne au coeur de l'Iran contemporain.

  • Hiscoutine, 1370 Le bourreau Louis Ruest et sa jeune épouse Jehanne d'Augignac se sont installés dans leur existence de couple marié et s'efforcent, autant que possible, de s'y habituer. Si le partage de leur lit se fait aussi aisément que celui de leur

  • Convoquant des visions de fièvres et la mémoire collective, j´ai voulu confronter l´intime au clinique, mon histoire singulière avec l´Histoire, au travers des camps nazis, d´une radiographie des trente premières années de l´épidémie du sida, des procès du sang contaminé, de ceux que j´ai rencontrés, aimés, délaissés et qui ont péri lors de l´hécatombe, ou qui y survivent comme moi, comme nous tous.
    J´ai tenté d´user de toutes les armes contre l´ennemi invisible et la bêtise, et je me suis risqué à les combattre, défendu par une langue exsangue et mise à nue. Sang Damné est devenu l´aboutissement d´un cycle infernal, sa fin.

  • Il etait une fois le sang - il revele notre heredite et notre sante Nouv.

    Si la phrase n'était pas si galvaudée, le titre aurait pu être : « Le sang comme on ne vous l'a jamais raconté », car c'est la promesse tenue par les auteurs. Après avoir lu ce livre vous saurez tout sur le sang, cet organe si essentiel et si méconnu. Le sang c'est la vie, la vie intérieure. Il permet à l'Homme de respirer. Chaque goutte est unique et pourtant renouvelable et renouvelée. Chaque constituant sanguin est le fruit d'une complexité incroyable. Nos globules rouges sont des poussières d'étoiles, nos globules blancs nos armées.  Le sang est aussi le reflet de nos vies, de notre santé, de notre hérédité, de notre espèce. Il faut savoir l'interroger, le faire avouer. Comprendre les résultats d'une analyse sanguine, les liens entre groupes sanguins et maladies, les différence selon les sexes, l'anémie de la grossesse... Le sang est notre réseau social, il permet à nos organes de communiquer.  Cet organe liquide est plein de sens et de contresens. Il a donné naissance à des symboles, des mots, des rites, des usages artistiques et même culinaires.  Il a aussi ses maladies, ses dangers, ses scandales.  Partez à la découverte de votre mer intérieure.  

  • Une jeune provinciale prend sa revanche sur une adolescence faite de frustrations et de rejets - en jouant avec son sang.
    Quand Arunwadi a écrit ce roman, paru en 1997, elle n'avait pas encore tout à fait 21 ans.
    Ce texte fort, inattendu de la part d'une jeune Thaïlandaise, a tout de suite trouvé un public parmi la jeunesse déboussolée du royaume et est devenu un livre culte.
    Récemment réédité, il a aussi fait l'objet d'un film.

  • Un crime mystérieux, découvert dans une campagne marseillaise, déchaîne les passions. Torturée avec barbarie, la victime est inconnue des forces de police. Le commissaire Darmon, aidé de ses adjoints, Jérémy et Ariane, va être amené à pourchasser un tueur en série et parcourir toute la France en suivant les cadavres sélectionnés, semble-t-il, d'une façon aléatoire.
    Pourquoi le tueur ne s'en prend-il qu'aux hommes ?
    Commence alors une véritable traque pour arriver jusqu'à l'antre du tueur fou.
    "Un excellent thriller dérangeant ! L'auteur n'a pas froid aux yeux...", Jean-Christophe Grangé, président du jury.
    Le Prix des lecteurs, Prix VSD du polar 2012 présidé par Jean-Christophe Grangé.

  • Après une soirée « films d'horreur » hilarante, Valentin, Cédric et Zoéline, trois adolescents qui adorent frissonner de peur, vont vivre en live une expérience digne des meilleurs récits d'épouvante. Le décor est une maison sinistre à souhait, close comme un coffre-fort de l'enfer, et les damnés qui la hantent font froid dans le dos... De quoi les combler de bonheur ! Ou de peur... Car le pire, le monstre, le cauchemar pour de vrai, n'a rien d'un gag... Il n'a pas de visage, ne parle pas, n'émet aucun son en se déplaçant. Et lorsque se produit la rencontre... il est trop tard pour fuir.
    Méfiez-vous de vos désirs, ils pourraient bien devenir réalité...

  • Effet Miroir

    Lown Ava

    Une cave, un matelas poisseux par terre, des étagères en bois vides, un WC noirci de crasse, de la poussière, du béton brut en guise de sol, des toiles d'araignées par dizaines, et... Une petite fille recroquevillée dans un coin de la lugubre pièce... Une chemise de nuit salie par l'environnement dans lequel elle vit, et par celui qu'elle surnomme « l'ogre »...
    Quand être sauvée par des êtres surnaturels devient une quête de vie, mieux vaut en assumer les conséquences... 

  • GUIDE MARIAGE POUR TOUS 1

    Katia Coen

    • Bookelis
    • 9 Février 2017

    Parler encore une fois de plus du mariage pour tous ? Une mise au point des auteurs qui expliquent dans ce livre et les suivants, comment, pendant des siècles, la communauté homosexuelle a dû affronter au quotidien des injustices, des actes homophobes, des inquisitions religieuses, des déportations et participer à des luttes pour arriver aujourd'hui à une reconnaissance légale de leurs droits à vivre dans notre société de manière presque égalitaire. Nous abordons dans ces cinq volets Mariage pour tous, à travers plus de 1000 pages des sujets importants tels que le mariage, le pacs, les droits lgbt, la Pma, la Gpa, l'adoption, l'homophobie, l'homosexualité des jeunes, le don du sang, le sida, la préparation d'un mariage homosexuel, le coming out, les citations, les films, les chansons, les célébrités homosexuelles, les people, les icônes, les pays dans lesquels le mariage homosexuel a gagné ses droits, la Gay Pride, les gay Games, lgbt à travers le monde, la bisexualité, la transsexualité, l'hétérosexualité, et bien d'autres sujets encore.

  • Premier ouvrage d'un jeune poète émergent, ce recueil à l'écriture condensée et richement texturée est rempli de promesses. Le sang dont il est question dans ce livre est davantage source et pulsion de vie que de violence. Luc-Antoine Chiasson propose une autre façon d'appréhender le temps cyclique tout en jetant un regard singulier sur un décor à la fois naturel et urbain. En apparence plutôt hermétique, cette poésie se démarque surtout par un souffle étonnant et une musicalité envoutante.

empty