• 1878, dans les Pyrénées. Angélina, la fille d'un cordonnier, n'a qu'une ambition depuis qu'elle est petite : devenir sage-femme comme sa mère, morte tragiquement. Abandonnée par son amant, la jeune fille se résigne à confier l'enfant qu'elle a eu de lui à une nourrice afin de pouvoir devenir élève sage-femme à l'hôtel-Dieu Saint-Jacques de Toulouse.
    Dans cet établissement réputé, elle rencontre un médecin obstétricien dont elle devient la femme. Mais sa belle-famille la regarde de haut et Angélina, malgré l'aisance matérielle dont elle jouit, comprend qu'elle n'est pas faite pour la vie mondaine.
    Elle décide de reprendre sa liberté et part s'installer dans sa région natale pour exercer enfin son métier...
    Avec ce sens du suspense et de l'émotion qui font de ses romans des moments de lecture inoubliables, Marie-Bernadette Dupuy nous entraîne sur le chemin semé d'épreuves, de joies, de sacrifices, d'une femme généreuse prête à tous les combats pour que s'accomplisse son rêve...

  • Les secrets de naissance d'une sage-femme passionnée.
    Après des études à Toulouse, Angélina, la fille d'un cordonnier, s'est installée en tant que sage-femme dans la maison familiale, à Saint-Lizier, dans l'Ariège. L'exercice de son métier est difficile dans les campagnes en cette fin de XIXe siècle. Accaparée par son travail, elle peut compter sur sa protectrice, Gersande de Besnac, pour s'occuper de son fils Henri qu'elle élève seule. Grâce à ses compétences et à sa disponibilité, sa réputation ne cesse de grandir. Son bonheur serait complet si elle ne désespérait de revoir un jour Luigi, un bohémien dont elle s'est éprise et qui s'est réfugié en Espagne pour fuir de fausses accusations de meurtre. Au lieu du ténébreux gitan, dont la naissance s'entoure de mystère, c'est Guilhem, le premier amour d'Angélina et le père d'Henri, qui revient au pays. Il est accompagné de son épouse légitime, mais semble n'avoir rien oublié de ses sentiments pour la sage-femme...Avec son incomparable talent pour les sagas fertiles en coups de théâtre, aux personnages plus attachants les uns que les autres, Marie-Bernadette Dupuy nous embarque une fois encore dans un tourbillon d'aventures et de passions.

  • Gigante

    Pierre Bordage

    Le jeune ethnolinguiste Zaslo Merticant debarque sur Gigante depuis la lointaine Azadee, en quete des mythiques geants dont une expedition aurait exhume les squelettes des siecles plus tot. Dans le but, egalement, de tuer son pere, qui l´a abandonne avant meme sa naissance...
    Mais comment exercer une vengeance sur une planete dix-huit mille fois plus volumineuse que la Terre, ou tout voyage est a sens unique ? Comment meme voyager sur un monde parcouru de spheres incandescentes et d´orages electriques d´une rare violence ?
    C´est l´histoire d´un apprentissage, celui d´un monde aux coleres destructrices. Il passe par le cheminement de Zaslo vers l´apaisement interieur jusqu´a la decouverte de son role fondamental pour l´avenir des peuples humains dissemines sur Gigante.
      Un planet opera... gigan- tesque.
      L´univers et les personnages de Gigante ont ete concus conjointement par Pierre Bordage et Alain Grousset.
    Dans la collection jeunesse « Le Maedre », lisez aussi Au nom du fils d´Alain Grousset.
    Ou vous suivrez l´aventure du pere de Zaslo...

  • Nés dans les pages des comic books américains dans les années 1930, les super-héros sont taillés aux dimensions du gigantisme des États-Unis, à la hauteur des gratte-ciel qu'ils franchissent d'un bond. Désormais figures populaires aimées de tous, ils furent pourtant longtemps regardés d'un mauvais oeil par la censure aux États-Unis ou en France, jugés pernicieux et néfastes pour la jeunesse ou pointés du doigt comme suppôts de l'impérialisme par la contre-culture.

  • Tyler Grace était beaucoup de choses.
    Un meurtrier.
    Une légende.
    Un marginal.
    Un Héros.
    Mon Prince.
    Mon enfance et mon innocence ont été volées quand on m'a kidnappée à l'âge de cinq ans. Pendant onze ans je me suis réfugiée dans mes contes de fées, attendant le prince qui viendrait me sauver et m'emmènerait au loin pour vivre avec lui, heureuse jusqu'à la fin des temps.
    Je n'imaginais pas que mon sauveur viendrait sous la forme d'un ermite couvert de cicatrices et de tatouages, incapable - ou refusant - de prononcer le moindre mot. Mais à l'instant où nos yeux se sont croisés, j'ai su que c'était lui.

    Mon prince charmant.

    Je ne désire qu'une chose : être celle qui réussira à faire tomber ses défenses. Et il est le seul à pouvoir faire tomber les miennes.

    #Romance #Sexy #Émotions


    Ce tome peut être lu indépendamment du reste de la série.

  • Releve-moi

    Toad Alee

    Aisling et Ben sont ensemble depuis deux ans. Deux années de souffrances et de coups portés régulièrement. Il ne lui accorde aucun répit, même le jour de son anniversaire où elle termine aux urgences. Jason, agent des forces de l'ordre, remarque tout de suite le malaise entre eux et va tout faire pour l'aider à sortir de cette relation toxique.
    Ben est condamné, Aisling va pouvoir se reconstruire et apprendre à revivre en laissant son sauveur entrer dans son coeur.
    Mais ce qui s'annonce comme un nouveau départ, va tourner au cauchemar. Ben prépare sa vengeance, et sa sortie est pour bientôt.

  • Je m'allonge dans la baignoire et commence à me taillader le poignet avec une lame de rasoir. Vous vous demandez sûrement comment j'en suis arrivée là ? Pour que vous compreniez, il faut que je vous raconte les six derniers mois de ma vie. Comment, à force de tortures psychologiques et physiques venant d'un élève de mon lycée, j'ai plongé dans une dépression dont je ne sortirai jamais ? J'ai cru, à un moment, que mon demi-frère allait être mon sauveur, mais il m'a vite remis les pieds sur terre.
    Je suis Nina et je vais vous raconter les derniers mois de ma vie.

  • Il y a la forêt du flâneur, du fugitif, celle de l'indien, la forêt du chasseur, du garde-chasse ou du braconnier, celle des amoureux, des ornithologues, la forêt aussi des animaux ou de l'arbre, celle du jour et de la nuit. Mille forêts dans la même, mille vérités d'un même mystère qui se dérobe et ne se donne jamais qu'en fragments.
    Tout comme il y a un paysage, un son, une saveur, un parfum, un contact, une caresse, pour déplier le sentiment de la présence et aviver une conscience de soi. David Le Breton explore les sens, tous nos sens, comme pensée du monde. Cette fois l'anthropologue se laisse immerger dans le monde afin d'être dedans et non devant. Il nous montre que l'individu ne prend conscience de soi qu'à travers le sentir, qu'il éprouve son existence par des résonances sensorielles et perceptives.
    Ainsi tout homme chemine dans un univers sensoriel lié à ce que sa culture et son histoire personnelle ont fait de son éducation, chaque société dessinant une "organisation sensorielle" qui lui est propre.
    Percevoir les couleurs est un apprentissage autant que d'entendre ou de voir. Toucher, palper, sentir dans l'étreinte ou la souffrance, c'est faire affleurer la peau et la pensée dans la concrétude des choses, c'est aussi se sentir, goûter et parfois même être dégoûté.

    L'auteur se fait explorateur des sens et n'omet rien de nos attirances et de nos rejets. Proposant que l'on réfléchisse désormais au "Je sens donc je suis", il rappelle que la condition humaine avant d'être spirituelle est bel et bien corporelle.

  • Angélina et Luigi sont de retour à Saint-Lizier, après un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. La belle costosida, qui est enceinte, retrouve son fils Henri (officiellement son filleul), son père, et aussi sa chère demoiselle Gersande de Besnac. En

empty