Vie pratique & Loisirs

  • Qu'est-ce qui fait changer les villes ? Quelles forces sous-tendent leurs transformations de forme et de fonction ? L'ouvrage s'applique à analyser le vaste champ des modifications plus ou moins profondes qui, depuis une vingtaine d'années, caractérisent les villes dans leurs centres et leurs quartiers relativement anciens. Forces du marché, interventions de l'État, poids des techniques, rôle des comportements, pèsent plus ou moins selon les contextes socio-économiques. Il s'ensuit qu'aux aspects généraux succède une typologie géographique. Rejetant tout vocabulaire ou approche ésotériques, l'ouvrage veut plutôt sensibiliser et relativiser sur un thème fondamental de notre temps.

  • Parmi les millions de femmes et d'hommes qui votent ou songent à voter écologiste, beaucoup y sont venus par une prise de conscience des périls pesant sur l'environnement. D'autres, qui s'étaient inscrits dans les grands mouvements émancipateurs de ce siècle, le socialisme, le tiers mondisme, et qui se tournent, déçus, vers l'écologie, s'interrogent. Que faut-il penser des accusations portées contre les Verts (ils préfèrent la nature aux humains) ? Comment l'écologie prend-elle en compte l'exigence de justice sociale dans nos pays développés, et de solidarité avec les peuples appauvris ? Pourquoi refuse-t-elle de s'inscrire, tout bonnement, dans le positionnement droite-gauche ? À ces interrogations légitimes, ce livre, écrit par un économiste qui tenta jadis d'infléchir les politiques économiques de la gauche quand celle-ci incarnait encore l'espérance, propose quelques réponses. Il explore les enjeux d'avenir de l'écologie politique, regroupés autour de trois grands axes : une logique économique post-socialiste, un nouvel internationalisme, une alternative aux forces politiques traditionnelles.

  • Histoire de la marine à voile des Vikings à la Révolution et l'Empire, à travers les types de navire et les campagnes maritimes. Un chapitre complet est consacré aux galères.

  • Ce livre rassemble l'expérience de toute une vie, celle de René Dumont, agronome, ancien professeur à l'Agro, et spécialiste des problèmes agricoles des pays du Tiers Monde, notamment. Le livre a donc deux axes. D'une part un livre de souvenirs, le bilan d'une vie. Dumont y raconte ses voyages en Afrique, en Asie, en Amérique latine et en Europe, particulièrement en Europe de l'Est. Il y expose également ce qu'il croit, ce à quoi il n'a jamais cru (Dieu, les vertus du capitalisme et de l'économie libérale), ses désillusions face à ce qu'il croyait - particulièrement, il a cherché vainement, jusqu'à présent, un socialisme à visage humain qui se soit maintenu au pouvoir. D'où une critique précise, même si en sympathie, de la Chine et de Cuba, une condamnation du système économique en U.R.S.S. Mais aussi ce livre est un livre d'avenir. D'abord cri d'alarme devant ce qui risque de se passer - René Dumont, qui fut candidat aux élections présidentielles de 1974 sur ce thème, expose les risques dénoncés par les écologistes. Mais il apporte aussi un certain nombre de suggestions pour éviter les drames futurs, arrêter le gaspillage, l'exploitation anarchique et impitoyable du Tiers Monde, qui ne fait aujourd'hui que développer son sous-développement, limiter la consommation inutile et outrageuse envers les pays pauvres, cesser de croire que le déséquilibre pourra se maintenir, et que les ressources de la planète sont inépuisables, stopper l'explosion démographique. Un livre sur l'avenir à partir d'une expérience solide et précise du passé et du présent.

empty