Bordas (réédition numérique FeniXX)

  • Le titre de ce petit ouvrage est explicite. Il ne s'agit que d'une introduction à la vie littéraire du XVIIIe siècle. C'est dire qu'il demande plus au lecteur, peut-être, qu'il ne lui donne : un esprit d'initiative, la volonté de revenir sans cesse aux textes, le goût d'y vérifier - ou d'y contester - une idée qui aura été suggérée. On ne trouvera donc ici ni monographies sur tel ou tel auteur particulier, fut-il de la première importance, ni plans de dissertation, ni le traditionnel tableau des écoles et des doctrines littéraires. Mais il compte d'abondantes bibliographies, de multiples références, de nombreuses et parfois longues citations. Les auteurs ont lié l'analyse des genres à l'étude des thèmes majeurs qui ont marqué le siècle des lumières : la crise de la conscience européenne, le passage du libertinage à l'esprit philosophique, les rapports de cet esprit philosophique et de l'esprit religieux, l'invention de la liberté, le mouvement scientifique et encyclopédique, la réhabilitation des passions, l'épanouissement du genre romanesque. Chacun de ces thèmes fait l'objet d'un petit chapitre au fil duquel sont indiqués au lecteur quelques itinéraires qui lui permettront de mieux discerner l'accent particulier du siècle des lumières. Il ne s'agit donc pas de tout dire, mais de proposer un certain nombre de points de vue significatifs qui seraient comme la charpente d'une étude plus approfondie. L'ouvrage propose une manière d'interroger avec rigueur les oeuvres et invite le lecteur à poursuivre seul le dialogue avec les derniers grands noms littéraires de l'Ancien Régime.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La République fédérale allemande est aujourd'hui la première puissance économique d'Europe, et la troisième du monde. Obsession et irritation des hommes politiques, admiration et inquiétude des hommes d'affaires, étonnement de l'homme de la rue : le "miracle allemand" apparait comme un défi permanent. Au coeur de l'Allemagne : la Ruhr, principale concentration industrielle et financière du continent. Nulle région ne s'est identifiée à ce point au développement politique et économique d'une nation : l'histoire de la Ruhr a déterminé celle de l'Allemagne. Placée au centre de tous les conflits qui ont marqué notre époque, et plus précisément de l'antagonisme franco allemand, elle est devenue une source de force militaire, une arme politique, un objet de chantage. Etonnante vigueur : frappée par deux occupations étrangères et deux crises économiques - la crise mondiale de 1929 et la crise du charbon des années 60, mais toujours renaissante, elle offre une vivante image du capitalisme d'Outre-Rhin. L'ouvrage retrace les étapes du développement et les modalités de l'organisation régionale. Une prodigieuse croissance de la fin du XIXe siècle à la première guerre mondiale se fonde sur l'industrie du charbon et de l'acier et sur le développement d'énormes entreprises intégrées (Konzern). dirigées par des capitaines d'industrie prestigieux : elle aboutit à la formation d'un immense "pays noir" (Kolhenpott). Mais la première guerre mondiale et l'occupation franco-belge, puis la crise de 1929 brisent cet élan, et le redressement sous la période nazie est éphémère. La décartellisation et la crise du charbon de l'après-guerre frappent à nouveau son économie sans la terrasser. Si elle a perdu aujourd'hui sa prééminence en Allemagne et en Europe, la Ruhr demeure un modèle, car jamais, depuis 1920, date de la création du premier organisme d'aménagement régional au monde, le "Siedlungsverband Ruhrkohlenbezirk" (Association pour l'aménagement du bassin houiller de la Ruhr), l'effort en vue d'améliorer le cadre de vie des populations d'un bassin houiller ne s'est démenti, jamais la volonté d'effacer les stigmates d'une croissance frénétique, et par là de corriger l'image d'un "pays noir" ne s'est affaiblie. Belle leçon de géographie volontaire. Et peut-être est-ce là le secret du "miracle allemand" ? Une continuité remarquable dans l'effort, une recherche permanente de l'efficacité, une capacité d'organisation supérieure. L'intégration technique et financière des "Konzern" de la Ruhr, la réhabilitation méticuleuse de ses paysages depuis plus d'un demi-siècle, la réforme administrative permanente (fusions de communes, fiscalité), l'introduction de la cogestion, en portent témoignage. A bien des égards, la Ruhr, est en dernier ressort, le "siège de l'expérience". Ce livre s'adresse aux professeurs, aux étudiants d'allemand, d'histoire, de géographie, d'économie, des Instituts d'études politiques. Il intéressera également les responsables locaux, régionaux ou nationaux du développement économique et de l'aménagement du territoire, ainsi que tous les lecteurs curieux des affaires allemandes.

  • Nicole Bothorel, maître-assistant de littérature française à l'université de Haute-Bretagne depuis 1965. Elle travaille sur des problèmes de technique romanesque dans le roman moderne et contemporain. Elle assure des cours de méthodologie critique et des cours sur le Nouveau Roman. Francine Dugast-Portes, maître-assistant de français, elle enseigne à l'université de Haute-Bretagne depuis 1966. Elle assure des cours sur le Nouveau Roman, des cours de méthodologie critique et de stylistique. Elle prépare une thèse traitant de certains aspects du roman au 20e siècle. Jean Thoraval, agrégé, docteur ès lettres, est professeur de littérature française contemporaine à l'université de Haute-Bretagne. Outre des éditions d'oeuvres classiques et contemporaines et des ouvrages de méthodologie, il a publié aux éditions Bordas "Les grandes étapes de la civilisation française". L'ambition de cet ouvrage sur le roman contemporain est d'abord de faire le point sur le renouveau des conceptions, des techniques et des lectures de ce qu'on a appelé de façon générale "Le Nouveau Roman" ; c'est également de faire une recherche de ses thèmes privilégiés, des obsessions et peut-être même des fantasmes qui s'en dégagent ; c'est enfin de porter une appréciation sur les entreprises si diverses de ce roman d'avant-garde, décrié et loué tour à tour. Un des mérites évidents de l'ouvrage est le recours constant aux textes des écrivains : l'illustration systématique par de larges extraits vise à éclairer le propos critique, mais veut également inciter à lire dans leur intégralité des oeuvres nouvelles qui ne sont "difficiles" que parce qu'on leur applique, peut-être, un mode de lecture qui ne leur convient pas.

  • Nombreux sont, aujourd'hui, les écrivains, les linguistes et les étudiants, que séduit la renaissance de la réthorique. Ils sont sensibles à la rigueur de son vocabulaire, aux « figures » qu'elle découvre dans le langage et, particulièrement, à son approche de la métaphore. Est-il besoin de rappeler que cette renaissance (à laquelle les difficultés de programmation des ordinateurs ne sont pas étrangères), survient après l'exaltation surréaliste de l'image ? En général, image et métaphore constituent également une alliance de mots originale et brève. Là semble s'arrêter leur similitude. En elles se manifeste, sur un espace littéraire étroit, le conflit qui oppose, d'une part, les partisans de l'imagination libre, de l'écriture automatique et de la « terreur » (au sens que Jean Paulhan donnait à ce terme) et, d'autre part, ceux qui prétendent connaître systématiquement - et maîtriser - le langage poétique. Ce conflit, on n'avait pas encore tenté de le saisir dans ces deux cellules initiales que sont l'image et la métaphore, ni de s'interroger sur la dialectique de l'irrationnel et du rationnel, dont elles sont le lieu privilégié. À partir des propriétés qui leur sont attribuées dans chacun des deux camps en présence, il était possible d'envisager aussi les alternatives fondamentales : la valeur de l'image et de la métaphore est-elle déterminée par l'arbitraire de l'esprit, ou doit-elle satisfaire à l'exigence de la justesse ? L'alliance de mots doit-elle être entendue dans un sens littéral, ou peut-elle être traduite en langage pratique ? Pareille entreprise de « nettoyage de la situation verbale » (selon le mot de Valéry), ne va pas sans réserver des surprises. Conduite avec le souci de préserver les chances du jaillissement poétique et de la communication vitale, elle se conclut - tout naturellement - par le rappel du parti qu'a adopté l'auteur de « Reliefs » et du « Don de Merci » : l'animation réciproque du langage et de la sensibilité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pour le philosophe, qu'est-ce que connaître ? C'est sous la forme d'un exercice de philosophie que ce livre veut répondre à une interrogation aussi fondamentale. Mais, pour apprendre à philosopher, c'est-à-dire à "mettre sa propre raison en état de crise", il faut d'abord assurer la signification du langage. Aussi est-ce un glossaire qui sert de préambule à l'étude. Partant alors du fait que l'homme perçoit, qu'il imagine, qu'il se souvient, on peut opérer le renversement de la connaissance immédiate à la connaissance logique pour atteindre l'équilibre de la réflexion. Tel est l'enchaînement établi par l'auteur pour guider l'étudiant - qu'il soit candidat au baccalauréat ou déjà dans les premières années de l'enseignement supérieur - vers une philosophie de la connaissance.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Du vidéodisque interactif aux calculateurs de vol, les exécutifs temps réel sont présents dans de très nombreuses applications. Ce livre explique progressivement les concepts de développement de ces logiciels, en construisant un noyau multitâche d'abord simplifié, puis complet et puissant, très proche des caractéristiques des logiciels commerciaux. Sont abordés - en particulier - les points suivants : systèmes avec ou sans réquisition du processeur ; mécanisme de commutation des tâches ; ordonnancement ; exclusion mutuelle ; communication interprocessus ; synchronisations. Le noyau temps réel - entièrement écrit en langage C (aux normes ANSI) - est utilisable avec des modifications mineures sur les microprocesseurs standards actuels (Intel 80x86 et Motorola 680x0). Le système présenté ici fonctionne sur un calculateur de type PC-XT-AT, mais peut être adapté à d'autres machines. Dans un souci pédagogique, de nombreux exercices sont proposés, et leurs solutions peuvent être vérifiées et mises en oeuvre à l'aide des outils proposés. Ce livre, qui s'adresse aux étudiants en informatique et électronique, intéressera également les professionnels amenés à utiliser ces techniques.

  • Beaucoup d'enfants écrivent "mal" : ils tracent les lettres avec difficulté, lenteur, et de manière peu lisible. Cela vient souvent d'un apprentissage mal conduit ou commencé sans que l'enfant y soit suffisamment préparé. À quel âge les enfants peuvent-ils commencer à écrire ? Faut-il attendre le cours préparatoire ou doit-on commencer avant ? Comment préparer les enfants à cet apprentissage difficile et capital : à la maison, à la crèche, à l'école maternelle ? Quelle attitude adopter vis-à-vis des gauchers ?... Autant de questions auxquelles ce livre veut répondre en s'adressant aux enseignants mais aussi aux parents et aux éducateurs de la petite enfance. Cet ouvrage analyse les conditions qui permettent aux enfants d'apprendre à écrire avec plaisir et de manière correcte. Il aide aussi à comprendre pourquoi certains enfants rencontrent des difficultés, et propose, à l'aide d'exemples précis et abondamment illustrés, des activités diverses et progressives qui guident l'enfant sur les chemins de l'écriture.

empty