Langue française

  • L'éducation psychomotrice ; source d'autonomie et de dynamisme Nouv.

    L’éducation psychomotrice : source d’autonomie et de dynamisme se veut une référence pour mieux comprendre le processus du développement de l’enfant, un outil pour orienter les choix, les actions et les réflexions des éducateurs professionnels ou en formation. Le contenu est fondé sur les connaissances et les recherches issues des sciences de l’éducation, de la psychologie et des neurosciences.

    Cette deuxième édition apporte un éclairage actualisé sur l’éducation psychomotrice des enfants de la naissance à 12 ans, considérée dans le sens de l’intervention favorable au bien-être et au développement global de l’enfant à travers son activité corporelle. Les connaissances théoriques et pratiques sont contextualisées dans le cadre des programmes d’éducation en cours au Québec. De plus, elles sont enrichies et illustrées avec les réflexions et les idées des éducateurs qui vivent et créent le quotidien avec les enfants. Outre la mise à jour de l’ensemble des chapitres, ce livre intègre de nouvelles notions, notamment en ce qui concerne la régulation des émotions et l’intervention en éducation psychomotrice. Des exercices inédits permettent également d’approfondir la réflexion.

    L’originalité de l’approche éducative décrite dans ce manuel tient au fait que l’intervention est abordée par niveau de développement et qu’elle intègre toutes les dimensions de l’évolution de l’enfant. L’accent est mis sur la progression de l’activité corporelle, son influence sur les comportements et son rôle comme moyen de développement et source d’épanouissement.

    Francine Lauzon, enseignante retraitée des techniques d’éducation à l’enfance du Cégep Marie-Victorin, détient une maîtrise en éducation de l’Université du Québec à Montréal. Ses travaux ont porté sur l’intégration des apprentissages, la pratique réflexive comme outil de développement professionnel et le perfectionnement psychopédagogique des enseignants au collégial. Elle s'intéresse actuellement aux recherches et aux pratiques liées à la régulation des émotions et aux activités de ressourcement.

  • Un ouvrage en deux tomes, autonomes et complémentaires, qui tient compte de paramètres actuels comme la mutation des valeurs, le retrait de l'État-providence, la précarité de l'emploi ou la mondialisation dans l'analyse des nouvelles formes d'expression des problèmes sociaux. Un ouvrage multidisciplinaire où se côtoient philosophes, anthropologues, monde médical, politologues, psychologues, sociologues et travailleurs sociaux.Les cadres théoriques d'interprétation: concept et classification; sociologie interactionniste; constructivisme; prévention des problèmes psychosociaux; promotion de la santé; déficience intellectuelle; alcoolisme; handicap; médicalisation; mondialisation, exclusion et intervention.Les outils méthodologiques: soutien social; théorisation; analyse quantitative; évaluation de programme; approche épidémiologique; troubles mentaux et suicide; colonisation; milieu associatif; immigration; héritage philosophique.

  • Un ouvrage en deux tomes, autonomes et complémentaires, qui tient compte de paramètres actuels comme la mutation des valeurs, le retrait de l'État-providence, la précarité de l'emploi ou la mondialisation dans l'analyse des nouvelles formes d'expression des problèmes sociaux. Un ouvrage multidisciplinaire où se côtoient philosophes, anthropologues, monde médical, politologues, psychologues, sociologues et travailleurs sociaux. Tome 2 - Études de cas et interventions sociales. Quelques études de cas: mères adolescentes; familles recomposées; mauvais traitements psychologiques envers les enfants; désengagement paternel; intégration des jeunes migrants en milieu urbain; homosexualité; violence en milieu scolaire; judiciarisation des personnes souffrant de troubles mentaux; précarité d'emploi; équité salariale; employabilité des assistés sociaux; vieillissement et retraite; travail social et TIC.Les interventions: développement et santé des jeunes enfants; travail de rue; pauvreté des enfants; réalités interculturelles; organismes communautaires; mouvements sociaux; intervention policière; désastres naturels; solidarité bénévole; prévention du suicide; schizophrénie; réinsertion sociale.

  • Le collège n'est pas le "maillon faible" du système scolaire, comme le montrent les résultats des élèves, mais là où le métier d'enseignant est le plus difficile face à l'hétérogénéité des effectifs. C'est là aussi que les problèmes sociaux sont les plus envahissants puisque le collège obligatoire accueille tous les adolescents.
    Face à ces difficultés se développe un discours de la plainte, de la chute et, souvent, de la nostalgie d'une école républicaine dont on oublie qu'elle ne s'adressait qu'à une minorité. Sous couvert de "défendre" la culture, on refuse l'ouverture du collège à tous. D'autres prônent une solution libérale. Dans les deux cas, on renonce à l'ambition d'une école démocratique. Ce livre dresse le bilan des connaissances et propose de choisir véritablement le collège, de rompre avec sa contradiction fondamentale, celle qui en fait à la fois l'héritier de l'ancien lycée de l'excellence et l'école de tout le monde. Choisir le collège, c'est décider d'une vraie scolarité pour tous les enfants de ce pays, c'est affirmer la nécessité d'une culture commune, pour que le collège cesse enfin d'être une gare de triage.

empty