• Découvrez la signification de vos rêves et leur importance dans la connaissance de vous-même.
    Pourquoi rêvons-nous et que pouvons-nous faire de nos rêves ? Y a-t-il de bons et de mauvais rêves ? Comment interpréter les messages contenus dans vos rêves ? Dans ce petit livre, Didier Colin, écrivain et astrologue, vous accompagne dans votre découverte de vous-même en donnant à vos rêves l'importance qu'ils méritent. Il vous guidera dans le cheminement vers la connaissance de soi en vous aidant à saisir les clés que votre inconscient réquisitionne. Grâce aux explications des symboles présents dans vos rêves, il révélera vos émotions cachées, mais aussi vos désirs, vos sentiments, vos ambitions et mettra le doigt sur vos tabous et l'origine de ceux-ci.

  • Marc Augé poursuit ici l'exploration d'un univers païen, auquel il s'est intéressé à plusieurs reprises et dont l'Afrique lui paraît offrir quelques illustrations remarquables. "Comment peut-on adorer le bois et la pierre ?" se demandaient les missionnaires chrétiens et quelques ethnologues. Tout l'objet de ce livre vise à proposer une réponse à cette question un peu angoissée. L'auteur montre que l'univers animiste est une fascinante pensée de la relation. A l'interrogation ci-dessus, les prêtres des dieux du Bénin répondent qu'entre la matière et la vie, entre hommes et dieux, ou morts et vivants, il n'y a pas plus solution de continuité qu'entre le même et l'autre. Legba, par exemple, dieu personnel par excellence, est plus que tous les autres imprégné d'humanité. C'est dans le rapport aux autres, qui passe par les dieux, que s'éprouve la singularité de chaque destin et le rapport de soi à soi. Telle est la problématique de ce livre. Mais c'est de la manière la plus concrète que Marc Augé nous révèle que la religion africaine est également une philosophie aux profondes questions et aux subtiles réponses, que nous ne devrions pas trouver absolument étrangères à nos propres capacités symboliques.

  • Regarder le noir

    Collectif

    • Belfond
    • 11 Juin 2020

    LES GRANDS NOMS DU THRILLER METTENT NOS SENS EN EVEIL
    Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet.
    Douze auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d'ordre est le même pour tous : nous faire ouvrir grand les yeux au fil de récits qui jouent avec les différentes interprétations de la vision.
    Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots... et jusqu'à la chute. Éclectique et suprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.
    N'ayez pas froid aux yeux, venez Regarder le noir.

  • Tout débute un beau jour quand le narrateur trouve une chose par terre, dans la rue. Une chose ? Quelque chose, de forme ovale, à la fois mou et dur, qu'il ne parvient pas à identifier mais qu'il prend dans le creux de sa main.
    Commence alors pour lui une étonnante divagation où, guidé par sa recherche, il connaîtra mille et une aventures : lors de son voyage, il rencontrera des universitaires spécialistes de littérature israélienne, une troupe de cirque d'un genre un peu particulier, un groupe de Juifs à la poursuite de leur utopie, et non pas une, mais deux femmes prénommées Shloma.
    De rencontres inopinées en hasards improbables, l'équipée de notre héros se relance à chaque fois. Car bien sûr tous ces personnages hauts en couleur ont un point commun : ils ont chacun un avis sur la question.

  • L'Occident s'est construit sur le rêve, devenu cauchemar, d'une rationalité capable de congédier définitivement les pulsions, de contrôler les affects et de domestiquer les corps. De ce geste est née la modernité, à partir de laquelle l'homme s'est séparé de l'ensemble auquel il appartient. Bref, le rationalisme nous a conduits à une vision virile et conquérante de ce continent noir que nous avons nommé « nature ». L'époque qui s'ouvre marque le retour de l'exil. Après avoir écrasé et ignoré la fragilité du vivant, nous la voyons faire irruption dans notre quotidien sous les traits d'une pandémie et d'un écocide. Nous sommes liés et ne pouvons plus prétendre, en toute impunité, exister depuis un point de vue abstrait, de nulle part. La fragilité est expérience, non savoir hors-sol. À nous d'en tirer les leçons, d'inaugurer une pensée et un agir qui intègrent cet autre de la rationalité, qui est non pas l'irrationnel des relativismes identitaires ni l'hyper-rationalité de la machine algorithmique, mais un savoir qui se tisse au plus proche de nos sensations, de nos émotions et du vécu du corps : le sens commun.     

  • Logique du sens

    Gilles Deleuze

    À travers des séries de paradoxes antiques et modernes, ce livre cherche à déterminer le statut du sens et du non-sens, et d'abord leur lieu. Où se passe exactement ce qu'on appelle un « événement » ? La profondeur, la hauteur et la surface entrent dans des rapports complexes constitutifs de la vie. Les stoïciens furent un nouveau type de philosophes, Lewis Carroll fut un nouveau type d'écrivain, parce qu'ils partaient à la conquête des surfaces. Il se peut que cette conquête soit le plus grand effort de la vie psychique, dans la sexualité comme dans la pensée. Et que, dans le sens et dans le non-sens, « le plus profond, c'est la peau ».

    Logique du sens est paru en 1969.

  • Quel sens donner à votre travail ? Comment vous y épanouir ? Changer de job pourrait être la solution, mais pas nécessairement...
    Alors, comment revoir vos missions pour passer du temps sur ce qui vous apporte le plus de satisfaction ? De quelle façon repenser votre organisation pour atteindre une meilleure productivité ? Comment retrouver votre motivation et améliorer vos relations professionnelles ?
    L'auteur vous propose une démarche inédite, la méthode SEROM, qui vous permettra de « façonner » votre poste. Elle vous accompagne étape par étape avec des réflexions et des exercices concrets applicables dès maintenant pour vous épanouir dans votre travail.
    Sans oublier les arguments qui convaincront votre responsable d'accepter les transformations que vous apporterez à vos missions.
    Il n'est pas nécessaire d'attendre le prochain poste ou le prochain manager pour reprendre la main sur votre satisfaction au travail.
    C'est possible dès aujourd'hui !

  • Un ouvrage indispensable pour devenir acteur de votre bien-être au travail, et de celui de vos collaborateurs !
    Vous pensez que bien-être n'est pas compatible avec le monde de l'entreprise ? Vous avez tout faux ! Le bien-être au travail est d'ailleurs la priorité numéro 1 des nouveaux talents selon une étude BVA de 2018 !
    Si le bien-être en entreprise est si important c'est qu'il agit sur tous les acteurs du monde de l'entreprise. Les salariés heureux sont plus productifs (de 31 %), plus impliqués, moins absents (6 fois moins), plus fidèles et plus loyales (9 fois plus). Pour l'entreprise, les bénéfices n'en sont que meilleurs grâce à une rentabilité augmentée.
    Si vous faites partie des salariés stressés et fatigués (51 %), qui s'ennuient (26 %), ou qui ne trouvent plus de sens en ce qu'ils font (44 %), il est plus que temps de réagir !
    Gaël Chatelain-Berry, spécialiste du bien-être et de la bienveillance en entreprise, vous guide, grâce à cet ouvrage, sur le chemin du bien-être au travail. Au programme : pourquoi le bien-être au travail n'est plus une option, les arguments en faveur de la mise en place d'une politique volontariste du bien-être, les moyens humains et financiers pour l'installation de cette nouvelle politique, la rentabilité des investissements, les éléments indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise de demain, etc.
    Vous aurez donc toutes les clés pour améliorer votre bien-être au quotidien ainsi que les pistes pour devenir vous-même une référence en la matière, pour vous et pour votre entreprise !

  • La connaissance de soi est avant tout une expérience de soi.
    Ce livre est une invitation à un voyage intérieur, pour vous aider à accepter votre vulnérabilité, à retrouver votre puissance, à savourer vos réussites et à assumer vos échecs, à renforcer l'estime de vous-même, à explorer l'amour et le désir, à dépasser vos peurs et à canaliser votre colère.
    Chaque exploration guidée est une immersion dans les histoires de vie de Marc, Sandra, Sébastien, Caroline et les autres. Vous y découvrirez des éclairages pour comprendre les conséquences de leurs blessures sur leur vie quotidienne, des focus psy avec des explications théoriques, des exercices que je pratique avec mes patients, et à la fin de chaque chapitre, un bilan et des suggestions de lecture.
    Êtes-vous prêt à faire l'expérience de vous-même ?

  • Mener rapidement un projet à son terme, obtenir une pleine adhésion, débloquer une situation complexe
    Pour réaliser ces objectifs, le manager doit être capable de communiquer efficacement avec ses collaborateurs et de délivrer un message authentique et fort de sens.
    Or, trop souvent, les malentendus, les blocages inutiles et les ressentis passés sous silence aboutissent à une forme « d'aveuglement collectif», responsable de 80% des échecs.
    Cet ouvrage présente les outils qui vous permettront de détecter les non-dits bloquants et de dénouer les conflits larvés pour libérer une parole constructive au sein de votre organisation.
    À l'appui de nombreuses expériences en entreprise, l'auteur démontre que la révélation et l'utilisation subtile de ces « non-dits » constituent un facteur essentiel de réussite.
    Simple et pragmatique, ce livre présente une véritable méthode pédagogique qui permettra à tout manager de renforcer ses capacités à décider, faire et convaincre.

  • Les crises sont un temps d'épreuve mais, en rebrassant les cartes de nos vies, elles offrent aussi l'occasion d'un renouveau. La pandémie de COVID-19 nous a frappés de plein fouet aux plans personnel et collectif. Elle aura ainsi été un vaste laboratoire qui nous montre d'autres possibles.

    Nous avons renoué avec notre vulnérabilité, avec notre finitude, avec notre besoin les uns des autres et avec notre soif de sens ; nous avons été confrontés aux inégalités sociales et à la fragilité de groupes importants de notre population. Au plan spirituel, nous avons redécouvert le prix de la prière, des rassemblements, des sacrements, et les liens intimes qui unissent ces différentes réalités.

    Tirerons-nous de ce vécu des leçons durables pour notre mode de vie, nos relations, notre société, notre économie mondialisée ? L'auteur s'attarde aussi aux défis que crée ou révèle la pandémie pour l'Église, fragilisée comme institution, et pour les communautés chrétiennes, appelées à se renouveler dans un contexte de changements sociaux accélérés.

    Nous avons quelque chose à recevoir de cette tranche de vie. Seule la certitude d'être faits pour aimer et pour être aimés donne son sens profond à l'aventure humaine.

    Évêque auxiliaire pour l'archidiocèse de Québec, Marc Pelchat est aussi un ancien professeur et doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.

  • Charles Spence, Professeur à l'Université d'Oxford, mondialement connu pour ses travaux sur l'alimentation, a travaillé avec les géants de l'industrie - Krügg, Toyota, et ICI. Avec son Gastrophysique, vendu à plus de 200 000 exemplaires dans le monde, il nous livre les secrets d'une nouvelle science qui nous éclaire sur nos choix alimentaires.
    Pourquoi consommons-nous 35 % de nourriture en plus lorsqu'on partage un repas avec une autre personne, et 75 % quand on mange avec trois personnes ? Pourquoi consommons-nous du jus de tomate en avion ? Comment les chefs et les entreprises envisagent-ils de transformer nos expériences culinaires ? Voici quelques ingrédients de la gastrophysique de Charles Spence. Ce professeur de l'Université d'Oxford nous explique comment nos sens, au-delà du goût, influencent nos comportements alimentaires, et nous révèle l'importance de tous les éléments d'un repas : le poids des couverts, le placement dans l'assiette, la musique de fond et bien plus encore.
    " Les plaisirs de la table résident dans notre esprit et non dans notre bouche. Cette vérité nous fait vite comprendre pourquoi la cuisine, aussi excellente soit-elle, a ses limites. C'est le rôle de " tout le reste " que nous devons comprendre pour déterminer ce qui rend vraiment les aliments et les boissons si agréables, stimulants et, surtout, mémorables. À y regarder de plus près, même une chose aussi simple que mordre dans une pêche mûre et fraîche est une expérience multisensorielle incroyablement complexe. Pensons-y un instant : notre cerveau doit combiner l'arôme, le goût, la texture, la couleur et le son des dents qui mordent la chair juteuse, sans parler de la sensation veloutée du duvet de la pêche dans la main et dans la bouche. Tous ces stimulus sensoriels, en plus de nos souvenirs, contribuent, bien plus que nous ne pouvons l'imaginer, à la détermination de la saveur. Et tout se combine dans notre cerveau ".
    Critiques :

    "La science populaire à son meilleur. Un texte clairvoyant, divertissant et truffé de faits que vous pouvez utiliser dans la cuisine, en classe ou au pub. " -; Daniel J. Levitin, auteur de The Organized Mind et This Is Your Brain on Music

    " Un regard fascinant sur la science de l'alimentation et sur la façon dont notre perception est façonnée par tous nos sens, pas seulement par le goût. " -; Sunday Times (UK)

    " Si le simple changement du nom d'un plat sur un menu ou de la couleur de l'assiette sur laquelle il est servi peut altérer considérablement notre perception du goût et de la qualité des aliments, tous les professionnels de la restauration doivent le lire et approfondir leurs
    réflexions. " - Larry Olmsted, auteur de Real Food, Fake Food, (New York Times Bestseller)
    " Peu de gens sont aussi disposés à comprendre l'importance des sens que
    Charles Spence. " - Ferran Adrià, Le restaurant El Bulli, Espagne
    " On ne peut pas ne pas se divertir, s'informer et s'éblouir. " - Heston
    Blumenthal, Le restaurant Fat Duck, Royaume-Uni

  • La pandémie de COVID-19 a secoué le monde entier, mais elle a aussi été une crise personnelle, intime pour plusieurs d'entre nous.

    Rupture abrupte du fil de nos vies, solitude, confrontation à nous-mêmes, conscience soudaine de notre fragilité et de notre finitude, autant d'expériences qui nous laissent ébranlés, en quête de sens et de nouveaux repères. En sortirons-nous diminués ou plus humains ?

    Alors que nous sommes privés autant des richesses du monde extérieur que de ses artifices, ce livre nous propose de renouer avec notre vie intérieure, terreau des valeurs sûres qui nous aideront à reprendre notre route. Il nous invite du même souffle à un dialogue avec l'histoire, la philosophie et la spiritualité, pour élargir nos perspectives et retrouver ainsi un regard confiant sur l'avenir.
    Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir transformateur d'une crise. Une parole intérieure l'habite et cache en elle un trésor à découvrir, un élan de vie à saisir. L'épreuve peut alors devenir un « moment d'éternité » qui transcende les circonstances particulières que nous vivons et nous relance vers de nouveaux horizons.

    Jean-François Gosselin, marié et père de famille, mathématicien de formation, a connu une riche carrière dans le monde de la statistique. La découverte de la théologie a profondément changé son regard sur la vie. Professeur auxiliaire à l'Université Saint-Paul d'Ottawa, il détient un doctorat en théologie qui lui a valu la Médaille du Gouverneur général du Canada. Il a publié plusieurs ouvrages dont L'éternité, rêve ou réalité ? (Médiaspaul 2018).

  • Comment se (re)mettre en mouvement quand on se sent dépassé, en quête ou en panne de sens, de motivation, d'énergie, de moteur, d'engagement, d'idées ?

    Voici une démarche inédite de développement personnel.

    Accessible à tous, cette méthode vous invite à mieux vous connaître à travers un voyage introspectif, guidé par ces trois questions : qui suis-je ? où vais-je ? comment ?

    L'auteur vous accompagne pas à pas et vous propose des activités guidées pour renouer avec vos valeurs et atteindre vos objectifs.

    Sérieux, inspirant, amusant et complet, cet ouvrage se révèle une formidable promesse de bien-être et de liberté !

  • Ce livre rassemble les textes sur la musique écrits par Philippe Lacoue-Labarthe entre 1969 et 2005. Par-delà leur diversité de ton ou d'accroche, leur préoccupation commune est de chercher à comprendre l'existence même de la musique : pourquoi existe-t-elle et de quoi est-elle en nous la déposition active, sans fin recommencée ? On retrouvera au fil du livre les motifs qui hantèrent la pensée de l'auteur : l'écoute, le rythme, la voix, l'écho - c'est aussi d'une puissance d'émotion qu'il est continûment question dans ces pages. « J'aimerais en somme saisir, si cela peut se savoir, ce qui arrive lorsqu'on remonte de Narcisse à Écho - me posant cette simple question : qu'est-ce qu'un retentissement ou une résonance ? » Édition établie par Aristide Bianchi et Léonide Kharlamov Collection « Détroits ».

  • Noms propres, ou le livre des livres. Emmanuel Lévinas nous offre ses exercices de lecture. Kierkegaard, Proust, Agnon, Martin Buber, Edmond Jabès, Jacques Derrida, Jean Wahl, etc. Un philosophe et ses proches. A sa manière aussi : un récit des filiations.

  • Pourquoi l'odorat, ce sens primordial d'adaptation au danger comme de repérage du meilleur partenaire sexuel, demeure-t-il si méconnu ? Son histoire paradoxale, pour peu qu'on s'y attache, est des plus captivantes. Dans cette synthèse sans équivalent, Robert Muchembled mène l'enquête et présente les extraordinaires mutations de l'odorat en Occident, de la Renaissance au début du XIXe siècle. Les sources utilisées sont multiples et riches : manuels de physiognomonie ; oeuvres de médecins, philosophes, poètes, conteurs, théologiens, polémistes, moralistes ; traités de civilité, traités de « Secrets pour dames » ; édits royaux ; règlements du métier de gantier parfumeur, inventaires après-décès (apothicaires, gantiers parfumeurs) ; iconographie du sens olfactif... Muchembled s'empare de cet extraordinaire ensemble et dresse l'histoire du puissant refoulement qui, depuis un demi-millénaire, nous a fait considérer l'odorat comme le plus méprisable des sens avant que de le hisser récemment au rang du plus affûté. Des miasmes exhalés par les concentrations humaines aux émanations intimes nauséabondes, des senteurs « excrémentielles » (musc, civette et ambre) prétendument protectrices de la peste aux condamnations des moralistes, de la révolution olfactive du XVIIIe siècle, qui transforme la goutte de parfum floral ou fruité en vecteur d'hédonisme jusqu'aux dernières découvertes scientifiques, c'est à un extraordinaire voyage olfactif dans la civilisation des moeurs que Muchembled convie son lecteur.

  • Trente années de travail, à peu près trente livres (récits, romans, essais), ici pensés à deux voix, Michel Surya répondant aux interrogations exigeantes de Mathilde Girard. Comment s'engage-t-on à écrire, ou dans l'écriture ? Revenant d'où (enfance, formation), allant où (rencontres, livres, vies) ? S'opposant à qui et à quoi (à la glu des origines, à la violence des choses et du monde ; à soi, aussi bien) ? Fort de quelles affirmations folles et fragiles, comme tenues au-dessus du vide ? Accompagné de quelles amitiés intellectuelles, qui les inspirent et les secondent ? En somme : qu'est-ce qu'écrire encore et comment et pourquoi, quand écrire est tout ce qu'il reste ? Le titre : Défense d'écrire ne dit pas ce qu'il semble dire, qui joue de l'ambivalence d'un mot. Qui dit tout le contraire d'une invitation à interdire. Qui forme l'affirmation d'une liberté sans condition. Parce que c'est de la littérature qu'est venue toute liberté, c'est de la littérature que toute liberté dépend.
    Michel Surya est, entre autres, l'auteur de Georges Bataille, La mort à l'oeuvre (Gallimard) et L'Éternel retour (Lignes/ éditions Léo Scheer). Derniers titres parus : L'Autre Blanchot (Tel/Gallimard, 2015), Capitalisme et djihadisme (Lignes, 2016) et Le Mort-né (Al dante, 2016). En 1987, il fonde la revue Lignes, qu'il dirige depuis ; il anime une collection du même nom.
    Mathilde Girard est philosophe et psychanalyste. Membre du comité de la revue Lignes, et auteure (avec Jean-Luc Nancy) de Proprement dit. Entretien sur le mythe et de L'Art de la faute (Lignes, 2015 et 2017)

  • Qu'est-ce que la traduction ? À cette question fondamentale, Charles Le Blanc répond : son histoire. Et pour nous « raconter » la traduction telle qu'elle s'est incarnée au fil des âges, il fait ici appel à cinq contes et récits bien connus. Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, La Reine des neiges d'Andersen, L'Apprenti sorcier de Goethe, La Barbe-bleue de Perrault et Hansel et Grethel de Grimm lui servent à décrire cinq grandes caractéristiques de la traduction mais aussi cinq étapes de l'art de traduire, de l'Antiquité au romantisme. Comme le portrait de Dorian Gray, les traductions vieillissent alors que l'original conserve une éternelle jeunesse. Comme dans les morceaux du miroir magique brisé du conte d'Andersen, c'est le regard du lecteur-traducteur sur le texte qui en reconstruit le sens. Comme dans la ballade de Goethe, la multiplication des traductions rappelle celle des balais déchaînée par l'apprenti sorcier qu'est le traducteur : celui-ci doit pourtant reconnaître que l'auteur reste le seul maître. Comme dans le conte de Perrault, une oeuvre littéraire est un château dont l'auteur, tel Barbe-bleue, tend le trousseau de clés au lecteur ; ce que le texte deviendra une fois traduit dépend en grande partie de la clé que le traducteur utilisera. Enfin, tout traducteur part à la recherche du sens de l'oeuvre, et comme Hansel et Grethel chez les frères Grimm, il espère bien revenir à la maison paternelle, c'est-à-dire à l'original. Mais s'il arrive qu'il s'égare, il peut aussi parvenir à des richesses insoupçonnées, comme les deux enfants découvrant la maison de pain d'épice. Dans cette Histoire naturelle de la traduction, pour la première fois, c'est la figure du lecteur qui passe au premier plan. En tant que lecture, la traduction, comme la pensée, est d'abord un parcours. Elle est une maïeutique du sens et une pratique ancrée dans l'Histoire : c'est ce que démontre cet essai magistral.

  • Comment prenez-vous vos décisions ?

    Si la logique rationnelle a longtemps été considérée comme seul fondement de la décision, on assiste aujourd'hui à un retour de balancier. "Oubliez la raison, misez tout sur l'intuition !" semble être la nouvelle donne. Cependant, face à la complexité, l'intuition sans discernement ne suffit pas pour guider le décideur et donner du sens à ses décisions.

    Faire des choix libres, cohérents et éclairés nécessite un processus plaçant la finalité au coeur de la décision, qui dépasse la simple analyse rationnelle. À partir des fondements du discernement, de l'apport des neurosciences, des principes de la Communication NonViolente (CNV), et de son expérience de coach, l'auteure guide le lecteur dans un processus inspirant et pragmatique pour prendre des décisions individuelles et collectives alignées avec sa raison d'être.

    Face au phénomène du brown-out qui touche un salarié sur trois, ce livre accompagne les personnes en quête de sens dans un processus en 7 étapes pour discerner et faire des choix personnels ou professionnels courageux et cohérents avec leurs aspirations profondes, en conjuguant raison, émotion, intuition et sensation.

    Préface de Sébastien Henry.

  • écouter le noir

    ,

    lu par Stéphane RONCHEWSKI
    • Lizzie
    • 17 Décembre 2020

    Romain et Patricia partent en amoureux aux Canaries. Mais alors que le voyage s'annonçait ressourçant, le couple est confronté au bruit incessant d'une fête foraine toute proche, transformant leur escapade en véritable enfer...
    La fête foraine est une nouvelle de Romain Puertolas du recueil "
    Ecouter le noir ", établi sous la direction d'Yvan Fauth

  • Pour remettre les idées en place, ou à leur place, et les suivre pas à pas dans l'actualité, une collection qui met « les pieds dans le plat de l'opportunisme contemporain, lequel plat n'est, comme chacun sait, qu'une vulgaire assiette au beurre » (René Crevel). Que faire... de l'art et de la poésie quand un parti « communiste », auréolé par Octobre, vous somme de les sacrifier sur son autel au nom des intérêts supérieurs de la Révolution ? Benjamin Fondane s'interroge et questionne, en marge du Congrès des écrivains tenu à Paris en 1935. Tentative désespérée, car le stalinisme et le nazisme paralysent les esprits. La Révolution que Fondane affronte est en réalité une contre-révolution, ennemie mortelle de toute liberté de penser. Après avoir stigmatisé « Moscou la gâteuse », Louis Aragon, officie désormais en grand inquisiteur de la foi nouvelle. Dans sa préface, Louis Janover éclaire cet arrière-plan. Il montre aussi pourquoi, à l'heure du « tout capital », l'écrivain se retrouve, comme hier Fondane, confronté au problème de la révolution.

  • Cette réflexion porte sur une préoccupation de l'analyste : le lien structurel entre le processus analytique et l'ensemble complexe de ses conditions « instrumentales ». La relation est de complémentarité entre le pouvoir que le cadre adjoint à l'interprétation et la légitimation qu'elle lui confère en retour. Ainsi s'instaure à partir de l'investissement transférentiel du site une situation « analysante ».

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty