• Voici le premier polar maritime de Loïc Finaz, vice-amiral, ancien directeur de l'école de guerre. Le roman commence à Brest où un officier de marine, membre des services militaires, tente d'infiltrer une équipe de terroristes embarquée à bord d'un voilier emmené par une femme séduisante, redoutable selon le renseignement militaire. Le but de l'officier de Marine : se faire enrôler comme équipier par cette cellule terroriste qui, quelques années plus tôt, a tué plusieurs militaires français. C'est le début d'une longue aventure qui conduira la goélette à travers la mer aventureuse des Antilles et d'autres mers, moins pacifiques. Ce roman noir est prétexte à l'officier de marine de retracer dans un monologue intérieur toute sa carrière à travers ses différentes expériences et de déclarer son amour à la navigation, à la houle et aux voyages au long cours. Dans un double sillage, Loïc Finaz raconte un redoutable double-jeu où se mêle intrigue géopolitique et blessures du coeur. Renouant avec la tradition épique de l'aventure maritime, Loïc Finaz nous livre un roman contemporain qui est un éloge de l'aventure et une célébration de la mer.

  • Tout commence en lisière de la forêt des Vosges, un jour de 1940, quand un père et son fils partis cueillir des champignons tombent par hasard sur un " pauvre nègre " endormi au pied des arbres. Conduit au village, ce jeune Guinéen adopté en France à l'âge de 13 ans, à la fois austère et charmeur, y fera sensation. Il saura enflammer les cœurs, s'attirer des protections. Mais ce n'est qu'un début : en 1942, il entre en contact avec la Résistance et crée un des premiers maquis de la région. Lancés sur ses traces, les Allemands l'appelleront " le terroriste noir ".
    Qui a trahi Addi Bâ ? Une de ses nombreuses amantes ? Un collabo professionnel ? Ou tout simplement la rivalité opposant deux familles aux haines séculaires ? À travers cette figure fascinante, c'est tout un pan méconnu de notre histoire qui défile : ceux que l'on appelait les tirailleurs sénégalais. C'est aussi la vie quotidienne de la population des Vosges, évoquée par Tierno Monénembo avec une verve irrésistible... comme s'il s'agissait d'un village africain.
    Né en Guinée en 1947, Tierno Monénembo a reçu le prix Renaudot pour son dernier roman, Le Roi de Kahel (2008). Son œuvre, comprenant une dizaine d'ouvrages principalement ancrés dans l'histoire du pays peul, est une des plus importantes de la littérature africaine d'aujourd'hui.
    Tierno Monénembo a remporté le prix Erckmann-Chatrian qui récompense une oeuvre concernant La Lorraine.

  • Faut-il prendre au sérieux les menaces d'enlèvement qu'un groupuscule islamiste fait peser sur Britney Spears? Les services français (les meilleurs du monde) pensent que oui. Certes, l'agent qu'ils enverront à Los Angeles pour suivre cette affaire présente quelques handicaps - il ne sait pas conduire, fume dans les lieux publics, ignore presque tout du show-business et manifeste une tendance à la mélancolie -, mais il fera de son mieux pour les surmonter, consultant sans se lasser les sites spécialisés, s'accointant avec des paparazzis, fréquentant les boutiques de Rodeo Drive ou les bars de Sunset Boulevard, jusqu'à devenir à son tour un spécialiste incontesté tant de Britney elle-même que des transports en commun de Los Angeles. Il n'en échouera pas moins dans sa mission, et c'est de son exil au Tadjikistan, près de la frontière chinoise, qu'il nous adresse ce récit désabusé de ses mésaventures en Californie.

  • L'auteur du Bref Été de l'anarchie et de La Grande Migration retrace dans cet essai l'histoire des terroristes russes qui, de 1862 à 1917, inlassablement, ont sacrifié leur vie pour renverser le régime tsariste. C'est peu dire que ces personnages sont romanesques ou hors du commun : ils se sont volontairement situés, par l'absolu de leur révolte, hors de l'humanité, poussant à son extrême le mépris de soi, des autres et de la vie en général. Mépris qui culmine dans les figures de Netchaiev ou Asev, qui organisèrent des dizaines d'attentats terroristes et travaillaient en même temps pour la police secrète du tsar.

    Hans Magnus Enzensberger est né en 1929 à Kaufbeuren en Bavière. Docteur en philosophie et éminent représentant de la poésie allemande contemporaine, H. M. Enzensberger est aussi romancier, traducteur, journaliste et essayiste. Analyste critique des médias, il s'est notamment illustré par ses études consacrées aux liens qui unissent violence et politique.

  • Pour la première fois, des officiers de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure), racontent avec franchise leur travail sur le terrain. Nous les accompagnons dans leurs surveillances et l'espionnage de djihadistes, le recrutement de sources, le démantèlement de réseaux terroristes, la manipulation rocambolesque d'un responsable du programme d'armement syrien... Ces missions ont lieu tous les jours, sous nos yeux, mais nous ne les voyons pas.Ce carnet de bord, rédigé sur plusieurs années, offre une radiographie sans précédent des succès et des ratages du renseignement intérieur. On y découvre comment la France a échappé à un attentat chimique qui aurait été bien plus meurtrier que ceux du 13 novembre 2015. Comment certaines figures du djihadisme mondial sont passées entre les mailles du filet sécuritaire. Comment les réorganisations des services et stratégies de carrière de la hiérarchie mettent parfois à mal les missions les mieux préparées.Au cours du récit, on croise des services secrets "amis" et parfois concurrents, comme le Mossad ou la CIA. On traque les tentatives russes ou chinoises de recrutement au coeur des industries stratégiques française, ou les nationalistes corses aux marges du banditisme. On subit les contrecoups de la guerre feutrée entre services français en charge de la lutte antiterroriste. Coups tordus, ordres venus "d'en haut", parfois très politiques, grand banditisme, trafics au nom de la raison d'État... Cette plongée inédite au coeur des services nous fait entrer dans un monde terrifiant de vérité auquel nous n'avions jamais eu accès.  Alex Jordanov est journaliste d'investigation et documentariste. Il a travaillé notamment pour Capa et "Le Vrai Journal" de Canal+ et sillonné de nombreux pays du Moyen-Orient. Il a déjà publié chez Nouveau Monde éditions Merah, l'itinéraire secret (2015), ainsi que dans L'Obs, First Look Media et le New Yorker.

  • Qui sont, hommes et femmes, les partants et les revenants de Daech ? Que disent-ils ? Que veulent-ils ? Et leurs proches ? Voici leurs confessions recueillies par l'une des meilleures jeunes spécialistes de l'islamisme. Une plongée en immersion. Un document fracassant.
    Revenants du Proche-Orient, jeunes de banlieue radicalisés, imams sulfureux, candidats au martyre, soldats d'Allah, mais aussi parents d'adolescents partis pour rejoindre Daech, avocats de repentis et de non repentis, aumôniers de prison et psys : Amélie M. Chelly a parcouru l'Europe pour rencontrer les hommes et les femmes qui forment l'envers occulte du djihadisme.
    C'est tout un monde secret qui est ici dévoilé, mêlant réseaux sociaux et buzz médiatiques, frustrations consuméristes et tabous sexuels, haines sociales et aversions idéologiques, mises en scène religieuses et clips macabres jusqu'à l'exaltation de la mort suicidaire comme un accès au paradis illusoire de l'ego, de la célébrité et des plaisirs illimités.
    Journal d'une enquête à hauts risques, ce livre est aussi un brillant essai sur le phénomène de la radicalisation, au cours des trois dernières décennies, que mène en islamologue avertie Amélie M. Chelly.

  • « Les états terroristes et la guerre des lâches » montre que les gangs terroristes (genre Action Directe), qui opèrent dans le monde libre, cesseraient vite d'exister s'ils ne recevaient plus de certains États totalitaires une aide active en armes, argent, entraînement. Ces gangs sont devenus les cinquièmes colonnes des États terroristes libyen, syrien, OLP iranien, cubain, nord-coréen etc. Le livre montre aussi que, du jour où les chefaillons des États terroristes ne disposeraient plus de la manne d'armements, d'argent et, d'information secrète au patron soviétique ils ne pourraient plus répandre le crime. Le livre révèle comment les États terroristes forment des « bombes humaines », des diplomates terroristes de taux mollahs mais de vrais bolcheviques. Il attire l'attention sur les Spetsnaz (terrorisme militaire soviétique), sur la collusion des tueurs de gauche avec les néonazis, sur les catastrophes que le terrorisme peut engendrer. Le livre démontre que le terrorisme d'État constitue le fer de lance de la troisième guerre mondiale. C'est une guerre des lâches puisqu'elle s'attaque aux femmes et aux enfants C'est la plus ale des guerres puisqu'elle recourt aux moyens gangstériens hold-up, otages, rackets, narcoterrorisme (le chapitre « La poudre blanche au service du totalitarisme rouge » est plein de révélation) Un chapitre prouve que l'Union Soviétique est le principal promoteur et l'ultime bénéficiaire du terrorisme international

  • Le contremaître avança d'un pas :  - Donne, amigo. Ce bloc d'or appartient à la mine, tu le sais bien ! La lame le cueillit à la face. Il s'agenouilla, le visage ensanglanté.  - Paolo ! Hombres... supplia-t-il. Bontemps lâcha son wagonnet.  - T'en mêle pas, Paolo ! lui cria Pepe le minero. C'est la fièvre de l'or. Bontemps fixait le métal jaune. Le rêve de tous les hommes était là, à portée de sa main. Il se secoua. Il lui fallait se terrer encore. À la mine d'El Papayo, il ne cherchait pas fortune. Il y traquait un homme. Un terroriste camouflé parmi les mineros.

  • De redoutables terroristes sont à pied d'oeuvre. Leur cible ? Ni plus ni moins que trente-quatre chefs d'État et de gouvernement réunis à Paris, à l'occasion d'une conférence internationale décisive. Or, justement, Hubert Bonisseur de la Bath est, lui aussi, à Paris. Et c'est tout à fait par hasard qu'il aperçoit dans un hôtel la silhouette d'un criminel, recherché par toutes les polices du monde. Une simple coïncidence ? Non, le début d'un formidable compte à rebours.

  • « J'ai conçu ce pamphlet humoristique comme une catapulte à marde. J'y plonge vingt mille lieues sous les merdes pour faire remonter à la surface les monstres qui hantent nos vies. Je suis un Claude Poirier en habit d'homme-grenouille qui s'est donné pour objectif de faire chier tout le monde et, pourquoi pas, d'être invité à une émission de radio littéraire pour répondre à la question : "Fred, si vous étiez un smoothie, de quelle couleur seriez-vous ?" Au Québec, on est pas un vrai écrivain tant qu'on a pas fait la splitte à la radio d'État sous les rires de la Staline de la culture. »

  • Genusica

    Jose Peloille-Pierry

    La vie éternelle, un rêve de scientifique ou de mégalomane. Un laboratoire de recherches a trouvé le moyen  de stopper le vieillissement mais cela attire les convoitises. Des terroristes s'en emparent et le conseil mondial demande aux scientifiques qui ont généré ce procédé de les pourchasser. Cette histoire mêle la science-fiction, l'espionnage, l'humour et heureusement, l'amour. Mais faites attention en la lisant, la nature gagne toujours...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "La mitraillette de Chi-Lu lacéra l'air bleuté, et piquota le sable devant la femme qui courait sur la plage. Réalisant enfin le danger, elle s'arrêta brutalement, pivota vers le commando. Le terroriste lui fit signe de ne pas s'éloigner, de ne pas courir. La femme hésita, puis reprit sa course vers la mer, vers le pédalo, vers sa fille... Tacata, tacata. Le cri d'horreur qui monta vers le ciel, fut couvert par la voix de l'homme qui hurla au mégaphone : Nous ne reculerons pas. Ce sera un carnage si votre gouvernement n'accepte pas nos conditions !"

  • Teddy Bear, gentil petit nounours, est un vampire...
    Un virus en peluche qui, une fois collé à une de ses victimes, ne lui laisse plus d'espoir...
    Envoyé d'un supposé prophète, Teddy Bear, cherche un nouveau porteur...
    Little Dub n'a plus qu'à courir... Teddy Bear est à sa poursuite !

  • Teddy bear t.1

    Gess

    Un ours en peluche... voilà le seul indice dont disposent Dolorès et Closer pour découvrir le meurtrier qui terrorise cette mégalopole futuriste. De plus, entre eux, ce n'est plus le grand amour... Méga-corporation, éco-terrorisme, cité tentaculaire, clonage illicite, tels sont les ingrédients détonants de cette trilogie cyberpunk...

  • Un ours en peluche... voilà le seul indice dont disposent Dolorès et Closer pour découvrir le meurtrier qui terrorise cette mégalopole futuriste. De plus, entre eux, ce n'est plus le grand amour... Méga-corporation, éco-terrorisme, cité tentaculaire, clonage illicite, tels sont les ingrédients détonants de cette trilogie cyberpunk...

  • « Ici le Fatah Conseil Révolutionnaire. Nous avons décidé de porter la guerre dans le ventre de la bête. Central Park est désormais sous contrôle palestinien. » Cette nuit-là, l'inspecteur qui reçut l'appel avait trop de travail pour goûter l'humour du farceur... Mais s'agissait-il d'un farceur ?

empty