• Fin des animaux sauvages dans les cirques, actions militantes devant des boucheries, remise en cause de l'élevage, vidéos dénonçant la réalité des abattoirs... tout ceci donne du crédit au mouvement «antispéciste».Le mot «spécisme» est entré dans les dictionnaires récemment, mais son usage se répand rapidement pour désigner des discriminations fondées sur l'espèce. Une des conséquences de l'antispécisme est le véganisme.Cet ouvrage percutant permet de comprendre les liens de ce mouvement avec des courants de pensée comme le socialisme, l'anarchisme et le féminisme. Il appréhende son rapport avec l'écologie, les religions et la critique du capitalisme, et finalement aborde la question de la convergence des luttes, mais aussi d'une redéfinition de la place de l'humain sur notre planète.

    Jérôme Segal est un essayiste et historien franco-autrichien, maître de conférences à Sorbonne Université ainsi que chercheur et journaliste à Vienne, en Autriche. Il est l'auteur de Animal Radical. Histoire et sociologie de l'antispécisme, (Lux, 2020), Athée et Juif. Fécondité d'un paradoxe apparent, (Matériologiques, 2016).

  • Depuis quand la nourriture a-t-elle un genre ? Pourquoi y a-t-il si peu de femmes dans les kebabs ? Qui a décidé que les hommes n'aimaient pas le rosé ? Pourquoi le végétarisme est-il perçu comme un régime dévirilisant ? Les femmes jouissent-elles vraiment en mangeant un yaourt ? Pourquoi certains hommes préfèrent-ils littéralement renoncer à la vie plutôt qu'à la viande ?

    Rien n'échappe aux injonctions genrées, surtout pas la nourriture. En matière de bouffe, ces règles, tacites ou officielles, sont partout : de la Rome antique aux menus des restaurants, en passant par la publicité et les repas de famille. Elles façonnent le genre et renforcent les stéréotypes sexistes, avec des conséquences réelles sur la planète et la santé des femmes et des hommes qui les subissent.

    Après Faiminisme, Nora Bouazzouni s'attaque aux questions de genre sous l'angle de ce sexisme alimentaire toxique qui imprègne nos sociétés comme l'ail imprègne l'haleine. Entre goûts innés, constructions culturelles et pensée magique, Steaksisme met les pieds dans le plat pour en finir avec tous les préjugés.

    Féministe passionnée par le contenu de nos assiettes, Nora Bouazzouni est journaliste et traductrice. Steaksisme est son deuxième ouvrage après Faiminisme paru en 2017.

  • Ceci est ma chair Nouv.

    Face à l'épuisement des ressources et à la multiplication des pandémies, les habitants de Michão firent sécession du reste du genre Homo, lors de ce que l'on appela la Seconde Résurrection. Grâce au cannibalisme hygiéniste et méthodique, degré ultime du processus civilisationnel, le duché devint florissant.

    En l'an 150 de la Seconde Résurrection, alors que tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, un attentat détruit le complexe carnologique de la dit-cité de Marlevache, tuant vingt-trois Marlevachien·chiennes. Qui peut bien avoir commis un acte si barbare ?

    Ce roman aux allures de conte philosophique cannibale et aux accents rabelaisiens est porté par la langue espiègle et truculente de Marc Villemain. Mais derrière la farce, la tragédie n'est jamais bien loin.

    Écrivain, éditeur (aux éditions du Sonneur) et critique littéraire, Marc Villemain est notamment l'auteur de Et que morts s'ensuivent (Seuil, Grand Prix SGDL de la nouvelle en 2009), Le Pourceau, le Diable et la Putain (Quidam, 2011), Il y avait des rivières infranchissables puis Mado (Joëlle Losfeld, 2017 et 2019, prix de l'Académie de Saintonge).

    Originaire de Meaux, Marc Villemain vit entre Paris et Étretat, après avoir passé la plus grande part de sa jeunesse dans les alentours de La Rochelle.

  • L'extermination des animaux ou le suicide de l'homme Nouv.

    C'est en philosophe de métier et en bouddhiste de conviction que Danielle Moyse nous raconte et nous explique l'apocalypse que nous nous préparons. En oubliant l'unité du vivant, notre civilisation de la mort creuse sa tombe. Car plus que jamais l'animal est l'avenir de l'humanité. Une exhortation à renouer avec la plénitude du cosmos. Ne pas protéger les animaux, c'est perdre de vue notre humanité. En raison de l'installation croissante de l'homme sur la terre comme conquérant, et non comme simple cohabitant, les animaux font désormais partie des plus vulnérables. Et ce que l'homme inflige aux bêtes, il se l'inflige à lui-même.
    Élevage intensif violent pour les animaux et déshonorant pour les hommes, destruction des forêts primaires bouleversant les lieux de vie des uns et des autres, propagation d'épidémies franchissant la barrière des espèces font aujourd'hui apparaître, grandeur nature, qu'hommes et animaux sont engagés dans un destin commun, et que les agressions infligées au vivant nous entraînent dans une spirale suicidaire. À l'heure de l'industrie agro-alimentaire, de la Covid-19 et du réchauffement climatique, c'est à un sursaut salutaire que Danielle Moyse, philosophe, par ailleurs spécialiste des questions d'éthique médicale, appelle de ses voeux. Il n'y va pas seulement de notre survie, même si la brutalité à l'égard des animaux n'a jamais tardé à s'étendre concrètement à l'être humain. Sans une réforme radicale de notre rapport au vivant et une redéfinition de notre habitation terrestre, le pire est à venir.
    Un plaidoyer magistral en faveur des hommes et des bêtes. Un appel décisif au respect de tous !

  • L'antispécisme - la lutte contre toute discrimination fondée sur l'appartenance à une espèce animale - est plus explicitement politique que le végétarisme ou le véganisme, qui sont essentiellement des modes de vie. Dès la fin du XIXe siècle, des communautés végétariennes et des groupes de pression ont lutté contre l'exploitation des animaux, mais c'est en Grande-Bretagne, au milieu du XXe siècle, qu'une autre forme de militantisme radical est née, notamment avec la création du Front de libération animale (ALF).

    Le présent ouvrage remonte aux origines de la cause animale et analyse la diversité des mouvements qui s'en réclament en étudiant de plus près l'antispécisme en France, au Canada et en Israël. L'auteur y aborde les points les plus sensibles de ce discours, tels que la comparaison entre les abattoirs et les centres d'extermination ou encore les liens avec l'esclavage et le sexisme. Il traite aussi du veganwashing, qui consiste à utiliser le véganisme pour occulter des injustices. L'ouvrage évalue ainsi les progrès de la cause animale et, plus globalement, de l'ouverture de nos sociétés aux questions liées à notre rapport aux animaux. Il a été écrit par un militant antispéciste, mais il ne s'agit pas d'un manifeste. C'est un portrait honnête fondé sur une trentaine d'entretiens et qui ne craint pas d'aborder les côtés moins reluisants du mouvement.

  • " Ça fait débat ! ", la nouvelle collection de livres "pour les Nuls' dirigée par Olivier Duhamel, qui décryptent les sujets d'actualité brûlants.
    Est-ce que la viande est-elle indispensable à notre équilibre alimentaire ? Est-ce que diminuer drastiquement sa consommation de viande suffira-t-il à protéger la planète ? Est-ce que les labels bios nous garantissent réellement que les animaux sont élevés dans des bonnes conditions ?
    Autant de questions délicates qui ponctuent le débat sur le végétarisme depuis quelques années, et auxquelles Louis Schweitzer apporte des éléments de réponse.
    Fidèle à l'esprit des Nuls, cette nouvelle collection propose d'aider les lecteurs et lectrices à comprendre les enjeux des grands débats d'aujourd'hui et à se faire une opinion.
    Sur chaque sujet, un expert contextualise le débat puis expose les points de vue contradictoires d'une manière simple et pédagogique de façon impartiale.

  • "Vous êtes-vous déjà demandé la raison de votre aversion pour les rognons ou de votre passion pour les coquillettes au beurre ? Pourquoi vous aimez tel aliment et détestez tel autre ?
    Publicités, normes sociales, interdits religieux, recommandations nutritionnelles, phénomènes de mode, souvenirs d'enfance..., de nombreux facteurs, souvent inconscients, conditionnent nos jugements sur ce qu'il faut, ou non, manger, et entretiennent nos mythes alimentaires.
    Nourri de nombreux exemples puisés dans les films de Federico Fellini, l'actualité, les romans d'Elena Ferrante, de Margaret Atwood ou d'Amélie Nothomb, ce livre démystifie nos ""habitudes"" alimentaires et fait de nous des mangeurs intelligents.
    Vous allez enfin savoir pourquoi vous mangez ce que vous mangez."

  • Dans cet essai accessible et engagé, Martin Gibert propose une synthèse des débats contemporains sur le paradoxe de la viande.
    Ce faisant, il présente le véganisme, un mouvement moral et politique en pleine émergence qui lutte pour la justice animale, sociale et environnementale.

  • Un guide pratique et bienveillant à l'usage des parents d'adolescents végétariens ou en devenirVotre ado s'interroge sur son alimentation ? Souhaite devenir végétarien voire vegan ? Vous avez des craintes pour sa santé ? Vous redoutez un bouleversement pour toute votre famille ? Pas de panique !
    Conçu par une mère d'ado végétarien, et étoffé par de nombreux témoignages, ce guide pratique rassemble des
    infos simples et détaillées pour tout savoir sur le végétarisme,
    afin d'accompagner au mieux la décision de votre enfant, sans stress et en toute simplicité.
    Chaque angoisse, chaque situation du quotidien est traitée avec humour et sincérité par Katia Raffarin, de la demande de l'ado aux recettes pour le quotidien :
    Être végétarien, ça veut dire quoi ?
    La motivation de mon enfant est-elle sérieuse ?
    Que faire si je suis convaincu(e) mais que mon conjoint(e) ne l'est pas ?
    Quels sont les risques de carences ?
    Devenir végétarien, ça coûte cher ?
    Organiser des menus, un casse-tête ?
    Comme faire à l'école ? chez les amis ? lors des fêtes ?
    Qu'est-ce qu'on mange chaque soir ? Ce livre va rapidement devenir le compagnon indispensable pour poursuivre sereinement l'aventure en famille !

  • Quand Mallory débarque dans sa classe de terminale, Chris tombe vite sous son charme. Mais il se sent maladroit et balourd face au charisme de la jeune fille, végétarienne, slameuse et youtubeuse, engagée dans la lutte contre les violences faites aux animaux. Challengé par son amie Nadia, il décide de devenir végétarien lui aussi pour se rapprocher de Mallory. Progressivement, il se prend au jeu, lit les livres que lui conseille sa camarade et décide de parler à ses parents de ses nouvelles convictions. Quand le prof de philo annonce un exposé en commun, Chris propose à Mallory et Nadia de travailler sur le thème de l'animal. Trouvera-t-il le courage de dévoiler ses sentiments  ?

  • Gonzague n'a rien d'un loup ordinaire. Premièrement, il s'appelle Gonzague, ce qui est peu commun. Deuxièmement... eh bien, il est végétarien.

    Ses préférences alimentaires lui valent d'innombrables moqueries, mais Gonzague n'en a que faire.

    Pourtant, Roméo, un autre loup de la meute, est jaloux et voudrait bien lui faire manger ses pissenlits par la racine...


  • Une colline dominant Ascona et le lac Majeur est devenue dès 1900 un haut lieu de la liberté de pensée et de vie. A Monte Verità le jaillissement des esprits fut proprement stupéfiant à un moment ovp en Europe les interrogations sur un mode de vie

  • Dernièrement, Gonzague est si distrait qu'on l'a vu manger dans un bol vide et prendre son bain dans un carré de sable. Est-ce qu'il souffre d'un problème de croissance, comme le croit sa maman?

    Quoi qu'il en soit, ni les taquineries de Roméo et de sa bande, ni l'air préoccupé de ses amis les lapins ne parviennent à ramener le loup végétarien sur la terre ferme.

    On dirait bien que Gonzague file le parfait bonheur!

  • Tout connaître sur le mode de vie végétarien ! Une tendance à la hausse : Le Petit Livre de la cuisine végétarienne, plus de 7000 ex vendus.Vous êtes déjà
    végétarien ou vous souhaitez le devenir ? Vous désirez en savoir davantage sur ce mode de vie qui vous attire ?
    Cet ouvrage vous racontera l'
    histoire du végétarisme, sa
    philosophie, ses différentes
    formes, les bonnes raisons de sauter le pas. Une fois la décision prise, comment s'y prendre ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Réinventer ses repères à la maison, au restaurant et chez des amis. Cet ouvrage vous montrera ensuite que végétarisme et gourmandise ne sont pas incompatibles en vous dévoilant comment faire ses courses, comment bien choisir ses ingrédients, les
    astuces pour remplacer la viande, et bien sûr comment cuisiner et se faire plaisir. Enfin, être végétarien, ce n'est pas seulement un mode d'alimentation, c'est un
    mode de vie. Le livre vous donnera les clés pour vivre une grossesse végétarienne, élever un enfant végétarien, être sportif et végétarien, comment être végétarien tout au long de sa vie.

  • Gonzague le loup végétarien est morose. Il n'en peut plus d'attendre le printemps! Préoccupé par l'humeur de son ami, Rufus le convainc de venir patiner avec lui. Gonzague accepte, même si sa mère lui interdit d'aller sur le lac gelé.
    Mais les choses ne se passent pas comme prévu. La glace cède et Gonzague tombe dans l'eau. Le lendemain, quand il se réveille avec de la fièvre et un terrible mal de gorge, Gonzague n'ose pas avouer à sa mère qu'il a désobéi...

empty