• Un formidable voyage au coeur de nos régions !Les Français sont viscéralement attachés au patrimoine qui est à la fois l'identité et l'âme de notre pays, le lien avec les racines qui plongent au plus profond de l'Histoire, et un éventail de trésors architecturaux que le monde entier nous envie. Mais, au fond, qu'est-ce que le patrimoine ? Faut-il porter la même attention aux sites archéologiques, châteaux, abbayes, maisons d'illustres ou constructions du XXe siècle ? Pourquoi est-il si important de le protéger, de le sauvegarder et de le restaurer ? Ensemble, nous sillonnerons les routes de France, région par région, pour retrouver des sites incontournables ou découvrir des trésors insoupçonnés, aussi discrets que fascinants !
    Découvrez :La conquête de l'Ouest par les premiers hommes et les alignements de Carnac
    La crise cathare en Occitanie et la forteresse de Carcassonne
    Les richesses des Outre-mer, de la Guyane à la Réunion
    Dix itinéraires incontournables
    Et bien d'autres choses encore !

  • Louis XIV était un homme secret. Dès sa jeunesse, ses proches remarquent cette capacité à dissimuler ses sentiments comme ses opinions.
    Derrière la gloire flamboyante, ce livre nous révèle la face noire du Roi-Soleil, revenant sur les épisodes les moins glorieux du règne : de l'acharnement contre Fouquet à la révocation de l'édit de Nantes, en passant par nombre d'affaires d'espionnage, d'enlèvements ou d'accords secrets. La liste des affaires ténébreuses et des manipulations est longue. En voici pour la première fois la terrible chronique.

  • Résumé
    Ben Aïcha, célèbre corsaire marocain du XVIIe siècle, parti de rien, devient amiral, puis ambassadeur. Le 13 février 1699, il rencontre Marie-Anne de Bourbon, Princesse de Conti, fille du roi Louis XIV, lors d'une somptueuse fête à Versailles. L'histoire n'a rien retenu de la passion qu'ils ont vécue. Fable d'amour et de liberté, le roman révèle les tumultes d'une relation scellée par l'impossible.

    Extrait
    Ben Aïcha s'inclina, lui baisa la main.
    - Parlez-moi de votre nation, je brûle de la connaître, le roi, mon père, le sait...
    Le coeur de Ben Aïcha se mit à battre comme s'il allait rompre. Il s'efforça de masquer son trouble et parla longuement de son pays. Elle était radieuse. Il sentait le velours bleu vert de ses yeux posé sur son âme. Elle sourit. Elle devait prendre congé.
    Il se pencha plus avant. Effleura, de ses lèvres, l'ineffable blancheur de sa main. Elle s'éloigna. Il n'était plus apte à fixer son esprit sur rien. Il était comme enveloppé dans l'immatériel satin d'un songe.

    Pour l'auteur Kebir Ammi
    « C'est un roman à la croisée des chemins, un roman métis, un roman sur la liberté d'être d'ici et d'ailleurs, une réécriture d'un passé non assumé souvent. Je voulais que la beauté et la fragilité de la poésie croisent la vérité du roman et s'en emparent. Je voulais que ce roman soit comme une ode à l'amour. »

    Ce que la presse en dit
    Par-delà le thème central de la passion amoureuse, le roman d'Ammi est une libre reconstitution du bouillonnement culturel de l'époque. Au détour des pages, on commente les pièces de Molière, de Corneille et de John Ford, on discute de la renommée de l'oeuvre de l'académicien Fontenelle, on croise Hélène Fourment, épouse et modèle de Rubens, on suit les pas de la danseuse de ballet Françoise Prévost, on écoute les compositions de François Couperin et de Jean-Baptiste Morin, on célèbre les écrits subversifs de Marie-Catherine d'Aulnoy et on entraperçoit même Boileau et Saint-Simon. [...] À vrai dire, Ben Aïcha est aussi bien une ode à l'amour impossible qu'un éloge du pouvoir des mots contre l'intolérance et l'obscurantisme. Par-delà le destin d'un homme ébranlé par une passion fougueuse, le roman interroge les frontières entre Orient et Occident, entre nord et sud de la Méditerranée, entre identité et altérité, entre le destin de ces personnages historiques oubliés ou négligés, et le tourbillon de la grande Histoire, écrasant de son ombre dominante leurs expériences, leurs passions et leurs frustrations. Il y a dans Ben Aïcha une tentative originale de sculpter le corps de la fiction, avec sa part d'incertitudes et d'ambivalences, dans le marbre dur de l'histoire.
    Khalid Lyamlahy, Zone critique

    L'auteur
    Kebir Ammi est né à Taza, au Maroc. Essayiste, dramaturge et romancier, il vit en France depuis plus de trente ans. Il est l'auteur d'une oeuvre ouverte sur l'altérité, la diversité et la beauté du monde. Ses romans sont parus chez Gallimard et Mercure de France. Ben Aïcha est son premier titre publié chez Mémoire d'encrier.

  • La simple évocation de Marie-Antoinette renvoie à de nombreux clichés : l'Autrichienne, la femme coquette jouant à la bergère, l'épouse insatisfaite, la femme dépensière qui a vidé les caisses de l'État, la reine martyre, etc. Marie-Antoinette est une reine, et une femme, qui a suscité les fantasmes les plus improbables auprès de ses contemporains, et au cours des siècles qui suivront. Donnant lieu à de nombreuses écritures et réécritures historiques, elle dépasse les cadres de l'Histoire : créateurs, cinéastes, romanciers, stylistes, peintres, musiciens... voire pâtissiers, proposent aussi leur propre interprétation du caractère et du rôle joué par Marie-Antoinette. Autant de relectures d'un passé complexe, celui de la fin de l'ancien régime et de la Révolution française.

  • Précepteur et éminence grise du régent Philippe d'Orléans, secrétaire d'État des Affaires étrangères, archevêque de Cambrai, Premier ministre de Louis XV, le cardinal Dubois (1656-1723) est le génie politique de la Régence. Pourtant, le personnage peine à être reconnu. Présenté comme un ambitieux machiavélique, raillé pour ses escapades amoureuses et vilipendé pour son impiété, Dubois apparaît comme un libertin sans vergogne. Machiavélique et ambitieux, Dubois le fut assurément, sinon comment aurait-il pu réussir le tour de force de devenir cardinal et Premier ministre de Louis XV, lui, le modeste fils d'un apothicaire de Brive ? Dubois est surtout le plus grand stratège politique de son temps. En réussissant à imposer l'alliance avec l'ennemi de toujours, l'Angleterre, il devient le principal architecte de la paix européenne. Sur le plan intérieur, en tant que Premier ministre, digne héritier de Richelieu et de Mazarin, il réussit à apaiser les divisions qui ont gangrené le royaume durant la sombre fin de règne de Louis XIV. Audacieux, curieux et toujours prêt à tenter des nouvelles réformes, Dubois marque de son empreinte son époque, à l'aube du siècle des Lumières. C'est cette trajectoire fulgurante qu'Alexandre Dupilet retrace dans cette biographie d'un personnage au destin hors du commun.

  • Pourquoi Louis XVI et Marie-Antoinette ont-ils mis sept ans à consommer leur mariage ? Fruit de longues années de recherches, en France et à Vienne, où se trouvent des archives inédites, réalisé avec le concours d'une équipe médicale, cet ouvrage éclaire de façon crue la question, irrésolue depuis deux siècles, du mariage de Louis XVI et Marie-Antoinette. À la vision d'un roi un peu benêt et manipulé, voire impuissant, se substitue une version fidèle aux faits. À la fin des années 1760, la monarchie est affaiblie et le duc de Choiseul voudrait devenir à la mort du vieux Louis XV une sorte de « maire du palais ». Il entend se servir de l'une des filles de Marie-Thérèse d'Autriche, Marie-Antoinette, qu'il a mise dans le lit du dauphin et qui, croit-il, régnera sans partage sur l'esprit du jeune homme. Une fois célébré, le mariage dégénère pourtant en une lutte politique forcenée. Le Tout-Versailles et bientôt le peuple s'interrogent sur l'exécration du mari pour sa femme et sur la haine de celle-ci pour un conjoint qui la dédaigne. Le futur Louis XVI est en réalité un monarque manipulateur qui veut sauver une royauté en perdition et se sert avec sang-froid des rares armes qu'on lui a laissées. On est loin de l'affaire d'alcôve souvent évoquée, mais de plain-pied dans la « grande histoire ». Une démonstration implacable dont les éléments s'emboîtent comme les pièces d'un puzzle.

  • Le fil du temps

    Bernard Thomasson

    • Bookelis
    • 12 Janvier 2019

    Ariana va-t-elle briser son rêve d'enfance et accepter de voir sa mère vieillir ? Jonas a-t-il vraiment rencontré le même jour la même femme avec 60 ans d'écart ? Qui est ce tueur en série qui s'intéresse tant à la vitesse ? Qu'est-ce qui pousse Tyler à rester dans l'immobilisme de Cuba, pays qu'il découvre à peine ? En séjour à la villa Médicis, cette romancière affirmée va-t-elle tomber dans les bras du jeune historien d'art qui lui sert de guide ? Comment gagner du temps en parlant avec son chat ?

    En 13 nouvelles - dont un mini-polar de 50 pages - Bernard Thomasson s'empare du temps, pourtant insaisissable, et le conjugue dans des récits de vie troublants et touchants.
    Entre le temps absolu régi par les lois physiques et celui que nous ressentons, parfois trop court ou parfois très ennuyant, il créé ce qu'Étienne Klein appelle dans sa préface un « tiers-temps » où la fiction entraîne le lecteur à la recherche de son propre temps.

    Auteur de plusieurs romans au Seuil ou chez Flammarion ('Un été sans alcool' sur la Résistance, plusieurs fois primé, 'Ma petite Française' qui raconte Berlin, ou '42 km 195' véritable plongée au coeur du marathon), Bernard Thomasson dévoile ici une nouvelle face de son talent.

  • Louis Nicolas, baron de Breteuil (1648-1728) fut un homme comblé. Esprit libre et pénétrant, séduisantet séducteur, ce cadet d'une illustre lignée obtient en 1699 la charge d'introducteur des ambassadeurs et des princes étrangers qu'il conservera jusqu'en 1715. Pénétrer à Versailles avec lui c'est entrer dans le royaume des symboles. Au travers de ses descriptions, il démonte les mécanismes du système de cour, de cette vie de perpétuelle représentation, tout en mettant en scène le roi, les princes, les princesses et les courtisans. Pas un geste, pas une attitude, pas un mot qui ne soient dictés par l'étiquette dont le roi est le grand maître et Breteuil, le grand prêtre. Cependant ces fonctions auliques n'empêchent pas le baron de Breteuil de mener une existence passionnée : il est le héros de deux histoires d'amour immortalisées par un roman qui compte parmi les chefs d'oeuvre de la littérature du XVIIe siècle et reste un témoignage essentiel sur l'expression des sentiments amoureux à cette époque. Des textes aussi différents que ceux que nous réunissons ici (un roman et des mémoires) expriment la complexité d'un homme du grand siècle qui ne se laisse pas enfermer dans le carcan des idées de son temps.

  • Les meilleurs sites à visiter en France en version anglaisePartez à la découverte de 50 sites incroyables en France !
    Des sites les plus classiques (le Moulin Rouge, le mont Saint-Michel, Versailles) aux sites les plus orignaux (les ocres de Rustrel, Rocamadour, les machines de Nantes), ce petit guide au format facile à emporter est idéal pour tous les touristes anglophones.
    Grâce à des fiches claires et efficaces, retrouvez toutes les informations indispensables afin de visiter 50 des plus beaux sites de France.

  • Jeune Écossais renié par sa famille, Ewan a choisi de servir le roi de France Louis XV. S'étant distingué par sa bravoure, il est recruté par le puissant ministre de la Guerre  pour devenir son agent secret en Suède. Il doit y retrouver le précédent espion français mystérieusement disparu. 
    Cette mission finit par le ramener en Écosse, au secours du prince Charles-Edouard Stuart. 
    Des champs de bataille aux dorures de Versailles, des ports suédois aux plaines écossaises, l'agent Leslie devra survivre à mille dangers, en apprenant le plus périlleux métier qui soit : espion du roi

  • Le magnifique appartement du Soleil Glorieux, construit dans l'aile du Midi du château de Versailles, est au centre de toutes les attentions et suscite bien des convoitises. Il faut dire que tous sont fascinés par ce logement impressionnant, demeure des arts et des dieux, jouet du soleil qui l'envahit chaque fois que le temps est radieux, fort de ses vingt et un salons, cabinets et bureaux, répartis sur près de 550 mètres carrés. Le Soleil Glorieux est édifié en 2018, alors qu'une Ve République moribonde a fait place, en 2015, à la monarchie absolue de droit divin, rétablie par Louis XIX. À la mort du monarque, fin 2018, la royauté s'effondre sous la pression populaire et l'on instaure la VIe République. Le Conseil législatif suprême, Assemblée parlementaire qui sort des urnes, est dominé par des formations de droite modérée et adopte une nouvelle Constitution qui stipule que le régime républicain s'installera à Versailles, le Haut-Représentant des Français siégeant à Trianon-sous-Bois, le Surintendant du gouvernement dans le Soleil Glorieux. Tous les protagonistes, pour diverses raisons, veulent soit conserver cet appartement (Roméo-Benjamin Sarzinkourt, chef du gouvernement), soit le conquérir (Charles-Gontran de Ballabert, chef de l'Etat), soit en reprendre possession (Diane de Beauréalle et Courtois de Tessefane, ancien troubadour de Louis XIX, qui l'ont déjà occupé précédemment). Après de multiples rebondissements, le splendide logement va-t-il changer de mains ?

  • Au lendemain de la mort de Louis XIV, la fureur du jeu, la passion du théâtre, les parties de plaisir, le luxe de la débauche, la nouvelle philosophie, l´art du maquillage participent à l´affirmation d´une culture du plaisir, dont le libertinage des moeurs est le moteur. La loi morale, les comportements, les cadres de pensée imposés par l´Eglise s´effondrent... S´installe au Palais-Royal puis à Versailles « le grand air de la débauche », où les"roués"mêlent orgies, ordures et impiétés. Le cynisme, la cruauté, la perversion que montrent les grands seigneurs font de l´amour un jeu, où la recherche du plaisir se mêle à la vanité, à la fureur des conquêtes.
    Quelles sont les conséquences de ce libertinage aristocratique sur l´ensemble de la société ? Quelle part la société bourgeoise prend-elle dans ce désir de jouissance ? Quelles autres images de l´amour la vertu oppose-t-elle à l´infidélité généralisée ?
    Ce livre dressera l´état du libertinage au Siècle des lumières. Il mettra en évidence son importance dans l´évolution demoeurs de la société française. Il permettra de s´interroger sur les images que le libertinage a laissées dans notre culture, en confrontant la recherche du plaisir sous l´Ancien régime à la quête actuelle du plaisir.

empty