A verba futuroruM

  • La corde au cou

    Emile Gaboriau

    Jacques de Boiscoran, jeune rentier, à la veille d'un mariage qui le comble, est accusé d'un crime odieux. Clamant son innocence, il est vite submergé par les circonstances qui l'accablent et le désignent comme le coupable. La Justice se met alors en marche, impitoyable. Ses proches se démènent pour le blanchir. L'erreur judiciaire, l'échafaud ou le bagne ne sont pas loin...

  • L'affaire lerouge, écrit en 1864, est le premier roman policier paru en france.
    Mais c'est un polar, un vrai, à lire d'une traite, en prenant le temps des détours par les boulevards du crime, par les faubourgs où rôdent, familières et sympathiques, les ombres des vidocq, rocambole et autres arsène.

  • Orcival, banlieue chic.
    Deux braconneurs découvrent le cadavre d'une femme au bord de la Seine. Malheur, c'est la Comtesse !
    Les bourgeois du lieu s'empressent de trouver le coupable idéal, un pauvre serviteur que tout accuse. Mais ce n'est pas si facile. Dépêcher sur les lieux, l'inspecteur Lecoq, fin limier, démonte une à une les accusations portées et conduit l'enquête vers l'insoupçonnable criminel...
    On voit, dans ce roman, à quel point, Conan Doyle s'est servi de Gaboriau pour écrire ses romans mystérieux. La trame, les rebondissements, le style, font de Gaboriau l'inventeur du genre, une pure merveille !

empty