• Comme son modèle américain, la first lady Eleanor Roosevelt, Valérie Trierweiler revendique fièrement son indépendance. Une indépendance professionnelle, morale, financière et intellectuelle, conquise de haute lutte.



    Petite-fille de banquier mais fille d´un père invalide et d´une mère caissière, la compagne de François Hollande a grandi dans une cité populaire. Est-ce là l´origine de ce cocktail explosif, unissant volonté de fer et tempérament de feu, dont les Français ont déjà eu un aperçu ?



    Dans cette enquête fouillée, Nadia Le Brun et Alain Bourmaud dressent le portrait de la première dame de France. Ils retracent son histoire hors du commun et nous plongent dans l´intimité de ce caractère bien trempé, qui s´est construit à travers les joies et les peines, malgré les difficultés familiales, les mariages et les divorces.



    Une biographie exceptionnelle, riche en informations et témoignages inédits, qui lève le voile sur une personnalité plurielle et complexe, sur un destin romanesque qui, entre zones d´ombre, coups de coeur et coups d´éclat, aura conduit Valérie Trierweiler des quartiers nord d´Angers aux ors de l´Élysée.

  • « Mon message n'est surtout pas nostalgique. C'est un appel à prendre conscience de tout ce qu'on est en train de perdre, sans bien savoir ce qu'on gagne à la place. » Cet ouvrage est issu d'un travail de reportage effectué par le photographe Alain Quemper sur plus de vingt années. Patiemment, avec une profonde compréhension des hommes et de leur vie, il a fixé le quotidien des marins en mer comme à terre, leurs bonheurs et leurs angoisses, les mille et un détails qui font une vie de labeur, d'aventure et de courage, aussi. Vérités de chaque jour que le texte de Dominique Le Brun, journaliste amoureux de la mer, évoque en contrepoint. La précision du geste, le rythme des opérations, les rituels du départ comme du retour, les objets immémoriaux, l'amour et le soin des bateaux... autant de sujets pour ces regards attentifs et discrets, qui se sont glissés sans bruit dans un monde que l'on croyait éternel parce qu'il était traditionnel. Mais, justement, depuis une dizaine d'années, cet univers s'efface peu à peu. L'impitoyable loi de l'économie, les contraintes de l'Europe, le cynisme de certains, pollueurs sans vergogne et autres massacreurs de fonds, condamnent progressivement les pêcheurs à rester sur le quai, où les voitures des touristes sont venues remplacer les bacs des mareyeurs. Ce beau livre rend hommage à ce monde-là, à ces hommes-là. Et nous invite à une saine colère qui nous ferait dire, avec Alain Quemper : « Tout va changer demain, parole de marin ! »

empty