• Cuir de Russie ou l'histoire d'une croisière bourgeoise en route vers l'Union Soviétique. Galas, commémorations, discipline, luttes de castes, charmes, idylles : « On aurait dit une vraie vie pour rire. » Mondanités, canasta et peaux bronzées, « aucun coeur féminin ne résiste au Bosphore, il enlève mieux les sentiments que les sports d'hiver », et le narrateur d'ajouter : « J'étais le seul à m'ennuyer parce que j'étais le seul pauvre à m'être fait des idées sur le plaisir des riches. » Mais Cuir de Russie, c'est aussi une vision toute neuve de l'U.R.S.S. Lanzmann nous parle de la vie russe comme il nous a parlé de la vie islandaise ou de la vie chilienne. Les chiffres, les statistiques, les comparaisons, il les a laissés aux historiens et aux économistes. Le résultat est assez surprenant.

  • Tout le monde le sait : Jacques Lanzmann est un grand marcheur devant l'Éternel. Des Andes à l'Himalaya, de la forêt de Saint-Germain au Tibesti, des Cévennes au Kilimandjaro, de Bornéo à la Réunion, il a couvert, en marcheur conscient, des milliers et des milliers de kilomètres. C'est le fruit de son expérience qu'il nous livre ici. Parlant de la marche - cette activité primordiale dont notre société redécouvre la valeur -, il l'envisage sous tous ses aspects, pratique, psychologique, voire spirituel. On apprend comment s'équiper, et de quelle particulière manière - selon que l'on marche dans le désert ou en montagne, dans une forêt française ou dans la jungle -, comment maîtriser son souffle, comment se reposer. Le tout illustré par des anecdotes, des rencontres, des souvenirs, des photos... Parce qu'il est signé Jacques Lanzmann, Fou de la marche est un livre plein de vivacité et d'humour qui parle de plaisir, de bonheur et de joie. Marcheur ou pas, on "marche". Sous les pas de ce diable d'homme, le monde s'ouvre ; on découvre des paysages grandioses, des peuples magiques ; on se découvre. Voilà : le livre à peine refermé, nous sommes déjà partis.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le chant du voyage, c'est cinquante ans de bourlingue, de découvertes, d'errance sur les cinq continents. Le chant du voyage, c'est cinquante ans de rencontres, d'expériences, de questions, de voyages dans la vie des autres, d'histoires drôles, curieuses ou pathétiques. Le chant du voyage, c'est un air d'accordéon dans la nuit, un accord de banjo dans la jungle, un coup de vent sur la mémoire. Le chant du voyage, c'est la parole de l'écrivain-voyageur, cinquante ans d'optimisme. Un murmure d'humanité.

  • Incroyable : Lanzmann traqué par les personnages de ses romans, accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis... Tout cela pour avoir, un jour, croisé le chemin de Laurent Kissel. Ils n'étaient pourtant pas faits pour se rencontrer : d'un côté un être fin, brillant, intelligent, et vif ; de l'autre, un individu fruste, grossier, inculte, et sans talent... Laurent Kissel, pour son malheur, échoua dans un étrange manoir, par une sombre journée d'hiver. Rien à faire, rien à lire... que les oeuvres complètes de Lanzmann ! Kissel les a lus, les dix-sept romans ! Envoûté pour le pire et pour le meilleur, il propose à Lanzmann de co-écrire un essai romanesque : Unanimus. Mais, très vite, les deux compères sont la cible d'un complot. Les personnages des livres de Lanzmann déboulent dans la réalité, et s'emparent de l'intrigue. Comment s'en sortir, quand les enfants de votre plume et de votre encre n'ont plus qu'une idée en tête : avoir votre peau ? Et quand, pour se venger, ils vous piègent à leur tour dans une sale histoire, et vous conduisent aux frontières de la folie ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty