Sciences humaines & sociales

  • Dans ce texte lapidaire, Marlène Schiappa, militante féministe de longue date, Secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, prend la plume pour rappeler ce qu'est la République, ce qu'elle représente, et nous alerte sur les menaces dont elle fait l'objet. Gilets jaunes, communautarisme, liberté de la presse et ses limites, enjeux territoriaux, haine des élus, réseaux sociaux... Marlène Schiappa égrène et analyse ces nouveaux clivages promus de toutes parts qu'elle perçoit comme des menaces graves pour la République. Il est temps, nous dit-elle, de nous élever et de défendre la liberté, l'égalité, la fraternité.

    Marlène Schiappa est Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. Elle a déjà publié, chez le même éditeur, plusieurs ouvrages dont Laïcité, point !

  • « Ceci n'est pas un essai sur le viol, mais sur la culture du viol. Il ne s'agira pas ici de résilience, de guérir ou de se remettre, de stratégies d'évitement du viol ou de récits de viols. Il s'agit de traiter ce qui constitue une culture du viol : la façon dont le story telling, le récit et l'analyse des agressions sexuelles et des viols contribuent à les banaliser, à les justifier, à les excuser, à les moquer, voire à les érotiser et même à les encourager. » Marlène Schiappa

    « Marlène Schiappa analyse avec justesse les éléments constitutifs de la culture du viol dans laquelle baigne la société. » Les Inrocks
    « Un essai coup de poing. » ELLE

    Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a notamment fondé l'association « Maman travaille». Elle est aussi blogueuse, conférencière et romancière.

  • La démocratie est continuellement présentée en France comme le meilleur régime, le plus équitable, le moins misogyne par essence. L'égalité est inscrite au fronton des bâtiments publics, des lois ont acté que les femmes et les hommes devaient toucher des rémunérations équivalentes. La France est le berceau du féminisme philosophique et la patrie de Simone de Beauvoir. Et pourtant !

    Elles représentent 52% de la population, 40,3% des conseils municipaux et 25% des parlementaires. Comment cet effet d'entonnoir se met-il en place et se perpétue-t-il ? Comment nos institutions briment-elles les femmes ? Et les femmes elles-mêmes, pourquoi ne renversent-elles pas la table de la République pour exercer le pouvoir autrement que de façon sporadique ou symbolique ?

    />

    Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, préside l'association «

  • Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, signe ce livre lapidaire sur la laïcité, un "combat politique" qu'elle entend bien mener. Elle en rappelle les grands principes et insiste sur le fait que la laïcité est l'indispensable instrument de l'émancipation féminine.
    "La laïcité, ce n'est pas l'oecuménisme. Ce n'est pas un gâteau que l'on partage entre les différentes religions, en distribuant un morceau aux non-croyants. (...) C'est la laïcité qui permet d'éviter la communautarisation de la société. C'est elle qui fait que nous sommes une nation unique, un peuple unique, et pas un millefeuilles, les "Village People" ou une addition de communautés."


    Marlène Schiappa se définit comme « militante laïque et féministe ». Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, elle a reçu en décembre 2017 le prix spécial de la laïcité du Grand Orient de France.

empty