• Le peuple généralement connu sous le nom d'Aztèques se donnait à lui-même le nom de Mexicains. Leur langue s'appelait langue mexicaine, ou encore langue nahuatl, c'est-à-dire langue claire, intelligible. La conquête espagnole entraîna la mort de la plus grande partie des Mexicains et, pour les survivants, l'altération irréversible de leur culture. Cette catastrophe historique - l'une des plus grandes de l'histoire de l'humanité - a pu être partiellement atténuée aux regards de la postérité par l'abondante littérature écrite ou recueillie par quelques notables indigènes et quelques religieux éclairés. Ce premier volume est une grammaire pratique de la langue nahuatl. Il peut servir de référence à l'anthologie du V2 (à paraître en 1980). D'autre part, il comprend un aperçu du nahuatl moderne qui, sous diverses formes dialectales, reste parlé de nos jours par environ un million de personnes.

  • Le titre de ce petit ouvrage est explicite. Il ne s'agit que d'une introduction à la vie littéraire du XVIIIe siècle. C'est dire qu'il demande plus au lecteur, peut-être, qu'il ne lui donne : un esprit d'initiative, la volonté de revenir sans cesse aux textes, le goût d'y vérifier - ou d'y contester - une idée qui aura été suggérée. On ne trouvera donc ici ni monographies sur tel ou tel auteur particulier, fut-il de la première importance, ni plans de dissertation, ni le traditionnel tableau des écoles et des doctrines littéraires. Mais il compte d'abondantes bibliographies, de multiples références, de nombreuses et parfois longues citations. Les auteurs ont lié l'analyse des genres à l'étude des thèmes majeurs qui ont marqué le siècle des lumières : la crise de la conscience européenne, le passage du libertinage à l'esprit philosophique, les rapports de cet esprit philosophique et de l'esprit religieux, l'invention de la liberté, le mouvement scientifique et encyclopédique, la réhabilitation des passions, l'épanouissement du genre romanesque. Chacun de ces thèmes fait l'objet d'un petit chapitre au fil duquel sont indiqués au lecteur quelques itinéraires qui lui permettront de mieux discerner l'accent particulier du siècle des lumières. Il ne s'agit donc pas de tout dire, mais de proposer un certain nombre de points de vue significatifs qui seraient comme la charpente d'une étude plus approfondie. L'ouvrage propose une manière d'interroger avec rigueur les oeuvres et invite le lecteur à poursuivre seul le dialogue avec les derniers grands noms littéraires de l'Ancien Régime.

  • Il n'existait pas à ce jour de livre consacré à ce diamant que représente Émile et Sophie, début de roman par lettres que Rousseau imagine pour servir de « suite » à son chef-d'oeuvre, Émile ou de l'éducation. Rousseau rêve, non sans humour, qu'Émile et Sophie, élevés selon ses principes, font un mariage catastrophique : à Paris, Émile néglige sa femme, qui le trompe, attend un enfant d'un autre, et le lui avoue. Émile fuit le domicile conjugal, s'embarque à Marseille pour faire le tour du monde, est fait prisonnier par les corsaires « barbaresques » et est vendu comme esclave à Alger. C'est le coup de théâtre : Émile organise une grève d'esclaves, et la réussit. Il reconquiert sa liberté. On n'avait vu jusqu'à présent dans Émile et Sophie qu'un début de nouveau roman d'amour, qui ne manque pas d'originalité ni de charme. Mais, comme « Julie ou la Nouvelle Héloïse », c'est aussi un roman politique et social, et c'est ce mélange qui en fait quelque chose d'étonnant et de détonant. Michel Launay le montre avec de nombreuses pièces à l'appui : en annexe, il rassemble un riche dossier, passionnant pour les spécialistes comme pour tous ceux et celles qui s'intéressent à l'histoire de la littérature, à l'histoire de l'éducation amoureuse, à l'histoire de la langue, à l'histoire de l'Algérie, et à l'histoire des grèves, y compris des grèves imaginaires et littéraires : ce diamant brut est, déjà, à multiples faces.

  • Jaurès aimait citer Eschyle et Sophocle : « La poussière est la soeur altérée de la boue » - « Les affaires », le scandale de Panama, la corruption capitaliste, sont les causes principales des attentats anarchistes de 1893-1894. On connaît sa lutte courageuse pour la réhabilitation de Dreyfus. Jaurès prédit aussi qu'une guerre mondiale ferait surgir, sur des millions de cadavres, une révolution, et il lutta de toutes ses forces pour empêcher le déclenchement du carnage. Sa voix ne fut pas entendue. Elle fut interrompue par un assassin victime des campagnes de presse nationalistes. Jaurès avait pressenti qu'il pourrait être un jour abattu par l'un de ceux qu'il aurait voulu affranchir. Son oeuvre gigantesque, dont on commence à percevoir l'importance prophétique, demeure si belle qu'un Barrès, son adversaire, notait : « Est-il si déraisonnable d'admettre que Bossuet fut un Jaurès ? » Oiseau rare, Jaurès l'est aussi comme homme politique intègre : « honnête homme habile à parler ». Sa formule, « le courage, c'est de chercher la vérité, et de la dire », fait écho à Rousseau. Michel Launay suggère que l'éloquence de Jaurès, bien que classique, est d'une étonnante actualité.

  • The purpose of this book is to provide the reader with essential keys to a unified understanding of the rapidly expanding field of molecular materials and devices: electronic structures and bonding, magnetic, electrical and photo-physical properties, and the mastering of electrons in molecular electronics.Chemists will discover how basic quantum concepts allow us to understand the relations between structures, electronic structures, and properties of molecular entities and assemblies, and to design new molecules and materials. Physicists and engineers will realize how the molecular world fits in with their need for systems flexible enough to check theories or provide original solutions to exciting new scientific and technological challenges. The non-specialist will find out how molecules behavein electronics at the most minute, sub-nanosize level. The comprehensive overview provided in this book is unique and will benefit undergraduate and graduate students in chemistry, materials science, and engineering, as well as researchers wanting a simple introduction to the world of molecular materials.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Trois amis, réunis au cours d'une soirée, abordent un certain nombre de thèmes « funèbres ». Le mot « vanité » évoque ces natures mortes anciennes où, le plus souvent, figurait un crâne. Cet essai dialogué, on le voit, est une méditation sur la mort - et sur le crâne - qui est, pour Michel Butor, au fond de toute littérature. Faut-il le rappeler ? Le romancier de « La Modification », de « Passage de Milan », de l'admirable « Emploi du temps », de « Degrés », est aussi un prodigieux inventeur de formes sans cesse renouvelées et surprenantes. 

  • Liant l'analyse des genres littéraires à l'étude des mouvements intellectuels, Michel Launay et Georges Mailhos proposent un ouvrage introductif que le lecteur utilisera comme la charpente d'études ultérieures. Crise de la conscience européenne, passage du libertinage à l'esprit philosophique, évolution de l'esprit religieux, invention de la liberté, réhabilitation des passions, épanouissement du genre romanesque... autant de thèmes qui ont profondément marqué le XVIIIe siècle et ses écrivains. Chacun de ces grands sujets fait l'objet d'un chapitre au fil duquel sont indiqués quelques itinéraires qui permettent de mieux discerner l'accent particulier du siècle des lumières. D'abondantes bibliographies, de multiples références, de nombreuses et parfois longues citations font de cette introduction un instrument de travail indispensable à tous les étudiants qu'anime le désir de poursuivre seul le dialogue avec les grands noms littéraires de l'Ancien Régime.

empty